Agatha Doyle : Au service de sa majesté

Agatha Doyle

Au service de sa Majesté

De Caroline Triaureau

Illustrations de Leïla Brient

Éditions Naïve Livres (2014)

9/13 ans

En voyage scolaire à Londres, Agatha Doyle, une jeune collégienne française, se retrouve enfermée par erreur dans la Royal Gallery de Westminster Palace. Ce n’est pas sur la vieille bique de Miss Marple, sa sévère professeure d’anglais, qu’Agatha peut compter pour sortir de ce guêpier mais sur ses deux amis : le sportif Sherlock et le gros Hercule !

Les voilà embarqués dans une enquête digne des plus grandes histoires policières, à la recherche du Traité d’indépendance de l’Irlande et de son voleur. Entre la découverte d’un labyrinthe secret, la rencontre d’un membre de la famille royale et de folles escapades nocturnes, les trois amis ne sont pas au bout de leurs surprises.

Parviendront-ils à retrouver le Traité et à démasquer le traître à la Couronne ? Il faudra toutes les cellules grises d’Hercule, le sens de l’observation de Sherlock et l’extraordinaire maladresse d’Agatha pour mener à bien cette mission.

Ce que j’en pense :

Ce qui m’a amusée, moi qui suis grande amatrice de polars, ce sont les clins d’œil : Le nom et le prénom de l’héroïne tout d’abord « Agatha Doyle » mélange d’Agatha Christie et Sir Arthur Conan Doyle, puis ses amis Hercule et Sherlock (Merci à Hercule Poirot et ses petites cellules grises ainsi qu’à Sherlock Holmes !) sans parler de Miss Marple (charmante vieille dame détective chez Agatha Christie, qui se retrouve ici transformée en sévère professeure d’anglais !!). Tout ça expliqué dès les premières pages.

Les plus : 2 pages au début du livre présentent les personnages et expliquent à qui ils doivent leurs noms (Agatha Doyle / Hercule / Sherlock… ça ne vous rappelle rien ?)

Il y a également à la fin de l’histoire, 2 pages qui parlent un peu plus d’Agatha Christie, Hercule Poirot ou encore Sherlock Holmes et de leurs enquêtes + 2 pages d’une « visite guidée » de Londres + 2 pages d’histoire de l’Angleterre et de l’Irlande. Bref, un roman bien documenté.

Les moins : L’histoire en elle-même manque parfois un peu de rythme et il y a un peu trop de digressions historiques qui font perdre le fil du récit.

Bref, on sent bien l’écriture d’un professeur qui sous prétexte d’un roman policier divertissant veut à tout prix instruire ses lecteurs ! Pour les fans de famille royale et d’Angleterre… Ou pour tous ceux qui vont partir en voyage scolaire à Londres et veulent se documenter!

SignatureNat

+ Par hasard Nathalie est dans le thème du jour, puisque le bateau fantôme fait escale à Londres aujourd’hui 

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Maisie Hitchins : l’affaire des pièces volées

Roman historique et policier, dès 8 ans

Maisie Hitchins
1 L’affaire des pièces volées

d’Holly Webb

illustrations de Marion Lindsay

traduit de l’anglais par Faustina Fiore

Flammarion, 2014
Castor Poche
9782081308329, 7,10€

Maisie Hitchins vit à Londres au XIXe siècle, et elle pourrait bien être la petite soeur d’Enola Holmes ou de Pénélope Green. Elle rêve en effet de devenir détective, persuadée qu’elle pourrait résoudre de grands mystères, comme Sherlock Holmes, si elle ne passait pas son temps à aider sa grand mère à tenir la pension de famille.

Pourtant les évènements vont lui permettre de s’entrainer, d’abord avec un jeune chiot qu’elle sauve d’une mort certaine, puis pour trouver le coupable dans une affaire de vol à la boucherie ! Deux affaires que Maisie compte bien résoudre !

Cette petite Maisie est une adorable détective en herbe, qu’on voit lors de ce premier tome essuyer les plâtres, avec des erreurs mais aussi beaucoup de courage et d’entêtement ! Elle se retrouve bien entouré, et les personnages secondaires, qu’on apprend peu à peu à connaître ont tous une personnalité et une histoire qui rendent ce roman à la fois incroyable et prenant. Les détails historiques sont peu nombreux, la vie quotidienne assez peu décrite, mais c’est l’aventure qui prime dans ce petit roman, rendant la lecture facile et légère.

Une petite enquêtrice en herbe, qui permettra aux lecteurs un peu jeune pour les autres détectives londonien du XIXe de mettre un premier pied dans la capitale anglaise. Une série prometteuse, illustrée de façon très ludique, qui permet au lecteur de bien suivre le fil des enquêtes de Maisie !

+ tome 2 à paraître en octobre 2014
+ Holly Webb est l’auteur des séries Rose et Lily.
+ L’avis de Loula

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Pétula, la petite chienne dans la grande ville

petula la petite chienne dans la grande villeRoman dès 8 ans

Pétula :

la petite chienne dans la grande ville

de Bel Mooney

illustré par Clément Devaux,

traduit par Karine Chaunac

Folio Cadet, 2013
9782070651863

Pétula est une héroïne pas comme les autres ! En effet Pétula est une bichonne, qui va accompagner son maître, Harry, à Londres. Nous allons les suivre tous les deux à la découverte de cette grande ville, mais aussi dans leur rapport aux autres, puisqu’Harry s’y rend pour voir son père, divorcé de sa mère.

L’alternance entre le récit indirect et les pensées de Pétula offre une originalité au récit et permet au jeune lecteur de mieux s’approprier les personnages. Les émotions sont bien retransmises dans ce roman, que ce soit celles de la maman, qui reste seule, celles du papa qui ne reconnaît plus son fils. On y découvre aussi les émotions d’Harry, perdu dans cet univers qui n’est pas le sien, et celles de Pétula, surprise par ce qui l’entoure… D’autant plus surprise qu’elle s’échappe de l’appartement pour aller se promener seule, laissant Harry au désespoir.

« Les humains sont vraiment trop mignons, songea Pétula. Ils croient toujours qu’on fait ce qu’ils veulent, alors qu’on passe notre temps à faire exactement ce qu’on veut.« 

Un roman sympathique, tiré d’une histoire vraie, qui met en avant une adorable bichonne, et montre que les apparences sont parfois trompeuses… Pétula est une héroïne récurrente, l’occasion de la découvrir, avec Harry, dans d’autres aventures !

+  Si vous appréciez ce blog, vous pouvez voter pour les trophées influenceurs ! (un vote par jour) * Merci *

cadeaumaestro

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

L’incandescent 1 de Glenn Dakin

Roman adolescent

L’incandescent

1 La société de vigilance permanente

de Glenn Dakin

traduit par Karine Suhard-Guié

Bayard Jeunesse, juin 2013
Millezime, 345 pages
9782747035316, 12,50€

 

Théo ignore tout du monde dans lequel il vit. Le Docteur Saint, pour le protéger du monde extérieur, l’enferme. Il serait malade. Une maladie dangereuse pour les autres et pour lui même. Il n’est jamais sorti, n’a pas le droit d’apprendre l’histoire, la géographie ou de lire le journal. Même le thé est trop fort pour lui et pourrait luis causer des problèmes. Une vie que Théo, adolescent, a de plus en plus de mal à supporter. Mais quand sa vie change du tout au tout il va devoir apprendre à vivre, à courir et surtout à découvrir et appréhender qui il est. Car il semble effectivement avoir une étrange maladie : quand il touche quelqu’un sans ses gants celui ci se met à luire avant de fondre…

Théo va s’enfuir et découvrir le monde ainsi que des amis mais sans jamais avoir le temps de se poser et de réfléchir car d’anciennes créatures sortent de sous la ville à sa recherche.

Deux sociétés secrètes qui s’affrontent dans les entrailles de la terre, une bonne dose de fantastique et un jeune héros touchant tant il est à la fois fragile et puissant, voilà la recette de ce premier tome! Un premier tome effectivement mais qui ne se content en pas de nous présenter Théo. L’action est présente à toutes les pages et on découvre avec bonheur ou horreur des créatures de légendes : garghoul, smoglodyte, Dodo ou fantômes…

L’auteur sait garder du suspense tout en nous donnant les clés pour découvrir de nombreux indices. Tout autant que Théo nous sommes incultes de ce monde et on découvre par ses yeux le monde qui l’entoure. Londres ne m’a jamais paru aussi sombre… Un intérêt particulier est apporté aux personnages, la narration alternée nous permettant d’ailleurs de mieux les appréhender. Pourtant certains personnages restent mystérieux et ne se dévoilent que bien tard dans l’action…

Un roman très noir éclairé par la candeur de l’Incandescent qui plaira autant aux garçons qu’aux filles!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k