Sein ou Biberon #Round1

Depuis que je suis maman, j’ai envie de partager aussi sur ce blog mon quotidien, et plus seulement mes lectures. Parce que je lis moins, parce que je lis différement, mais aussi parce ma fille, ma mini hérissonne, est tellement importante et belle, que j’ai envie de parler d’elle tout le temps. Ce que je fais d’ailleurs sur Instagram…

Tous les dimanche, ou presque, quand elle me laissera le temps, on parlera donc parentalité sur ce blog, avec des rires, des larmes, mais surtout beaucoup de test, parce que c’est aussi sympa de vous parler de ces nouveaux objets qui font mon quotidien et dont je ne connaissais même pas l’existence pour certains !

Et pour commencer, dès aujourd’hui, on va parler seins, histoire que vous soyez dans l’ambiance. Mais quand même, on y va doucement, et c’est donc avec un livre qu’on commence cette série !

 

Julie Grêde - Sein ou biberon ? - Choisis ton camp !.Sein ou biberon, choisis ton camp

de Julie Grêde

Dans cet essai, l’auteure, une maman, part du constat que sur le net principalement, les mamans allaitantes et les mamans biberonnantes se livrent une guerre constante. Elle tente alors, avec historique et exemples, de prouver que cette guerre n’a pas lieu d’être.

La première partie du livre est à mon sens la plus intéressante, car elle permet de découvrir l’auteur et son point de vue, son ton aussi, puis de retracer l’historique de l’allaitement en Europe. Un point historique qui m’a vraiment passionné et que j’ai d’ailleurs fait lire à papa hérisson, qui a lui aussi appris beaucoup.

Ensuite viennent les arguments, les explications, les exemples. Des paragraphes souvent un brin humoristiques, agréables à lire grâce au ton de l’auteur qui ne se prend pas au sérieux, mais tout de même clairement dans un « camp », celui de l’allaitement. Avec respect, bien entendu, mais pour l’allaitement, et cela se ressent au fil des pages.

Je regrette donc que l’auteur n’ai pas choisi réellement, soit en restant neutre avec les deux camps, soit en proposant carrément des conseils pour réussir son allaitement, car si elle parle des difficultés liées à l’allaitement, les solutions, elles ne sont que parfois évoquées. Enfin elle consacre une petite partie aux papas, mais les exclus tout de même dans ses propos en ne parlant, très directement, qu’aux mamans. Sans doute parce que c’est le public principal bien sûr, peut être aussi, car il est plus facile d’être drôle en jouant de ses nichons et de leur exposition.

Pour ma part j’allaite, j’ai donc été sensible aux mots de l’auteur, je me suis retrouvée dans beaucoup de situations, et j’ai lu des paroles souvent entendues… et c’est réconfortant finalement de voir que cette guerre est très générale, mais j’ai la chance d’avoir des amis, tant IRL que sur le net totalement ouverts et qui n’ont jamais cherché à m’influencer !

Au final un petit livre très vite lu, que je conseille surtout aux futures mamans hésitantes pour apprendre à relativiser avant de se lancer sur les forums à la demande d’avis ou de conseils ! Un livre dont le titre est trompeur, mais qui sera intéressant aussi à proposer à ceux des deux camps qui ne veulent jamais écouter les autres !

Sein ou biberon ? Choisis ton camp – Julie Grêde – La Boite à Pandore 2014, 12,90€ (disponible en epub)

Et vous alors ? Sein ou Biberon ?
Avez-vous été touché par cette guerre ?

Rendez-vous dimanche prochain !
(enfin, vous n’êtes pas obligés, mais ça me ferait plaisir !)

Nous suivre et partager :
error0

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Pour marque-pages : Permaliens.

36 Commentaires

  1. Sein, très clairement !
    Le plus « sain » pour le bébé, le meilleur pour la maman aussi (qui perd naturellement ses kilos de grossesse et je sais de quoi je parle, j’en avais 18 à perdre, que j’ai perdu en un an et sans faire de régime, loin de là !!)
    On a poussé les femmes, à une certaine époque, à donner le biberon pour des questions d’argent ! Ben oui, le lait maternel c’est gratuit, alors que le lait en boite, il faut le payer et fort cher !
    En plus, j’ai vu la tête d’un bébé élevé au lait de vache (direct, non maternisé! il était couvert de boutons d’acné pire qu’un ado !
    On ne le dira jamais assez, le lait de vache, c’est pour le veau (qui n’a pas du tout les mêmes besoins nutritionnels que le petit d’homme…)
    Après, je peux comprendre que certaines femmes ne soient pas à l’aise avec leur corps, leurs seins, ne sachent pas comment s’y prendre… Mon seul regret est qu’il n’ y ait pas obligatoirement une présentation de l’allaitement aux futures mamans (pas pour les convaincre à tout prix, mais pour qu’elles aient réellement le choix).
    Bon j’arrête, parce que mon commentaire va finir par être plus gros que ton article !!
    Bonne journée à tous et à toutes (pluvieuse ici),
    Moi j’ai une braderie qui m’attend (livres spécial jeunesse !!) ;)

    • Je suis allée a une rencontre avec une sage femme avant l’accouchement, spécialisée allaitement, mais c’était a ma demande, c’est vrai que c’est dommage de ne pas organiser ça en systématique!
      Nous on revient de la brocante, des jeux, des vêtements, mais pas de livres :)

  2. Bonjour,

    Je suis allaitement autant que possible… mais meilleur ou pas, si c’est fait à contre cœur ça peut être très négatif alors autant donner le biberon avec plaisir. On a une sacré tendance à culpabiliser les mères pour ceci et cela. Et puis, il faut que le papa trouve sa place dans les deux cas et selon sa sensibilité, pareil on veut leur imposer des choses parce sinon c’est pas un papa moderne… Et puis il y a la fratrie allaitement ou pas ils peuvent être dans le cocon parents-bébé.
    Donc allaitement/biberon sous entend trop de choses… J’ai eu le bonheur d’allaiter longtemps parce tout s’y prêtait… mais par exemple, je ne crois pas que j’aurais eu le courage de tirer mon lait avant d’aller travailler comme certaines le font pour pouvoir continuer l’allaitement…
    A part la nourriture c’est le maternage qui apporte beaucoup ! Mais là encore on fait avec ce que l’on est, ce que l’on sent et ce que l’on peut… on fait du mieux que l’on peut !
    Profites des instants magiques avec les enfants… Ma grande à 17 ans et il y en a encore et pourvu que cela dure !
    Bonne fête des mamans

  3. Bonjour,
    Il a l’air très bien ce livre. Pour ma part, j’ai allaité mes trois enfants et je tiens à allaiter le quatrième qui ne va pas tarder à arriver. J’ai allaité plus ou moins longtemps suivant la manière dont la lactation se faisait. J’ai des amies qui n’ont pas réussi, d’autres qui n’ont pas voulu. Mais j’ai trouvé tellement émouvant les relations qui s’établissent entre la maman et le bébé pendant la tétée. C’est une fusion tellement importante que je n’aurais loupé ça pour rien au monde…

    Merci pour ce nouveau rendez-vous sur ton blog.

    • Tu as allaité combien de temps du coup? Car oui la lactation, c’est pas toujours facile à favoriser!

      • 3 mois pour la première, et je n’avais plus de lait pour continuer. 1 mois et demi pour la deuxième car j’avais des crevasse, j’ai dû tirer mon lait et ça ma flinguer ma lactation. Mon dernier, je l’ai allaité 1 mois. J’avais une bonne lactation, mais j’ai eu un problème de thyroïde qui m’a épuisé et je n’y arrivais plus. J’espère que tout va se passer sereinement pour celui qui va arriver…

      • C’est déjà super, et je suis sûre qu’avec tes expériences, tu vas vivre un très bel allaitement !

  4. J’ai allaité mes trois enfants et ce fut à chaque fois différent.
    Pour moi, c’était une évidence. ça n’a pas toujours été facile mais je n’ai pas eu de grands maux comme certaines mamans ont (crevasses, gerçures &cie).

    Pour ma première, il y a 10 ans, le biberon était presque plus naturel que l’allaitement… pour mon 2e, il y a 6 ans, allaitement ok mais faut pas perturber le planning des pédiatres (incohérence), pour mon 3e, il y a 4 ans, à mon envie.

    Mais pour que l’allaitement soit plus favorisé, il faudrait aussi repenser la politique familiale, car l’allaitement prend un peu de temps à se mettre en place (environ 1 mois) et un congé maternité qui se finit à 2,5 mois, nombreuses sont celles qui ne commencent pas car dès que ça « roule », faut sevrer bébé…

    Et toi, que comptes-tu faire?

  5. C’est chouette d’ouvrir ce genre de sujet !

    La guerre biberon/allaitement… je dirais que ça dépend, si tu n’allaites pas ton tout jeune bébé, tu es mal vue mais si tu allaites trop longtemps, tu es mal vue aussi… assez paradoxal, en fait !

    J’ai allaité mes trois loulous, trois expériences différentes, trois durées très différentes… pour ma petite deuxième, j’ai pu continuer à l’allaiter à la reprise du travail (en mixte : biberon avec la nounou, sein avec maman) donc si mon expérience peut t’être utile, n’hésite pas. ;)

    Le problème aussi avec l’allaitement, c’est qu’on est abreuvé d’une pluie de conseils pas forcément judicieux, j’ai entendu des choses qui auraient pu me faire rater mon allaitement… j’ai eu la chance de pouvoir me tourner vers La Leche League, soit sur le site, soit par mail, quand j’en ai eu besoin, je les trouve très experts du sujet et très ouverts…

    • Je me suis aussi tournée vers la lèche league une ou deux fois ! Pour le moment mini hérissonne ne veut pas du biberon donc si tu as des astuces, je suis preneuse, car je ne vois pas trop comment faire avec la crèche…

  6. Sein ou biberon, l’important pour l’enfant c’est l’amour de ses parents : Donner le sein par obligation, pour « faire bien », je ne pense pas que ce soit très sain !

  7. Contente de te relire…!
    J’ai allaité mes deux mini, avec plus ou moins de réussite mais je ne le regrette pas le moins du monde…! Profite…!

  8. Bonjour,

    moi je n’ai pas choisi entre les deux, j’allaite et je donne le biberon. En travaillant et avec deux enfants, ce n’est pas évident d’être toujours disponible. Au début, je congelais mais mon fils ne veut pas boire le lait décongelé. En plus, comme ça, le papa peut dormir avec le bébé et moi je peux me reposer.

    C’est une très bonne idée cette nouvelle rubrique. Profite bien de ta fille, ça grandit tellement vite…

    • C’est top de réussir à faire les deux, tu as fait dès le début ? on m’a dit d’éviter pour ne pas manquer la lactation, aujourd’hui que ma mini refuse le biberon je regrette un peu de ne pas lui en avoir donné plus souvent !

      • Je l’ai effectivement fait dès la sortie de l’hôpital. J’allaitais le jour et le soir, je tirais mon lait. Comme ça, la nuit, monsieur qui dormais dans la chambre du bébé lui donnais le biberon la nuit. J’ai pu me reposer grâce à cette technique. Et 4 mois après, mon fils ne fait aucune confusion entre le sein et le biberon. Je croise les doigts pour que ça continue encore 2 mois.

        Bonne journée

      • Je n’ai pas réussi à tirer mon lait le premier mois, et même maintenant ça ne fonctionne pas très bien, alors forcément… Mais on va y arriver, j’y crois !

      • Pour tirer le lait, as-tu acheté un tire-lait ou l’as-tu louer dans une pharmacie ? Ils ont des machines très bien, plus pratiques et plus puissantes que les tire-laits dans le commerce. En plus, la location est prise en charge par la Secu, il s’agit juste de demander une ordonnance pour un tire-lait électrique à ton médecin.

      • J’en ai un qui vient de pharmacie et un du commerce ! Mais bon, je pense que je n’ai pas beaucoup de lait donc ma fille boit tout lol! Quand elle n’a pas teté depuis un moment j’arrive a tirer un peu mais du coup ensuite j’ai toujours peur qu’elle manque!

  9. Salut mes amis je vous invite a decouvrire ce nouveau site de telechargement gratuit et legal
    PAS DE PUB merci

  10. J’ai allaité mes 3 enfants et me suis battue pour la première même à la mater pour imposer mon choix. sans regret ,-)

  11. Sein, par conviction et, avouons-le, par facilité (non mais vraiment, me lever à 3h du mat’ pour faire chauffer un biberon, on veut ma mort ou quoi?). Peu de remarques et de commentaires, juste quelques questions parce qu’allaitement long dans mon cas, mais jamais dénigrants ni visant à m’influencer.

    Je regrette par contre beaucoup que le suivi de grossesse ne comprenne pas systématiquement une « préparation » à l’allaitement, histoire de tordre le cou aux idées reçues… Le nombre de mamans qui arrêtent après 3 jours, persuadées qu’elles n’ont plus de lait parce que le bébé réclame +++, et personne pour leur dire que c’est normal, que c’est l’affaire d’un jour ou deux, c’est tellement dommage… En ce sens, je suis un peu militante sur les bords : que chacune fasse son choix, qui peut tout à fait être de donner le biberon, je ne suis pas sectaire, mais que toutes puissent le faire en toute connaissance de cause, en étant informées, et pas parce qu’elles manquent d’infos ou de soutien…

    Oups, je me tais (mais fallait pas me lancer sur le sujet ;) )

    • Mais tu as raison de ne pas te taire, d’autant plus que c’est complètement vrai ! J’ai plein de collègues qui m’ont dit n’avoir pas pu allaiter car elles n’avaient pas de lait ! Quand on sait la proportion de femmes qui ne peuvent réellement pas allaiter, c’est étrange quand même ! Mais bon il faut y croire, être soutenue, et persévérer! Je n’ai pas l’impression d’avoir un allaitement long pour le moment, ma fille n’a pas encore 4 mois, mais mardi j’ai eu le droit à une petite reflexion discrète de ma kiné : « Vous avez allaité ? » me demande-t-elle. « J’allaite toujours ». « Ah, euh, encore… ok! »
      Affolant !

      • Oui, pour certains, dès que tu dépasses 2 mois, tu es une super-maman (« Oh ! vous êtes bien courageuse! » Euh… moi?)

        J’ai toujours cru que ma mère m’avait allaitée, parce que je gardais le souvenir d’un allaitement assez long pour mon petit frère (elle a arrêté du jour au lendemain vers 10 mois, à cause d’un traitement médical). Et j’ai été toute étonnée, lors de la naissance de mon premier, d’apprendre qu’en fait elle ne m’avait pas allaitée parce qu’elle « n’avait pas de lait ». Et en creusant, on voit bien que c’est un manque de soutien face à la mise en route de la lactation (ou alors elle a trouvé le bon bouton 3 ans plus tard lol )

      • Une belle occasion pour parler de sa avec sa maman j’ai fait pareil et moi j’étais en mixte car je ne grossissais pas assez au début! Mais allaitée 4/mois quand même !

  12. Je n’arrive pas à répondre à ton commentaire plus haut : n’hésite pas à essayer un autre tire-lait, certaines marques sont plus des instruments de torture qu’autre chose. Des petits trucs qui m’ont bien aidée : j’ai repéré quel sein « donnait » davantage, et je tirais de ce côté pendant que bébé tétait de l’autre (c’est un peu de la gymnastique, il faut que papa soit à côté, au moins les premières fois, pour aider à ajuster le bazar, récupérer le tire-lait sans renverser (mais non, ce n’est pas du vécu, que penses-tu…), mais je remplissais parfait un biberon à ce moment là, encore mieux si on fait ça après une assez longue période sans tétée, genre longue sieste).

  13. Tout d’abord, mes félicitations pour l’arrivée de cette petite fleur d’hiver :)

    Sein ou bib ? Pour le premier, le biberon m’était trop naturel, je le connaissais bien, pour avoir été nounou, tatie etc… L’allaitement ? je ne connaissais pas, peur de me planter, de ne pas savoir faire, de « rater » les premiers jours avec mon bébé, et personne qui s’y connaisse en soutien… alors mon premier a été biberonné (et pas avec joie, vu les soucis qu’on a eu pour son transit)
    Pour ma deuxième, je m’étais bien renseignée, j’avais du soutien, je me suis lancée tête baissée et très assurée ! Au point de m’imposer à la maternité, quand la puericultrice voulait compléter ma fille au bib alors que je n’avais pas encore ma montée de lait. Un allaitement vraiment parfait, 13 mois durant.
    Ma troisième est arrivée, l’allaitement était une évidence, mais pour elle la mise en route a été plus compliquée, pourtant on s’est accroché et ça a marché ensuite comme sur des roulettes un peu plus de 2 ans !
    Petite quatrième, petite cerise sur le gâteau, encore une fois l’allaitement était évident, et ça a bien roulé là aussi, 18 mois environ.
    Alors oui tout n’a pas toujours été rose avec l’allaitement… mais !
    Mais me lever en pleine nuit faire un bib ? Une torture ! (pour maman qui se prend la lumière de la cuisine dans la figure, et pour bébé qui hurlait le temps que ça chauffe…)
    Les bib’ à devoir changer (oui parce que fiston est né en pleine canicule 2003 et refusait moults bib… courir une journée entière dans toute la ville, toutes les pharma, les grandes surfaces, prendre un bib de chaque marque en croisant les doigts que celui-là ça passe.. une des pires journées que j’ai vécu :( parce que si Avent ne nous avait pas sauvé ce jour-là, mon fils atterrissait à l’hôpital pour déshydratation…)
    Les bib à laver ? ça aussi, c’est d’un pénible !
    Le lait à acheter ? C’est super cher ! (surtout quand bébé a quelques soucis, de transit pour fiston en l’occurence, ça fini en lait de pharma encore plus cher)
    Et je passe sur les bienfaits médicaux, émotionnels etc pour Bébé et pour Maman :)
    (Par contre maigrir en allaitant, ça dépend de sa physiologie :) Moi je ne prends presque rien enceinte, mais l’allaitement je gonfle à vue de nez !)

    Bref, je suis une maman convaincue ! (et qui voudrais que chaque future maman dispose d’un maximum de bonnes informations, pour pouvoir faire un choix serein, et ne pas avoir à compter que sur l’entourage direct, pas toujours du meilleur conseil, ne pas hésiter à consulter une sage-femme libérale par exemple, ou des associations)

    Le principal pour un bel allaitement (au sein ou au bib) : être bien dans ses baskets :)
    Le choix, quelqu’il soit est forcément le bon, si on l’a fait en ayant toutes les clés en main :)

    Pour le tire-lait, j’avais un Isis de Avent, manuel, qui m’a pas mal servi pour compléter les purées de légumes :) J’ai vu ton article, le Kitett a une sale réputation, j’en entends parler en mal depuis bien 12 ans ! (et je suis certaine que ça date d’avant. A croire que les pharmaciens y gagnent à proposer cet engin de torture plutôt qu’un appareil nouvelle génération, bien moins douloureux, moins cher…)

    • Merci pour ton super commentaire, une belle expérience ! Et de beaux allaitements ! Je ne pense pas tenir aussi longtemps, car dès que la fatigue pointe son nez je sens que j’ai beaucoup moins de lait, alors avec le travail… Pour ce qui est de maigrir, comme toi, c’est bien parti à l’envers ! 2 kg pendant la grossesse, perdu 8 le premier mois post accouchement… et j’ai déjà largement tout repris ^^ Je vais tenter un tire-lait manuel je pense, car vous êtes plusieurs à m’en parler avec conviction !

    • Mon beau-frère est pharmacien et c’est lui m’a prêté un Kittet, il n’avait aucune idée de l’engin de torture que c’était !! Je lui ai dit d’arrêter de le prêter mais c’est le seul qu’ils ont dans sa petite pharmacie (j’imagine qu’à la base le Kittet doit être moins cher à l’achat que le Medela et que c’est pour ça que les pharmaciens l’ont choisi ?)

  14. J’arrive apres la bataille mais je donne mon avis quand meme! Je n’ai pas du tout allaite, par choix. Je passe donc pour une mauvaise mere, une vilaine egoiste qui se fout de la sante de son enfant, ou bien pour une idiote mal informee infuencee par Nestle (alias le Grand Satan pour certaines pro-allaitement) dans le meilleur des cas. Hors mon choix etait parfaitement informe et je ne le regrette absolument pas. C’etait la meilleure decision pour ma fille et pour moi. Donner le biberon n’empeche absolument pas de developper une relation forte avec son bebe, contrairement aux idees recues. Ma fille est en parfaite sante. Je regrette vraiment cette pression mise sur les femmes pour allaiter coute que coute et les discours culpabilisants et condescendants qui vont avec. Non, le lait maternel n’est pas une potion magique qui garantirait le bien-etre, la sante et un QI eleve pour votre enfant! Les enfants nourris au lait artificiel dans les pays developpes s’en tirent aussi bien que ceux nourris au sein, contrairement a ce que certains voudraient nous faire croire. Je ne vois aucune difference entre les uns et les autres dans mon entourage. Je suis pour que les femmes trouvent le soutien necessaire, quel que soit leur choix, et en dehors de tout jugement.

    • Bonjour Sarah, pas de bataille alors il n’y a pas d’heure pour arriver ;) Je crois que l’important c’est que chacun puisse choisir en étant bien informé, mais heureusement que l’on est pas une mauvaise mère si on allaite pas ! Et puis tu vois depuis cet article l’allaitement a pris fin, et ma mini mange du lait en poudre, et elle va très bien :) En tout cas le soutien doit manquer facilement, pour allaiter comme pour ne pas allaiter, selon son environnement ! Merci de ton message :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.