Passionnée de lecture depuis plus de… 45 ans !!
Est très heureuse actuellement d’effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

♥ De cape et de mots ♥

DeCapesEtDeMots ♥ De Cape et de Mots ♥

Flore Vesco

Éditions Didier Jeunesse (2015)

L’auteure : Elle a fait des études de lettres, de cinéma et a été professeur. Elle aime les anagrammes, les rébus, les listes et tout ce qui a des bulles (champagne, bain moussant ou encore bande dessinée !)

De cape et de mots est son premier roman.

L’histoire : Serine, en dépit de la volonté de sa mère, refuse de se marier. Mais pour sortir ses frères de la pauvreté, elle doit agir. Sa décision est prise : elle sera demoiselle de compagnie ! La tâche s’annonce difficile : la reine est capricieuse, antipathique, et renvoie ses demoiselles aussi souvent qu’elle change de perruque. Mais Serine ne manque pas d’audace et, tour à tour, par maladresse ou génie, se fait une place. Elle découvre alors la face cachée de la cour : les manigances, l’hypocrisie et les intrigues… et tente de déjouer un complot.

Mon avis : Vous commencez à connaître mes « à priori » ? Et bien cette fois-ci, ils sont positifs et au nombre de 3 ! Je m’explique : j’ai tout d’abord vu cette fille habillée de noir sur la couverture et j’ai aussitôt pensé « Oh ! On dirait Fantômette… » D’où mon premier à priori positif, parce que j’ai passé de très bons moments avec Fantômette.

La 2ème chose, c’est le titre ! « De Cape et de Mots », ça ne vous fait pas un peu penser à « De capes et de crocs » ? Ne me dites pas que vous ne connaissez pas cette bande dessinée absolument géniale ?? Filez tout de suite à la bibliothèque ou à la librairie, si vous ne l’avez pas encore lue, c’est une grave lacune dans votre culture !! Donc voici le pourquoi du comment de ce 2ème à priori positif.

Et le 3ème ? Ben… C’est la maison d’édition ! Didier Jeunesse, pour moi, c’est un gage de qualité ! (Non, non, je ne perçois pas d’appointements de cette maison ! Mais j’adore leurs collections jeunesse…)

Cette fois-ci, ma première impression a été la bonne. Je me suis régalée et j’ai bien rigolé avec Serine, une cousine de Fantômette ! Qui ne prend au sérieux, ni elle, ni les autres, est rusée comme le renard, vive comme l’écureuil et gaie comme un pinson ! Et drôle, si drôle !

En bonus, il y a un « Petit glossaire à l’attention des lecteurs soucieux de cultiver leur vocabulaire » pour expliciter certains passages du roman parlant par exemple de la caquesangue, du clysopompe ou encore de la coquelourde (celle-ci, les jardiniers la reconnaitront) ! Amusant et instructif, que demander de plus ?

A lire et à conseiller, vraiment sans hésiter !!

SignatureNat

Étoile filante – Youri De Paz

EtoileFilanteÉtoile filante

Youri De Paz

Oskar Editions (2015)

***

L’auteur : C’est son 2ème roman jeunesse. Le 1er, « Réveille-Martin » est sorti aux éditions Thierry Magnier en 2012.

L’histoire : Stella Frei, une adolescente allemande, trouve une vieille photo dans le grenier : son grand-père qu’elle adore, Otto Frei, en uniforme de la Wehrmacht, arrête un enfant juif à la sortie de l’école. Bouleversée, Stella pose des questions qui dérangent. En butte au silence obstiné de sa famille, poussée par l’envie d’en savoir plus sur le passé de son grand-père, Stella décide de mettre fin aux non-dits et découvre des secrets qui datent de la Seconde Guerre mondiale…

Mon avis : Nous sommes dans la tête d’une jeune collégienne qui se pose des tas de questions, suite à une trouvaille, une vieille photo trouvée dans le grenier. On y voit son grand-père, en uniforme de soldat allemand, en train d’arrêter un petit enfant juif.

Stella a du mal à croire ce qu’elle a vu sur cette photo car elle adore son grand-père, et le silence gêné de ses parents et son grand-père ne l’aide pas. Elle va tout faire pour découvrir qui est le petit garçon et ce qui lui est arrivé, malgré le « couvercle » mis par ses parents sur cette histoire.

Un roman intéressant, plus encore sur les secrets de famille et leurs conséquences que sur la guerre véritablement. Ici, la guerre date un peu, mais les secrets qu’elle a engendré sont toujours là.

SignatureNat

Le grand livre des petits trésors

GrandLivrePetitsTrésorsLe grand livre des petits trésors

Nadine Robert & Aki (ill.)

Éditions Gallimard Jeunesse (2015)

Tatsuo adore ramasser toutes sortes de petits objets qu’il trouve dans la nature. Sa grand-mère le sait bien, c’est pourquoi elle lui offre un beau sac rouge pour y mettre ses trésors.
Ensemble, ils parcourent six lieux différents : le bord de la rivière, la ville, la forêt, la campagne, le parc, la plage. Les deux promeneurs contemplent ce qui les entoure, s’émerveillent des beautés de la nature et des petites traces laissées par l’Homme.

Mon avis : A mi-chemin entre album, documentaire et livre-jeu, ce livre me semble intéressant pour initier les plus jeunes à l‘écologie. Il n’en parle pas directement, mais quand on regarde les « trésors » trouvés par Tatsuo (qui peuvent être une coquille d’escargot vide, des pétales de fleur ou encore une vis ou un bouton) on voit bien qu’il y a des choses qui n’auraient rien à faire dans la nature… Je dis qu’il s’agit aussi d’un album dans le sens où il y a une petite histoire et des dialogues entre Tatsuo et sa grand-mère.

GrandLivrePetitsTrésors

Et pourquoi livre-jeu ? Parce que toutes les deux pages le lieu de promenade change (bord de rivière, ville, parc, plage…) et qu’il y a à chaque fois à la suite, une double page qui récapitule les trésors trouvés et demande à l’enfant de rattacher le « trésor » à la chose à laquelle il appartient. Par exemple : Relier le bouton au pull ou les pétales de magnolia au magnolia…) De quoi apprendre quelques mots de vocabulaire au passage (un plectre, vous savez ce que c’est ? Moi je ne savais pas ! C’est un petit bout de plastique qui sert à jouer de la guitare, appelé aussi médiator).

J’ai bien aimé les couleurs, le dessin des décors et des animaux par contre je n’aime pas du tout la tête des personnages ! J’ai bien aimé aussi la page des « petits trésors vivants » (les animaux !). Une bonne idée d’activité à faire avec les enfants (qui parfois râlent quand on veut aller se promener…) que cette « chasse au trésor » !

SignatureNat

Sarra Manning – 2 romans

Romans ados à partir de 13/14 ans

Oui, je vois d’ici votre surprise ! Comment, Nathalie, qui n’aime pas trop les trucs « girly » nous présente des livres de Sarra Manning ? Ben oui, que voulez-vous, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, c’est bien connu… Et puis, ce n’est pas si « girly » !

Sarra Manning C’est une auteur anglaise qui a fait des études de journalisme. Elle est d’ailleurs journaliste et rédactrice de journaux -féminins essentiellement- et écrit des romans pour adultes et adolescents.

En plus des deux romans présentés, elle a également écrit Guitar girl, Attachiante ou encore les séries Glam girl ou Journal d’un coup de foudre.

Au cœur de ma nuit

Pocket Jeunesse (2008)

AuCoeurDeMaNuitIsabel, 16 ans, terrifie ses amies, terrasse sans remords ses ennemis, vole son père, ment, boit et fume. Après avoir été le souffre-douleur de ses camarades au collège, elle est désormais le tyran du lycée, chef d’une bande aussi détestée que respectée.

Mais derrière cette carapace se cache en réalité une jeune fille fragile, qui porte un lourd chagrin : sa mère est morte et elle se sent horriblement coupable de son décès. Pour affronter sa souffrance, Isabel a décidé de ne jamais révéler son secret. Une rencontre inattendue va pourtant changer le cours de sa vie…

Mon avis : Isabel est malheureuse, très malheureuse. Mais elle ne peut, ne veut se confier à personne. Il y a beaucoup de violence en elle (à la hauteur de sa souffrance ?)

Autant le dire tout de suite, au début du roman, c’est vraiment une fille détestable, une peste. Puis au fur et à mesure qu’on comprend sa douleur, ses souffrances, on s’attache à elle, on voudrait pouvoir l’aider…

Facile à lire, prenant, un livre sur les difficultés qu’on peut rencontrer à l’adolescence ou encore lors d’un deuil. Je l’ai lu il y a quelques temps déjà, donc j’ai voulu relire des passages avant de le présenter, histoire de me remettre dans l’ambiance. Un truc qui a très bien marché parce que du coup, je l’ai relu !! Très addictif finalement...

 ♣ ♣ ♣

 De si jolies choses…

Pocket Jeunesse (2010)

DeSiJoliesChoses

Lucy aime son meilleur ami, Charlie. Malheureusement pour elle, cet être parfait préfère les garçons… et Walker en particulier. Ce briseur de cœurs est, quant à lui beaucoup plus attiré par les filles ! Et surtout par Daisy qui, elle, aime les filles, déteste les garçons, et Walker plus que tout ! Pourtant de jolies choses les attendent au coin de la vie…

Mon avis : Ce qui m’a tout de suite plu dans ce roman, c’est l’alternance des narrateurs. A chaque chapitre, on entend une voix différente. Souvent dans ce cas-là, il y a deux narrateurs. Ici, il y en a 4. Et cela permet d’entendre/de comprendre les façons de penser de chacun et la différence de leurs réactions.

Ensuite, j’ai apprécié sa façon de parler de l’identité sexuelle (homosexualité et hétérosexualité). Ouvertement, sans complexe et sans fausse pudeur (mais sans rien de choquant non plus, je vous rassure). Parce qu’à l’adolescence, nombreux sont les jeunes qui se posent des questions à ce sujet ! Et voir un roman aborder ça sans tabou, je pense que ça peut aider à « dédramatiser » la chose.

Le style est fluide, c’est facile lire, plutôt réaliste, plein d’humour et tout à fait agréable à lire. Les personnages évoluent au fil des pages et apportent parfois quelques surprises ! Et contrairement à certaines critiques lues ici ou là, je n’ai pas été déçue par la fin. Une fin trop guimauve aurait effectivement été décevante à mon sens. Ici, la fin reste ouverte, tout est possible, sans jugement.

J’ai bien aimé les deux livres : « Au cœur de ma nuit » est plus dur, la douleur d’Isabel m’a tiré des larmes… « De si jolies choses… » est plus léger et plus drôle. SignatureNat