Cinq minutes et des sablés – Album

CinqCinq minutes et des sablés ♥

Stéphane Servant & Irène Bonacina

Didier Jeunesse (2015)

* * * * *

Dans sa petite maison, la petite vieille s’ennuyait.

Plus personne ne venait la voir.

Et elle ne regardait plus personne…

Elle s’ennuyait tellement, qu’elle avait juste décidé d’attendre Madame La Mort.

* * * * *

Ainsi commence ce bel album. Mais la visite de Madame La Mort, qui arrive dans sa belle voiture rouge, va tout changer…

Les illustrations sont gaies, colorées, énergiques et humoristiques. Et les personnages sont très expressifs.

Quand à l’histoire… Madame La Mort qui redonne goût à la vie, c’est plutôt joli, non ?

Une histoire émouvante, qui parle de solitude, de vieillesse, du temps qui passe (la phrase « cinq minutes de plus ou cinq minutes de moins, quelle importance ? » revient régulièrement), mais aussi des plaisirs de la vie et des sablés au gingembre (avec la recette à la fin, miam !)

Une très très belle histoire !

D’autres avis par ici : celui de Mya, celui de Bouma (qui met des liens vers plein d’autres articles en bas !), celui de Lasardine, celui des petites madeleines et pour finir, celui de Laurette (qui présente deux albums sur le même thème).

Sélection Prix « Chronos » 2017 (France)
Sélection « Prix Tatoulu » 2016-2017 (France)

Sélection « Paille-en-Queue » 2016 (La Réunion)
Sélection « Prix littéraire des enfants et des parents 2017 » (Genevilliers)

Blog de Stéphane Servant

Je n’ai pas trouvé d’adresse de blog pour Irène Bonacina…

challenge albums 2017

Cet album participe au Challenge Album 2017, ainsi qu’au Challenge Petit Bac chez Enna catégorie « Aliments et boissons« 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le livre des superpouvoirs : Rires garantis

le livre des superpouvoirsLe livre des superpouvoirs, un album vraiment très drôle

Album humoristique

Le livre des Superpouvoirs

de Xavier Mauméjean
illustré par Roland Garrigue

Syros, 2014
9782748514568, 15,90€
128 pages

Un album ultra-drôle, qui se présente comme un documentaire, pour nous parler des super-héros, et mieux nous faire rire.

A bas d’illustrations et de cas concrets -ou presque-, les auteurs nous font découvrir tous les secrets pour devenir un super héros. Attention, ce n’est pas donné à tout le monde, il faut bien réfléchir, à chaque étape : choisir un nom, un costume, un gadget… autant de détails qui font le super héros, mais qui peuvent aussi s’avérer… de trop ! Mais rassurez-vous, pour que vous puissiez devenir un super héros, chaque étape est détaillée, illustrée, commentée…

La partie suivante est une présentation d’enfants super héros, comme Max hyperforce et son point faible, ou encore Baptiste Proutman -est-il nécessaire de le présenter ?-, Satsuki la fille dragon, William Surgel-boy… Attention car bien entendu, qui dit super héros, dit super méchants, aussi ! Ils sont eux aussi présentés à la suite.

Un livre à mourir de rire si vous n’avez pas de super pouvoir pour contrôler ça ! Loufoque mais plein d’imagination… Un album dès 8-9 ans pour bien en saisir l’humour, et dont je vais me servir avec des 6ème pour un projet d’imagination sur les pouvoirs, les super-héros… D’ailleurs Syros proposait lors de la sortie un concours d’imagination autour du livre.

Roland Garrigue nous propose des illustrations à la hauteur de l’humour du livre, tout comme dans la collection Au secours, chez Nathan !

Autour des super-héros, on trouve bien sûr tous les comics américains, mais pour des sixièmes, ce n’est pas toujours facile. J’ai acheté :
– quelques titres de la grande imagerie Fleurus autour de Spideman, Avengers…
– Une bande dessinée Tous super-héros, autour du vivre ensemble
– J’apprends à dessiner les super héros -très simple-
– Un livre sur les super-héros au cinéma
– deux petits romans, dont je vous reparlerai une fois lus…
Sabine Boccador - Avengers.Lilian Thuram et Jean-Christophe Camus - Tous super-héros.Philippe Legendre - J'apprends à dessiner les super-héros.Olivier Delcroix - Les super-héros au cinéma.Sébastien Perez et Benjamin Lacombe - Les super-héros détestent les artichauts - Avec lunettes 3D.

Et je vous avais déjà parlé de Les super-héros détestent les artichauts de Benjamin Lacombe et Sebastien Perez


Challenge Je lis aussi des albums 2017
challenge albums 2017

 

Les poussins mènent l’enquête – romans

Poussins La brigade des poussins

Par Doreen Cronin

Illustré par Kevin Cornell

Éd. Nathan (2016)

* * * *

  • L’Affaire de la terrible chose géante
  • L’Affaire du Bizarre Poussin bleu

* * * *

4 poussins, petits, jaunes et duveteux mènent l’enquête.

Dans l’affaire de la terrible chose géante, Noisette l’écureuil est terrifié par une chose « grosse et effrayante » dans le jardin. Quand on lui demande de préciser de quoi il s’agit, il dit que la chose est « énorme et menaçante » ou encore « gigantesque et terrifiante ». Bref, c’est pas gagné…(Note pour l’éditeur : il y a une coquille p.67 – une bombonne ?)

Dans l’affaire du Bizarre Poussin bleu, c’est un jeune geai qui a perdu sa maison et qui vient demander de l’aide à la brigade des poussins. Mais, pas fous, les poussins s’aperçoivent bien vite que le petit oiseau bleu ne leur dit pas tout…

* * * *

Deux histoires avec beaucoup d’humour, les poussins sont plutôt loufoques et les dialogues un poil farfelus par moment (voir le geai qui confond mètre et centimètre !). C’est facile à lire pour les plus jeunes  grâce aux chapitres courts, à la grosse police de caractères et aux nombreux dialogues. De multiples illustrations amusantes en noir et blanc parsèment les deux romans.

Ils me paraissent tout à fait accessibles à partir de 7/8 ans pour les jeunes lecteurs qui n’ont pas peur des « gros » livres (moins d’un centimètre d’épaisseur, hein, le « gros » livre, tout est relatif c’est bien connu, mais oui, quand on commence à lire, ça peut paraître « gros » ! ;) )

* * * *

Sur le site de l’éditeur, vous pouvez feuilleter quelques pages.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Quatre sœurs d’après Malika Ferdjoukh

Quatre sœurs

Scénario de Malika Ferdjoukh et Cati Baur / Illustrations de Cati Baur

Rue de Sèvres

* * *

Quatre sœurs, ce sont d’abord des romans, parus à l’école des Loisirs dans la collection « Médium Poche » en 2003.

soeurs enid romansoeurs hortense romanSoeurs  soeurs genevieve roman

* * *

Puis des bandes dessinées, parues aux éditions Rue de Sèvres en 2014 pour les tomes 1 et 2 et en 2016 pour le tome 3 (Série en cours).

 4soeursenidbd1 4soeurshortensebd2Soeurs

* * *

Quatre sœurs, c’est l’histoire des sœurs Verdelaine, qui au passage, ne sont pas 4 mais 5 : Enid 9 ans, Hortense 11 ans, Bettina 14 ans, Geneviève 16 ans et Charlie, l’aîné 23 ans.  Elles ont perdu leurs parents, Lucie et Fred, dans un accident de voiture, et depuis, se débrouillent comme elles peuvent pour faire face à un quotidien pas toujours facile à la Vill’Hervé, la maison familiale.

Dans le tome 1, c’est l’automne et c’est Enid qui nous parle de son quotidien, de ses sœurs, de ses animaux presque domestiques (un écureuil et une chauve-souris), bref, de sa vie. Dans le tome 2, c’est l’hiver et c’est Hortense qui nous montre sa vision des choses, ses pensées, grâce à de nombreux extraits de son journal intime. Et dans le tome 3, le printemps est là et c’est Bettina qui se dévoile…

* * *

Soeurs

Bettina – Illustration empruntée à Cati Baur

Le printemps, saison des amours. Et pourtant, le tome 3 est plus grave, plus triste, plus dans la réflexion contrairement à ce qu’on pourrait croire en voyant la pétillante Bettina en couverture. Une Bettina qui a beaucoup changé depuis le 1er tome, probablement le personnage qui a le plus évolué, même si les autres aussi ont changé.

Je connais les romans depuis longtemps, je les ai même offerts, mais je n’avais jamais pris le temps de les lire. Ce n’est toujours pas fait d’ailleurs, mais j’ai vraiment apprécié ces bd et, du coup, je vais lire les romans. Le ton est frais, gai, enjoué et c’est drôle ! Même s’il y a parfois des moments de crise ou d’énervements, on sent qu’il y a beaucoup d’amour et de tendresse dans cette maison. Chacune à son caractère, ses petits secrets ou ses moments de blues… Des personnages auxquels ont s’attache et qu’on n’a plus envie de quitter.

Vivement la suite !!

Soeurs

Illustration empruntée à Cati Baur

Les illustrations m’ont beaucoup plu, n’hésitez pas à aller sur le site des éditions Rue de Sèvres, vous pourrez feuilleter quelques pages et vous faire une idée.

* * *

Le blog de Cati Baur (pas mis à jour depuis 2010, mais il y a des trucs rigolos !)

Son ultra book (plus récent avec plein d’images aussi !!)

De Malika Ferdjoukh, Sophie vous a déjà présenté : Chaque soir à 11h (un coup de cœur !)

La bd de la semaine

Cette semaine, c’est chez

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :