Jean M Auel : Les enfants de la Terre Nouveauté {concours}

Une série à succès, des personnages attachants, des milliers de fans à travers le monde, et enfin le mois dernier la sortie du dernier et tant attendu tome 6 des Enfants de la Terre.

Une série préhistorique qui nous entraine dans une formidable aventure avec Ayla, notre ancêtre à tous, sous la plume enchanteresse de Jean M Auel.

Commencée en 2002 en France, mais en 1980 aux Etats Unis, les 6 tomes sont parus aux Presses de la Cité, et les 5 premiers tomes sont disponible en poche chez Pocket.

Présentation du tome 1 :
Quelque part en Europe, 35 000 ans avant notre ère. Petite fille Cro-Magnon de cinq ans, Ayla est séparée de ses parents à la suite d’un violent tremblement de terre. Elle est recueillie par le clan de l’ours des cavernes, une tribu Neandertal qui l’adopte, non sans réticence, ayant reconnu en elle la représentante d’une autre espèce, plus évoluée.
Iza, la guérisseuse, Brun, le chef et Creb, le magicien lui enseignent les règles de la vie communautaire, leurs rites, leurs peurs, leurs audaces. Mais Ayla, la fillette blonde aux yeux bleus les surprend par sa puissance de raisonnement qui lui permet de s’adapter, de réagir rapidement et de ne pas être totalement dépendante de son environnement. Une différence qui ne tarde pas à faire d’elle une menace pour tout le clan, et à attiser la convoitise de Brud, le fils du chef…

Je ne vous en dit pas plus, mais je vous invite à découvrir cette très belle série historique, et surtout le 6ème tome qui vient de paraître : Le pays des grottes sacrées !

Une petite note sur Jean M Auel, pour que contrairement à moins vous sachiez tout de suite que c’est une femme :
Jean M. Auel née en 1936 est une écrivaine américaine. Sa série Les Enfants de la Terre s’est vendue à plus de 45 millions d’exemplaires dans le monde.

Un jour, à quarante ans, elle décide de quitter son travail, et commence à écrire cette série, tout en élevant ses 5 enfants. Les aventures d’une femme préhistorique mais pourtant ce sont des thèmes très intemporels comme la différence qui sont abordés dans ses livres, ce qui explique aussi son succès.

Des vidéos sont disponibles ici : http://www.jean-auel.net/ Toutes les illustrations de cet article proviennent du site, et sont protégées.

Place au concours

Je vous propose aujourd’hui de gagner ce 6ème tome Le pays des grottes sacrées, en partenariat avec Presses de la Cité.

Pour tenter votre chance, merci de répondre (en commentaire) aux questions suivantes (les commentaires restent privés jusqu’à la fin du concours) :

1- En quelle année est née Jean M Auel
2- Comment s’appelle (en français) le tome 2 des Enfants de la Terre
3- Dans le film adapté du tome 1 Le Clan de la caverne des Ours (un échec…) qui joue le rôle d’Ayla ?
4- Quel est votre livre préféré publié aux Presses de la cité ?

 

Une chance supplémentaire de gagner ? Vous pouvez relayer ce concours (merci de me fournir le lien) !

 

Règlement : Jeu concours gratuit (hors connexion internet) ouvert à toutes les personnes majeures où ayant l’autorisation parentale, résidant en France métropolitaine du 8 au 11 mai 2011 minuit. Une seule participation par foyer (adresse IP). Les commentaires incomplets, les réponses reçues en mail et les participants multiples ne seront pas prises en compte. Le gagnant sera tiré au sort via random.org parmi les participants ayant correctement répondu aux 3 premières questions, et donner une réponse personnelle à la 4ème. Il sera contacté par mail afin de fournir son adresse.
EDIT du 12 mai 2011 : Bravo à Steeve qui remporte le livre au tirage au sort! Merci de me donner tes coordonnées!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

La conquérante de Dominique Marny

 

 

 

 

 

 

La conquérante

de Dominique Marny

 

Roman Adulte

 

 

Editions Presses de la cité (Terres de France)

388 pages, 978-2-258-08773-6, 21€

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur :

Fuyant sa Touraine natale, Judith Fontange se lance dans le Paris des Années folles, des amitiés stimulantes et des amours
tumultueuses.

Engagée par un modeste bijoutier, elle se découvre alors une passion pour ce métier. Judith possède tous les atouts pour réussir
: beauté, fougue, ambition, talent… Il lui faudra néanmoins se battre pour s’imposer dans le cénacle essentiellement masculin des grands joailliers et accéder à la prestigieuse rue de la Paix.
A travers les engagements et les choix d’une jeune créatrice s’égrènent les rites, les secrets et le savoir-faire d’un univers fascinant, celui des pierres précieuses.

Les romans de Dominique Marny (Darjeeling, Les Nuits du Caire, Mes nuits ne sont pas les vôtres et Il nous reste si peu de
temps) témoignent de sa passion pour l’art, les voyages et l’histoire.

 

Mon avis :

     Judith m’est tout d’abord apparue comme une héroine bien terne, mièvre même. Tout juste arrivée à Paris
elle semble trop frêle pour pouvoir faire sa place dans ce Paris en pleine ébullition ! Et puis au fil des pages, je me suis attachée à elle, j’ai eu envie de la suivre, de la pousser, de la
conseiller. On sent venir certaines erreurs, mais Judith est fougeuse alors on lui pardonne tout, et son intelligence va la conduire très loin…

      Je me suis laissée emporter et j’ai finalement beaucoup aimé ce roman ! J’y ai découvert le Paris
d’après guerre, un Paris avide de fêtes et de grandes célébrations, de rires, de joies… Mais aussi un climat pesant parfois, avec des hommes qui ne sont pas revenus, des familles détruites…
Le livre s’y attarde peu, juste ce qu’il faut en fait, pour laisser sa légéreté à ce livre.

      En suivant Judith nous allons découvrir des personnages très variés, des ses
collocataires à ses collègues et employeurs, en pasant par ses amants… Une galerie de personnages très développée, que l’on suit presque d’un bout à l’autre du roman ce que j’ai beaucoup
apprécié !

      Enfin c’est grâce aux rêves de Judith que nous découvrons le milieu de la
bijouterie
, des petits boutiques aux grands joaillers, elle n’aura de cesse de vouloir évoluer, dessiner, créer. Un milieu très particulier que celui des pierres précieuses, qui attire
trop d’argent pour être vraiment honnête !

 Après une première partie un peu lente selon moi parce qu’elle tourne plus autour des amours de Judith qu’autre chose, le
roman démarre vraiment et nous découvrons la joaillerie. Par contre ce roman serait une réédition remaniée et diminuée à ce que j’ai compris du roman original, et je pense que c’est une bonne
chose, car j’ai apprécié l’histoire comme ça, avec ses mystères, “les clés” que l’auteur laisse au lecteur…

 

Le site de l’auteur, que je remercie pour cette découverte!

 

 

 

Nous suivre et partager :