Les incorrigibles enfants de la famille Ashton

Incorrigibles EnfantsLes incorrigibles enfants

de la famille Ashton

Tome 1 : Une étrange rencontre

Maryrose Wood

Illustré par John Klassen / Traduit par Noémie Grenier

Flammarion (2015)

L’auteure : (sous réserve que j’ai bien compris, mon anglais étant à présent plus que médiocre…)

Elle n’a pas été élevée par des loups (mais près de New York) et a commencé par être comédienne. Puis elle a remporté plusieurs récompenses en écrivant pour le théâtre. « Les incorrigibles enfants… » est sa première série pour la jeunesse.

L’histoire : Pénélope Lumley obtient un poste de gouvernante au domaine des Ashton et écope d’une mission particulière. Les enfants dont elle a la charge ne sont pas ordinaires, il s’agit d’enfants trouvés dans la forêt, encore à moitié sauvages. Elle les apprivoise et leur apprend à bien se comporter en société. Mais une fête de Noël vient bouleverser la vie des trois enfants et se solde par un désastre.  

Mon avis : Le joli roman que voilà ! Je me suis régalée. L’histoire est pleine de rebondissements, d’humour et de mystères. Comment les enfants sont-ils arrivés là ? Par qui ont-ils été élevés ? Qui sont leurs parents ? Cette dernière question étant également sans réponse pour la gentille et douce Pénélope, fraîchement diplômée d’une école de gouvernante. On peut aussi se demander ce que surveille Timothy le cocher et qui fait du bruit dans le grenier… Et bien, je crains qu’en fait, nous ne devions attendre le tome 2 pour avoir ne serait-ce que certaines réponses à ces questions !

Dans ce premier tome, nous faisons surtout connaissance avec la famille Ashton, son domaine, les enfants « sauvages » et leur toute nouvelle gouvernante, une jeune femme d’à peine 15 ans ! Les enfants sont attachants (bien qu’ayant certaines habitudes canines assez déconcertantes !), la gouvernante pleine d’énergie, originale, cultivée et bien élevée.

C’est une histoire amusante, Pénélope est pleine de tendresse et de patience pour ses petits « sauvageons », qui lui rendent bien cette affection. L’ambiance enfin, est assez « désuète » car tout cela se déroule au 19ème siècle. Un très bon moment de lecture qui réjouira sans aucun doute les jeunes lecteurs. (J’attends le tome 2 !!)

Juste au moment de mettre cette présentation en ligne, je m’aperçois que je n’ai pas parlé des illustrations ! Et cela aurait été dommage, car elles valent vraiment le coup. Elles sont mignonnes, rigolotes et « collent » bien à l’ambiance du roman (la bouille des enfants avec leur pyjama à l’envers, page 72, vaut le coup d’oeil !)

SignatureNat

 

Nous suivre et partager :
0

♥ Le soleil est pour toi ♥

le-soleil-est-pour-toiRoman pour adolescents – Coup de cœur

Le soleil est pour toi

 de Jandy Nelson

traduit par Nathalie Peronny

Gallimard Jeunesse, 2015
Scripto – 470 pages
9782070663576 – 15,90€
Existe en epub 11.99€

 

Jude et Noah sont jumeaux, et depuis leur enfance ils se partagent le monde. Le soleil est pour toi est leur histoire, celle de leur adolescence, de ce qui les a séparé au point qu’ils ne s’adressent plus la parole.

Noah raconte son été, à 14 ans, alors qu’il découvre son homosexualité. Peintre jusque dans ses pensées, il dessine le monde et imagine sans cesse des tableaux.
Jude, elle ,nous raconte sa vie deux ans plus tard. Elle qui aimait sortir, surfer, est maintenant attifée d’un grand pull et a coupé ses longs cheveux blonds. Suite au décès de sa mère, elle n’est plus vraiment la même…

L’un et l’autre sont rongés par leur propre vision d’une même histoire, par leur culpabilité, par leur rêves envolés. Et l’on assiste, inexorablement, dans l’avant et l’après, à ce qui mène à cette rupture entre eux, à la perte d’eux-mêmes.

L’intrigue en deux périodes est bien menée, mais ce sont les personnages et la narration qui m’ont particulièrement plu. Ces deux personnages, forts et faibles à la fois, et ceux qui les entourent, font partie de notre famille le temps de ces pages, on s’attache immédiatement, durablement, et même une fois la dernière page tournée ils restent dans un coin de notre esprit… Quant à la narration, elle est menée par une écriture profonde et légère à la fois mais surtout par un rapport à l’art très fort, qui, notamment dans la partie de Noah, permet de voir l’histoire et le monde autrement.

Ce rapport fort à l’art est particulièrement vibrant tout au long de ce roman, et il permet de créer un fil rouge au delà de la narration et au delà du temps. La mode, les supertisions, les fantômes, l’homosexualité, la famille, la drogue, les thèmes ne manquent pas dans ce roman, et tous sont abordés avec brio, sans s’appesantir…

Un magnifique roman vibrant d’émotions, dont on ne ressort pas indemne !

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0

♥ Empreinte d’Ours ♥

EmpreinteDOurs

Empreinte d’ours

Un conte de Corbeau

Illustré par Christian Offroy

Éditions Couleur Corbeau

(2014)

Comme l’enfant qui vient de naître
et s’apprête à laisser son empreinte,
quand la forêt résonne telle une complainte
dans le grognement puissant d’un féroce grizzly,
POUSSE TON CRI !
Que ta plainte soit belle… 

 Première impression à la réception : Waouh !

Le poids : il est lourd, on sent que c’est du solide. Le format : il est super grand ! (26 x 36 cm) et la couverture ? Moi je la trouve superbe !

Les lettres du titre semblent découpées dans un parchemin et les couleurs, dégradé de marrons et beiges (sépia ?) font l’effet d’une vieille photo…

Bref, je ne l’ai pas encore ouvert, mais il me plait déjà !

Les auteurs : Corbeau est un auteur de poésies, contes et nouvelles.  Sa particularité est d’aborder des sujets sensibles tels que l’environnement et la mémoire des peuples oubliés.

Christian Offroy, l’illustrateur, est artiste peintre. ll évoque dans ses œuvres la diversité et la fragilité de l’humanité. Dans ses illustrations on retrouve cette même fragilité, accentuée par la douceur de ses couleurs.

Leurs femmes sont aux commandes de cette jeune maison d’édition (voir la page « Qui sommes-nous ? » sur leur site : http://www.couleurcorbeau.com/)

 L’histoire : On dirait une vieille légende indienne. Au tout début, on suit la vie d’une tribu au milieu de la nature, il a neigé pendant la nuit, les enfants s’amusent. Puis dans l’après-midi, les enfants se réunissent dans le tipi de Corbeau, le conteur d’histoire. Un jeune garçon demande alors qu’on lui explique la signification de son nom, « Yutah » et de son surnom, « Empreinte d’Ours ». Et c’est ainsi que commence l’histoire…

Mon avis : Ma première impression est tout à fait confirmée, c’est un très bel album. L’histoire et les illustrations se complètent vraiment bien. J’ai bien aimé l’histoire, très poétique, mais j’avoue avoir été « envoutée » par les illustrations, belles et impressionnantes à la fois (l’homme médecine avec son habit d’ours sur la tête et l’éclair peint sur son visage est très impressionnant !). Malgré la chasse ou les animaux sauvages (les loups, l’ours immense !) il y a quelque chose de très doux dans cette histoire et dans ces dessins (beaucoup de douceur dans les regards et les visages).

Et certaines illustrations semblent tout droit sorties d’un rêve !

Seul bémol : l’écriture parfois « noyée » dans le dessin, rendant la lecture un peu plus difficile, mais ce n’est que sur 2/3 pages et c’est vraiment le seul défaut que j’ai trouvé à ce magnifique album !

Bref, faites-vous plaisir, allez le feuilleter en librairie (vous allez craquer !!), moi je vais aller voir les autres albums proposés par cette jeune maison d’édition (Heyo tome 1 et 2 et Étoile des forêts)

Bonne lecture et bon voyage au pays des indiens !

 SignatureNat

Nous suivre et partager :
0

♥ Mamzelle Papillon ♥

Mamzelle Papillonmamzelle-papillon

Simon Puttock & Mique Moriuchi

Ed. Gautier-Languereau (2008)

Thèmes : Chanson – Entraide – Amitié

A la lisière de la forêt, là où poussent les campanules, tout en haut du bouleau argenté, c’est là que vit Mamzelle Papillon. Elle est si maligne et si gentille qu’on peut toujours lui confier son chagrin. Tibleu l’oiseau le sait bien. Alors, quand il perd sa chanson, il appelle Mamzelle Papillon.MamzellePapillonbis

J’ai complètement craqué sur les illustrations et les couleurs !! Avant de l’acheter, je n’ai même pas commencé à lire l’histoire (ce que je fais toujours en principe !), il est parti direct dans le sac… Je le trouve vraiment très très beau ! Les couleurs sont vives, gaies, pleines de pep’s ! Les dessins sont naïfs, c’est un mélange de dessin/peinture et de collages, c’est original et vraiment très joli. Bref, rien que pour les illustrations, c’est un vrai coup de cœur !

L’histoire quand à elle est très simple : nos deux amis parcourent la prairie, la montagne, la mer pour retrouver la chanson de l’oiseau. Mais dans la prairie, il y a le bourdon qui ne veut pas qu’on prenne sa chanson, dans la rivière, c’est la grenouille qui protège la sienne… Bref, arrive le soir, nos deux amis sont fatigués et ils n’ont toujours pas retrouvé la chanson de Tibleu ! Et je n’en dit pas plus, je vous laisse le plaisir de découvrir la fin…

SignatureNat

Nous suivre et partager :
0