La ruée vers l’ or – Klondike 1897 – BD

   Or Or

L’ or sous la neige

Éric et Jean-Marc Stalner

D’après le roman de Nicolas Vanier

Éditions 12 bis & XO

* * * * *

T.1 : Klondike / T.2 : Mersh / T.3 : Ici, tu es ce que tu fais

* * * * *

Or

Chilkoot Pass – Alaska – 1897   

1897. Matt, un jeune américain alléché par les annonces des journaux (Gold ! Gold ! Gold !) débarque en Alaska au milieu de milliers d’autres personnes, des hommes pour la plupart. Tous viennent dans l’espoir de faire fortune rapidement. Quelques-uns réussiront (entretenant ainsi cette ruée vers l’or), certains pas assez ou mal équipés, mourront (de froid, de faim) et d’autres, dépités, dégoûtés, fatigués, repartiront.

Matt, lui, va tomber amoureux. De l’Alaska. Il va continuer à chercher de l’or bien sûr, mais loin des hommes, des bars avec filles et alcool, des bagarres… Seul avec ses chiens, en pleine nature, il va finir par trouver la liberté et une sorte de paix.

* * * * *

En  lisant cette bd, on sent que le livre qui en est à l’origine a été écrit par quelqu’un qui aime le Grand Nord. Moi qui suis plutôt casanière (j’adore l’aventure dans les livres, on a tous les avantages sans les inconvénients style moustiques, araignées et autres serpents !) je me prenais à rêver à aller vivre comme Matt dans sa cabane avec ses chiens (pas d’odeur non plus dans les livres, c’est parfois un très gros avantage !)

Bon, j’avoue, je n’ai pas vu la neige depuis longtemps et ça me manque un peu !!

Le dessin est assez « classique », mais les paysages donnent vraiment envie d’aller se balader là-bas… (il fait juste un peu trop froid pour moi !) J’ai bien aimé aussi le côté « écolo » (les chercheurs d’or détruisaient beaucoup sur leur passage…)

Une bd dépaysante et très agréable !

* * * * *

En lisant cette bd, j’ai repensé à cette bd de Chabouté « Construire un feu » adaptée d’une nouvelle de Jack London (que l’on croise dans le tome 1 de « l’or sous la neige ») Je ne l’avais pas présentée, mais Noukette en parle très bien !

* * * * *

Pour feuilleter les premières pages du tome 3, c’est par ici (pas de « spoil » !)

D’Éric Stalner, nous vous avons déjà présenté : Blues 46 et la zone

Site de l’auteur : Les carnets d’Éric Stalner

* * * * *

La ruée vers l’ or – Charlie Chaplin (1925)

Si jamais ce petit bijou du cinéma muet vous avait échappé, regardez-le d’urgence !!

La bd de la semaine

Cette semaine, ça se passe chez Stephie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0

Je suis l’homme le plus beau du monde de Cyril Massarotto

Je suis l’homme le plus beau du monde 
  


jesuislhommeleplusbeaudumonde.gif

Auteur : Cyril Massarotto
Editeur : éditions XO 

  Date :26/08/2010 
Pages : 238 p.
Prix : 17,90 €
ISBN
   9782845634763

 
 
Roman – Littérature française  – Rentrée Littéraire

 

 

Thèmes : Beauté, Société, Succès

 

 

 

 Présentation de l’éditeur :
« Cet homme est une légende.

Pourtant, il rêve de disparaître. Et quand il rencontre enfin sa raison de vivre, il est peut-être déjà trop tard… « Aussi
loin que je me souvienne, j’ai toujours été beau. Je dis beau, mais dans la bouche des gens j’entends plutôt canon, magnifique, sublime, incroyable. Plus généralement, en me voyant, les gens
disent : « Waouh ! » Ces mots, je les ai entendus dans toutes les langues, sur tous les tons.

On me les a dits en pleurant, en hurlant, ou juste avant de s’évanouir. On me les a dits à voix basse, sans oser me regarder,
ou en écarquillant grand les sourcils. Je suis l’homme le plus beau du monde. Bien sûr, je suis malheureux ».

Avis :

Dans ce roman à l’écriture légère, le personnage principal, enfant au début du livre, est beau. Mais pas simplement beau comme
Georges Clooney, vraiment beau, tellement beau que les gens donneraient tout pour le voir en vrai, qu’ils s’étripent pour un rien, et que cela coûte même la vie de gens qui l’entourent. La
réflexion autour de la société que cela induit est exposée dans le livre grâce aux pensées de cet homme, qui va tout faire pour se construire, et avancer, libre. Car c’est avant tout de liberté
dont il est question tant cet enfant, ce jeune homme puis cet homme ne peut vivre autrement que cloitré dans une maison par une grande chaine de télévision.

J’ai eu une nette préférence pour la première partie du livre, où le regard d’enfant permet de sentir le désarroi du
personnage, et sa fragilité. La suite fait fasse à des situations sympathiques, plaisantes à lire et tout aussi fourni sur le plan psychologique, mais moins réaliste.


Un roman agréable à lire, malgré le style parfois trop léger pour le thème qu’il souhaite aborder, avec une belle histoire
humaine, peu réaliste mais qui met en avant certains des travers de notre société moderne.



Merci à Stéphanie!
Lecture commune avec George et Cynthia ! L’avis de Nanajoa.

9/7

 

 

Nous suivre et partager :
error0

Intrusion d’Elena Sender

Intrusion

intrusion.jpg

Auteur : Elena Sender
Editeur : XO
Pages 411
Date 2010

Thriller

Présentation de l’éditeur :
Brillante neuropsychiatre spécialiste des pathologies du comportement, Cyrille Blake reçoit un matin un nouveau patient. Le jeune homme, Julien Daumas, est assailli par des cauchemars atroces qui
lui font redouter le sommeil et lui donnent des idées suicidaires. Et soudain, à sa plus grande surprise, Julien s’adresse à elle comme s’il la connaissait. Pourtant, Cyrille est sûre de ne l’avoir
jamais vu. Lorsqu’elle le lui dit, le jeune homme devient agressif… Convaincue d’avoir affaire à un manipulateur, Cyrille écourte la consultation et vérifie le dossier médical. Elle doit se rendre
à l’évidence : elle a soigné Julien Daumas dix ans auparavant, alors qu’elle terminait son internat de médecine. Comment a-t-elle pu tout oublier de lui ? Le lendemain, Julien ne vient pas à son
second rendez-vous…

Mon avis :
Je suis entrée dans cette histoire un matin où je n’avais rien d’autre faire, et grand bien m’en a pris. Je n’ai plus laché le livre jusqu’à la dernière ligne !
Une histoire prenante donc, celle de Cyrille Blake, une brillante neuropsychiatre qui a force de rencontres étranges fini par doute de sa propre santé mentale. Un bon thriller, avec des personnages
haletant, des situations qui nous mettent nous aussi mal à l’aise, et une écriture fluide. J’ai vraiment apprécié cette descente en enfer de Cyrille, qui pourtant nous semble si sûre d’elle. Sauf
que voilà, qu’est ce qui est vrai, qu’est ce qui ne l’ai pas… Un véritable labyrinthe où se croise tout les poncifs du genre : l’ancien ami qui reprend du service, le patient suicidaire qui
devient agressif, l’informaticien de génie, l’ancien savant devenu fou, des enfants en danger… et le trio amoureux… Hum oui, je vois que vous commenvez à comprendre… Cela fait finalement
trop, et même si l’histoire m’a emporté, j’en suis ressortie tout à fait indemne, avec l’impression d’avoir souvent eu un train d’avance sur les personnages. Mais bon c’est une recette un peu
chargée, qui marche et permet de passer un très bon moment… sans laisser beaucoup de trace par la suite.
Une bonne lecture, de celle où j’aurais bien du mal à mettre une note, tant mon coeur pense une chose et ma tête le contraire :) Je vous conseille donc de l’essayer… et de voir !

Merci à Livraddict et Xo Editions !

Nous suivre et partager :
error0