Les yeux fermés de Catherine Latteux

Un album à la beauté subtile et envoûtante!

Album pour la jeunesse dès 3 ans

Les yeux fermés

de Catherine Latteux

et Célina Guiné

 

Ed. Deux, ill. de Célina Guiné, novembre 2021, 32 pages- 18,95 $

 

Thèmes: nature, poésie, différence

 

Présentation de l’éditeur:

“Moe joue de la musique pour son amie. Au milieu d’un silence, la fillette se lève.

– Que fais-tu Lily?

Mais déjà Lily ne l’écoute plus. Elle disparaît au bout de l’allée…”

 

Cet album respire la poésie! C’est un récit de toute beauté que nous offre Catherine Latteux. Avec Les yeux fermés, le lecteur porte un regard différent sur le monde qui l’entoure. La nature devient un lieu d’exploration magique. Les enfants tout comme les adultes seront séduits par ce récit atypique.

Avec beaucoup de fantaisie, Célina Guiné nous fait découvrir le monde de Lily. Dans Les yeux fermés, les images enchanteresses se succèdent. Peu à peu, le texte faisant écho aux délicates illustrations, on devine que Lily a une particularité (je ne vous dévoilerai évidemment pas laquelle). C’était une belle surprise, même si le titre aurait pu me mettre la puce à l’oreille.

 

De plus, les tons sont délicats et harmonieux. Dans Les yeux fermés, les illustrations sont loin d’être conventionnelles. Certaines sont même métaphoriques. Célina Guiné a vraiment fait du très beau travail pour accompagner les mots de Catherine Latteux! Je pense notamment aux 2ème et 3ème de couvertures très soignées: une délicate brise emporte plumes et plantes par-delà des massifs fleuris.

 

En somme, cet album est un coup de coeur que je vous invite à découvrir!

 

~Melissande~

 

+ Hérisson vous a présenté un autre album de Catherine Latteux : Leo et Lionnie (illustré par Mattéo Gubellini)

+J’ai adoré le travail de Célina Guiné sur cet album que je vous ai présenté il y a un moment : Le glacier qui refusait de fondre d’Hélène Gloria

L’incroyable voyage de Coyote Sunrise

coyoteMois américain 1

A partir de 11/12 ans

L’incroyable voyage de Coyote Sunrise

Dan Gemeinhart

Traduit par Catherine Nabokov

PKJ (2020)

♥♥♥

Depuis bientôt 5 ans, Coyote 13 ans, vit avec son père Rodéo, dans un bus. Un gros bus scolaire jaune aménagé, avec une chambre pour elle, une cuisine, un salon, bref, tout le confort ou presque. Et depuis peu, il y a aussi Ivan. C’est un chaton tigré gris et blanc, très mignon, que Coyote a récupéré lors d’un arrêt dans une station service. Ensemble, ils sillonnent les États-Unis, au gré de leurs envies. On apprend assez rapidement que la mère et les deux sœurs de Coyote sont mortes dans un accident, cinq ans auparavant.

Tout se passe bien jusqu’au jour où Coyote, en appelant sa grand-mère comme tous les samedis, apprend que le petit parc de son enfance va être détruit. Et là, c’est la panique. Elle doit absolument trouver une solution pour y retourner avant qu’il ne soit rasé…

*****

C’est une histoire qui parle de la famille et du deuil. Du “déni” qui peut durer longtemps (je ne suis pas sûre que ça s’appelle toujours comme ça quand ça dure aussi longtemps d’ailleurs !) Surtout si l’on prend bien garde à éviter de parler des choses qui rendent triste.

Mais c’est également une histoire qui parle de relations humaines, des apprentissages que l’on fait au contact des autres. De qui on est et des choix que l’on fait aussi. Et puis d’amour et d’amitié !

Un très chouette roman qui m’a beaucoup plu !

Mais qu’est-ce que j’ai pleuré… Une vraie fontaine !!

*****

Du même auteur : La vérité vraie

Le site de l’auteur (en anglais)

Un roman jeunesse qui participe au challenge

LE TOUR DU MONDE EN 80 Jours LIVRES” (USA)

proposé par Bidib

monde

*

Ainsi qu’au mois américain

https://lh3.googleusercontent.com/pw/AM-JKLVftJUmN4kBgTDScLvT0qLl-vOXeg7ntXmHW9TpoLgxaqBfs1CdWX9D0LiCDlLj6UuPxL6RufC5mTUs7AHwVicBluDdYtLTb5N-Ou-87onSbA2Ogvniu830_oeb4S2EG0gkLd0gZ9LDi--wyex575MFdw=w587-h500-no?authuser=0

Logo emprunté à Enna

Déracinée – Roman enchanteur

DÉRACINÉEDéracinée

Naomi Novik

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Benjamin Kuntzer
J’ai lu

Éd. Pygmalion (2017/vo 2015)

*****

Déracinée : Le village de Dvernik est bordé d’un bois maléfique. Heureusement, il bénéficie de la protection d’un puissant magicien, le Dragon. Mais celui-ci fait payer très cher ses services…

Tous les 10 ans, il vient et emporte une des jeunes filles du village. En général, c’est celle qui a quelque chose de “plus”. La plus gentille, la plus belle, la plus douée ou la plus populaire.

En cette année du “choix”, tout le monde sait que c’est Kasia qui sera choisie. Elle s’y prépare d’ailleurs depuis plusieurs années. Sa meilleure amie, Agnieszka, n’en doute pas non plus. Pourtant, lorsqu’arrive ce fameux jour, tout le monde est surpris par le choix du dragon. Mais a-t-il réellement eu le choix ???

*****

Je ne sais plus où j’ai récupéré ce roman. Sa jolie couverture m’a fait tendre la main, le résumé et les mentions “Prix Nébula et prix Locus” ont achevé de me convaincre de le prendre. Et je n’ai pas regretté. Malgré ses 509 pages, je l’ai dévoré en deux jours, me plongeant corps et âme dans cette histoire envoûtante.

Une histoire qui ressemble un peu à un conte slave (nom des villages, des personnages). Le nom du personnage principal est d’ailleurs issu d’un conte que la mère de l’autrice lui lisait lorsqu’elle était enfant.

Une chouette lecture que je ne peux que vous conseiller !

*****

De la même autrice, paru cette année : Éducation meurtrière me tente beaucoup !

Un roman avec des thèmes communs, une tour, un sorcier et l’apprentissage de la magie : Chroniques de la tour 1 La vallée des loups

*****

Un roman qui participe à l’Objectif PAL chez Antigone

(en pause cet été)

*

Et au tour du monde en 80 livres (États-Unis) chez Bidib

monde

*

Jane d’après Jane Eyre ♥

JaneRoman graphique

Jane

McKenna & Pérez

Glénat (2019)

*****

Inspiré par Jane Eyre de Charlotte Brontë

*****

Assez jeune, Jane a perdu ses parents. Elle est allée vivre chez la sœur de sa mère, une tante qu’elle connaissait mal. Une vie inintéressante et pas très heureuse. Du coup, Jane ne rêve que d’une chose : partir !

Elle se met à travailler sans relâche, économisant chaque centime. Un jour, elle décide qu’elle a assez d’argent pour partir à New York. Ayant toujours aimé dessiner, elle va s’inscrire dans une école d’Art.

Mais ce qu’elle a économisé jusque là ne suffira pas très longtemps, elle doit trouver un travail. Elle est embauchée comme nounou par un mystérieux homme d’affaires, Rochester. Il est veuf, très souvent absent et ne s’occupe guère de sa fille, Adèle. Jane va vite se lier avec Adèle, une enfant solitaire dans laquelle elle se retrouve.

L’appartement est immense, il y a des endroits où personne ne doit jamais aller (et forcément, du coup, c’est très tentant !!) Mais alors qu’elle prend goût à sa nouvelle vie, elle va découvrir un dangereux secret…

*****

Une très belle adaptation !

J’ai bien aimé le dessin, même si j’ai trouvé que Jane n’était pas toujours très reconnaissable (ceci dit, comme c’est souvent la seule femme, ce n’est pas très gênant !) La mise en page est variée, dynamique avec des cases de toutes tailles. J’ai bien aimé les couleurs aussi. Du noir et blanc au départ, des couleurs un peu tristounettes au début, puis plus chaudes, plus vives, plus passionnées au fil de l’histoire !

Bref, ça m’a beaucoup plu ♥

*****

Mon avis sur le roman Jane Eyre de Charlotte Brontë

Quelques planches à voir sur ce site

Le site de l’illustrateur (en construction, l’ancien ayant été piraté)

La BD de la semaine est en pause pour la période estivale.

Mais je continuerai à vous présenter mes lectures de BD tous les mercredis (et parfois d’autres jours aussi !).