Les fées, le Roi-Dragon et moi (en chat) #manga

Le tome 1 Les fées le roi-dragon et moi (en chat) est foisonnant, une découverte fantastique et pourtant enfantine qui permet de proposer ce manga dès le début du collège.

Manga jeunesse
Fantastique – medieval fantasy

Les fées, le Roi-Dragon et moi (en chat)
tome 1

de Aki
scénario original : Kureha
Création des personnages  : Yamigo

Nobi Nobi, septembre 2021
Traducteur Nathalie Lejeune
EAN 9782373494259       EAN numérique 9782373494273 pdf free

Thèmes : fées, fantastique, monde parallèle, magie, dragon, aventure, chat, manga

Ce manga, au titre qui n’en fini pas, est surprenant par son accumulation d’évènements fantastiques : passage dans un autre monde, pouvoirs magiques, créatures imaginaires, bulles temporelles ou encore métamorphose ! En un seul tome l’auteur nous entraine dans une aventure qui promet d’être pleine de féérie, une vraie saga de medieval fantasy.

Ma vie n’était déjà pas simple à cause d’elle… Et maintenant, je me retrouve dans un autre monde, elle en prêtresse adulée et moi, abandonnée dans une forêt hostile et entourée de fées ! Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?!

Ruri a du mal à trouver sa place, sa voisine depuis l’enfance Asahi étant toujours collée à elle, prête à lui prendre sa place… et même quand elle se retrouve dans un autre monde, Asahi est encore là. Il faudra qu’elle soit chassée du palais pour que commence enfin sa propre aventure. Dans sa quête de savoir, mais aussi de vengeance, Ruri va découvrir cet univers fantastique où les fées ont une place capitale. En se découvrant une aura magique et des pouvoirs – dans un processus assez intéressant, qui change un peu des baguettes magiques – Ruri va avoir envie d’indépendance, et de faire ses propres découvertes.

Conclusion sur Les fées le roi-dragon et moi (en chat)

Ce premier tome, dense par ses découvertes, offre un univers qui fleurte sans cesse aux limites de l’aventure et de l’humour, tout en élaborant un monde magique complexe. Et hop, au CDI du collège pour faire découvrir cette saga accessible à tous et pourtant foisonnante !

+ 3 tomes parus en VO, deuxième tome en français à paraitre le 20 octobre 2021.
Info Tome 2 Les fées le Roi Dragon et moi (en chat) 

+ Un autre manga fantastique à découvrir sur le blog : Les enfants loups

Lire un extrait :

FUKUSHU O CHIKATTA SHIRONEKO WA RYUO NO HIZA NO UE DE DAMIN O MUSABORU ©Aki 2018 ©KUREHA,Yamigo 2018 / KADOKAWA CORPORATION

La boîte à musique – BD jeunesse

boîteBD Jeunesse

A partir de 6 ans

La boîte à musique

Gijé & Carbone

Dupuis

*****

T1 : Bienvenue à Pandorient (2018)

Aujourd’hui, Nola a 8 ans. Elle n’a pourtant pas très envie de fêter son anniversaire. Sans sa Maman, décédée 3 mois plus tôt, ce n’est pas la même chose. Mais son père insiste et lui offre une boîte à musique qui appartenait à Annah, la mère de Nola. La petite fille est ravie de ce cadeau. Elle se prélasse, écoutant la musique, regardant cette étrange boite, quand tout à coup… A l’intérieur de la boîte, quelque chose a bougé !

T2 : Le secret de Cyprien (2018)

Malgré les mises en garde de ses amis, Nola a très envie de retourner à Pandorient retrouver ses amis. Son père devant s’absenter pour aller travailler, elle en profite pour y retourner grâce à sa boîte à musique.

T3 : A la recherche des origines (2019)

Quelqu’un a vu Nola retourner chez elle. Il la suit et cela va ouvrir la porte à quelques complications… Mais du coup, Nola va en apprendre davantage sur Pandorient.

T4 : La mystérieuse disparition (2020)

En aidant son père à ranger des cartons d’affaires appartenant à sa mère, Nola fait une étrange découverte…

T5 : Les plumes d’Aigle douce (oct 2021)

La série est en cours.

*****

Une série jeunesse que j’ai lu avec plaisir. Les histoires sont rythmées, les personnages attachants et le monde de Pandorient fait rêver ! Je ne suis pas spécialement fan de ce type de dessin façon “manga” (grands yeux ronds, grandes bouches, expressions exagérées…) très à la mode en ce moment, mais j’ai bien aimé les couleurs et le monde de Pandorient.

https://www.dupuis.com/v5/img/visuels_resume_bd/1173190_BAM1.jpg

*****

Vous pouvez lire intégralement le tome 1 sur le site de l’éditeur

Le site de la scénariste, Carbone

Celui de l’illustrateur, Gijé

De Carbone, nous vous avons déjà présenté “Le pass’temps

est en congé pour la période estivale !

Mais je continuerai à vous présenter mes lectures de BD tous les mercredis (ou presque…)

Le Secret de Lomé – Roman fantasy

Lomé

LE SECRET DE LOMÉ

Alexiane de Lys

Michel Lafon (2018)

^^^^^

Lomé est une jeune fille riche, belle et populaire qui règne sur la cour du Lycée. Elle sort avec Antoine, le plus beau garçon de l’école, un joueur de Rugby. Heureusement que l’histoire va très vite évoluer parce le début ne me plaisait pas vraiment ! Lomé est une jeune fille imbue d’elle-même et plutôt antipathique à ce stade de l’histoire… Même si on peut lui trouver quelques circonstances atténuantes.

Le jour où cette histoire débute, c’est la journée d’intégration et le prof de SVT a décidé d’emmener les élèves visiter une grotte. Malheureusement pour elle, Lomé est éminemment claustrophobe et cette sortie la met dans un état proche de la panique…

La descente dans la grotte est un enfer… Lomé tombe dans les pommes et coule à pic dans l’eau glacé, ce qui la réveille instantanément, mais alors qu’elle lutte pour remonter à la surface, elle est aspirée dans le fond du lac… (je vous rassure, ceci ne résume que les 30 premières pages sur 381)

^^^^^

Extrait :

“Le trajet jusqu’à la grotte est une torture. Je dois faire mine d’être amusée par ce que me disent mes amis, jouer la fille cool et décontractée, alors que je suis un véritable volcan à l’intérieur. Visiblement, le fait que je souffre de claustrophobie à un haut degré n’est un secret pour personne mais, je ne sais pas pourquoi, je me sens obligée de faire comme si de rien n’était. Une dernière chance de sauver les apparences.

Nous finissons par arriver à la fameuse grotte, et quand je descends du bus, je sens mes jambes flageoler. Je rate une marche et manque me retrouver face contre terre. Antoine me jette une œillade inquiète.

— Ça va, Bébé ?

Je lui lance un sourire rassurant, même si j’ai envie de lui hurler que non, ça ne va pas, et qu’il arrête de m’appeler comme ça, je ne le supporte pas. Ça fait deux fois aujourd’hui ! Bon sang, il n’a pas d’autres mots dans son vocabulaire ?

^^^^^

J’avoue que c’est la couverture qui m’a tout d’abord attirée. Elle a un petit côté ancien, du temps où les couvertures de livres étaient en cuir et joliment ouvragées. Elle a aussi un côté mystérieux avec cette jeune femme à moitié effacée, dont le titre nous apprend qu’elle a un secret…

A l’intérieur, avant même de commencer l’histoire, la carte d’un monde étrange, Bâl’Shanta, composé de plusieurs territoires aux noms plus ou moins inquiétants : Les Royaumes du Nord, Sombreter ou encore l’île des esclaves…

Il y a beaucoup d’action et de rebondissements dans ce tome, ce qui fait qu’on ne voit pas le temps passer ! Il n’est pas indiqué de 2ème tome à venir, j’espère pourtant qu’il y en aura un !!

J’ai bien aimé l’écriture de cette jeune auteure, et du coup, j’ai très envie de lire sa première série “Les iles d’Émeraude” (3 tomes) dont le 1er tome a reçu le Prix de l’imaginaire en 2014 (elle avait 20 ans).

Brève biographie de l’auteure sur le site de l’éditeur, Michel Lafon

Miss Endicott – Bd ado/adulte

Endicott

Miss Endicott

Jean-Christophe Derrien & Xavier Fourquemin (ill.)

Collection Signé

Le Lombard (2007)

*****

Miss Endicott, Prudence de son petit nom, revient d’un long voyage aux Indes. La raison de son retour n’est pas très gaie, elle vient en premier lieu assister à l’enterrement de sa mère Maggie et ensuite la remplacer comme gouvernante auprès du jeune Kévin. Mais sa mère lui a également légué une autre tâche. La nuit, elle devient la conciliatrice de la ville et aide les plus démunis à régler leurs problèmes.

Le tome 1 commence un peu tristement et se termine sur une surprise de taille ! Du tome 2, je ne vous dirai rien, si ce n’est qu’il regorge de surprises… A commencer par celle de… la fin !!

*****

Dès la couverture, on reconnaît le joli trait de Xavier Fourquemin, que j’avais déjà apprécié dans la très chouette série “le train des orphelins” (lien plus bas) réalisé avec Philippe Charlot. Il a une façon de dessiner les nez (et les mentons en galoche !) tout à fait reconnaissable et unique !

Endicott

Tout m’a plu dans cette bd, sauf la fin que j’aurai aimé plus…. ou moins… Ben non, je vous dirai pas !

Ce qui m’a le plus plu, c’est cette ambiance un peu victorienne, steampunk même pour la fin du 2ème tome. Du réalisme à la Dickens avec une pointe de fantastique. Les personnages ont des “gueules” comme autrefois au cinéma. Et cette femme, Prudence (dont on ne sait au final pas grand-chose), qui voyage seule, se bat comme Bruce Lee (ou presque, lui n’avait pas les aiguilles à tricoter !!), est très autonome et a beaucoup d’empathie et d’humour !

Mon seul regret finalement, c’est qu’il n’y ait pas un 3ème tome… J’aurai bien aimé une série “les aventures de Miss Endicott, gouvernante”!!

*****

Interview des deux auteurs

De Jean-Christophe Derrien, Sophie vous avait présenté “Résistances” le 1er tome d’une bd historique

Et de Xavier Fourquemin, nous vous avons présenté la série “Le train des orphelins

Cette semaine c’est Moka qui nous accueille Au milieu des livres

 

 

 

 

Et cette bd participe aussi au Challenge “Un max de BD en 2018” de Kobaitchi

Pour la ligne 19) Dont la couverture est majoritairement verte (le tome 1)