Tolérance Zéro de Patricia Cornwell

Tolérance Zéro

tolerancezerocornwell.gif
Auteur : Patricia Cornwell

Traducteur : Jean Esch

Editeur : Livre de Poche
Date : 28/10/2009
Pages : 186 p.
Prix : 6,50 €
ISBN
978-2-253-11907-4

 
 

Roman (thriller)


Thèmes : Analyse ADN, Politique

Présentation de l’éditeur :
“L’inspecteur Win, détaché auprès du procureur du Massachusetts, est rappelé par Monique Lamont, une femme aussi séduisante que redoutable, qui lui annonce son intention de se présenter au poste
de gouverneur.
En guise de programme, elle veut promouvoir un nouvel outil de lutte contre le crime, baptisé Tolérance zéro, capable, selon elle, d’élucider ” n’importe quel crime, n’importe quand “. C’est en
fait une technique de pointe en matière d’analyse ADN. Très sûre d’elle, Mme Lamont décide de revenir sur un meurtre commis vingt ans plus tôt. Win est sceptique, mais il n’a pas le temps
d’exprimer ses réticences : la violence surgit, bouleversant leurs vies.

S’agit-il d’une coïncidence… ou d’une vengeance ? “


Avis :

Dans ce nouveau Patricia Cornwell, on ne retrouve pas notre héroïne attachante Kay Scarpetta. Un nouveau
personnage, une enquête un peu plus éloignée de la médecine légale, un lien avec la politique… Une bonne recette, qui permet de se plonger dans ce thriller. Pourtant j’ai eu du mal à
appréhender ces nouveaux personnages. Win est un inspecteur séduisant (nous dit on…!) qui s’habille en grandes marques, beaux tailleurs… mais se sert dans les solderies et roule avec une
vieille guimbarde capricieuse, empruntée à sa grand mère. On s’éloigne donc du James Bond, pour approcher un héros plus vrai, avec les pieds sur terre, et un caractère absolument imbuvable! Il ne
mâche pas ses mots, ni ses décisions, et ne se sert (presque) pas de son charme… pourtant on tombe assez facilement sous son charme… Mais nous avons aussi : Monique Lamont, pour qui la
politique et l’ascension sociale sont plus qu’important; Sykes, sous le charme, qui aide Win à toute heure; Nana, la grand mère de Win, une petite vieille un peu devin, aux habitudes
fascinantes… Une belle galerie de personnages, qui mériteraient finalement un peu plus de place pour s’épanouir dans ce roman, que j’ai trouvé vraiment très court.  Moins de 200 pages,
c’est trop peu pour nous présenter les personnages et mener une enquête haletante… Du coup l’histoire est assez embrouillée, un peu trop facile, sans grand suspense finalement. J’ai eu
l’impression a plusieurs moment qu’on me donnait trop de réponses, trop tôt… C’est donc un roman agréable, mais qui n’est pas à la hauteur à mon goût des précédents romans de Patricia Cornwell,
notamment ceux avec Scarpetta! J’espère cependant avoir l’occasion de retrouver Win (et Nana!) dans d’autres enquêtes.

 


Extraits :
“Lamont ferme son parapluie d’un geste brusque et déboutonne son long imperméable noir en apercevant Win assis dans un canapé ancien qui semble aussi confortable
qu’une planche de bois.

– J’espère que vous n’avez pas attendu trop longtemps,
s’excuse-t-elle.

Si elle rechignait vraiment à le déranger, elle ne lui aurait pas ordonné de
sauter dans le premier avion pour être ici à l’heure du dîner, l’obligeant à interrompre sa formation à l’Académie nationale de médecine légale et à perturber son existence, une fois de plus.
Elle tient un sac en plastique portant le nom d’une boutique d’alcools.”

 

 

Merci à 
livraddict_logo_small.png
et 
logo.png
pour cette lecture.


Ils l’ont lu aussi :

Heclea, séduite
par Win elle aussi; Malou trouve aussi cela trop court… D’autres sur
Bibliomania !

Nous suivre et partager :

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

13 Commentaires

  1. Comme toi je laisserai une chance à la suite, pour mieux découvrir Win et Nana :D

  2. Ces nouvelles aventures ne m’ont pas du tout convaincue.

  3. Il semble que les heros imbuvables MAIS charmeurs soient à la mode en ce moment..5The mentalist, Dr House, etc..)J’aimais bien Scarpetta, là je ne sais pas..ça a l’air de faire un peu “recette”, on prend un peu de ci , un peu de ça, et on mélange en esperant que la sauce prenne.. Peut-être si je tombe dessus dans une bouquinerie..

  4. Mon dernier Cornwell (baton rouge) m’avait extrêment déçue. Alors lui redonner une chance, pourquoi pas, mais à priori, pas vraiment avec celui ci ! Click !

  5. Je n’ai jamais lu de Cornwell  faut dire que je ne suis pas très roman policier aussi…faudra un jour que je me rattrape !

  6. il parait tres sympa ce livre,

    mais j’aime beaucoup napoléon …

  7. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas lu un thriller de cette auteure et j’aimais bien Kay Scarpetta…

  8. c’est l’auteur préféré de ma môman! et je n’en ai jamais lu ne serait-ce qu’un seul !! honte à moi! je file lui en emprunter un :-)

  9. Je ne suis pas trop d’accord avec toi pour la partie “roman agréable” ! J’ai vraiment eu du mal à le terminer malgré ses 180 pages. Les personnages ne m’ont même pas “attirée”, ça m’étonnerait que je suive leurs avantures. En revanche, j’éspère essayer les avantures de Kay Scarpetta, j’en ai entendu beaucoup de bien !

  10. Pas fan de Cornwell et de Scarpetta peut-être devrais-je essayer celui-ci !!

  11. Je connais la série avec Kay Scarpetta que j’aime bien d’ailleurs, mais je n’ai pas encore lu celui-ci qui met donc en scène d’autres intervenants.

  12. Quoi, pas de Scarpeta dans ce roman, dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.