Après le monde – Timothée Leman

Que faire quand tout le monde a disparu ?
BD jeunesse

après

APRÈS LE MONDE

Timothée Leman

Sarbacane (2020)

*****

Après une soirée à faire la bagarre avec son père et sa sœur, Selen se réveille seule. Il n’y a plus personne dans la maison.

Il y a des mois, des années ? Héli aussi s’est retrouvé seul dans la maison de ses parents un matin en se réveillant. Aujourd’hui c’est décidé, il va aller vers la tour blanche. Une de ces tours qui sont apparues un jour sans qu’on sache pourquoi ni comment. Mais c’est après leur apparition que les gens ont commencé à disparaître…

*****

Waouh ! Après le monde m’a franchement impressionnée. C’est la première BD de cet auteur, Timothée Leman, et c’est vraiment une réussite. Les illustrations sont douces et belles, dans une couleur sépia légèrement teintée de rose et plus rarement d’autres couleurs. Les personnages sont expressifs (ils ont de très grands yeux !) et le suspense est conservé jusqu’au bout. Les grincheux trouveront peut-être que ça manque d’explications. Pour une fois, je suis tout à fait satisfaite de celle que l’on nous donne !

Des éditions Sarbacane, je connaissais et appréciais les albums et les romans. Je constate qu’ils ont autant de goût pour le choix de leurs bandes dessinées.

Un jeune auteur à suivre !!

Et une BD à découvrir d’urgence bien sûr.

*****

Petite bio de l’auteur sur le site des Utopiales

Voir quelques planches sur le site de l’éditeur

De cette maison d’éditions, déjà présentés (il y en a d’autres, n’hésitez pas à chercher !) :

Côté Albums : Le magnifique “Alix et Alex“, le splendide “Les riches heures de Jacominus Gainsborough“, 3 non moins splendides albums de Max Ducos, Un week-end de repos absolu

Côté Romans : La fourmi rouge, Colorado Train, Amour, vengeance et tentes quechua, Songe à la douceur

Coté BD : Méa culpa, j’en ai déjà lu une ! Dans la forêt

Nous suivre et partager :

A la vie ! L’homme étoilé

Les soins palliatifs comme on ne les imagine pas !
Bande dessinée Adulte

vie

À la vie !

L’homme étoilé

Calmann Lévy Graphic (2020)

*****

Dans “A la vie !” Xavier, alias L’homme étoilé, nous raconte son quotidien. Il est infirmier en soins palliatifs dans un hôpital de Metz. On pourrait croire que c’est triste comme travail. Après tout, les gens qui atterrissent dans ce service vont souvent mourir. Mais l’homme étoilé voit les choses d’une autre façon. Il dit que dans “fin de vie”, il y a “vie”. Et qu’il y a encore moyen de passer de bons moments…. Alors il chante du Queen avec Roger, apprend à parler suédois avec Mathilde ou encore prépare une glace pas banale pour Edmond.

*****

Les soins palliatifs, j’ai connu ça avec le décès de ma belle-mère il y a une quinzaine d’années. Et c’est vrai que le personnel était très à l’écoute. On a pu, par exemple, apporter un repas et le manger tous ensemble à hôpital. Il y avait des endroits pour faire des “pauses” quand l’émotion était trop forte, la fatigue trop présente.

Mais j’avoue que cet homme étoilé donne un tout autre sens à ce service. Et je parie que vous ne penserez plus aux soins palliatifs de la même façon après avoir lu cette bande dessinée. Si tout le monde avait autant d’empathie… Le monde serait plus beau !

C’est plein d’humanité et d’émotions. Parfois triste bien sûr, mais parfois très drôle également ! Et si cela m’a autant touchée je pense, c’est parce qu’en ce moment je travaille avec des personnes âgées (très seules !). Et que j’essaie, à chaque fois que je peux, de les faire rire ou au moins sourire, de leur faire plaisir (parfois avec de très petites choses) ou encore de leur changer les idées.

Lire cette bande dessinée très émouvante vous tirera sans doute quelques larmes (ou alors vous êtes en bois !!) mais les émotions font partie de la vie et ces larmes-là font du bien !

Une très belle découverte !

*****

L’homme étoilé a également un compte instagram :

Lire quelques pages sur le site de l’éditeur

Une interview de Xavier, alias “L’homme étoilé”, infirmier en soins palliatifs

 

Cette semaine, c’est Stephie qui nous reçoit !
Nous suivre et partager :

Il est arrivé ! ♥ Album Jeunesse

Mais qui est arrivé ?
A partir de 3/4 ans

arrivé

IL EST ARRIVÉ ! ♥

Christophe Pernaudet

Sébastien Chebret (ill.)

La Joie de Lire (2019)

*****

A chaque page, ce monsieur entend la même affirmation. “Il est arrivé !

Mais qui est arrivé ? Est-ce le taxi que l’on attendait avec impatience ? Est-ce le courrier ou le journal distribué par le postier ? Ou encore ce colis tant attendu ? Ou alors ce paquebot chargé de marchandises entré au port ?

Chaque double page donne une explication possible, mais est-ce la bonne ? Ce monsieur n’aura sa réponse qu’en arrivant au travail ! Et vous, en lisant cet album…

*****

Voici un album qui doit être très amusant à lire avec un petit de 3/4 ans. Car à chaque page, le texte est le même et l’enfant peut donc le “lire” tout seul. En plus il y a le plaisir de chercher, dans chaque illustration, d’une part ce monsieur avec son chapeau noir qui traverse l’album, et d’autre part, ce qui est arrivé ! Nul doute que les enfants adoreront cet album aux illustrations simples, dynamiques et aux couleurs douces (aquarelle) !

Il y a de l’énergie dans ces dessins, un côté “urgent”, on a envie de tourner les pages pour savoir enfin : Mais qui est arrivé ???

*****

Illustrés par Sébastien Chebret et présentés sur ce blog : Parfois j’ai la grosse tête et Monsieur Loup a les crocs

Pour voir quelques illustrations, le site de l’éditeur

Un album qui participe à l’objectif PAL chez Antigone, car, j’ai honte de l’avouer, cela fait plusieurs mois qu’il traîne dans ma PAL (je l’ai lu dès qu’il est arrivé, mais pas présenté, je ne sais vraiment pas pourquoi !) ainsi qu’au challenge Christmas Time chez Mya.

  christmas time

Nous suivre et partager :

Le loup des mers – Riff Reb’s

Bande dessinée Ado/Adulte

Riff

Le loup des mers

Riff Reb’s

D’après Jack London

Noctambule

Éditions Soleil (2012)

*****

Humphrey Van Weyden ne se doute pas, en prenant ce jour-là le ferry-boat pour traverser la baie de San Francisco, que sa vie va être bouleversée à tout jamais.  C’est un jeune homme de bonne famille qui rend visite à un ami pour disserter sur Nietzsche ou Schopenhauer… Hélas, il n’arrivera jamais à destination. Tombé à l’eau, il va être recueilli par le bateau de Loup Larsen en partance pour le Japon.

*****

Ce magnifique roman graphique est composé de 17 chapitres. Ils sont parfois entrecoupés d’une double page avec une illustration en noir et blanc (superbe !) Chaque chapitre ayant sa propre tonalité de couleurs.

Je le dis et le répète, si je n’avais pas découvert cet auteur grâce à la BD de la semaine, je ne serais pas allée de moi-même vers ce style d’illustration. Et pourtant elles dégagent une de ces forces !

J’ai été mouillée, j’ai eu froid, j’ai été ballotée par les vagues jusqu’à en avoir le mal de mer… Et j’ai été furieuse, triste ou heureuse selon les moments. Bref, j’ai vécu au rythme de ce bateau, de son équipage et de son capitaine !

Un capitaine terrible. Loup Larsen est à la fois beau et fort “La tête d’un roi babylonien  sur un corps de Titan“, instruit (il cite Kipling, Spencer ou Browning) mais aussi violent et sans pitié. Bref, il ne peut laisser indifférent. Tout comme le personnage du cuistot Thomas Mugridge, mais pas pour les mêmes raisons !

Quand j’écris mes billets de blog, je cherche des infos dans la BD, je la feuillète de nouveau. Et comme souvent lorsque j’ai beaucoup aimé une bd, je finis par la relire… Ce que je n’ai pas manqué de faire pour celle-ci !

Laissez-vous tenter par Riff Reb’s !

Comme disait autrefois une pub : l’essayer, c’est l’adopter ! ;)

*****

Du même auteur : Le vagabond des étoiles (T1/2) et Hommes à la mer

D’autres adaptations ou romans de Jack London : La piste des soleils / Construire un feu

Cette semaine, c’est Noukette qui nous reçoit dans sa bibliothèque

Nous suivre et partager :