LOTTE FILLE PIRATE ♥ Album

LotteAlbum à partir de 6 ans

LOTTE ♥

FILLE PIRATE

Sandrine Bonini et Audrey Spiry

Sarbacane (2014)

*****

Lotte est une fille pirate. Elle est née dans la jungle. En fait, elle a grandi dans une ferme, dans la savane, au milieu des animaux sauvages. Au bord de la rivière, elle a une cabane, ornée d’un authentique drapeau pirate. Son meilleur ami s’appelle Igor. C’est un magnifique toucan au plumage bleu-noir. Lotte aime explorer la forêt, elle y trouve toujours des trésors : une plume, une aile de papillon, un scarabée…

*****

Déjà, c’est un album grand format (24 x 32 cm). Et j’adore ça. Pouvoir plonger tête la première dans un album, c’est génial.

L’histoire, racontée par Lotte à la première personne, est très agréable à lire, très vivante.

Et les illustrations et couleurs d’Audrey Spiry me plaisent décidément beaucoup. C’est gai, lumineux et les couleurs sont flamboyantes ! Même si ça ne se voit pas trop dans l’image ci-dessous. N’hésitez pas à aller voir sur le site de l’éditeur ou sur celui de l’illustratrice, ça vaut le coup d’œil ! On a envie d’aller habiter dans ses dessins…

Un très bel album que je vous recommande !

Lotte, fille pirate

*****

De Sandrine Bonin, nous vous avons présenté : Clarence Flute et le secret de Sybille

Également illustré par Audrey Spiry : L’Expédition

Le site d’Audrey Spiry (avec d’autres illustrations de cet album)

Pome

PomePome

Marie Desplechin

Collection Neuf

L’École des loisirs (2007)

*****

Lecture commune avec Blandine

*****

Pome est le deuxième tome d’une trilogie. Le premier tome s’intitule “Verte” et le troisième “Mauve“.

*****

Éditeur : Souvenez-vous. Nous avions laissé Verte, l’apprentie sorcière rebelle, rayonnante. Entourée de femmes, comme depuis toujours : sa mère Ursule et sa grand-mère Anastabotte. Mais aussi, c’était nouveau pour elle, d’hommes : Soufi, le garçon de sa classe grâce à qui elle avait retrouvé son père, et celui-ci, Gérard, l’entraîneur de foot.
Les choses pourraient être simples désormais.
Et bien sûr, elles ne le seront pas. Car Soufi déménage et Gérard a un père, lui aussi : Raymond, un ancien commissaire de police. Verte pleure, Verte rit, Verte est très entourée soudain et pourtant elle se sent seule. Heureusement, une fille vient d’emménager avec sa mère dans le bâtiment B. C’est Pome.
Verte se dit que c’est un nom parfait pour une alter ego, une future meilleure amie, une pareille en tout. En tout ? Même en sorcellerie ?

*****

Après s’être sentie seule si longtemps, Pome est heureuse. Elle a un ami, Soufi, grâce à qui elle a retrouvé son père et son grand-père. Mais lorsqu’elle rencontre Pome, c’est incroyable. Elle a enfin l’impression d’avoir un alter ego, un autre elle-même, et ça lui fait un bien fou !

Et à nous aussi. Car, comme dans le premier tome, c’est drôle, c’est léger. Tout en parlant de thèmes importants, comme l’amitié, les relations familiales, la sorcellerie (Naaaan ! Je rigole !!)

Bref, à la fin, on n’a qu’une envie. Lire le 3ème (et dernier) tome pour retrouver Verte et Pome !

Un livre indémodable qui m’a beaucoup plu.

*****

Vous aurez reconnu la patte de Soledad Bravi pour l’illustration de couverture.

Hilde du Livroblog a présenté les 3 romans d’un coup.

Le garçon en fleurs de Jarvis

Un album touchant et unique qui illustre parfaitement le concept de l’empathie

 

Album pour la jeunesse dès 3 ans

Le garçon en fleurs

de Jarvis

Ed. Kaléidoscope (L’école des loisirs), mars 2022,

ill. de Jarvis,

13 euros

Thèmes: amitié, maladie, fleurs, émotions, empathie

 

Présentation de l’éditeur: “Il s’appelle David. C’est le garçon aux cheveux fleuris, et c’est aussi mon meilleur ami. Mais, un jour, alors que j’arrosais les cheveux de David, un de ses pétales m’est resté dans la main. “

La couverture cartonnée est originale! Très sobre, on y aperçoit en gros plan le visage de David et les tiges fleuries lui servant de chevelure. Ces dernières se découpent sur un fonds blanc et leur relief donne une impression de mouvement.

Dans Le garçon en fleurs, la différence est à l’honneur. En effet, en plus de David, on compte parmi les camarades de classe du narrateur une petite fille en fauteuil roulant. Tous les enfants sont solidaires et grâce à l’intervention de son ami, David va peu à peu recouvrer sa joie de vivre. Le garçon en fleurs est donc avant tout une histoire d’amitié. Car, grâce à l’affection que lui porte son meilleur ami, David va pouvoir surmonter une épreuve douloureuse (on ne saura jamais laquelle mais c’est un procédé intelligent pour que l’enfant puisse s’identifier plus facilement).

Jarvis a trouvé une belle façon de transmettre son message: Le garçon en fleurs raconte tout en pudeur le désarroi mais aussi le retour de l’espoir dans le coeur d’un petit garçon pas comme les autres.

Les couleurs vives apportent beaucoup de joie, le contraste est d’autant plus renforcé lorsque David arbore ses branches dénudées. C’est simple mais efficace!

 

Une pépite à placer entre toutes les petites mains!

 

~Melissande~

 

+ un album pour les plus jeunes sur le thème de la différence: La différence de Jeanne Willis et Tony Ross, présenté par Hérisson.

 

+un album adulte tout en sensibilité: La différence invisible de Julie Dachez et Mademoiselle Caroline, présenté par Nathalie.

 

ON A SUPERMARCHÉ SUR LA LUNE

supermarché

A partir de 13 ans

ON A SUPERMARCHÉ

SUR LA LUNE

Sébastien Joanniez

La Joie de Lire (2022)

*****

Ce roman fait partie de la sélection du Prix Vendredi 2022

*****

On a supermarché sur la lune, c’est le journal de Rosa. Elle nous raconte sa vie, ses rêves, ses cours, ses potes, sa famille et ses amours. L’adolescence, l’âge des questions sans réponses ?

Rosa a pourtant trouvé ce qu’elle veut faire dans la vie. Elle veut écrire des chansons. Alors elle monte un groupe avec son pote Mano, lui, il comprend tout, même les trucs les plus bizarres. Et en plus, il joue de la guitare. Le groupe s’appellera Epiphony.

Et puis une nuit, au lavomatic, Rosa fait une rencontre qui la trouble. Au fil des jours, des mois, du cycle lunaire (symbolisé sur chaque page) Rosa se cherche, grandit, change. Elle écrit son journal, mais aussi des poèmes, des chansons.

En tombant amoureuse, elle fait une découverte.

*****

Au départ, j’ai eu du mal à rentrer dans cette histoire. A cause du style, un peu décousu, sans virgules, avec des juxtapositions de mots… Un style particulier. Mais Rosa est une adolescente attachante, qui se cherche, se questionne et ne peut laisser indifférent. Elle m’a touchée et son histoire aussi. C’est donc un personnage très réussi !

*****

Poème caché dans une poche arrière

J’écris quelque chose qui ne ressemble à rien

pour chanter quelque part

quelqu’un me cherche :

c’est moi.

*****

Lire les premières pages (site de l’éditeur)

Totalement différents en matière d’écriture, mais avec des thèmes similaires : 2 romans de Sarra Maning et Je les entends nous suivre