Là où vont les fourmis – BD d’aventure

fourmisUn joli conte plein d’humour !
Bande dessinée

Là où vont les fourmis ♥

Frank Le Gall
& Michel Plessix (ill.)

Casterman, 2016

Thèmes : désert, enfance, chèvre
*****

Saïd, un jeune garçon qui habite une ville près du désert, préfère suivre les fourmis qui remontent le caniveau plutôt que d’aller à l’école. Il aimerait bien les suivre et voir où vont les fourmis, mais il a promis à sa mère de ne pas dépasser la fontaine. Un jour, un vieil vient le chercher et l’emmène dans le désert. Saïd devra dorénavant garder un troupeau de chèvres…

*****

Raconté comme ça, je vous l’accorde, ça ne paraît sans doute pas passionnant. Mais Frank Le Gall a un merveilleux talent de conteur (que je n’ai pas) et il sait nous emmener très loin à partir de peu (quelques fourmis…)

Sans parler du merveilleux dessin de Michel Plessix ! Avez-vous vu la bouille du jeune Saïd ? Il est vraiment craquant ! Le dessin est à la fois beau, amusant (heu… Vous avez vu la tête de la chèvre Zakia ?)

https://www.casterman.com/casterman_img/Produits_planches/9782203098213/9782203098213_7.jpg

et plein de détails. Et les couleurs (de Sébastien Orsini) sont chaudes et participent au charme de l’ensemble.

 

Lire cette bd m’a fait l’effet d’un bon chocolat chaud : Elle est agréable, délicatement veloutée, réconfortante, l’humour en plus ! Une vraie bd « feel-good ».

Un gros coup de cœur pour cette très jolie histoire qui fait rêver ♥

 

Je ne connaissais ni les histoires de Frank Le Gall, ni les dessins de Michel Plessix. J’espère qu’ils ont fait d’autres livres ensemble, pour avoir le plaisir de les découvrir. Ne faites pas comme moi, n’attendez pas, lisez-la !!

*****

Feuilleter les premières pages sur le site de l’éditeur (faites-vous plaisir !)

De Frank Le Gall nous vous avons déjà présenté Miss Annie

*****

Nous suivre et partager :
error0

Virée nomade – Collection Rester Vivant

ViréeVirée nomade

Alain Bellet

Éd. Le Muscadier (2016)

* * * * *

Maxou a d’abord été exclu du collège. Puis du lycée professionnel. Attiré par l’argent facile, il fait un premier, puis un second séjour en prison. Un juge des mineurs lui fait alors l’offre suivante : « Tu restes enfermé en préventive jusqu’à ton procès en assises, ou tu acceptes de jouer une nouvelle carte : l’aventure d’un centre d’éducation renforcé avec d’autres jeunes dans ta situation. Peut-être qu’une immersion totale au pays des Touaregs te remettre sur le droit chemin… » Maxou accepte la proposition et se retrouve en Afrique, aux portes du Sahara…

* * * * *

J’avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans cette « virée nomade ». Le style de l’auteur peut-être, le manque de dialogues aussi, sans doute… L’histoire paraît un peu forcée parfois, un peu trop didactique et j’ai trouvé que cela nuisait à la fluidité du texte. Ceci dit, c’est une histoire intéressante, qui, comme tous les romans de cette collection, amène une réflexion.

* * * * *

station

Présentation de l’éditeur : La collection Rester vivant est constituée de nouvelles et de romans qui parlent du monde d’aujourd’hui, en abordant sans détour les questions écologiques, sociales et éthiques qui émergent au sein de la société dans laquelle nous évoluons. Elle s’adresse en priorité aux pré-ados, aux ados… et plus généralement à tous les lecteurs qui résistent encore à l’asservissement des esprits, quel que soit leur âge. Ces livres ont pour ambition, en plus d’attiser l’imaginaire du lecteur, d’éveiller son sens critique et de poser un regard incisif sur nos comportements individuels et collectifs.

* * * * *

Éditions Le Muscadier

Lire les premières pages

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis et les mains dans la terre.

* * * * *

Un autre avis ? Celui de Thalie du blog Parfums de livres

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0