Ma vie en or – Roman jeunesse humoristique

Ma vieMa vie en or

Emmanuel Bourdier

Nathan (2016)

* * * * *

Hippo a deux amis, Louison et Sara. Avec eux, il rêve, il joue, il rigole et ils organisent ensemble de magnifiques concours de crachats de noyaux de cerises… Jusqu’au jour où en rentrant de l’école un peu penaud à cause d’un mauvais bulletin de notes, il trouve ses parents totalement excités car ils ont gagné au loto !

Et ça va changer bien des choses dans la vie d’Hippo… En premier, il n’ira plus à l’école. Pourquoi faire ? Passer son bac -pas la peine !-, faire des études -à quoi bon ?-, pour apprendre un métier ? Pas la peine !! Lui explique son père. Mais l’ivresse du début laissera vite place à un certain ennui…

* * * * *

Un petit roman agréable à lire, avec beaucoup d’humour et qui interroge sur le sens de la vie. Qui n’a jamais rêvé d’être riche ? Mais Hippo se rend vite compte que l’argent n’est pas tout, et que ce qu’il veut, lui, ne s’achète pas…

Les quelques dessins (1 à 2 par chapitre) en noir & blanc illustrent parfaitement le côté humoristique de l’histoire !

* * * * *

Du même auteur, nous vous avons déjà présenté : “Le caméléon et les fourmis blanches” et “En 6ème A un pied au collège

Le site de l’illustrateur Robin

Ma vie en or a reçu deux Prix littéraires :

Le Prix Lecture de la ville de Massy (600 élèves de CE2) et celui des écoliers de Rillieux-la-Pape

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le caméléon et les fourmis blanches

Le caméléonLe caméléon et les fourmis blanches

Emmanuel Bourdier

Collection Encrage

Éditions La joie de lire (2015)

***

Casimir Feunard est un professeur des écoles (comme on dit maintenant, moi je préférais “instit” c’était moins impressionnant) gentil, un peu paumé, pas très heureux…

Un jour, un peu par hasard, Issa, jeune malien d’une dizaine d’années va faire irruption dans sa vie. Ils vont s’apprivoiser mutuellement, tout doucement, apprendre à se connaître, à s’apprécier. Jusqu’au jour où…

***

Pour être tout à fait franche, ce bouquin traîne dans ma PAL depuis des mois (au moins 5 !!). Et je l’avoue, j’ai un peu honte. Honte de m’être laissée décourager par un titre intrigant certes, mais pas très attirant (pour moi, s’entend !) et par une couverture jolie, oui, mais aux couleurs froides et qui ne m’a pas interpellée plus que ça…

Travaillant en bibliothèque je devrais pourtant savoir que les plus belles pépites ne sont pas forcement celles qui brillent le plus au premier abord !

Et vraiment, il aurait été dommage de passer à côté de ce roman, petit par la taille (140 p.) mais si grand en émotions !! Le thème est malheureusement très actuel (l’immigration, les “sans-papier”)

L’alternance des voix, un chapitre celle de Casimir, l’instit, le chapitre suivant celle d’Issa, le jeune Malien donne un ton particulier que j’ai beaucoup aimé.

Un très joli roman que je regrette vraiment de ne pas avoir lu plus tôt !

***

Site de l’éditeur La joie de lire

La collection “Encrage