Proie Idéale de Charlotte Bousquet

Thriller pour adolescents

Proie Idéale

de Charlotte Bousquet

Rageot, mars 2013

          Cam, Ljuba et Morgane vivent dans un foyer pour adolescents difficiles à Paris. Trois jeunes filles que l’on va suivre dans une aventure haletante et dangereuse. Morgane, blonde, qui rêve de devenir mannequin disparaît suite à un rendez-vous avec un photographe. Alors que nous avons le récit de ce rendez-vous, Cam et Ljuba n’ont que des soupçons.

Révoltées par nature, Cam la sanguine qui aime le dessin et Ljuba la Rom qui n’a confiance en personne surtout pas la police se lancent dans une enquête pour retrouver leur amie. C’est seules qu’elles décident de s’attaquer à ce photographe, à ce réseau clandestin. Deux personnages forts qui rendent ce roman très dynamique malgré une histoire peu originale. Un récit réhaussé par des personnages secondaires qui se révèlent au fil de l’histoire et surtout par une rage générale.

L’auteur de La peau des rêves ne triche pas, ni avec la réputation de Rom qui suit Ljuba, ni avec les évènements. un roman dans lequel on plonge aussi bien que dans les univers fantastiques de Charlotte Bousquet.

Un roman qui crée en effet un univers, bien que réel,  grâce notamment à Ljuba et son vocabulaire Rom. Grâce aux pensées de Morgane. Aux colères de Cam. Aux scènes terrifiantes avec des cages, des filles, des armes… parce qu’il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un thriller. Qui prend son temps d’abord puis explose, avant de prendre le temps de nouveau, nous laissant entrevoir une possible suite pour nos personnages…

Si la très belle couverture ne vous suffit pas à ouvrir ce roman, faites-le pour Ljuba, un personnage à découvrir !

+ Challenge YA#2, Challenge Thriller et Bookineurs en couleur (bleu)

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Blood Hollow – William Kent-Krueger

Thriller adulte – Rentrée Littéraire 2012

Blood Hollow

de William Kent-Krueger

traduit par Sophie Aslanides

Cherche-Midi, septembre 2012
9782749118413, 20€

Thèmes : policier, indien, Etats-Unis (Minnesota), médecin, shérif, mysticisme.

Aurora, Minnesota. Charlotte Kane, la fille d’une des familles les plus riches de la ville disparaît le soir du Nouvel An.

Blood Hollow est un agréable polar !

Lorsque l’adolescente Charlotte Kane disparaît pendant la fête du nouvel an Cork O’Connor, l’ancien shérif, se lance sur ses traces à travers le blizzard. Sans succès. Alors que la neige fond au printemps, son corps est retrouvé et la thèse du meurtre ne fait plus aucun doute. Son ex-petit-ami, un Indien est rapidement accusé. Cork pourtant reste persuadé que le garçon est innocent…

Une très bonne trame pour un policier avec surtout un très bon personnage. Cork, cet ancien shérif a bien du mal à raccrocher, mener l’enquête c’est son métier! C’est lui le personnage principal, celui qui sera pour nous le lien entre tous les protagonistes, qui ira vers les uns et les autres et nous permettra par ses pensées et ses souvenirs de mieux comprendre l’histoire de cette petite ville. Le racisme indien sous-jacent à l’accusation d’un jeune homme participe aussi à cette ambiance générale.

La première scène, dans la neige m’a totalement subjuguée et j’ai finalement regretté ensuite qu’on ne continue pas plus dans cette veine et cette idée… Mais l’ambiance d’une petite ville où tout le monde se connaît et cache des secrets que l’on a par la suite est très bien rendue. Les personnages forment une belle galerie, avec presque autant de suspects que de protagonistes.

J’ai pourtant été un peu déçue par ce roman contrairement à la plupart des avis que j’ai pu lire, car j’avais trouvé immédiatement le coupable. Sans douter en plus car chaque nouvel indice confirmait mon intuition même si je n’avais pas les cartes en main et que certains aspects ont su me séduire. J’avoue aussi que le rapport à dieu, très bien traité, m’a lassé dans ce roman. Je ne peux pas trop vous en dire mais tant les personnages religieux que les rapports à dieu des différents personnages étaient pour moi plus que je ne l’apprécie.

Ces quelques points négatifs n’ont pourtant guère contrarié ma lecture car j’ai dévoré ce livre d’un bout à l’autre, m’attachant aux personnages et surtout à cette petite ville, cette ambiance… De plus le suspense reste bien présent malgré tout et les rebondissements de l’histoire sont bien amenés, surprenants et imprévisibles. Le rapport à la nature, bien que secondaire, fait aussi partie intégrante de ce thriller haletant, difficile à lâcher.

J’ai envie de faire un petit retour en arrière pour aller lire les précédents récits de l’auteur, avec ce même Cork. En français on trouve Aurora, Minnesota.

+ Les billets de KeishaIrrégulière, Clara, George, 

+ Challenge 1% Rentrée Littéraire

+ Sur le site de l’éditeur

+ 1/5 Challenge Thriller de Liliba!

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

La trace – Christine Féret-Fleury

Thriller pour adolescents et jeunes adultes

La trace

Christine Féret-Fleury

Hachette, juin 2012
Black moon, 249 pages
9782012023475, 15€

Il y a Rébecca Lefèvre. La petite cousine française. Signes particuliers : néant. Et puis il y a Sarah LeFebvre, l’Américaine. Sarah qui réussit tout ce qu’elle touche. Sarah qui va se marier. Sarah que Rébecca aimait jusqu’au jour où elle lui a présenté son fiancé, le bel Adrian, pour qui Rébecca a eu le coup de foudre. Et voilà Rébecca forcée de jouer les demoiselles d’honneur pour sa cousine. Sauf que devant l’autel, la belle Sarah fait demi-tour, saute dans sa voiture, et embarque avec elle Rébecca et Lavinia, sa grand-mère si distante et soudain si proche.

Les trois femmes tracent leur route, Sarah pour fuir son passé, Lavinia pour le retrouver, Rébecca pour se trouver. Mais elles ignorent qu’un serial-killer est à leurs trousses. Un meurtrier qui guette Sarah depuis la nuit des temps.

Ce roman de la collection blackmoon est un nouveau thriller, dans la veine de Non Stop, et une fois de plus c’est prenant.

Ici deux jeunes femmes, dont l’une va se marier, et un tueur en série qui les poursuit… Un tueur qui les connait bien, un tueur qui semble très proche… un tueur en série qui n’en est pas à son coup d’essai et que l’on suit aussi, de son côté. Ses sombres pensées alternent avec les récits des jeunes femmes, et cette alternance donne au roman un rythme effréné.

Si le début commence en douceur, avec une présentation des personnages, rapidement les faits inquiétants s’accumulent, et il n’y a pas que les héroïnes qui ont peur… Une fuite commence alors, à travers les Etats Unis… une fuite et une traque!

C’est prenant et pourtant j’ai été un peu déçue par la chute car c’est finalement un peu évident, j’avais sans trop de mal trouvé les mystères, ce qui m’a du coup laissé sur ma faim. Cela dit je pense que de nombreux lecteurs se laisseront porter par le livre sans se rendre compte que l’auteur les entraine… et c’est toujours valorisant de trouver le dénouement d’une histoire policière. D’autant plus qu’ici cela n’enlève pas grand chose à l’histoire car le road trip de ces femmes très différentes vaut le coup à lui seul.

La presque jeune mariée Sarah, la cousine jalouse Rebecca et la grand mère Lavinia aux secrets bien gardés, toutes trois sont des personnages très intéressants qu’on apprécie d’emblée. Les voir se débrouiller avec le quotidien difficile de la route, de la fuite, faire des rencontres, tout cela nous laisse des traces!

Si ce roman est avant tout un thriller haletant, une course poursuite à travers l’Amérique, j’ai eu un coup de coeur pour la partie road trip, pour les histoires humaines et les confrontations avec la réalité. Un roman à double tranchant, et les deux sont bien aiguisés!

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Non Stop de Frederic Mars

Non Stop

de Frederic Mars

Thriller pour adolescent/ jeunes adultes

Hachette (Black Moon), novembre 2011
9782012020856, 18€
768 pages

 

Présentation de l’éditeur :
9 septembre 2012, Manhattan.
Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l’enquête, doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe.
Une attaque non revendiquée et d’autant plus difficile à contrer qu’elle transforme des innocents en bombes humaines, faisant d’eux les agents de ce scénario apocalyptique. Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années. Tous reçoivent ces fameuses enveloppes kraft et se mettent à marcher. S’ils s’arrêtent, la charge explosive se déclenche, où qu’ils soient. Quels que soient leur âge, leur sexe et leur couleur de peau.
La cavale sans fin de ceux qu’on appelle les Death Walkers, les marcheurs de la mort, ne fait que commencer.

Mon avis :
Après cette longue présentation je ne vais pas vous parler de l’histoire. J’ai d’abord voulu la censurer, mais moi même quand j’ai commencé à lire ce livre j’avais déjà ces informations là, qu’on ne découvre pas de tout de suite. Pas de surprise sur le début donc, mais finalement sur le nombre de page, ça nous laisse largement de quoi découvrir! Du coup si vous ne l’avez pas fait, vous n’avez plus qu’à lire la présentation de l’éditeur!

Les personnages de ce roman nous semblent de plus en plus proche au fil des pages, on souffre avec eux, on s’attache, on tremble… on marche! Notre héros principal c’est Sam, policier marqué par le 11 septembre, père d’une adolescente touchée par cette attaque. On le découvre peu à peu, et son personnage, un peu paumé dans la vie, souvent décalé rend ce roman humain. Pourtant ce n’est pas évident car ce roman est avant tout celui d’une terrible attaque, une attaque terroriste, rythmée, avec un implacable compte à rebours.  Nous sommes en 2012, autant dire très proche de nous et les détails sont donc très réalistes… on ne peut pas s’empêcher alors de se demander « et si c’était vrai », « et si cela arrivait » ? 

Les pages passent vraiment très vite, et la seule chose qui nous fait vraiment sentir le nombre de page, c’est le poids du livre. C’est là que je vois vraiment tout l’intérêt du livre numérique. Oui car comme ce livre est addictif, je l’ai trainé avec moi plusieurs jours… et je l’ai vraiment trouvé lourd! Les pages passent donc très vite, d’autant plus vite que l’auteur use de deux artifices bien maitrisés : le principe du compte à rebours puisqu’on sait qu’il y a un projet final, mais aussi l’alternance de narrateur et de point de vue, qui nous permet de ne pas se lasser en découvrant certaines choses que ne connaissent pas les autres protagonistes. Une bonne idée pour un livre aussi complexe, car si les actions en elle même sont assez claires, les réflexions qui sont derrière sont compliquées.

Ces réflexions, sur la politique, le 11 septembre et le Moyen Orient, en passant par pas mal d’autres détails, médicaux ou terroristes sont distillées en arrière plan tout au long de ce thriller. J’ai lu, j’ai compris dans l’ensemble, mais je suis ressortie avec de nombreuses questions sur finalement le message que l’on fait passer au lecteur, concernant le terrorisme particulièrement. Je pense qu’il faudrait relire ce roman une deuxième fois, sans la tension prenante de l’histoire, pour s’attarder aux détails et prendre le temps de décrypter un peu plus les informations qui servent de base au roman. Mais je ne l’ai pas fait, j’ai préféré rester sur mon ressenti premier, vraiment positif. Je serais ravie cependant d’avoir vos retours !

Un roman étrange dans la collection Black Moon qui nous a plus habitué à du fantastique, mais une belle ouverture sur d’autres littérature, qui ne manquera pas d’ouvrir des perspectives aux lecteurs de cette collection!

En conclusion un très bon thriller, haletant à souhait, avec de vrais personnages humains et touchants… N’ouvrez ce livre que si vous avez le cœur bien accroché… et un peu de temps devant vous!

+ Sur Lecture Academy

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k