Léo & Lionnie de Catherine Lafaye-Latteux et Mattéo Gubellini

leolionnie.jpgAlbum jeunesse

Léo & Lionnie


de Catherine Lafaye-Latteux

illustré par Mattéo Gubellini

http://editionsannachanel.hautetfort.com/media/02/00/44398495.jpg

 

Thèmes : Deuil, Chat

 

Cette histoire est celle d’un chat, pas un chat aux pouvoirs magiques, pas un chat qui parle, pas même un chat de gouttière, juste un chat comme le mien, qui déprime après le « départ » de la dame aux cheveux blancs. Une histoire féline, mais qui pourrait être celle d’un enfant.

« Dans la maison voisine, Léo, l’âme chagrine, pleure sa vieille amie.
Adieu Tendresse! Adieu Caresses !
Ô funeste nuit ! »

Léo va laisser passer le temps, et pourtant sa peine sera toujours là, « si mal au dedans ».
Et puis une nuit, la vie revient dans la maison d’à coté. Lionnie vient d’arriver. Lionnie ce n’est pas une chatte, c’est une petite fille. Léo pourtant est déçu… plus d’espoir que son amie revienne. Alors il repart… Mais la vie est fait de petits bonheurs, et de personnes attentives…

Les illustrations sont dans des couleurs assez sombres, pas vraiment dans mes gouts, pourtant j’ai beaucoup aimé certains zoom
sur les évenements, comme cette pleine page avec seulement une partie de la tête de Léo, qui représente très bien le Léo du livre. Des illustrations qui servent magistralement le texte, en renforcant son atmosphère.

Une belle histoire qui fera écho chez un public très vaste, selon l’âge, et l’histoire… Amoureux des chats, enfants qui déménagent et pour tout ceux qui ont perdus un ami…

 

 * Dans le cadre de la semaine italienne, puisqu’illustré par un italien. Par ailleurs le tite fait écho à Leo Lionni, lui aussi italien ! *

cadeaumaestro

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Ronde des Albums #20 A quoi tu joues / Tessa / Tiarive

Après quelques temps sans trop d’albums et sans articles pour la ronde des albums, avec mes comparses Noukette et Liyah, je m’y remet plus sérieusement, même si déjà je ne suis pas en avance puisque nous sommes samedi après midi…

Des albums sans liens, parce que j’en lis un peu moins en ce moment, suite à un petit changement à la médiathèque, et donc moins de « sacs » complets d’albums à lire!

A quoi tu joues ?

Un très bel album sur les préjugés garçons filles
(avec deux petites réserves)

Une image d’enfant jouant et derrière le rabas, un adulte du sexe opposé qui en a fait son métier; avec les réflexions que l’on entend dans les cours de récréation « les garçons ça fait pas de la danse,ça serait trop ridicule »… De très belles photographies, qui mettent bien en situation. J’ai beaucoup aimé, avec deux points négatifs à citer quand même :
– Selon monsieur… c’est bien moins convainquant coté fille que côté garçon, notamment avec la militaire
– Après discussion dans notre comité de lecture nous avons trouvé que la dernière situation était déplacée dans ce livre, édité par Amnesty.

Marie Sabine Roger et Anne Sol. Sarbacane et Amnesty International, 2009

Le grand voyage de Tessie

 

Un grand album avec une très belle et élégante couverture !

Et à l’intérieur ? C’est tout aussi beau! Tessie jeune couturière décide de créer un moyen de transport unique, mi ballon mi robe,  une robe montgolfière ! Tessie est en plus accompagnée par son chat Sophocle, que je trouve craquant!

Beaucoup d’orange, de belles illustrations, et des rencontres, plein de rencontres… En effet Tessie va croiser de nombreux animaux, qui tous ont besoin de son aide!

A chaque fois qu’elle aide, elle se sépare d’un petit bout de robe… mais continue d’aider les animaux… pourtant elle en a besoin pour voler… !

Un album sur l’entraide, le voyage, la couture, j’ai aimé l’idée et les illustrations, même si l’écriture m’a moins convaincue.

Alessandra Fusi. Anna Chanel, 2010

Malheureusement cette maison d’édition a fermé (bien que je ne trouve pas l’info sur leur site) je vous conseille donc d’acheter cet album s’il vous tente avant qu’il disparaisse des librairies (quid de la possibilité de commande actuellement ?)

Tiarive d’Elsa Denoel

Voici un album découvert par l’intermédiaire de la librairie Croquelinotes de Saint Etienne, car ce livre édité à compte d’auteur ne se trouve pas partout, et pas sur Internet!

Dans cet album souple se cache une histoire un peu niaise mais sympathique, celle d’une enfant qui veut faire toute seule… tiarive est un mot d’enfant, une façon de se nommer, de s’identifier à cette phrase d’adultes « tu y arrives? ».

On notera quelques défauts du à l’autoédition, comme un ombrage derrière le texte assez désagréable, mais qui s’explique par le rappel des magnifiques illustrations : des photos d’ombres.

Une bonne idée qu’il convient de saluer malgré les petits points négatifs!

(je n’ai pas de photo de la couverture, pas pensé que je ne la trouverais pas :/ – Indisponible sur Internet donc, mais trouvable sur St Etienne et les alentours, même en médiathèque. – Si vous souhaitez ce livre je dois pouvoir encore le trouver à ma librairie!)

Chez Noukette vous trouverez :
(pas encore en ligne)
mais vous avez peut être manqué son article sur les albums d’Edouard Manceau!

et Chez Liyah :
Zarafa dans tous ses formats!

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Ronde des livres #7 – 3 albums –

Première Ronde des albums de 2011, avec 3 albums :) Comme chaque quinzaine retrouvez d’autres albums chez Liyah et Noukette !

La neige en été

laneigeenete.gif
Un très bel album emprunt de poésie, avec de magnifiques illustrations. L’histoire m’a par certains cotés déplu car j’aurai aimé plus de
réflexion, de réalité dans ce conte. Pourtant l’ensemble m’a charmé, les illustrations ont su me faire rêver, et j’ai comme souvent chez Anna Chanel apprécié les couleurs !

La neige en été de Régine Joséphine et Bong Li.- Anna Chanel, 2010, 15€


Moi, quand je serai grand….

moi-quand-je-serai-grand.gif


Je découvre chaque nouvel album d’Emile Jadoul avec ravissement, celui ci ne fait pas exception. Les
escargots, c’est bien connu, transportent leur maison sur leur dos. Mais alors si l’escargot est pompier? et joueur de foot? et jardinier? A chaque page son escargot, à chaque page son métier.
Les escargots ainsi déguisés sont drôles et très représentatifs, et comme toujours la fin est adorablement bien trouvée, avec en plus une page à déplier pour ne pas connaître la réponse trop
tôt!

Moi quand je serai grand d’Emile Jadoul.- Casterman, octobre 2010.- 13,50€

Monsieur cent têtes

monsieurcenttetes.gif

Un album épais, au vocabulaire compliqué. J’ai apprécié sa lecture mais je le trouve loin de ce qui pourrait
plaire aux enfants. A chaque page monsieur change de têtes, ce qui rapproche ce livre d’un imagier. C’est un travail vraiment intéressant, avec une « leçon » intéressante sur l’estime de soi,
pourtant l’ensemble est porté par un vocabulaire poétique qui retrace les expressions humaines de façon parfois complexe. Un album qui mérite d’être lu et relu avec les enfants en tout
cas!

Monsieur cent têtes de Ghislaine Herbéra.- Editions MeMo, 2010, 20€

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Tu vois la lune d’Agnès de Lestrade et Anaïs Bernabé

tuvoislalune.gif Tu vois la luneAuteurs : Agnès de Lestrade et Anaïs Bernabé

Éditeur:

http://editionsannachanel.hautetfort.com/media/02/00/44398495.jpg

Collection : De Toi à Moi

Date : mai 2010

Pages : 30 pages

Prix : 14,50€

ISBN 978-2-917204-31-3

Album (jeunesse)
Thèmes : immigration clandestine, pauvreté, sécheresse

Présentation de l’éditeur :

« Papa et maman ont dit qu’on partirait demain.
Papa a montré la lune qui brillait dans le ciel et a dit que c’était là qu’on irait. »

Avis :

Cet album c’est l’histoire d’un voyage, celui d’une famille noire, obligée de quitter son village, poussée par la
sécheresse et la famine. La narratrice est une petite fille, réveuse, qui attend beaucoup de ce voyage jusqu’à la lune. Un récit simple, qui ne nous montre que sa vision. Pas de peur inutile ou autre soucis d’adulte, juste sa foi dans sa famille, et dans la lune. Un endroit où l’eau coule de grands tuyaux, dans des maisons en pierre.

Une très belle vision du monde, avec des yeux neufs, ceux d’une petite fille d’ailleurs, pour qui notre quotidien
est un vrai rêve.

Les illustrations d’Anaïs Bernabé permettent elles aussi une vision très différentes de la notre sur notre monde.
De la couleur, beaucoup, des détails, de l’imagination. Un ensemble à la fois intéressant pour notre regard d’adulte, et attrayant pour les plus jeunes. Un album dont la lecture peut être différente selon l’âge du lecteur, et la personne qui l’accompagne.

Tu vois la lune n’est pas un album qui se passe sur la lune, bien au contraire, il se passe chez nous, tous les jours…

http://editionsannachanel.hautetfort.com/media/02/00/44398495.jpg


challenge2

22/ 24

Le recap ici et la suite là !

Les index par titre et auteur pas du tout à jour !


Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k