RDL Ces livres dont je n’ai pas parlé #2

Une deuxième Ronde des livres pour vous parler encore et encore de romans lus mais dont je n’ai pas pris le temps de vous parler sur le moment… Pour cette deuxième édition Somaja se joint à moi, vous êtes tous les bienvenues, il suffit de me le signaler.

Au galop sur les vagues d’Ahmed Kalouaz

Julie emmènage en Bretagne, avec ses parents. Son voisin, un retraité sympathique lui permet de monter Bilto, son cheval. Quand ce vieil homme se casse la jambe, Julie décide de s’occuper de Bilto.
Une belle histoire de vie, qui plaira aux fans de chevaux. Malgré quelques rebondissements et de beaux paysages, j’ai trouvé l’ensemble un peu facile au premier regard, avec des situations invraisemblables… Pourtant c’est un roman qui aborde beaucoup de choses, de la relation enfant / personne âgée à la maltraitance des animaux, et c’est une belle façon de faire.

Un petit roman pour adolescente plutôt, avec une belle place laissée aux chevaux.

Kalouaz, Ahmed – Au galop sur les vagues.- Le Rouergue (DacODac), avril 2010. 9782812601194, 8,50€

 

Eugénia et la bouche de la vérité (tome1) d’Emmanuelle Caron

Malgré une couverture qui ne me plait pas du tout, j’ai été lu ce roman, et j’en ressort avec un sentiment assez mitigée. Il y a beaucoup de bonnes choses, ce mélange de Science Fiction et de mythologie, des personnages très variés, et une histoire qui se tient… Pourtant j’ai trouvé l’ensemble trop vite traité, avec un manque de descriptions, de temps pour poser l’histoire et les personnages, on passe d’une chose à l’autre, dans un monde mi-réel mi-onirique qui m’a un peu perdu… Même le personnage principal n’est pas attachant… C’est dommage car il y a de réellement bonnes idées, mais cela ne m’a pas suffit à apprécier cette histoire, qui est en plus un tome 1. Le tome 2 le crépuscule des fées sort fin octobre, et la couverture est déjà tellement plus belle que j’hésite à le lire…

Caron, Emmanuelle – Eugénia et la bouche de la vérité.- Ecole des Loisirs, 2011, 9,50€

 

Marike et la forêt hantée de Peter Van Gestel

Un roman qui se déroule au Moyen Age ! Marike est une petite fille qui a été élevée dans la forêt. Alors qu’elle en sort pour la première fois elle nous permet de découvrir avec ses yeux naïfs une ville du Moyen Age, ses habitants et les thématiques avoisinantes comme la peste noire, le diable…  La galerie de personnages haute en couleur est intéressante, bien décrite et l’on a envie d’aider Marike dans ses quêtes.

J’ai particulièrement apprécié l’importance qu’elle accorde à l’odeur des choses, une belle description qui change un peu, pour un roman simple et qui pourtant n’attire pas forcément les élèves… (la couverture est en partie responsable, même si personnellement je l’aime bien!)

Van Gestel, Peter – Marike et la forêt hantée. Gallimard (Folio junior), 2011, 6,70€

 

Somaja nous présente :

+ Et comme Au galop sur les vagues est court (les autres ne sont pas très long d’ailleurs), je me joins à George pour Un jeudi Un livre.

+ 3 de plus dans le Challenge de Mélo Audrey et Hélène : Littérature jeunesse


Prochain rendez vous le 20 octobre, dans deux semaines!

TF#1 Une histoire sombre très sombre

Non TF#1 ne signifie pas que je fais de la pub pour une chaine de télé mais plutôt que je prend le Train fantôme, direction la première étape : la maison hantée !

Halloween approche, et c’est d’un adorable album pour les petits que je souhaite vous parler :

Une histoire sombre très sombre de Ruth Brown

Il était une fois un pays sombre, très sombre.
[…]
Dans ce bois il y avait un chateau sombre, très sombre.

L’histoire joue sur cette répétition, tout le temps à chaque page  et l’on s’enfonce de plus en plus profondément dans ce château… On a affaire ici à une structure en emboîtement, bien menée. Maison hantée ? Pas vraiment mais pourtant dans ce château il y a des choses étranges…  Et que fait donc ce chat noir ici ?

Un album superbe, paru chez Gallimard dans plusieurs éditions, ma préférée restant l’album très très grand format où les illustrations prennent leurs aises (quand je dis grand, c’est vraiment grand, dans les 60-70 cm!). Car les illustrations sont magnifiques, et elles accompagnent à merveille ce texte, le suivant mais en nous apportant des détails supplémentaires, dont ce chat…

J’adore cette histoire, j’adore la lire à des petits aussi, parce qu’ils peuvent participer grâce à ce texte très répétitif, et que leur yeux s’écarquillent de peur à la fin :)

Une histoire simple et prenante, à découvrir ou redécouvrir !

BROWN Ruth – Une histoire sombre, très sombre.- Gallimard, 1983

Logo Halloween4.jpgLe train fantôme est conduit par Hilde et Lou !

+ une séquence pédagogique pour les GS (CDDP Cantal)

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Sans un cri de Siobhan Dowd

Roman pour grands adolescents / adultes

Sans un cri

de Siobhan Dowd

Gallimard, 2007

Scripto, 358 pages
9782070573356, 13€

Thèmes : Adolescence, Foi, Deuil, Alcoolisme, Enquête,

Présentation de l’éditeur :
Dans le petit village irlandais de Coolbar, Shell tente d’être un lycéenne comme le autres. Mais élever Trix et Jimmy, ses petits frères et sœurs, tout en les protégeant d’un père alcoolique et violent, n’est pas un quotidien ordinaire pour une jeune fille de quinze ans.
Pourtant, Shell ressent profondément la joie d’exister. D’où lui vient cette force incroyable qui la sauve, même quand l’Irlande entière la montre du doigt ?
Un roman singulier et fort, touché par la grâce. Comparée aux plus grands écrivains irlandais, Siohban Dowd signe une histoire poignante, tirée de faits divers réels.

Mon avis :

Ma petite soeur m’a prêté ce livre hier d’un air fort décourageant en me disant « c’est nul, j’ai abandonné »… bon sauf que moi et mon esprit de contradiction… au lieu de faire confiance à ma soeur j’ai pris le livre et je l’ai attaqué directement… Et il faut bien l’avouer je n’étais pas loin de son avis peu étayé après quelques chapitres… Mais bon il en faut beaucoup pour que j’abandonne un livre, je me suis donc décidée à m’accrocher et à continuer… ce matin à 6h… persuadée que j’allais m’endormir dessus vite fait bien fait, histoire de profiter encore de la couette quelques heures… Mais non, contre toute attente je me suis laissée prendre au jeu, et mon bilan final est sacrément positif… tellement positif que je vais obliger ma soeur à le lire jusqu’au bout je crois!

Mais reprenons au commencement pour essayer de faire que cet avis rédigé dans la foulée de la lecture (soit à 8h du mat’) soit un minimum intéressant pour vous…

Ce roman se déroule en Irlande, en 1984. Michelle, dite Shell, a perdu sa mère et doit faire face dans la maisonnée afin de s’occuper de son petit frère Jimmy et de sa petite soeur Trix, leur père étant peu présent, et trop souvent grisé par le whisky… Cette adolescente  vit dans une petite bourgade, et l’influence de l’église est très présente. En rencontrant le nouveau prêtre, elle se sent beaucoup plus proche de Jésus, et compare régulièrement leur vie, nous livrant des passages de la Bible. Pourtant la vie de Shell va être bouleversée…

Spoilers : Difficile de vous parler de cette histoire sans vous en dire plus, et pourtant mieux vaut ignorer deux faits quand on débute l’histoire… je vous conseille donc de passer votre chemin, mais à vous de voir… 
Shell se laisse rapidement embobiner par un jeune voisin, et tombe enceinte. Quand une enquête est ouverte suite à la découverte du corps d’un nouveau né, elle est la principale suspecte…
Fin des Spoilers

La première partie du livre met en place les personnages, leurs relations, et cette étrange rapport à Jésus. C’est fin et bien écrit, mais j’ai trouvé cette partie trop longue, me demandant où l’auteur voulait aller, ce qu’elle cherchait à nous faire deviner… C’est long, beaucoup trop religieux à mon goûts, et on se croirait à une autre époque… Seuls quelques détails tels le téléphone ou les voitures nous ramènent au 20ème siècle… Pour le reste c’est presque la petite maison dans la prairie, en beaucoup moins joyeux. Vraiment moins, car Shell est une adolescente qui endosse trop tôt le rôle de la mère, qui fait beaucoup d’efforts, mais qui n’est pas encore une adulte, et qui ne peut pas agir comme telle.

Des thèmes durs, des mots sensibles qui font venir les larmes aux yeux plus d’une fois, car quand les évènements commencent enfin à s’enchaîner, ils se déroulent trop vite, de façon impitoyables, et on retient son souffle… C’est diablement bien raconté, on s’attache enfin à Shell et on a du mal à vraiment imaginer. On devine, on prend conscience, avec elle, parfois juste avant, et on se perd nous aussi dans ses pensées.

Un roman efficace, dans lequel la première partie très lente prend toute son envergure dans l’enchaînement d’évènements qui suit. Les maux intérieurs d’une adolescente qui devient trop vite adulte.

A réserver cependant aux grands adolescents et adultes, car c’est plus que poignant, surtout quand on sait que c’est inspiré de faits divers réels (et malheureusement presque courant…)

Terrienne de Jean-Claude Mourlevat

Terrienne

de Jean-Claude Mourlevat

 Roman fantastique pour adolescent

 Gallimard Jeunesse, 2011
9782070637232, 16€

 Thèmes: Ecrivain, Fantastique, Famille, Quête, Sentiment

 

Présentation de l’éditeur :

Tout commence sur une route de campagne…
Après avoir reçu un message de sa soeur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et… passe de  » l’autre côté « . Elle se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d’humanité, mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa soeur à ce monde terrifiant, Anne ira jusqu’au bout, au péril de sa vie. Et se découvrira elle-même : Terrienne. Vous ne respirerez plus jamais de la même manière.

Mon avis :

Quel plaisir de se plonger dans un nouveau livre de Jean Claude Mourlevat, de découvrir ce nouvel univers…
Un écrivain, une adolescente, une route. Tout commence ainsi, dans notre monde, sur une route qui existe vraiment, juste à côté de chez moi… Cette proximité, tous ces lieux que je connais, et des personnages attachants qui nous font entrer tout en douceur dans le fantastique, un ensemble splendide, un vrai coup de coeur!

Dans ce roman on découvre un autre monde, en quelques sorte parrallèle au notre, avec un « passage » entre les deux, vers Campagne. Dans cet autre monde, beaucoup de choses de différentes, pourtant il y a tellement de similitude que c’en est d’autant plus troublant. La découverte de ce monde, de ses habitants, c’est simple, tellement que c’est terriblement crédible je trouve. On se promène dans ce monde, on tremble avec Anne, on est surpris, soufflé même par moment. On s’attend pourtant à certaines choses, on les espère, et quel plaisir quand cela se passe comme prévu… Parce que dans chaque monde il y a des gens un peu différent, un peu rebelles ou tout simplement un peu différents… et d’autres qui ont des choses à cacher !  Quelques mots sur l’histoire tout de même, Anne, adolescente, cherche sa sœur, disparue le lendemain de son mariage. Anne ne sait pas quoi faire, jusqu’à ce qu’elle reçoive un SOS de sa soeur. Ainsi initiée, elle peut entrer dans l’autre monde, et se lancer à la recherche de sa sœur.

Un roman passionnant, tout dans la finesse de l’écriture. De l’action bien sûr, mais surtout des recherches, et des sentiments… Encore un très bon roman de Jean Claude Mourlevat, parfait pour les adolescents, mais aussi pour les adultes, qu’ils aiment ou non le fantastique, car je trouve que l’entrée se fait en douceur !

Je suis entièrement d’accord avec cette citation du magasine Lire : »On entre dans un roman de Jean-Claure Mourlevat comme dans un rêve »