Poliedrum 1 de Rafael Abalos

Roman fantastique adolescent

Poliedrum 1

de Rafael Abalos

Albin Michel, mai 2012
Wiz, 320 pages
9782226240491, 12,50€

 

Avant de mourir, Layonel Savage, célèbre auteur de BD, a créé « Poliedrum », une oeuvre extraordinaire où la réalité et l’imaginaire se côtoient. Pour les personnages, il s’est inspiré de quatre ados fans de son travail : Nathan, Melissa, Timothy et Matheus. Les quatre amis apprennent aussi par les Masters, quatre adultes proches de Savage, qu’eux seuls peuvent entrer dans Poliedrum et sauver cette invention fabuleuse.

Enfin, ils vont devenir de vrais héros ! Même s’il faut jouer une partie très dangereuse où les ennemis virtuels deviennent aussi féroces que réels et où le seul guide est un dé à douze faces…

Ce premier tome (et oui encore une série) avait tout pour me plaire pourtant je reste perplexe.

Le contexte était pourtant parfait. Une librairie, quatre adolescents amoureux des livres, un auteur qui se fait tuer et une enquête fantastique au coeur d’un monde imaginé par l’auteur. Et effectivement l’intrigue tient ses promesses et nous rencontrons les différentes créatures créent par l’auteur, les adolescents les combattent même. Mais (puisque vous vous en doutez il y a un mais) les personnages sont assez fades, du moins en surface. Quatre adolescents très différents, des points de vue qui nous permettent de les suivre dans l’aventure et pourtant on ne sait rien d’eux ou presque à la fin de ce premier tome. Je me plains parfois qu’on passe trop de temps dans les premiers tomes à présenter les personnages et le contexte, mais ici c’est vraiment l’excès inverse. On va apprendre quelques informations à droite à gauche (et surtout à la fin du livre) tendant à prouver qu’ils ont bien une histoire pourtant, que l’auteur leur a prévu un peu de profondeur, de passé…

Cela peut sembler peu important et pourtant cela a tout changé pour moi. Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages, je n’ai donc pas tremblé quand ils étaient attaqués par des monstres sanguinaires et qu’ils se sont retrouvés à deux doigts de la mort. Je n’ai pas pleuré les disparus, ni eu envie d’en savoir plus sur les regards enamourés… Bref je suis restée totalement en dehors de l’histoire au point même de confondre les personnages secondaires.

Une réelle déception, la faute aux personnages puisque l’intrigue a beaucoup de potentiel.

Une série qui plaira plus aux garçons je pense car les batailles sont nombreuses et les aventures font très « jeux vidéos » [non je ne suis pas caricaturale (ou si peu) les filles risquent d’avoir les même reproches que moi !]

 

 

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

8 Commentaires

  1. Mon cousin l’a eu pour son annif
    ça ne mle donne pas envie de le lire ^^

  2. Ah quand tu décris l’histoire ça me donne trop envie, surtout que mon cousin l’a je crois ! Mais après ça donne moins envie… ppourt

  3. Waouh la couverture ! Je vais faire du délit de faciès… je ne note pas !

  4. Comme toi, j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages, mais c’est surtout que je n’ai les ai pas trouvés sympathiques.

  5. La couverture ne me fait pas du tout penser à Wiz, c’est marrant. Je vais voir si je tombe dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.