Non Stop de Frederic Mars

Non Stop

de Frederic Mars

Thriller pour adolescent/ jeunes adultes

Hachette (Black Moon), novembre 2011
9782012020856, 18€
768 pages

 

Présentation de l’éditeur :
9 septembre 2012, Manhattan.
Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l’enquête, doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe.
Une attaque non revendiquée et d’autant plus difficile à contrer qu’elle transforme des innocents en bombes humaines, faisant d’eux les agents de ce scénario apocalyptique. Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années. Tous reçoivent ces fameuses enveloppes kraft et se mettent à marcher. S’ils s’arrêtent, la charge explosive se déclenche, où qu’ils soient. Quels que soient leur âge, leur sexe et leur couleur de peau.
La cavale sans fin de ceux qu’on appelle les Death Walkers, les marcheurs de la mort, ne fait que commencer.

Mon avis :
Après cette longue présentation je ne vais pas vous parler de l’histoire. J’ai d’abord voulu la censurer, mais moi même quand j’ai commencé à lire ce livre j’avais déjà ces informations là, qu’on ne découvre pas de tout de suite. Pas de surprise sur le début donc, mais finalement sur le nombre de page, ça nous laisse largement de quoi découvrir! Du coup si vous ne l’avez pas fait, vous n’avez plus qu’à lire la présentation de l’éditeur!

Les personnages de ce roman nous semblent de plus en plus proche au fil des pages, on souffre avec eux, on s’attache, on tremble… on marche! Notre héros principal c’est Sam, policier marqué par le 11 septembre, père d’une adolescente touchée par cette attaque. On le découvre peu à peu, et son personnage, un peu paumé dans la vie, souvent décalé rend ce roman humain. Pourtant ce n’est pas évident car ce roman est avant tout celui d’une terrible attaque, une attaque terroriste, rythmée, avec un implacable compte à rebours.  Nous sommes en 2012, autant dire très proche de nous et les détails sont donc très réalistes… on ne peut pas s’empêcher alors de se demander « et si c’était vrai », « et si cela arrivait » ? 

Les pages passent vraiment très vite, et la seule chose qui nous fait vraiment sentir le nombre de page, c’est le poids du livre. C’est là que je vois vraiment tout l’intérêt du livre numérique. Oui car comme ce livre est addictif, je l’ai trainé avec moi plusieurs jours… et je l’ai vraiment trouvé lourd! Les pages passent donc très vite, d’autant plus vite que l’auteur use de deux artifices bien maitrisés : le principe du compte à rebours puisqu’on sait qu’il y a un projet final, mais aussi l’alternance de narrateur et de point de vue, qui nous permet de ne pas se lasser en découvrant certaines choses que ne connaissent pas les autres protagonistes. Une bonne idée pour un livre aussi complexe, car si les actions en elle même sont assez claires, les réflexions qui sont derrière sont compliquées.

Ces réflexions, sur la politique, le 11 septembre et le Moyen Orient, en passant par pas mal d’autres détails, médicaux ou terroristes sont distillées en arrière plan tout au long de ce thriller. J’ai lu, j’ai compris dans l’ensemble, mais je suis ressortie avec de nombreuses questions sur finalement le message que l’on fait passer au lecteur, concernant le terrorisme particulièrement. Je pense qu’il faudrait relire ce roman une deuxième fois, sans la tension prenante de l’histoire, pour s’attarder aux détails et prendre le temps de décrypter un peu plus les informations qui servent de base au roman. Mais je ne l’ai pas fait, j’ai préféré rester sur mon ressenti premier, vraiment positif. Je serais ravie cependant d’avoir vos retours !

Un roman étrange dans la collection Black Moon qui nous a plus habitué à du fantastique, mais une belle ouverture sur d’autres littérature, qui ne manquera pas d’ouvrir des perspectives aux lecteurs de cette collection!

En conclusion un très bon thriller, haletant à souhait, avec de vrais personnages humains et touchants… N’ouvrez ce livre que si vous avez le cœur bien accroché… et un peu de temps devant vous!

+ Sur Lecture Academy

Le dernier hiver de Jean Luc Marcastel

Le dernier hiver

de Jean Luc Marcastel

Roman dystopique et fantastique pour adolescents / jeunes adultes

Hachette (Black Moon), octobre 2011
9782012023512, 16€

Thèmes : hiver, forêt, amitié, amour, racisme, intégration

 

Présentation de l’éditeur :

2 035, 31º C en-dessous de 0.
Depuis des années, le Crépuscule baigne Aurillac dans un ciel de sang. L’Hiver s’est installé, un hiver éternel qui dévore les terres et fige l’océan dans la banquise. La Malesève, cette armée de pins monstrueux, a mis à genoux la civilisation. Alors, devant la fin d’un monde, que reste-t-il d’autre que l’amour ? L’amour qui va pousser Johan à braver le froid et les pins pour retrouver sa bien-aimée, l’amour qui va pousser son frère, Théo, à lui ouvrir la voie, l’amour toujours qui incitera Khalid et la jolie Fanie à tout laisser derrière eux pour les suivre.
L’amour est-il assez fort pour triompher de la Malesève et de ce qu’elle a fait des hommes ?

Mon avis :

Nul n’échappe à la Malesève, pas même nous pendant notre lecture. Cette forêt de pins monstrueux nous attire dans ses filets, et nous ne pouvons pas arrêter de tourner les pages…

La narration est fluide, on avance dans l’aventure rapidement (l’histoire tient dans ce seul tome) sans pour autant se passer des rebondissements et autres rencontres effrayantes! Le fil conducteur de l’histoire est le voyage, puisque Johan accompagné de ces amis part d’Aurillac vers Bordeaux, afin d’y retrouver sa petite amie. Le chemin est semé d’embûches car leur voyage se déroule au milieu de la Malesève qui a envahit tout le territoire, dans le froid polaire qui s’est installé depuis une dizaine d’année sur le monde. La Malesève, c’est une forêt effrayante, crée par des pins qui se nourrissent des hommes et des bêtes… et qui transforme ceux qui reste auprès d’elle.

Une dystopie française, qui se passe en France, pas si loin de chez moi, forcément c’est déjà une bonne accroche… et puis quand on y trouve des personnages attachants forcément… Johan, cet amoureux transi, Corbeau froid et meurtrier, efficace mais qui semble sans coeur… Théo, le grand frère qui traine de sombres souvenirs, et puis Khalid, l’étranger depuis toujours en France et Fannie la petite folle que rien ne retient chez elle… Tous sont des personnages complets, puissants, qu’on imagine et qu’on voit se développer au fil des pages, au fur et à mesure qu’on apprend à connaître leur passé. S’ils sont bien décrits, ils sont parfois légèrement stéréotypés, et gagneraient à un peu plus de finesse…

Bien que complètement différent ce livre m’a fait penser à Dôme de Stephen King car il fait la part belle aux différentes réactions des hommes soumis à ces conditions extrêmes de survie. Réflexion sur la nature humaine, l’armée, le machisme, le racisme, l’intégration, ce livre aborde de nombreux thèmes, tout en menant l’histoire tambour battant.

J’ai beaucoup aimé ce livre, j’ai suivi avec impatience les aventures de nos héros, pourtant certains détails m’ont déçu. Trop de chose dans un seul roman d’abord, le livre aurait gagné à rester plus centré sur le thème principal parfois, et c’est le cas aussi avec le genre. D’une dystopie on avance peu à peu vers de la fantasy, ce n’est pas gênant, pourtant cela m’a troublé parfois. Enfin, la fin est beaucoup trop finie pour moi… j’aurais apprécié un chapitre de moins, afin de connaître la fin tout en imaginant la suite… Je suis terriblement difficile en ce moment je crois :)

Logo Halloween4.jpg Thème de la forêt interdite – étape 4 du train fantôme!

+ 1 nouvelle lecture YA pour le challenge de Mélo

+ encore une dystopie !

4 challenges, 1 livre, ça c’est chouette!

Wicca Tome 2 de Cate Tiernan

Wicca Tome 2

de Cate Tiernan

Roman fantasy pour adolescents / jeunes adultes

Hachette (Black Moon), 2011
9782012023598 , 17€

 

Présentation de l’éditeur : [Spoilers sur le tome 1]
Morgan est désormais une sorcière de sang accomplie, dotée d’un puissant pouvoir.
Après l’affrontement entre Cal et Hunter auquel elle a participé, elle se sent en danger. Elle a poussé le corps de Hunter dans le fleuve pour protéger Cal, et son corps n’a jamais été retrouvé. Quand Sky, la cousine de Hunter, se met à la surveiller de près, et que Selene, la mère de Cal, se fait de plus en plus intrusive, Morgan comprend qu’elle doit plus que jamais rester sur ses gardes. D’autant que sa relation avec Cal prend un tournant qu’elle n’avait pas prévu.
Elle ne le reconnaît plus.

Mon avis :
Ce tome a été publié en VO comme trois livres distincts, ce qui nous donne clairement l’impression ici d’avancer réellement dans l’histoire. Les suspenses de fin de livre se transforment en fin de chapitre, et c’est idéal pour l’impatiente que je suis. Bravo pour cette édition !

Dans le premier livre {mon avis ici}, on a découvert avec Morgan la Wicca, une magye ancestrale qui prend principalement pouvoir dans la nature. Morgan avance rapidement dans son apprentissage, surtout grâce à Cal, son petit ami. Dans ce deuxième livre, Morgan va beaucoup plus se remettre en question, et agir. C’est toujours très adolescent mais beaucoup moins qu’au début, on sent les personnages évolués, on en apprend plus sur eux, et on se concentre plus sur l’intrigue. L’amour est toujours là, omniprésent, mais on va découvrir un autre jeune homme que Cal, que j’ai trouvé tellement plus intéressant… Il me ferait presque craquer… mais je suis bon public :)

Magye noire, vague destructrice, on va apprendre à mieux connaître la génération précédente : Maeve, Selene, Daniel… grâce notamment à leur livre des Ombres, puisque comme dans le tome 1 chaque chapitre s’ouvre sur un extrait du livre des Ombres d’un des protagonistes de l’histoire.

J’ai préféré ce tome au premier, les personnages m’ont paru plus intéressants, l’action plus présente, la magye aussi et les histoires secondaires permettes d’apporter de la profondeur aux personnages. Les dangers sont constants, les personnages frôlent la mort, et la fin est terrible… comme j’aime même si j’aurais fait durer le dernier chapitre un peu plus…

J’ai hâte de lire la suite… heureusement la sortie est prévue pour le 21 septembre 2011!

Vampire City 3 de Rachel Caine

Vampire City tome 3
Le crépuscule des vampires

de Rachel Caine

Roman fantastique pour adolescent / jeune adulte

Hachette (Black Moon), juin 2011
9782012020016, 15 €

Thèmes : Vampire, Amour, Amitié, Alchimie,

Pas de présentation de l’éditeur pour ce tome, cela indique trop clairement tout ce qui s’est déroulé dans le tome 2!

Mon avis :

Quelques jours à peine après le 2ème tome me voici replongée au cœur de Morganville, à la découverte de nouveaux vampires…

Ce tome est, selon moi, supérieur  au 2ème car il se recentre plus sur le personnage de Claire. Les actions tournent plus autour de ses décisions et actions. Avec elle on va découvrir de nouveaux secrets vampiriques, comprendre beaucoup des choses abordées dans les 2 premiers tomes. Claire retrouve son rôle de « cerveau », elle fait des déductions – bref tout ce que j’aime !
Les rapports entrent les personnages sont toujours très importants mais on insiste moins sur les histoires d’amour et je trouve du coup le livre plus efficace. Amélie, Sam, Myrdin, Jason, Oliver, autant de personnages secondaires que l’on apprend encore plus à connaître.

Pour ne pas spoiler ceux qui n’auraient pas commencé la série, je ne peux pas vous en dire plus sur l’action, mais on avance, on avance… et la fin du tome est pleine de nouvelles surprises, à suivre dans le tome 4.

Un tome efficace, avec beaucoup de petites actions ponctuelles qui rythment bien le récit, et nous portent du début à la fin. Une série que j’aime décidément beaucoup !

Présentation, Extraits et avis de lecteurs sur Lecture Academy!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :