Des filles dans l’équipe #Concours

***
Calendrier de l’avent 2015
Cadeau du 8 décembre

*** *** ***

Des filles dans l’équipe

de Sophie Dieuaide
illustré par Fred L.

Talents Hauts, 2015
9782362661143, 7€

Aaaaaaah… Ce n’est pas possible, m’sieur !

Voilà la réaction de Thomas quand on lui annonce que des filles vont participer au tournoi de foot inter-écoles. Pire même, elles doivent être au minimum deux sur le terrain !

Des filles au foot ? Ils sont complètement dingues !

Les garçons ne sont vraiment pas d’accord avec cette idée, mais le prof n’en démord pas ! Et les filles ? Et bien certaines ne sont pas du tout intéressées, mais d’autres sautent de joie ! Elle adorent le foot et y jouent souvent à la récréation, mais entre elles.

Le dialogue va devoir se nouer entre garçons et filles… dans le calme ! Puisqu’ils n’ont pas le choix, les garçons demandent aux filles, beaucoup sont d’accord, mais ils ont vite fait d’en décourager certaines…. Ils essayent même de leur faire passer un test… Les filles décident alors de créer leur propre équipe !

Un petit livre idéal dès le CE1, avec ses gros caractères et ses héroïnes de CE2. Des filles, toutes simples, pas des super-héros, pas des star du foot, juste des élèves, comme les lecteurs, qui veulent jouer au foot !

Chez Talents Hauts, on est habitué aux livres qui prône l’égalité filles-garçons, et celui ci rempli complètement son rôle anti-préjugés sur les filles et le sport. Un peu trop même parfois, au détriment de l’histoire. Pour autant ça fait du bien, de proposer des livres comme ça, aux enfants souvent enfermés dans les préjugés des parents !

+ Challenge YA#5

***

calendrier de l'avent 2015 concoursAujourd’hui, 1 exemplaire de ce titre à gagner !

Pour tenter de gagner ce petit roman, il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :

A qui avez-vous envie de conseiller ce livre, et pourquoi ? [les adultes bornés, ça marche aussi!]

+ Chances supplémentaires

  •  * Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux    (+1 chance) ou être abonné à la newletter
* Relayer ce concours (donner le lien direct) (+1 chance) 
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)
 
Concours ouvert du 09 novembre au 6 décembre 2015, France Métropolitaine. Règlement.

***
Tentez aussi de gagner :
Heyo (Couleur Corbeau)
Harry Potter – version illustrée
Abécédaire illustré par Job (Mic Mac)
Le petit ours gris de la Mauricie (Montagne secrète)
Quand les ours frapperont à nos portes (Vert pomme)
Où est mon étoile (Nobi-Nobi)
Zipadee-Zip  (Spleeping Baby)

La fille aux licornes – Intégrale

La fille aux licornes

Lenia Major

Ed. Talents Hauts (2015)

A partir de 11 / 12 ans

FilleLicornes

L’auteure : Spécialiste de la littérature de l’imaginaire, Lenia Major a publié de nombreux romans et albums, chez Balivernes, Bayard – J’aime Lire, Lito… 

L’histoire : Ascane a été choisie pour devenir licornière du roi, au grand dam de Séber, le maître licornier, qui ne veut pas d’une fille parmi ses apprentis. Aventureuse et tenace, la jeune fille réussit à s’imposer dans ce monde d’hommes grâce au pouvoir, hérité de son grand-père, de communiquer avec les licornes.
En compagnie de Météor, la licorne sauvage qu’elle a sauvée de la mort, Ascane va traverser des terres hostiles et lutter contre des forces obscures.

Ce roman a été précédemment publié en 3 tomes (1er tome paru en 2011). Les 3 tomes se sont ici transformés en 3 parties :

1) La rencontre : Cette première partie où l’on fait la connaissance des principaux personnages, de leur lieu de vie, des licornes… ne fait que 140 pages. Pas beaucoup d’action dans cette partie qui se termine par un coup de théâtre (qui nous donne bien entendu envie de lire la suite !)

2) La poursuite : Je ne vous raconte pas sinon ce n’est pas drôle, mais il y a beaucoup plus d’action dans cette seconde partie. On est au cœur du roman, on a quelques réponses à certaines questions et quelques surprises aussi.

3) L’affrontement : Nos trois apprentis se préparent pour leur cérémonie de “licornation” durant laquelle ils deviendront vraiment licorniers. Mais, vous vous en doutez, tout ne se passe pas comme prévu, loin s’en faut !! Je ne vous en dit pas plus. Certains personnages évoluent beaucoup dans cette 3ème partie, d’autres (importants dans la 2ème partie) sont laissés de côté…

L’intrigue est relativement simple mais agréable, c’est un roman qui se lit vite, sans temps mort… L’auteur à l’air de connaître les chevaux ou au moins le vocabulaire propre aux équidés. On sait assez vite qui sont les gentils et qui sont les méchants (mais, mais, on peut parfois être surpris…). J’ai mis 11/12 ans pour l’âge parce que l’histoire est simple c’est vrai, mais le vocabulaire pas toujours et certaines “scènes” de batailles assez sanglantes…

J’ai bien aimé retrouver une histoire de “lien” entre un humain et un animal (comme Eragon et sa dragonne Saphira ou encore Lyra et son daemon, Pan dans “A la croisée des Mondes”), ce sont des histoires qui donne envie ! (Quoiqu’à bien y réfléchir, avoir quelqu’un d’autre qui “entend” tout ce qui se passe dans ma tête… Hum, au final, est-ce que ça me plairait vraiment ?? Pas sûr !)

Mon seul bémol concerne le papier, pas très épais donc un peu transparent (je n’ai pas de bons yeux donc j’aime quand c’est bien net et pas quand on voit le texte de la page suivante à travers…) et il est aussi un peu gris (si c’est du papier recyclé, ce n’est pas indiqué…).

Et puis, des romans de fantasy avec des licornes, ça change un peu non ?

Prix des collégiens du Touquet Paris Plage 2012 (pour le tome 1).

RDL# Petits Romans

Ronde des Livres, de courts avis sur des petits romans pour les enfants !

La sorcière le prince et le crapaud

de Clobulle

Une adorable histoire de sorcière pour les petits, sur l’acceptation de soi, l’amour, et les apparences… Barbichette est une sorcière avec 3 poils au menton et elle est bien seule! Heureusement, Mambo son crapaud est toujours là pour la distraire. Malgré tout elle aimerait bien trouver un prince charmant… un peu de magie, et la voici transformée en princesse Séréna… Direction le grand bal du prince Fripouille!

Avec des illustrations de Nadine Van der Straeten vives et colorées.

Petit Roman – Rageot, 2012

Un pirate à l’école

de Christine Palluy 

Une histoire un peu loufoque mais qui permet de parler de l’école et des pirates. C’est simple, assez court, mais drôle et cela permettra aux enfants de rêver. Le vocabulaire compliqué est expliqué et on donne même la prononciation de certains mots.

Les illustrations d’Yves Calarnou s’adaptent parfaitement à l’ensemble puisqu’on découvre avec plaisir ce professeur pirate!

Mes premiers j’aime lire – Bayard poche, 2004

Suzanne est à la hauteur

de Fred L.

Un album sur la différence et l’acceptation de soi. Suzanne est très grande, vraiment très grande avec ses immenses jambes qu’elle a bien du mal à caser… Un voyage initiatique lui permettra de s’accepter et de se faire accepter.

Le vocabulaire est assez compliqué, il ne faut donc pas se laisser tromper par le petit format presque album du livre, c’est presque un petit roman, à réserver aux enfants à partir de 8-9 ans, avec accompagnement. Ca vaut le coup pourtant car l’histoire est prenante et intéressante.

Une collection que je découvre chez Talents Hauts : les Papareils, une collection à conseiller !

Talents Hauts, 2011 – 13€

Nulman

Christophe Lemoine 

L’histoire du cousin de Superman. Ce garçon pas bien doué accumule les chutes… Pas facile à l’école, surtout quand on tombe amoureux de GénialGirl! Un roman franchement barré, bourré d’humour avec une morale plutôt sympa, mais qui risque d’avoir du mal à trouver son public…

Thierry Magnier – Petite Poche, 2005

On zappe la télé

de Nathalie Charles

Un petit roman très sympathique sur un groupe d’ami qui se lance le défi de ne pas allumer d’écran pendant une semaine. pas de télé, de console, d’ordinateur. L’ennui ? pas du tout car ils en profitent pour se voir, organiser des jeux, des sorties… et tout le monde se prend au jeu. Sympathique message pour rappeler qu’il ne faut pas devenir des légumes devant l’écran… au risque d’être une courgette moisie ;)

Les illustrations de François Foyard sont très vives et colorées, un peu trop peut être, mais comme un  petit hérisson se cache au détour d’une page, c’est parfait!

Petit roman, Rageot, 2011

+ Challenge YA#2

Enterrement d’une vie de cancre – Touche pas à ma mère – Hervé Mestron

Deux courts romans pour adolescents d’Hervé Mestron aux thèmes intéressants…

enterrement

Enterrement d’une vie de cancre

d’Hervé Mestron

Ed Syros, juin 2012
Collection Tempo +
9782748512076, 6€

Bruno est un cancre. Pas juste un mauvais élève, non, celui qui en plus de rendre copie blanche s’amuse à mettre de la peinture sur les touches du piano et dort, les pieds sur la table, en classe. Et puis un jour Madeline arrive. Une allure gothique métallisée  une démarche étrange, mais une élève extrêmement douée. Quelques jours plus tard elle disparaît. Mais entre temps Bruno s’est réveillé!

Une histoire avec des personnages caricaturaux mais qui commence bien, avec une ambiance de classe terrible mais voilà l’histoire est très vite fini et le tout m’a du coup semblé complètement surfait. Les évènements se déroulent trop vite et l’on n’a pas le temps de s’attacher aux personnages. Les deux thèmes principaux, la réussite scolaire et le handicap, sont finalement seulement survolées. On peut penser que cela permet de lancer la discussion mais j’ai tout de même été frustrée. Peut-être bien à utiliser avec des adolescents faibles lecteurs, voire en difficulté, d’autant plus que l’écrit, à la première personne est très oralisé (trop même à mon goût).

Deux bons thèmes porteurs mais un ensemble trop rapide pour moi.

L’avis de Kik, elle aussi aurait aimé en savoir plus…

* * *

Touche pas à ma mère

Hervé Mestron

Talents Hauts, septembre 2012
9782362660412, 7€

 

Comme dans Enterrement d’une vie de Cancre, le roman est court, très court et c’est vraiment dommage.

Les personnages de ce roman, la situation initiale, tout était réuni pour un bon roman mais l’auteur choisi de ne pas faire traîner l’histoire. Les évènements s’enchaînent sans qu’on puisse s’y attarder et c’est déjà la fin. Malgré le thème terrible de la violence conjugale tout semble ici très simple. Pas le temps de connaître les personnages, de comprendre leur réaction, de trembler pour eux.

Ce roman, comme le précédent permet tout de même d’aborder des thèmes intéressants et peut être le point de départ d’une discussion intéressante avec les élèves. A voir avec mes sixièmes dans le cadre de mon projet sur le vivre ensemble mis en place cette année.

Quatrième de couverture (qui raconte toute l’histoire…)

« Chris, ma mère, et Sébastien, son amoureux, emménagent dans une nouvelle maison, à la sortie de Nîmes. Oui, parce que maintenant ça y est, elle a quelqu’un. Maman me l’a dit, c’est une nouvelle vie qui commence. Ça ne va plus être exactement comme avant, vu qu’on va habiter tous les trois, ensemble, sous un seul et même toit. Style famille Ikea. Ça me fait un peu bizarre ». Un jour, Cécile voit un bleu sur la tempe de sa mère qui prétexte qu’elle s’est cognée dans une étagère. 
Et Cécile raconte l’escalade : ses soupçons qui alternent avec les marques de tendresses de Sébastien, la tristesse de sa mère, la perte de son emploi et son isolement progressif…”

+ Challenge YA#2 (25 & 26 /60)

Le site de l’auteur

De cet auteur prolifique (il a écrit plus de 50 livres !) nous vous avons déjà présenté :

Le violoncelle poilu (sur la 1ère guerre mondiale),

L’aigle noir (roman ado),

Mystère à la cantine (à partir de 8/9 ans)