Alice en Ecosse de Caroline Quine


Alice en Ecosse

de Caroline Quine

Hachette, Bibliothèque verte

Présentation de l’éditeur :

DANS la nuit, sur une colline, une cornemuse lance les notes d’un chant mélancolique. Alors, la bruyère s’anime soudain, des moutons bêlent, des camions sillonnent les routes de la lande. Sont-ce des fantômes ou des voleurs qui s’emparent des troupeaux ?
Alice et ses amies, Marion l’intrépide et Bess la gourmande, chassent le mystère dans les brumes d’Écosse. Tapis dans l’ombre, des ennemis sournois leur tendent des pièges. Mais rien ne détournera la jeune détective du but qu’elle veut atteindre.

Mon avis :

Alors que je suis en train de ranger les pleines étagères de livres laissés chez mes parents, en vue de me séparer d’un sacré paquet (je les vends d’ailleurs, liste très vite si cela vous intéresse vous pouvez vous signaler en commentaire, comme ça je vous préviendrai par mail quand la liste sera prête – il y aura tous les styles, mais peu de livres récents par contre, pour des petits prix, surtout si on peut s’arranger pour le port sans passer par la poste…) Bref j’étais donc en train de faire le tri dans mes bibliothèques vertes et roses – mais je n’arrive pas à m’en séparer – quand je suis tombée sur ce titre que j’avais prévu de chercher en médiathèque et en brocante pour le mois Kiltissime! Le hasard fait bien les choses puisqu’il était dans ma bibliothèque et que je ne m’en souvenais même pas! Je me demande d’ailleurs si je l’ai déjà lu… Alice n’est pas mon héroïne préférée dans ces collections, trop vieille, trop riche, trop… J’ai donc passé l’heure suivante à lire plutôt que ranger, ce qui explique d’ailleurs que ça ne soit toujours pas fini!

Mon avis sur ce tome d’Alice donc est assez mitigé. Comme dans mes souvenirs je n’aime pas beaucoup Alice. Ni le personnage, ni l’écriture d’ailleurs. L’ensemble n’est pas très dynamique bien qu’il y ai beaucoup d’action, et je n’arrive pas à apprécier cette héroïne grandiloquente, avec sa photo en première page d’une revue lue internationnalement et par tout le monde semble-t-il puisque tout le monde la reconnaît. Elle ne roule qu’en cabriolet, hérite de bijoux sans prix d’une arrière grand-mère qui possède un châteaux en Ecosse. Vous voyez le tableau. Ses amies ne sont guère mieux, Bess étant trop présente dans l’histoire, mais sans jamais rien y apporter que des réponses mièvres ou des envies de gourmandises. Cela aurait du me rendre le personnage agréable, plus proche, malheureusement ce n’est pas le cas. Marion est plus effacée, elle semble aussi plus intéressante. Les personnages secondaires sont assez efficaces dans l’intrigue sans être transcendants.

Pour ce qui est de l’écriture ça sonne faux tant c’est d’un autre temps, trop guindé pour correspondre vraiment aux aventures… Un peu trop recherché finalement…

Je n’ai cependant pas détesté ce livre, car la partie Ecosse, c’est à dire finalement celle qui m’intéressait était sympathique. Stéréotypée mais sympathique. Je suis nulle sur le sujet mais cela m’a semblé juste et documenté, une belle entrée dans le pays et sa culture, bien qu’assez loin de l’Ecosse moderne et plus axée sur le passé. On y lit donc une partie importante de l’histoire écossaise, des chansons, des kilts et des cornemuses, mais aussi beaucoup d’anecdote, de petits détails, fées et autres lutins. On y découvre ainsi le folklore, et cela m’a plu. Pour bien faire il me faudrait vérifier les dire de l’auteur, mais pour aujourd’hui je me contente de cette première approche écossaise, un premier pas dans le mois Kiltissime qui heureusement pour moi a été prolongé!

 

logo kiltissime 04.jpgC’est Kiltissime grâce à Lou et  Cryssilda !

et puisque c’est la bibliothèque verte ça me permet un premier billet pour le défi de George!

Logo club des 5
L’avis de Schlabaya
Des couvertures :
Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

43 Commentaires

  1. Je n’ai pas envie de relire les romans que j’ai aimés enfant, j’aurais trop peur de ne pas aimer et de perdre le bon souvenir que j’y associe.

  2. je dois l’avoir encore… complètement démodé, même quand j’étais petite !

    • Complètement oui, mais il y a toujours des lecteurs!

      • j’ai feuilleté des récents biblios rose et verte… certains, ça va, d’autres sont « légers » : peu de pages, plus d’illustrations et histoire rapide et sans saveur…
        Grand Ange est plongé des « Pirates des Caraïbes » et « Jojo Lapin »

      • Les pires je trouve ce sont les nouveaux de série comme les club des 5 par un autre auteur… Jojo lapin aussi j’aimais bien!

  3. Ping :Alice en Ecosse de Caroline Quine « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

  4. Bouh, j’adorais les Alice, moi. Ca me faisait divinement peur!

  5. merci pour ta participation, il faut que je mette à jour les liens ! j’ai commencé hier un « club des 5 » de Blyton et je me suis prise à l’intrigue !

  6. au fait tu ne m’as pas dit (ou alors je ne l’ai pas vu!!!) dans quelle catégorie tu concourais !!!!

  7. Ping :Challenge Le Club des 5 «

  8. Alice était mon héroïne préférée quand j’étais en CM1-CM2, j’ai dû tous les lire !! L’année dernière j’ai voulu retenter (pareil, en allant chez mes parents!) sauf que j’ai pas pu dépasser le premier chapitre (de « Alice détective ») !! J’ai perçu exactement tout ce que tu dis!

  9. Comme toi, je ne suis pas une fan d’Alice, mais il faut relativiser, cette héroïne très bécébégé a contribué à l’émancipation de ses lectrices, là-bas comme en France ! Une jeune fille qui se lance dans des aventures périlleuses avec ses copines, alors que leurs chevaliers servants restent dans l’ombre, c’était assez inédit. Et je pense que ce serait moins bien passé si elle était plus pauvre et moins « respectable ». Cela étant, oui, son côté trop parfaite est assez énervant. Merci en tout cas d’avoir linké mon billet, je vais d’ailleurs en faire autant.

  10. en récupérant mes Club des 5 chez mes parents, je me suis aperçue que nombre de mes Club des 5 étaient rédigés par d’autres…. certains datent de 1959…. (mais je ne suis pas si vieille !!!!!)

    • J’en ai de toutes les époques aussi, mais je n’ai pas pu tout rapporter, pas la place ici! En tout cas ils sont plus vieux que moi aussi mais il faudra que je recherche un peu depuis quand d’autres auteurs écrivent des club des 5 ça m’intrigue!

  11. je suis en train de lire « les grands succès des biblios rose et verte » (hors collection) : 21 volumes écrits par E Blyton, les premiers pendant la seconde guerre mondiale, mais Hachette renouvelle les illustrations, Claude Voilier, qui a traduit, écrit ensuite « les Cinq », moins de texte et de la bd dans les livres (25 volumes)

  12. je viens d’aller vérifier… j’ai récupéré des « Cinq » et que deux « Club des Cinq » (dont un qui a disparu corps et bien dans une chambre d’enfant)

  13. Ah Alice !!!! Toute mon enfance !!!

  14. Ah ça me rappelle des souvenirs, j’avais x tomes des « Alice » que je dévorais enfant :).

  15. Bonjour!
    personnellement, je n’ai jamais pu accrocher avec cette série, dans mon enfance. J’ai lu le clan des sept, et des fantomette en veux tu en voilà, mais les aventure d’Alice, impossible. Avec le recul, et en lisant ton commentaire, je me dis que ça sonnait déjà trop « bourgeois » ou BCBG, pour attirer l’attention. Dommage.

  16. que de souvenirs! mais je préfèrais Les Six Compagnons.

  17. Aïe ! d’un coup, j’ai vraiment l’impression d’être vieille !!!! Je lisais Alice il y a… euh 32 ans ???

  18. Coucou, je n’aimais pas trop Alice non plus, je ne jurais que par les « club des cinq » (j’ai gardé le tout premier avec une vieille couverture) Cela dit, les couvertures d’Alice sont superbes ! (et moi, j’aiiiiime les couvertures !)

  19. Je suis triste de te lire car j’adorais Alice quand j’étais petite. Mais je n’oserais pas les relire aujourd’hui car je suis sûre que ça doit avoir bien mal vieilli.

  20. Ping :Challenge Le Club des 5 : bilan à mi-parcours (ou un peu plus…) «

  21. Je relirais bien quelques romans de cette série :) Merci pour le lien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.