Katie et le grand bus rouge – Album

KatieKatie et le GRAND BUS ROUGE

Jane Godwin & Anna Walker

Ed. Circonflexe (2010)

* * *

Chaque jour, pour aller à l’école et en revenir, Katie prenait le bus scolaire, le rouge, avec sa grande sœur. Mais un jour, la grande sœur tomba malade et la petite Katie dû prendre le bus toute seule. Fatiguée par sa journée, Katie s’endormit… Pour se réveiller un peu plus tard, toute seule, enfermée dans le bus. Quelle frayeur !

* * *

Une fois encore, c’est l’illustration de couverture qui m’a attirée vers cet album. Elle est toute simple, mais je la trouve très jolie avec son fond couleur beige/sable, ce gros bus rouge et cette toute petite fille qui attend.

C’est une jolie histoire, toute simple (qui finit bien !) illustrée par des dessins tendres et des couleurs pastelles. Le tout donne une grande impression de douceur et de tendresse. J’adore les pages où on voit la petite fille dormir, elles sont très belles.

Katie

 

Il a été sélectionné pour le prix du hérisson de St Michel de Volangis en 2011/2012 dans la catégorie 5/6 ans.

* * *

Jane Godwin : son blog (en anglais)/ la présentation (en français) de l’éditeur

Anna Walker son blog (en anglais, mais vous pouvez aller voir ses illustrations, il suffit de cliquer sur les couvertures pour en voir d’autres)

Sur Ricochet une courte présentation de cette illustratrice en français.

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez feuilleter quelques pages

* * *

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Comment se débarrasser d’un vampire…

vampireAvec du ketchup, des gousses d’ail et un peu d’imagination

J. M. ERRE

Illustré par Clémence Lallemand

Collection POP

Rageot (2016)

* * *

« Comment se débarrasser d’un vampire… » est le journal intime de Zazie, une petite fille de 8/9 ans bourrée d’énergie, volubile, super curieuse et qui possède une imagination débordante. Zazie aime beaucoup lire, et, il faut bien l’avouer, pas toujours des choses très adaptées à son âge, comme « Dracula » de Bram Stoker par exemple !

Lire, c’est bien, avoir de l’imagination aussi  mais il ne faut pas confondre fiction et réalité !! Ce que fait parfois Zazie…

Exemple de question existentielle que se pose Zazie (et que, par conséquent, elle pose à ses parents) : « Pourquoi on ne fait pas de pâté pour chat goût souris ? »

* * *

Un roman plein de pep’s et d’humour, qui m’a bien fait rire !

Si je n’ai pas trouvé les illustrations « belles « , je trouve par contre qu’elles collent parfaitement au texte et ajoute même au côté humoristique.

L’auteur : Jean-Marcel ERRE est un auteur que je connaissais déjà, mais en littérature adulte. Il écrit des romans un peu loufoques, un peu décalés et plutôt humoristiques (Prenez soin du chien / Made in China / Série Z…). C’est sa première incursion en littérature jeunesse, souhaitons que ce ne soit pas la dernière !

Une interview de l’auteur et de l’illustratrice

* * *

Comment se débarrasser d’un vampire… est le  premier roman d’une nouvelle collection chez Rageot, la collection POP : P O P pour Pétillants Optimistes et Positifs !

Comme pour la collection In love (pour les + de 14 ans), le livre est doté d’un rabat qui sert de marque page et protège la tranche du livre.

D’autres que moi ont aimé, trouvez ici les avis de Letterbee, de Lirado (site sur lequel j’ai gagné ce livre. Merci ! )

Halloween

 Ce roman participe au Challenge Halloween avec Lou & Hilde (Pour le programme complet, c’est sur leurs blogs !)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Brindille et Ficelle – T.1 Une pêche d’enfer !

BrindilleBrindille et Ficelle

de Sinikka et Tiina Nopola

Didier Jeunesse (Sept. 2016)

A partir de 7 ans – 9,90 €

* * * *

Ce petit roman fait partie de la nouvelle collection des éditions Didier Jeunesse : « Mon marque-page « 

La couverture intérieure se découpe pour donner un joli marque page !

(Sur la couverture définitive, le titre et l’inscription en bas à gauche sont en rouge)

* * * *

Brindille et Ficelle sont deux sœurs. Brindille, la plus grande, est calme et adore l’école ainsi que sa maîtresse. Elle fait sérieusement ses devoirs sans qu’on le lui rappelle. Ficelle, la plus jeune, a beaucoup d’imagination et encore plus d’énergie, ce qui débouche parfois sur pas mal de bêtises… Elle adore jouer et ne comprend pas pourquoi sa sœur doit aller à l’école et, du coup, a moins de temps pour jouer  avec elle. Les parents, plutôt cool, sont parfois un peu dépassés par les inventions de Ficelle !

* * * *

Les illustrations sont à l’image de l’histoire : gaies, colorées et pleines de malice !

Des personnages plutôt farfelus + une petite fille malicieuse et dynamique + beaucoup d’humour = une histoire très drôle ! Moi, je vous laisse, je vais aller « taquiner le poisson » à la manière de Ficelle…

* * * *

De cette nouvelle collection, « Mon marque-page » nous vous avons déjà présenté Le Sultan Toufou un conte également très amusant.

Les deux auteurs, Tiina et Sinikka Nopola ont en commun leurs parents, puisqu’elles sont sœurs, elles sont finlandaises et sont toutes deux journalistes et écrivains. Si l’on en croit Wikipédia, elles ont écrit de nombreux ouvrages pour la jeunesse. Nous aurons donc sûrement la chance de lire prochainement la suite des aventures de Brindille et Ficelle !

Le site de l’éditeur, Didier Jeunesse qu’on ne présente plus ! Comment, vous ne connaissez pas ? Dépêchez-vous d’aller voir toutes les merveilles qu’on peut trouver sur leur site… (Mes deux collections préférées ? « A petits petons » et « Pirouette » sont vraiment géniales !)

* * * *

Ce petit roman jeunesse est ma 1ère participation au Challenge 1% Rentrée Littéraire !

rentrée littéraire 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Roald Dahl

Roald Dahl, dont nous allons fêter le centenaire de la naissance au mois de septembre (le 13) est un écrivain britannique que vous connaissez forcement !!  Roald Dahl

En effet, je pense qu’il est impossible d’aimer la littérature jeunesse et de ne jamais avoir entendu parler de « Charlie et la chocolaterie« , « Matilda » ou encore « James et la grosse pêche« … Si vraiment vous avez réussi à passer jusque là à côté de cet auteur incontournable, il n’est pas trop tard pour bien faire, ses romans sont toujours vendus par millions dans le monde entier !

De Roald Dahl, j’ai lu et adoré le célèbre « Charlie et la chocolaterie » ainsi que sa suite « Charlie et le grand ascenseur de verre » (j’ai d’ailleurs préféré le premier). Et, je ne sais pas pourquoi, alors que j’avais adoré « Charlie et la chocolaterie », je n’ai jamais rien lu ensuite de cet auteur ! L’autre jour à la bibliothèque, je me suis dit qu’il était grand temps de combler cette lacune et j’ai emprunté « Matilda » et « le Bon Gros Géant ».

Ω Ω Ω Ω Ω

Matilda

Matilda – (Gallimard – 1988)

Matilda était une petite fille très précoce. Intelligente et vive, elle vivait, pour son malheur, dans une famille stupide et bornée. Son père, garagiste, passait son temps à trafiquer les voitures et arnaquer ses clients. Sa mère jouait au bingo toute la journée et son frère, quand à lui, était tout à fait normal. Personne ne s’occupait de Matilda. Elle passait ses journées seule. A 3 ans, elle avait appris à lire en regardant les magazines qui trainaient dans la maison. A 4 ans elle lisait couramment, mais le seul livre disponible dans la maison était un livre de cuisine, qu’elle connut bientôt par coeur. A 5 ans, elle décida d’aller passer ses journées à la bibliothèque…

Voici un roman qui a presque 30 ans. Pourtant, il n’a pas pris une ride ! Et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu cette histoire délicieuse et pleine de fraîcheur. Une histoire avec un petit côté fantastique, un petit côté social aussi et surtout beaucoup d’humour ! Les dessins de Quentin Blake illustrent à merveille ce très joli roman. Et en prime (p.21) on vous donne toute une liste de (bons) romans à lire !

Ω Ω Ω Ω Ω

Le Bon Gros Géant (Gallimard – 1984)

Sophie, une jeune orpheline, est une nuit enlevée par un géant. Elle est terrifiée et se demande avec angoisse ce que le géant va faire d’elle. Elle pense qu’il va la croquer pour son petit-déjeuner…

« Sophie sentit qu’on la descendait vers le sol. Le géant en effet déposa la couverture par terre puis en lâcha les coins. Puis ses pas s’éloignèrent et la fillette, tremblante de peur, resta assise dans l’obscurité. Il s’apprête à me manger, pensa-t-elle, il va probablement me dévorer toute crue. Ou peut-être me fera-t-il bouillir. Ou frire. Il va me jeter comme une tranche de lard dans quelque gigantesque poêle pleine de beurre grésillant. »

Une histoire très drôle, pleine de géants et de jeux de mots, de mots mêlés, emmêlés… Le Bon Gros Géant ayant appris à parler et à lire et écrire tout seul, ses propos sont parfois un peu confus !

Toute mon admiration à Camille Fabien qui a assuré la traduction, ça n’a pas dû être simple tous les jours !!

Bref, deux romans devenus des « classiques » de la lecture anglo-saxonne qu’il faut lire, et faire lire, sans hésiter.

Ω Ω Ω Ω Ω

De cet auteur, nous vous avons déjà présenté :

Bizarre, bizarre (nouvelles, littérature adulte)

Charlie et la chocolaterie (roman jeunesse)

Un article de Libération vous présentant d’autres romans de cet auteur.

L’Express vous propose un chapitre inédit de « Charlie et la Chocolaterie »

Sans oublier le Hors-Série du magazine LIRE présenté ici par le blog « les petites madeleines »

Ω Ω Ω Ω Ω

Si ça vous tente, sur le blog de Chicky Poo, « La planque à libellules » il y a un challenge spécial Roald Dahl ! Moi je participe déjà avec ces deux articles, et vous ?

https://2.bp.blogspot.com/-Rqfe3magCQY/V4fkfQlzosI/AAAAAAAAHps/EA9RqUsjicMatxPSvqNkL0X0YIs9UjjIQCLcB/s320/Logo%2BJames.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer