Le serpent et l’enfant gâté. Contes kouya de Côte d’Ivoire présentés par Denis Ramseyer

Des contes indémodables qui, sous des traits animaliers, reflètent parfaitement la société humaine

Recueil de contes africains dès 8 ans

Le serpent et l’enfant gâté.

Contes kouya de Côte d’Ivoire

présentés par Denis Ramseyer

Editions L’Harmattan jeunesse,

mars 2019, coll. La légende des monde

(Afrique Subsaharienne- Côte d’Ivoire),

98 pages, 12 euros

Thèmes: contes, Côte d’Ivoire, animaux, morales, sagesse

 

Présentation de l’éditeur: “Du plein coeur de la Côte d’Ivoire, ces courtes histoires nous offrent un monde où les animaux et les humains communiquent et nous transmettent les valeurs du peuple kouya. Ce recueil de contes est une mise en garde contre l’égoïsme, la colère et le mensonge qui sont mauvais conseillers et nuisent à la communauté. (…)”

 

Tour à tour sérieux, cyniques ou humoristiques, ces contes prêtent à sourire mais aussi à réfléchir. Il ressort de ces récits traditionnels oraux une grande sagesse. A la lecture de ce recueil, on se rend compte que ce sont les humains (et les araignées bizarrement) les plus retors. Certains contes à la morale assez inattendue m’ont bien fait rire.

Lire Le serpent et l’enfant gâté c’est découvrir les traditions et les valeurs d’un peuple méconnu. J’ai beaucoup aimé découvrir ces récits, retranscrits grâce à des ethnologues passionnés. En effet, comme stipulé dans la préface du recueil, il serait dommage que ces précieuses traditions disparaissent faute de transmission. Le serpent et l’enfant gâté a donc pour fonction de préserver une partie du patrimoine du peuple kouya.

Ces contes sont très courts. Ils sont donc adaptés aussi bien aux adultes qu’aux enfants. De plus, pour les enseignants qui liraient cette chronique, Le serpent et l’enfant gâté me semble idéal pour être travaillé en classe.

A lire et à relire sans modération!

 

~Melissande~

 

+ Un album présenté par Hérisson pour les enfants qui souhaitent en savoir plus sur les animaux d’Afrique: Découvre le monde. Animaux d’Afrique de Marie Nicolas et Mathias Friman.

+ Pour les adultes, un article de Détours des Mondes présentant le roman de Denis Ramseyer sur le peuple kouya: Les kouya de Côte d’Ivoire

 

Nous suivre et partager :

La petite bûche – Album humoristique !

Une lettre, ça peut tout changer…
Album à partir de 4/5 ans
bûche

La petite bûche

écrit par Robear

De Michaël Escoffier & Kris Di Giacomo

Éditions D²eux (2020)

*****

L’ours Robear a décidé d’écrire une histoire. Bien installé sur une souche, sa machine à écrire devant lui, il commence ainsi : “Il était une fois une petite bûche qui vivait seule au milieu des bois.” Mais heureusement, son ami l’écureuil veille. “JE T’ARRÊTE TOUT DE SUITE. ÇA NE VA INTÉRESSER PERSONNE UNE HISTOIRE DE BÛCHE ! PERSONNE N’A ENVIE DE S’IDENTIFIER À UNE BÛCHE !” Oups… Robear retourne en arrière et corrige. A la place de “bûche”, il écrit “biche”… Et continue son histoire.

“Elle aimait s’allonger dans l’herbe, au pied des arbres en pleurs, pour écouter chanter les ciseaux.” “N’IMPORTE QUOI ! TU AS DÉJÀ ENTENDU DES CISEAUX CHANTER ?…”

*****

Vous l’aurez compris, l’ours accumule les fautes de frappe et l’écureuil s’arrache les cheveux. Un livre que j’adorerais lire à voix haute devant des enfants. Fou rire garanti !!

Et je m’aperçois en présentant cet album que je n’ai jamais présenté de livres de Michaël Escoffier, alors que j’en ai lu et beaucoup aimé plusieurs… Ceux que j’ai lu étaient très drôles, comme C’est pour qui ?” dans lequel une maman excédée par son petit garçon qui ne veut pas manger sa soupe appelle le loup. Mais le loup ne veut pas manger le petit garçon… C’est excellent !

book cover imageOuvre moi ta porte” joue sur les peurs et est très réussi également.

Bref, si vous avez envie de rire, choisissez un album de Michaël Escoffier !

 

https://editionsdeux.com/wp-content/uploads/2019/03/edition-deux-buche-interieur1.jpg

D’autres illustrations sur le site de l’éditeur.

Le site de Michaël Escoffier

Le blog de Kris Di Giacomo et son site

De Michaël Escoffier, déjà présentés par Sophie : Le ÇA, Bonjour Pompier

http://labernique.com/editeurs/deux.jpg

Nous suivre et partager :

Ma famille normale contre les zombies

Connaissez-vous le virus Zombies ?

A partir de 12/13 ans

zombies*

Ma famille normale contre les zombies

V. Villeminot & Y. Autret

Nathan (2015)

*****

Présentation de l’éditeur :
Une famille normale part en Bretagne et tombe… sur des zombies !
Je m’appelle Madoloup, et je suis une fille normale. Alors je n’avais pas prévu de me casser le coude le jour de mon arrivée en vacances. Mais ce n’est pas là que les choses ont vraiment dérapé. Non. C’est plutôt quand les goélands sont devenus fous. Qu’ils se sont mis à attaquer les gens. Qu’ils ont contaminé ma petite sœur. Qu’on a appris qu’il s’agissait d’une épidémie de Virus Zombie. Que mon père a décapité Papy. Et qu’on s’est retrouvés assiégés par dix mille morts vivants qui voulaient rentrer par les toilettes…

*****

Ma famille normale contre les zombies est un roman illustré totalement déjanté.

Je n’ai eu en mains que la version “épreuves non corrigées”, donc je n’ai pas pu profiter de toutes les illustrations. Mais même sans cela, c’est déjà très drôle !

Au milieu d’un texte qui comporte beaucoup de dialogues, il y a parfois de jolies citations de Victor Hugo, Racine ou encore Baudelaire. Et on n’a même pas l’impression que ça tombe comme un cheveu sur la soupe… Non, non, ça s’intègre très bien au reste ! Bref, si vous cherchez une lecture sérieuse, passez votre chemin, ce n’est pas ici le propos.

Je ne dirai pas que les illustrations sont “belles” mais par contre elles complètent bien le texte et ajoutent à la drôlerie (pour ce que j’ai pu en voir du moins, car je n’ai pas eu la version définitive en main…)

Extrait :

“Mon frère a fait un CV pour trouver un job d’été, mais il a spécifié dans la rubrique “Loisirs et Hobbies” : Clarinette, Lectures, Tuer des gens pour les enterrer dans son jardin. Quand on lui a suggéré que les gens pouvaient ne pas partager son sens de l’humour, il a levé un sourcil, surpris. Du coup, il jouit de deux mois de vacances à la maison et sans aucun travail.”

*****

Feuilleter les premières pages

Le blog de Yann Autret

De Vincent Villeminot, nous vous avons déjà présenté : Shadow GirlsInstinct, U4 Stéphane, Réseaux T1, Réseaux T2, Le copain de la fille du tueur, Fais de moi la colère

*****

Une lecture qui participe au Challenge Halloween chez Hilde et Lou

Nous suivre et partager :

Calfboy – BD Western – Mois américain 5

CalfboyWestern Humoristique
Tout public

CALFBOY

Rémi Farnos

La Pastèque (2018)

*****

Burt et son frère Chris ont minutieusement préparé un plan pendant des mois. Et leur préparation a porté ses fruits, ils ont réussi un super casse ! Ils se reposent un peu de tout ce boulot, bien à l’abri dans une grange. Mais quand Burt veut admirer leur butin, il n’y a plus rien !!

Burt interroge alors Chris, qui commence par nier, puis… Il se souvient qu’il a pas mal picolé la veille au soir. Et qu’il a été enterrer leur butin dans le désert… Mais où ? Il promet à son frère de lui ramener l’argent sous 3 jours. Et c’est le début des emmerdements ! Il va rencontre une indienne qui s’est fait voler son cheval, un gamin qui veut jouer les chasseurs de prime…

*****

L’histoire, déjà, est drôle.

Un bandit qui boit trop et ne se souvient plus où il a caché son butin, moi, ça m’amuse. Et les illustrations sont plutôt originales. On ne voit jamais les personnages de près (ils n’ont souvent qu’un ovale en guise de visage, pas d’yeux ni de bouche). La plupart du temps les illustrations sont sur 12 cases, mais parfois c’est une pleine page, parfois il n’y a plus de cases, parfois c’est un seul dessin “éclaté” en 12 cases.

Je l’ai emprunté parce que je participe au mois américain tout le mois de septembre, mais la couverture ne m’attirait pas trop. C’est étrange d’avoir choisi ces couleurs froides pour la couverture, alors qu’à l’intérieur, ce sont plutôt des couleurs chaudes puisqu’il a pas mal de cases qui se passent dans le désert. La chute de l’histoire m’a bien fait rire.

Bref, c’est original et amusant !

Et même si vous n’êtes pas fan de western, vous pourriez goûter l’humour des dialogues.

*****

L’auteur présente son travail (plusieurs planches visibles) dans Télérama

Caro vous avait déjà parlé de cet album.

*****

C’est ma 5ème lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Mes autres lectures pour ce mois américain (billet mis à jour au fur et à mesure)

*****

C’est la BD de la semaine

Nous sommes accueillis par Moka, Au milieu des livres

Nous suivre et partager :