Romans légers pour l’été

Sélection de romans légers, pour l’été (ou pas…)

Je viens de voir dans LivresHebdo que l’Académie Goncourt propose ses conseils de lecture pour l’été : voir ici.

Et, avec la très grande modestie qui me caractérise (si c’est vrai !!) je me suis dit : « Pourquoi je ne proposerais pas ma sélection de romans frais, légers et drôles pour l’été ? » Hein, pourquoi ?

Pour en finir avec la liste concurrente (celle de l’Académie Goncourt, faudrait suivre un peu quand même…) je n’en ai lu aucun (bon, ils sont tous sortis en 2015, c’est quand même assez récent !) mais il y en a un que j’ai très envie de lire, c’est celui de Tatiana de Rosnay « Manderley for ever ».

Bon, j’arrête le blabla, voici donc les livres frais, légers et/ou drôles que j’ai lu cette année :

Les aventures de Cluny Brown de Margery Sharp (Belfond – coll. Vintage)

Avril enchanté d’Elizabeth Von Arnim (éditions 10/18)

Et je danse aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat (Fleuve Noir)

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver d’Eileen Cook (J’ai Lu)

Patience de John Coates (Belfond – coll. Vintage)

Le bois du rossignol de Stella Gibbons (Points)

 ClunyBrownAvrilEnchantéEtJeDanseAussi  NeDitesPasAMaMere - copie 9782714456489 BoisRossignol

Et d’autres, il y a un peu plus longtemps :

– La reine des lectrices d’Alan Bennett (Denoël)

– Prisonniers du paradis d’Arto Paasilinna (Gallimard)

– Les filles d’Hallows Farm d’Angela Huth (Gallimard)

 

ReineDesLectrices prisonniers du paradis FillesHallowsFarm

Et pour ceux qui aiment l’humour franchement décalé, il y a :LeGangDesMégèresInapprivoisées

– Le gang des mégères inapprivoisées : Ou comment kidnapper un mari quand on a rien pour plaire de Tom Sharpe (Belfond)

Voilà, j’espère que vous trouverez votre bonheur dans cette petite sélection d’été… SignatureNat

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Tu es moi de Sara Shepard

 

Tu es moi

the lying game (le jeu du mensonge)

Tome 1

de Sara Shepard

Roman Ados – Jeunes Adultes YA – thriller

Fleuve Noir, janvier 2012
Territoires, 352 pages
9782265094130, 16,10€

Deux jumelles que tout sépare.
Une disparition mystérieuse.
Un jeu diabolique et dangereux.
Qui pourra en sortir indemne ?

Ce roman a le pouvoir de nous faire entrer dans un monde d’adolescentes fortunée (de vraies pestes!) en nous captivant malgré tout. Un élément fantastique nous permet d’avoir deux points de vue, et donc de naviguer dans ce monde sans vraiment y adhérer. Cela aide, car quand je dis que ces filles sont des pestes, c’est un euphémisme ! Leur jeu préféré est le Jeu du Mensonge. Le but ? Faire paniquer quelqu’un en lui faisant vivre une expérience traumatisante. Difficile de vous parler de ce roman sans vous donner trop d’informations cependant…

Dans ce roman la narratrice se retrouve a une place qui n’est pas la sienne, menacée de mort par un tueur dont nous ignorons tout. Situations inquiétantes au rendez vous donc, et l’on  ne peut pas s’empêcher de frissonner devant tant de menaces… Parce qu’au jeu du mensonge, on pourrait bien risquer sa vie! Soeur, meilleurs amies… tout le monde est suspect quand on ne connait personne!

Une situation embrouillée qui nous laisse sur notre faim, puisque ce tome 1 s’arrête sans nous donner la moindre réponse…. et si j’ai peut être une idée de l’identité du meurtrier, rien n’est moins sûr… J’attends donc le tome 2 avec impatience afin de confirmer ou infirmer mes soupçons… mais aussi pour retrouver ce monde. Un monde adolescent et terrible, mais entrainant et divertissant.

+ Une Collection YA de chez Fleuve Noir, Territoires qui regroupe différents univers :
SF-Fantasy, Fantastique, Bit-lit et Thriller.

+ Le tome 2 sortira en août 2012 en France, sous le titre « Ne jamais dire jamais« 

+ Le tome 3 est déjà paru aux Etats Unis : Two Truths and a Lie

+ Le livre a été adapté en série aux USA sous le titre the Lying Game – je n’ai pas trouvé de date de diffusion française – Voir affiche ci dessous. Site officiel

+ Sara Shepard est aussi l’auteur de la série Mensonge (Pretty Little Liars)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Elric : Les buveurs d’âme de M Morcook et F Colin

Elric
Les buveurs d’âme

de Michael Morcook
et Fabrice Colin

Roman de Fantasy

Fleuve Noir, mai 2011
9782265089129, 19,50€

Présentation de l’éditeur :

Prince déchu, dévasté par la mort de son aimée, Elric de Melniboné a juré de ne plus jamais se servir de Stormbringer, son épée maudite qui boit les âmes et lui procure sa puissance et sa vitalité.
Accompagné de son fidèle compagnon Tristelune, Elric, abattu et mourant, part en quête de son dernier espoir : l’Anémone Noire, une plante magique ne fleurissant qu’une fois par siècle, qui pourrait lui redonner des forces et de grands pouvoirs. Pour la trouver, i.l doit gagner les ruines de Soom, une cité perdue au cœur d’une jungle inhospitalière infestée de créatures maléfiques…

Mon avis :

En préambule il faut que je vous prévienne, même si je suis allée au bout de ce roman, j’ai eu l’impression de rester totalement extérieure à l’histoire…

Déjà je ne partais pas vraiment aidée, je n’ai pas lu les tomes précédents écrits par M. Morcook dans les années 60-70. Si ce tome peut se lire indépendamment des autres je pense que la connaissance du personnage principal, de son histoire, permet de s’attacher à lui. Sans le connaître, c’est plus dur, surtout dans la situation dans laquelle il se trouve…

Je suis d’autant plus embêtée pour rédiger cet article que j’aime beaucoup les romans de Fabrice Colin lus jusqu’à maintenant, et son écriture. Ce tome, écrit « en collaboration » avec M. Morcook ne m’a pas du tout rappelé sa plume. Est-ce l’influence ? Impossible à dire pour moi puisque je ne connais pas cet auteur. Une écriture très année 60 peut être…

L’histoire est tout à fait intéressante, avec des personnages hauts en couleur, des méchants à demi et des vrais méchants, des buveurs d’âme et des aventures où se mêlent action pure et magie, mais, la conjugaison d’un héros qui ne me plait pas et d’une écriture à laquelle je me heurte, m’a bloquée.

Sur Elbakin un avis vraiment positif et très bien expliqué, avec des arguments opposés au mien, pour que vous laissiez une chance à ce roman…