RDL Florent Chavouet

RDL Ces livres dont je n’ai pas parlé

Aujourd’hui deux livres de Florent Chavouet dont je vous ai en réalité déjà un peu parlé, mais comme ça à droite à gauche en fin d’articles ou en commentaire… aujourd’hui un vrai article, c’est mérité pour ces livres, même si ça fait maintenant un petit moment que je les ai lu… Tout a commencé un peu par hasard entre lui et moi (enfin ses livres!!) à l’occasion d’une rencontre organisée à la super médiathèque de mon village.
Rencontre dont on m’a parlé un peu à l’avance, mais mes élèves étant supers intéressés je leur ai laissé la priorité pour lire ses livres. Arrive donc le jour de la rencontre, et je n’avais toujours rien lu. Heureusement une séance de dédicace était d’abord prévue! J’achète donc ses livres et je commence à les feuilleter tout en discutant avec le libraire et une collègue, tout deux déjà conquis, voire même complètement fan! S’en suis un petit repas bien sympa (si vous avez l’occasion de passer vers chez moi je peux vous conseiller des chouettes chambres d’hôtes du coup!) ou nous discutons de tout et de livres… Je commence à être bien séduite, et par les livres et par l’auteur… Mais la soirée était loin d’être terminée, retour à la médiathèque pour une rencontre avec une petite salle bien pleine. Des enfants surtout, qui avaient préparé cette rencontre et qui du coup posent des questions extrêmement intéressantes (je n’ai pas pris de notes désolée!- et c’était il y a deux ans presque!). Bref cet auvergnat répond avec gentillesse, nous présente son travail, nous fait bien rigoler… après tout ça et une fois les enfants partis j’ai enfin eu ma petite dédicace : ) Vraiment une belle mise en bouche pour découvrir son travail, ce que je me suis empressée de faire juste après!

Florent Chavouet a donc publié deux livres sur ses séjours japonais. Un sur Tokyo, l’autre sur une petite île Manabe Shima…

Tokyo Sanpo

Piquier, 2009

Ce premier carnet de voyage nous présente Tokyo, mais surtout les aventures d’un français à Tokyo. L’accent est donc mis sur les différences culturelles. Un livre qui se présente un peu comme une bande dessinée même si je l’aurai plutôt classé dans les carnets de voyage. Par petite touche, avec des histoires souvent très drôles, Florent Chavouet nous fait découvrir cette ville avec de nombreux côté loin des images touristiques habituelles.

L’ensemble est magnifié par les illustrations très nombreuses et colorées qui nous permettent de vivre nous aussi ces péripéties. Les dessins de Florent Chavouet ont une petite touche japonaise justement, avec des choses très rondes et kawai.

Un livre très réussi bien que difficile à classer qui plait autant aux enfants qu’aux adultes et plus particulièrement à moi :)

et puis il y a le deuxième :

Manabe Shima

lui aussi publié chez Philippe Piquier, en 2010

J’ai trouvé ce deuxième livre encore plus réussi. Plus abouti selon moi, il nous présente la vie sur une petite île, on découvre donc là aussi de nombreux aspects peu connus, mais aussi des personnages, des vrais, auxquels on s’attache. Et des chats aussi. Des paysages, la mer. On est bien loin de l’univers de Tokyo et j’ai préféré ce récit plus intimiste, plus en phase avec ce que j’aime dans les carnets de voyage aussi. Mais toujours magnifiquement illustré, avec des un ensemble plus homogène et encore plus Kawai si c’est possible!

C’est aussi une véritable histoire, un véritable lien qui se tisse en plus de la découverte culturelle, et un rapport à l’auteur plus sympathique dans sa mise en scène.

J’aime, c’est tout!

Une vidéo sur My Boox pour le voir en chair et en os!

Le blog de Florent Chavouet

Je vous ai déjà présenté sur ce blog : Lili Lampion, un album jeunesse illustré par Florent Chavouet.^

Et puis je dis ça comme ça, en passant, mais il sera au Salon du livre de Paris… Et à l’Escale du livre à Bordeaux d’ailleurs!

——————————————

Allons maintenant voir de quels livres les Sophie nous ont parlé :

Le livre de Jack et le Livre de Sam chez Somaja

Chez Missbouquinaix 

Prochain rendez-vous le 5 avril pour de nouveaux livres dont nous n’avions pas encore eu l’occasion de parler sur nos blogs…

————————————————-

Il est encore temps de participer aux concours sur mon blog, vous les trouverez tous référencés en page d’accueil

——————————————-

Nous suivre et partager :

Cake Pops de Bakerella (Concours 11 Hachette Cuisine)

Cake pops

*

Cake Pops

de Angie Dudley alias Bakerella

Recettes de cuisine (pâtisserie)

Hachette Cuisine, 2012
978-2-01-230587-8, 14,90€

*

J’adore tout ce qui est déco de dessert. Plus que les desserts même souvent! Les cupcakes c’est tellement chic et glamour tout en pouvant être enfantin si on le souhaite. Je suis fan, et pourtant il y a mieux encore! Les Cake Pops!

Cupcake LollipopsPrésentés sous forme de sucettes les Cake Pops sont en fait des mini gâteaux dont tout le charme repose sur la déco. Superbe pour faire un déco à thème ou ravir les enfants! Je suis sous le charme, d’autant plus que je ne suis pas très créative (celles qui ont déjà reçu des cartes faites main de ma part pourront en témoigner… -_-‘).

Les cake pops, la base, c’est ultra simple! Du gâteau à ce que vous voulez ou aimez émietté et mélangé à un liant type fromage frais ou pâte à tartiner (selon les goûts toujours ;). On forme une petite boule (ou autre forme, mais la petite boule, c’est la base!) et on décore! Il est indispensable d’avoir ensuite du glaçage (type pistoles de chocolat) pour décorer, ainsi que quelques accessoires selon les décors que vous souhaitez réaliser. C’est là que j’ai bloqué quand j’ai voulu essayer, dans ma campagne je n’ai pas trouvé de pistoles, j’ai donc fait une commande mais du coup je ne peux pas vous montrer mes réalisations aujourd’hui :(

Easter Cake PopsBref une fois que vous avez les ingrédients c’est super simple à réaliser, et il faut ensuite faire parler votre imagination. Si vous êtes aussi douée que moi vous ouvrez donc le livre à la page de votre modèle à réaliser, et vous suivez pas à pas ce qu’on vous explique! En un rien de temps vous vous retrouvez avec un mouton, un oeuf de Pâques, un lapin, une fraise… De quoi épater à coup sûr votre famille et vos invités.

Et puis je pense qu’une fois qu’on a la technique, c’est très sympa aussi à faire avec des enfants, puisque pour la déco ils pourront créer ce qu’ils souhaitent (avec un feutre alimentaire par exemple!). Ce livre vous présente d’ailleurs tout les ustensiles indispensables pour faire des cake pops, cake balls et mini cupckapes, mais aussi pour les conserver, transporter…

J’ai donc feuilleté tout le livre en attendant de pouvoir me lancer et je suis fan des ours brun, des chouettes, et des pirates! Mais je compte bien tenter de faire des hérissons, même sans modèle (cela dit si quelqu’un se lance avant moi, je veux bien une photo!)

Et pour vous lancer il y a aussi chez Hachette Pratique le coffret Cake Pops avec des accessoires !

+  blog de l’auteur Angie Dudley alias Bakerella (américaine)

 

Bien que vous soyez déjà franchement gâté ces derniers jours, je vous propose en partenariat avec Hachette Pratique de gagner 5 exemplaires de ce livre Cake Pops!

Pour gagner je vous propose de répondre en commentaire à ces deux questions :

1- Quel est votre titre préféré dans le catalogue Hachette Pratique Cuisine ? (ou que vous avez envie de découvrir!)
2- Quel est votre dessert favoris ?

Pour cumuler des chances supplémentaires :
Laissez les informations ou liens me permettant de vérifier dans le commentaire svp

+10 si vous réalisez un cake pops ou cupcakes ou autres gâteaux décorés en forme de hérisson et que vous m’envoyez la photo (ou que vous la postez sur votre blog!)

+1 si vous relayez le concours : facebook, twitter, blog, forum, HC… comme vous voulez!
Pour les twitt vous pouvez  ajouter @Herisson08livre pour que je le vois! (non cumulable)


Règlement :
Concours ouvert du 29 février au 9 mars 2012, une participation par foyer (IP) pour toute la durée du jeu. Personnes majeures ou avec autorisation parentale, France métropolitaine. Les chances supplémentaires seront vérifiées au moment du tirage au sort. Tirage via le site random. La réponse aux questions personnelles est obligatoire pour participer, de même qu’un minimum de politesse !

 

Nous suivre et partager :

La vengeance du wombat de Kenneth Cook

La vengeance du wombat

et autres histoires du Bush

de Kenneth Cook

Recueil de nouvelles

Le livre de Poche, janvier 2012
978-2-253-16179-0, 6€10
207 pages

 Thèmes : Australie, animaux, vie sauvage, Bush

 

Wombats sur ma gauche, wombats sur ma droite : tous piétinaient et grognaient.
Planté parmi eux au clair de lune, immense, le corps flasque et hardi, le filet dans une main, la seringue dans l’autre, j’attendais le wombat qui m’intéressait. […] Avec l’aisance du geste entraîné, je lui lançai le filet sur le corps. Il le déchiqueta en moins de deux secondes. […] Comment étais-je censé m’y prendre à partir de là ?

Une rencontre dans un bar, quelques bières fraîches, et voilà Kenneth Cook, écrivain d’âge mûr « en léger surpoids », embarqué dans d’incroyables aventures où la faune humaine et animale du bush joue le premier rôle.

On plonge en plein coeur de l’Australie, retrouvant le héros du Koala tueur, notre écrivain (et l’auteur du livre à priori!) qui parcoure le Bush et nous livre les uns après les autres ses mésaventures ou celle de ceux qu’il croise. Avec une prédilection pour des rencontres homme / animal hors norme.

Présentée sous forme de courtes nouvelles ces textes ne se suivent pas vraiment mais forme pourtant un ensemble très cohérant. Union de ton, de héros et d‘humour. Car si ces aventures sont régulièrement assez dramatiques elles sont surtout terriblement drôles. Si on éclate pas non plus de rire à chaque page les situations font sourire tant notre héros attire les ennuis. Imaginez-le accroché à un kangourou au milieu du bush. Ou en train de lancer une fusée ayant pour passage un singe.

Certaines histoires m’ont paru plus ternes que d’autres… le Wombat notamment n’a pas ma préférence mais l’ensemble est cohérent et offre un bon recueil de nouvelles, et une belle découverte de l’Australie sauvage.

Nous suivre et partager :

Au pays des kangourous de Gilles Paris

Au pays des kangourous

de Gilles Paris

roman adulte

Don Quichotte, janvier 2012
9782359490589, 18€

Extrait : « Ce matin, j’ai trouvé papa dans le lave-vaisselle.
En entrant dans la cuisine, j’ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d’hier soir. J’ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans. Il m’a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout replié sur lui-même. Et je ne sais pas comment il a pu rentrer dedans : il est grand mon papa. »
Simon, neuf ans, vit avec son père Paul et sa mère Carole dans un vaste appartement parisien.

– Présentation censurée, elle en dit trop à mon goût, j’aime les surprises, pas vous ? –

Sous ce titre un peu enfantin se cache un roman difficile et délicat.

Simon a neuf ans et peur des monstres dans le placard lorsqu’il découvre son père caché dans le lave-vaisselle. Il n’apelle pas sa mère Carole, qui travaille au pays des kangourous mais Lola, sa grand mère. Cette femme encore jeune et délurée va prendre en charge Simon pendant que son père part « se reposer » à l’hopital.

Cette histoire assez dérangeante est pourtant bien ancrée dans la réalité. Elle nous est racontée par Simon, avec son regard d’enfant et on sent qu’il peine, qu’il n’arrive pas à dire l’absence de la mère, devenue une habitude, l’incapacité du père à être là, ni les secrets de tout ces adultes qui l’entourent. Simon garde pourtant une certaine joie de vivre et cache ses peines. Il fait des moindres moment de joie une force et son caractère est étonnant. Pourtant on ressent ses faiblesses dans les rêves qu’il fait les yeux fermés mais dont il ne parle pas et dans sa rencontre avec Lily. Enfant fantomatique des couloirs d’hopitaux, Lily avec ses mots d’enfants saura expliquer la dépression et permettre peu à peu à la vérité d’éclore.

J’ai apprécié ce roman, son thème délicat vu par les yeux d’une enfant mais j’ai eu un peu de mal à commencer ma lecture. Des phrases courtes, sans doute pour coller au personnage de Simon mais des mots et d’idées d’adultes m’ont tout d’abord freiné, moi et mes habitudes de la littérature jeunesse. Mais Simon est un personnage vraiment intéressant et j’ai fini par m’attacher. J’ai eu du mal à lui donner un âge tant on dirait à certaines pages qu’il a 6 ans (les monstres ou le père noel par exemple) et à d’autres 15 ans (notamment quand il parle de sa mère, tant il met de la distance). Ce n’est finalement que quand la situation évolue qu’il retrouve son âge, ses 10 ans, son enfance.

Les autres personnages sont eux aussi intéressants, drôles souvent dans leur attitudes ou manies (ah les amis de Lola…) mais c’est surtout Lily qui m’a plu. Et touchée. Mystérieuse, évanescente…  une telle aide pour Simon et pourtant c’est elle qu’on a envie d’aider. J’étais restée cependant sur mon image fantomatique et la postface ainsi que la présentation du livre m’ont appris à mieux la connaître… étrange non?

Un roman très touchant aux personnages un peu irréels qui nous entraînent dans un monde entre folie et réalité, enfance et maturité.

Nous suivre et partager :