Wicca de Cate Tiernan

Wicca

de Cate Tiernan

Roman fantasy pour adolescent / jeunes adultes

Hachette Jeunesse, 2011
Black Moon
ISBN 9782012021174, 17€

Thèmes : Magie, Wicca, Adolescence, Amour, Famille,

Morgan Rowlands est une adolescente comme les autres, dont la vie change le jour où Cal Blaire arrive au lycée.

Mon avis :
Je suis entrée dans l’histoire avec beaucoup d’appréhension, la faute à Mélo ! J’avais en effet lu Immortels du même auteur, avec plaisir, mais sans noter particulièrement un détail qui a beaucoup gêné Mélo, l’allusion, assez forte il faut l’avouer, à la Wicca, une secte. Je lui avais donc dit que je serai plus attentive pendant ma lecture de Wicca… Et c’est donc très embêtée que j’ai commencé la lecture de ce livre, car je trouvais Morgan et Cal intéressants, de même que leur magie… J’ai donc fait quelques recherches supplémentaires, qui m’ont permis de dégager les infos suivantes : La Wicca n’est pas une secte mais une religion très new age qui fait des millions d’adeptes dans le monde, et surtout aux Etats Unis. Alors bon,  parler d’une religion qui a conduit certains à en faire des sectes, ce n’est jamais très bon, mais c’est le propre de toute religion je crois. Bref il me semble important donc de prévenir que la Wicca existe vraiment, avec les mêmes préceptes que ceux énoncés dans ce roman, mais avec un peu moins de facilité dans la magie ^^
Je tiens aussi à préciser que ce livre présente la Wicca sous un angle très tentant, qui donne envie d’essayer, mais sans omettre certains points négatifs. Donné à des adolescents, cela créera sûrement quelques nouveaux wiccans, tant l’aspect fantasie du livre semble réel.

Passons maintenant au livre. Niveau écriture, comme dans Immortels, c’est simple, avec des passages très poétiques et d’autres tellement “adolescent”… mais l’ensemble est fluide, et l’on avance sans peine dans l’histoire. L’histoire elle est plus complexe, car elle regorge de mystères. On en apprend peu à peu plus sur Morgan, sa famille, la magie, la Wicca, et sur Cal bien sûr, ce mâle devant lequel se pâme toutes les jeunes filles… et qu’on imagine très bien! Je lui donne la main quand il veut pour un cercle ! Pourtant son personnage a beaucoup de zones d’ombres…
Les personnages du livre au commencement sont tous des adolescents moyens, les stereotypes américains de base, sans grands intérêts. Pourtant au fur et à mesure des pages on découvre des personnalités intéressantes. Je regrette cependant que dans ce premier tome, très riche, certains personnages ne soient que survolés, ils auraient mérités plus d’attention… peut être dans la suite.
La magie fait son chemin dans son histoire, devient de plus en plus forte. Morgan m’a fait penser à Willow dans la série Buffy (je suis en train de re regarder l’intégrale, et Willow est vraiment douée pour la magie. Si la Wicca n’est pas nommée, Willow tire son pouvoir de la Terre…).

J’ai terminé ce livre la tête pleine de questions. Si l’histoire est vraiment très adolescente et ne me laissera surement pas des souvenirs impérissables, j’en ai apprécié la lecture, et je lirai la suite sans hésiter!

Infos plus :
*
Le début de la série Wicca est d’abord sorti chez Pocket sous le Magie Blanche. Au départ il y a 15 tomes, mais de 180 pages. Avec un premier tome de près de 500 pages en grand format, on peut imaginer qu’il y en aura moins! A suivre sur Lecture Academy.

* Wicca va sortir en film chez Universal, le scénario sera adapté par Robert Nelson Jacobs et il sera produit par Alloy Entertainement et Wild West Picture Shows Prods.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Les Enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel

Les enchantements d’Ambremer

enchantementsd-ambremerpevel.gif
Auteur : Pierre
Pevel

Illustrateur (couverture) Johan Camou

Editeur : Livre de Poche (Le Pré au Clercs)
Date : 21/03/2007
Pages : 350 p.
Prix : 6 €
ISBN
978-2-253-11585-4

 
 
Roman
(aventure fantastique)


Thèmes : Monde féerique


Présentation de l’éditeur :
Paris, 1909.
La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des
fées, et à sa capitale Ambremer Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquête sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué
dans une série de meurtres.
L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée
renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Mon Avis :
Une couverture attirante, une tour Eiffel en bois, des fées, des magiciens… J’avoue ça commence déjà très bien. Et bien je vous rassure tout de suite, le reste du livre est
tout aussi bien!
Les personnages tout d’abord : Louis Denizart Hippolyte Griffont est le personnage principal. Ce mage vieux de quelques centaines d’année, est assez classique (pour un mage bien sûr) avec nombre de
caractéristiques totalement humaine. Il va mener cette aventure sans faire étalage de ces pouvoirs. Grâce à lui pourtant on va très rapidement se sentir à l’aise dans ce décor atypique, où le monde
entier et Paris principalement est pareil… et différent à la fois puisque peu à peu le monde féerique s’est rendu visible et connu. De nombreux autres personnages croisent Griffont, des femmes
surtout, fées, mages, reine maléfique… et puis un homme, un humain, un policier. Ce policier va en fait rendre cette histoire à notre portée, avec une enquête qui pousse Griffont à expliquer de
nombreuses choses. Chaque personnage a une place très importante, la plus attachante  étant sans nul doute Isabel…
Le roman est bien mené, avec des rebondissements, de nombreuses actions, et j’ai pris un grand plaisir à le lire. Pas un doute, pas un arrêt non plus dans cette aventure que j’ai lu d’une traite.
Un vrai petit bonheur, à conseiller (aussi) aux adolescents.

L’avis de mon Homme :
Un roman assez mignon, un peu long à mettre en place. Une ambiance et un monde bien construit, assez bien imaginé.

Extraits :
“Saisi d’un mauvais présentiment, Griffont se maudit de ne pas avoir ppris sa canne au passage, dans l entrée. Se tournant à demi il la vit en bas de l’escalier,
posée sur le guéridon. Il se concentra, fermales yeux une brève seconde et les rouvrit en prononçant à voix  basse :”El’hT !”
Le pommeau d’ot traversa les airs jusqu’au mage, qui l’attrapa au vol”

Mon sorcier bien-aimé d’Audren

Mon sorcier bien-aimé
audrenmonsorcierbienaime.jpgAuteur : Audren
Illustration de couverture : Stephanie Blake

Editeur : Ecole des Loisirs
Collection : Neuf
Date : septembre 2009
Pages : 77
Prix : 8,00
ISBN 9782211097291


Roman (jeunesse)

Thèmes : sorcier, fée, magie, adolescence, acceptation de son identité, famille

Présentation de l’éditeur :
“Prénom : Amazir
Nom : Casablanquette
Âge : 9 ans
Signe particulier : sorcier ! Un vrai !
La preuve ? Et tac, d’un claquement de doigt, je range ma chambre et tic, d’un coup de baquette magique, je fais mes devoirs. Vous ne me croyez pas ? Très bien, de toute façon, aujourd’hui, j’ai
décidé d’abandonner tous mes pouvoirs. Fini le transport en balai et autres sorcelleries : ça ne m’amuse plus. Et puis comment savoir si Leslie Cocovino m’aime pour de vrai, si je l’ensorcelle ?
Renoncer à mes pouvoirs ? Mon frère, le petit Robert, va penser que je suis tombé sur la tête et mon père, le grand sorcier William Casablanquette, ne va pas être content ! Mais, tant pis.
J’ouvre le vieux grimoire et je prononce la formule magique :
Par le bazar du grand hasard.
Faites qu’à tous mes pouvoirs
Je dise enfin au revoir.

Ça y est, je ne suis plus sorcier ! Hou là là, qu’est-ce
que j’ai fait ? ”

Avis :
L’histoire d’Amazir est à la fois très simple (problème d’acceptation de ses origines) et très complexe, puisqu’il est sorcier! Un petit roman, très court, un peu simple peut être, mais avec un
joli message, celui de l’acceptation de soi, et puis avec une petite histoire d’amour en prime, qui raviera sans nul doute les plus jeunEs…

Bon ce n’est pas le meilleur livre d’Audren, mais il reste sympa!


L’auteur :

le site d’Audren

Une petite vidéo si elle passe (sinon voir le site de l’Ecole des Loisirs)


 

 

L’avis de Clarabel