Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !

Belle année 2019

Nous vous souhaitons une très belle année 2019,
avec de belles lectures pétillantes !

Pour les bilans, le challenge album, le défi photo 52 livres et tout ça, il faudra encore attendre quelques jours… si j’étais dans les temps, vous ne seriez plus sur Délivrer des Livres !

https://www.instagram.com/p/BsGH2mrnIxi/?utm_source=ig_web_button_share_sheet

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0

Le mot d’Abel – Prix Gulli 2018

le mot d'abelRoman jeunesse /adolescents

Le mot d’Abel

de Véronique Petit

Rageot, 2018
9782700256277, 12,90€
192 pages

Thèmes : dystopie, adolescence, construction de soi, identité

Dans le monde d’Abel chacun découvre à l’adolescence SON mot, un mot personnel, privé, mais qui influence toute la vie. Abel attend le sien, impatiemment… mais dans cette attente, alors qu’il est très attentif aux mots des autres, il est aussi plus attentifs aux personnalités. Abel est en retard, la plupart de ses camarades au collège connaissent déjà leur mot, et dans cette période adolescente, en pleine construction de soi, cela peut tout changer. Il espère qu’il n’aura pas un mot noir, un mot terrible qui peut faire de vous un fou, un voleur, un tueur… Il imagine, essaye de deviner le mot des autres… Quand le mot de Clara, une élève très populaire de son collège, est dévoilé dans un tag aux toilettes, l’angoisse monte d’un cran. Dévoiler le mot de quelqu’un d’autre est un véritable crime !

Le mot d’Abel est un roman très proche de notre réalité, tout semble s’y dérouler exactement pareil, à l’exception de ce mot qui s’attache aux personnes et les défini, les modèle. Quel est son mot ? Faut-il se laisser guider par un mot ?

Un mot peut-il décider de toute notre vie ?

Le récit n’est pas très surprenant, on voit arriver les surprises, mais le propos de l’auteur est intéressant et bien mené, ce qui permet de se pencher sur ces étiquettes que l’on met, que l’on porte, que l’on jette mais qui parfois guide notre vie. Seule petite déception pour le lecteur, le récit est assez court, tant en nombre de page qu’en temporalité, ce qui ne permet pas de découvrir réellement ce monde géré par les mots. L’univers créé pourrait être plus riche, plus développé, mais finalement ce passage rapide dans la vie d’Abel permet de laisser au lecteur toute son imagination et son interprétation.

Ce roman est une métaphore des classes sociales et autres dictats qui nous empêchent de devenir celui que l’on veut être. C’est à la fois simple et efficace !

+ Prix Gulli du roman 2018

+ Sur le site de l’éditeur

+ D’autres titres de Véronique Petit : Une voix en Nord, Le secret des enfants d’Aumelys

+ Challenge YA#8

Nous suivre et partager :
0

Concours de Noël

[terminé – gagnants dans l’article]

Bonjour chers lecteurs, fidèles depuis 14 ans ou nouveaux par ici !

Pas de calendrier de l’avent cette année sur Délivrer des Livres, mais impossible de ne pas faire tout de même un petit concours pour Noël ! Vous savez que nous aimons les cadeaux, et cette année je me suis entourée de quelques partenaires, mais j’ai surtout choisi plein de petites choses moi-même pour vous gâter :)

cadeau noel

8 Lots à gagner : 

Lot 1 : Lot surprise Harry Potter
Bravo à Marinet78 (participation sur le blog) qui gagne le lot Harry Potter !

Lot 2 : Lot surprise littérature jeunesse – album
bravo à Morgane68 (Instagram)

Lot 3 : Lot surprise littérature jeunesse – roman
Bravo à Vinie Dupuis (facebook)

Lot 4 : Lot surprise bébé (avec Nathan, Bibs, EzpZ et Kizingo)
Bravo à Mhipwhip (Instagram)

Lot 5 : Lot surprise spécial maman ou future maman (maquillage) – France uniquement
Bravo à Christelle T. (participation sur le blog)

Lot 6 : Lot surprise spécial lecteurs
Bravo Petite Noisette (twitter)

Lot 7 : Lot ABC Melody – Electrico 28 (album) [coup de coeur]
Bravo à Julie Lafast (facebook)

Lot 8 : Lot surprise – numérique lecteur
Bravo à Ritou (participation sur le blog) qui gagne ce lot !

et oui, mon mot préféré est le mot surprise, mais je trouve que c’est tellement dans l’esprit de noël <3
Chaque lot a une valeur comprise entre 10 et 150€ :)

 

Vous voulez gagner, c’est tout simple : 

  • Laisser un commentaire sous cet article, avec le lot que vous souhaitez gagner ! Vous pouvez participer pour tous les lots, mais vous ne pourrez en gagner qu’un seul !

Si vous aimez la littérature, notamment la littérature jeunesse, n’hésitez pas à cocher la case  « Check here to Subscribe to notifications for new posts » pour recevoir les nouveaux articles par mail ! Merci !

 

Et c’est tout ! Comment ça c’est trop simple ?
Pour les fans des réseaux sociaux,
3 autres chances de gagner en jouant aussi sur mes comptes Instagram, Facebook et Twitter !

 

Concours ouvert – France, Belgique, Suisse, du 12 au 20 décembre. Tirage dans la semaine suivant la clôture du concours, annonce des résultats sur cet article et sur les réseaux. Règlement

Nous suivre et partager :
0

Il suffirait d’un signe de Tiffany Schmidt

La vie de Mia bascule quand elle apprend qu’elle a une leucémie. Il suffirait d’un signe est l’histoire de son parcours, dans la maladie, mais surtout pour cacher la vérité à ses amis !

il suffirait d'un signeRoman pour adolescents
ès 12 ans

Il suffirait d’un signe

de Tiffany Schmidt

Bayard, 2016
disponible en numérique

 

***

Thèmes :
relation ados parents, musique,
mensonge, adolescence, cancer,
maladie, amitié

 

***

En commençant Il suffirait d’un signe, reçu dans la box Ebook j’ai vite compris qu’il s’agissait, encore, d’un roman de sick-litt. Cette mode suite à la parution de Nos étoiles contraires de John Green, de roman avec un jeune héros malade. On en a vu passer un bon paquet, et on s’est vite lassé, je trouve. Pourtant dans Il suffirait d’un signe un petit quelque chose a réussi à me happer et j’ai lu ce récit d’une traite. Outre la maladie de Mia, l’héroïne, c’est surtout les relations humaines et la distance qu’impose la maladie qui est mise en avant, avec brio et humour.

 

Mia est une adolescente à la vie parfaite : elle est entourée d’amis, fait partie des pompom girls, réussi en cours, adore le lycée… Quand on lui annonce qu’elle a une leucémie son monde bascule, et elle fait tout pour que ça n’arrive pas vraiment… Elle, si superstitieuse, cherche des signes et se persuade alors qu’il ne faut rien dire à personne. Soutenue en ce sens par sa mère – un personnage détestable de mon point de vue, très attachée aux apparences – elle va alors cacher sa maladie à ses meilleurs amis et même à son petit ami. Seul son voisin, un ami d’enfance, est au courant.

« Qu’est-ce qui se passe ? Dis-moi, je t’en prie.
– J’ai une leucémie, chuchotai-je, le mot redouté me laissant un goût amer dans la bouche.
L’accablante réalité me frappa soudain.
– Mon Dieu ! J’ai un cancer.
Quand Gyver m’attira contre lui, mes yeux se remplirent de larmes.
– Alors, on fait quoi, maintenant ? »

Entre chimio et mensonge, elle a bien du mal à continuer sa petite routine. Il suffirait d’un signe n’est pas un roman triste pour autant. Touchant, bien sûr, mais ce sont surtout les liens entre les personnages qui sont importants : sa relation ambiguë -et prévisible- avec son voisin, son rejet de ses amies, ses parents et leur façon bien à eux de vivre la situation.

S’il n’y a pas de grosses surprises à la lecture de ce roman, le lecteur s’attache tout de même à Mia. Plus les pages passent plus on a envie de la pousser à changer, mais cela fait le charme de l’intrigue.

Un roman touchant centré sur les personnages et leurs relations, même si la maladie reste bien présente au fil des pages. Une belle découverte pour moi dans ma box Ebook !


+ Sur le site de l’éditeur Bayard

+ Première participation à cette 8ème édition du Challenge jeunesse / YA de Mutie !

Nous suivre et partager :
0