Sauvages – Roman jeunesse ♥

sauvages

Roman ado

SAUVAGES ♥

Nathalie Bernard

Éd. Thierry Magnier (2018)

*****

Des sauvages, c’est ainsi qu’on les considère. Le but de ce pensionnat est de “tuer l’indien qui est en eux”. Mais plus que deux mois, et Jonas sera libre. Il a compté. Deux mois, cela fait soixante jours. Mille quatre cent quarante heures. Il ne doit surtout pas craquer d’ici là. Il doit rester ce qu’on lui demande d’être depuis des années, un numéro. Obéissant et discipliné. Leur laisser croire qu’ils ont réussi à tuer l’indien en lui. Mais ces deux mois risquent d’être longs, très longs. Arrivera t-il à se contrôler jusque là ?

*****

S’il fallait une preuve de plus que l’on apprend beaucoup de choses intéressantes en lisant de la littérature jeunesse… La voici ! Je n’avais jamais entendu parler des horreurs subies par ces enfants indiens avant de lire ce roman…  Et si ce livre est une fiction, ce qu’il relate a, malheureusement, bel et bien existé.

Ces pensionnats autochtones pour “sauvages” ont existé au Québec  jusque dans les années 1990 (!!!). Ils étaient censés faciliter l’intégration des populations autochtones. A l’âge de 5 ou 6 ans, on enlevait les enfants à leurs parents et on les envoyait à plusieurs centaines de kilomètres dans des endroits qui ressemblaient fort à des prisons.

Une lecture non seulement très instructive, mais également totalement addictive !

J’ai vraiment eu du mal à le lâcher une fois commencé.

Une autrice que je découvre, mais dont je lirai d’autres romans, c’est sûr ! A commencer peut-être par celui présenté par Sophie : Keep Hope

*****

 Les autres romans de Nathalie Bernard chez Thierry Magnier

Le site de Nathalie Bernard

En savoir plus sur ces pensionnats : Wikipédia

Florida – Roman graphique historique

Florida

FLORIDA
Jean Dytar

Delcourt (2018)
*****

Londres, fin du XVIème siècle. Jacques, jeune cartographe amoureux, consent à partir en Floride avec une expédition française. Il n’est pas très enthousiaste, mais le fait pour faire plaisir à sa future épouse, Eléonore, qui rêve d’aventures. En rentrant pourtant, il refusera de parler de cette expérience qui s’est avérée traumatisante. Les années passent et des nobles anglais décident de retenter l’expérience d’une expédition en Floride. Jacques étant le dernier survivant de la précédente expédition, toutes les ruses sont bonnes pour essayer de le faire parler…

*****

Je vous rassure tout de suite, même si vous n’y connaissez rien en Histoire (c’est mon cas !), vous pourrez tout de même prendre beaucoup de plaisir à lire ce roman graphique. En effet, même si l’histoire repose sur la colonisation de la Floride par les français puis les anglais, le lecteur suit avant tout l‘histoire de Jacques.

Le scénario comme les illustrations m’ont beaucoup plu. J’adore quand la “grande” Histoire est racontée au travers des “petites” histoires du quotidien.

Les illustrations

Elles sont très “vivantes” avec pas mal de gros plans sur des visages plutôt expressifs. Les flash-backs, que ce soit le voyage de Jacques ou l’enfance d’Éléonore, sont illustrés différemment, dans les tons bleus/verts et les dessins sont un peu flous… Parfois aussi, les images sont morcelées, comme si elles avaient volées en éclats, peut-être lorsque les souvenirs sont les plus douloureux ou plus difficiles à faire ressurgir.

Et en prime… J’ai appris plein de trucs ! A lire bien sûr.

*****

Sur le site de l’auteur, il y a les origines du projet, la bibliographie, ce qui est Histoire et ce qui est fiction…

Une post-face de 4 pages, signée Frank Lestringant (professeur de littérature de la Renaissance à la Sorbonne) permet d’en savoir plus sur le côté historique et religieux de cette histoire.

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

D’autres que moi l’ont lu : Sur mes brizées, Jacques, Saxaoul

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, Jean Dytar a donné une conférence au Bodmer Lab Festival en juin 2018 (Attention : vous risquez d’avoir envie de lire ses autres bd !!)

Cette semaine, nous sommes dans la bibliothèque de Noukette !

La femme feuille – Roman aventure

femme

La femme feuille

Charles Hervé-Gruyer
Albin Michel (2007)
*****

Tout d’abord, je dois remercier Bidib, l’organisatrice du Challenge Amérique Latine, sans lequel je n’aurai jamais lu ce roman ! Je ne l’ai effectivement choisi que parce qu’il se passait en Guyane et au Brésil, en vue de le présenter pour ce challenge…

Et, petite parenthèse, c’est bien ce que j’aime dans les challenges. En nous obligeant à sortir de nos “zones de confort”, ils nous permettent de faire de belles découvertes !

Ce que j’ignorais totalement en mettant la main sur ce livre, c’est que son auteur, Charles Hervé-Gruyer, est également le fondateur d’un super projet, (que je connais parce que je m’intéresse un peu à la permaculture), la ferme biologique du Bec Hellouin (je vous invite vraiment à aller visiter leur site, c’est très intéressant). J’ai découvert ça grâce à un site qui a publié un avis sur ce livre : “Échos verts“.

*****

Magali, 18 ans, étudiante en 2ème année de DEUG d’ethnologie, débarque un beau jour à Cayenne. Son père, gendarme, vient d’être muté en Guyane, où il est parti vivre avec la mère et la petite sœur de Magali. Celle-ci profite des vacances de février pour les rejoindre. Elle espère pouvoir tirer parti de ce séjour en rencontrant des indiens, car elle a l’intention de faire son mémoire de maîtrise sur les Amérindiens de Guyane. Son vœu va être exaucé au-delà de ses espérances…

*****

Un merveilleux voyage au pays des Amérindiens, une plongée extraordinaire au cœur de la forêt amazonienne ! Sans bouger de mon canapé, j’ai fait un splendide voyage avec ce roman. On sent que, non seulement l’auteur connaissait bien son sujet, mais qu’en plus c’est un amoureux de la nature, de la forêt amazonienne et des personnes qui y vivent.

Un gros coup de cœur !

Je vous invite à lire les premières pages C’est juste le début de l’histoire, ce ne sont pas les pages les plus dépaysantes, loin s’en faut, mais je ne veux pas vous dévoiler toute l’histoire…

Charles Hervé-Gruyer (1958). Ancien marin, cultivateur, auteur et réalisateur. Après avoir voyagé pendant 20 ans à bord de son voilier-école, le Fleur de Lampaul, il a fondé en 2004, avec son épouse Perrine, la Ferme du Bec-Hellouin (dans l’Eure) une ferme biologique. Merci Wiki

Association qui milite pour les droits des peuples autochtones : Survival

D’autres romans qui se passent dans la forêt amazonienne : Le vieux qui lisait des romans d’amourLa naufragée des amazones / Le réveil de Zagapoï

Challenge Amérique Latine

C’est ma 2ème participation au Challenge Amérique du Sud – Amérique Latine

Anuki & Myrmidon – BD sans texte

Anuki

Anuki et Myrmidon sont deux petits héros de bande dessinée sans texte, que je vous ai déjà présenté. Je les remet en avant pour vous parler de d’autres titres, car ils méritent vraiment d’être connus !

 Anuki 4
Duel dans la plaine

de Sénégas

et Maupomé

 

Notre petit indien Anuki veut attraper un cheval. Non seulement c’est difficile, mais en plus il a de la concurrence.
Dans ce 4ème tome, toujours une bande dessinée sans texte très accessible, mais Anuki semble un peu plus grand. Rassurez-vous, il fait toujours des des bêtises, des erreurs et des chutes pour le plus grand plaisir du lecteur. Sa rencontre avec un autre garçon, d’abord son ennemi, permet une belle leçon d’amitié et de paix entre les peuples. Un passage n’est pas totalement dans cet esprit cependant : les deux garçons volent un panier de carottes. Pourchassés par le propriétaire ils tapent dans ses canes pour le faire tomber et l’abandonnent là. Un passage drôle bien sûr, mais dont on aurait pu se passer.

Les bandes dessinées Anuki permettent vraiment à l’enfant de créer sa propre histoire, sans avoir besoin de lire, et surtout sans trop de difficulté, car les images sont très parlantes.

J’ai un peu de retard car le 6ème tome est déjà paru. Je l’ai feuilleté à Angoulême, et je suis sûre que La Grande Course du printemps plaira à tous… notamment aux filles car il y a une bien courageuse héroïne dans cette course !

Résultat de recherche d'images pour "anuki 4"

Myrmidon dans l’antre du dragon

de Loïc Dauvilier et Thierry Martin

myrmidon

Myrmidon 3

Dans le même esprit, toujours chez La Goutière, on trouve un autre héros, Myrmidon. Dans Myrmidon dans l’antre du dragon, ce petit roi du déguisement et de l’imagination nous entraine dans une nouvelle aventure. Une épée et un rocher, et voici  Myrmidon chevalier, qui combat un dragon ! Plus proche de l’album qu’Anuki, et avec des couleurs plus vives, cette BD sans texte plaira aux enfants un peu plus jeunes, qui aiment se raconter des histoires.

Impossible de donner un âge, pour ce genre de livre, c’est très variable selon les enfants, les thèmes… Pour vous donner un ordre d’idée, Mini Hérissonne, 2 ans, a bien aimé celui-ci à la première “lecture”, car je l’ai mis en mot, mais d’elle même pour le moment, ça ne fonctionne pas vraiment.

On retrouvera aussi notre petit Myrmidon à la préhistoire, dans le nouveau titre  Myrmidon et la grotte mystérieuse, tout aussi savoureux; et avec des pirates.

Deux albums édités aux éditions La Gouttière, en 2014.

+ Retrouvez Anuki sur l’application dédiée !
https://lh3.googleusercontent.com/JO2Qp_jEjknAcyxEGFHew61N5G0jYExzWlocpLAt1Qni2cjFCNuPAxKIKOg907gnIh6l=h310

+ Mes avis sur les tomes 1, 2 La révolte des castors et 3 Le coup du lapin,  d’Anuki, et sur le tome 2  de Myrmidon

challenge albums 2017  + Challenge Je lis aussi des albums 2017 7/40 8/40

+ La Bd de la semaine, cette semaine chez NouketteLa bd de la semaine

Enregistrer

Enregistrer