La revanche des princesses d’Anne-Fleur Multon, Alice Brière-Haquet, Carole Trébor, Clémentine Beauvais, Charlotte Bousquet et Sandrine Beau

Des princesses hors normes, qu’elles soient de sang bleu ou jeunes filles rebelles. Un recueil délicieusement féministe!

Roman illustré à partir de 8 ans

La revanche des princesses

d’Anne-Fleur Multon,
Alice Brière-Haquet,
Carole Trébor,
Charlotte Bousquet,
Sandrine Beau
et Clémentine Beauvais

 

Editions Poulpe fictions,
illustrations de Kim Consigny
14,95 euros

Thèmes: conte, féminisme, humour, princesses rebelles

 

« 6 grandes voix de la littérature de jeunesse. 6 histoires de princesses audacieuses et décalées!

Parce que les princesses ne sont pas toutes de belles endormies, de délicates rêveuses, de romantiques filles sages, ou pas seulement, ou pas toujours… Les princesses prennent leur revanche!

Ici, lassées d’attendre qu’un prince vienne enfin les rejoindre, elles partent elles-mêmes à l’aventure! Tour à tour espiègles, courageuses et rebelles, au théâtre comme en forêt profonde, rien ne les arrête.

Un beau recueil richement illustré à offrir aux lecteurs à partir de 8 ans, signé par 6 autrices:

Sandrine Beau: «Tapisserie, jarrets dodus & dragon rugissant»,

Clémentine Beauvais: «La Belle et la Bête»,

Charlotte Bousquet: «La Flamme de cristal»,

Alice Brière-Haquet: «#Charming»,

Anne-Fleur Multon: «La Princesse est en colère»,

Et Carole Trébor: «La Princesse aux mille et un reflets». »

 

« La revanche des princesses » est une très  belle découverte ! Ce recueil fait parfaitement écho à l’actualité, les jeunes femmes présentées ici se battent pour le droit des femmes en général puisque leurs revendications ne concernent pas uniquement la royauté.

Elles crient haut et fort leur ras-le-bol et n’hésitent pas à bousculer les codes pour faire valoir leurs droits. Notamment le droit de ne pas être une belle poupée qui attend patiemment l’arrivée du prince charmant. Mais aussi le droit de ne pas être parfaite en toutes circonstances (j’ai beaucoup ri en lisant le passage où une certaine princesse refuse de s’épiler les jambes).

Dans « La revanche des princesses », ces dernières démontrent qu’elles sont maîtresses de leur propre vie. Peu importe les dangers qu’elles encourent et les détracteurs qu’elles rencontrent.

Originalité supplémentaire: les différents tons des récits. En effet, étant donné qu’il y a six histoires, il y a bien évidemment six styles différents. Les autrices apportent leur vision du monde et du combat à mener. On passe de l’humour à la contestation sans que le dessin n’en pâtisse.

En effet, Kim Consigny retranscrit à merveille l’atmosphère de chaque univers dans ses illustrations. Illustrations d’ailleurs très douces, aux multiples détails. Les jeux d’ombre insufflent le dynamisme nécessaire, les couleurs deviennent donc superflues. C’est pourquoi le fait que tous les dessins soient en noir et blanc, excepté l’illustration de couverture, n’est pas déplaisant.

De l’humour il y en a donc à revendre dans »La revanche des princesses » mais aussi des messages forts pour les petites lectrices, petites princesses en devenir.

A dévorer sans modération!

~Melissande~

 

+ Une autre histoire de princesses modernes à découvrir ici

+ Clémentine Beauvais nous parle de son héroïne

+ Le site de l’éditeur (avec une vidéo de présentation et un extrait)

+ D’autres livres des autrices présentés sur Délivrer des Livres : Carole Trebor, Clémentine Beauvais, Sandrine Beau, Charlotte Bousquet – que de chouettes auteures dont nous avons présentés plein de supers livres très variés au fil des années !

Nous suivre et partager :
error0

Ce feu qui me consume #InLove

Charlotte Bousquet - Ce feu qui me consume.Roman pour adolescents
adaptation libre

Ce feu qui me consume

de Charlotte Bousquet

Rageot, 2015
In Love, 176 pages

Rageot lance une nouvelle collection In Love, dans laquelle des auteurs actuels se lancent dans la réécriture très libre et moderne des grands classiques romantiques. Nathalie vous a d’ailleurs présenté le titre inspiré des Hauts de Hurlevent, Le vent te prendra.

Fidèle à mes amours classiques, c’est l’adaptation de la Dame aux Camélias, d’Alexandre Dumas fils que j’ai découvert.

Dans l’Italie actuelle, romantisme oblige, un jeune bourgeois pris dans le carcan imposé par ses parents, a le coup de foudre pour une jeune dresseuse équestre, qui brûle sa vie par les deux bouts, s’épuisant de fêtes en fêtes alors qu’elle est gravement malade. Il va tenter de l’aider à reprendre son souffle, tout en trouvant lui-même son chemin.

Si l’on connaît le roman d’origine, on imagine assez bien le déroulement, pourtant la plume de Charlotte Bousquet nous entraine dans sa vision de l’histoire et l’on oubli Dumas pour se prendre à espérer… L’auteure a d’ailleurs choisi de jouer sur cet espoir puisqu’elle propose une fin alternative. Pourtant si j’aime garder espoir, je n’ai pas trouvé cette façon de procéder très pertinente… mais quel difficile choix pour l’auteur que d’accepter la fin écrite par un autre finalement !

Séduite par ce titre je pense proposer la collection à mes grands collégiens, car s’ils sont souvent encore un peu jeunes pour s’intéresser à ces titres classiques, cela permet une belle entrée dans l’univers de ces histoires. De plus cela donnera sans doute envie à certains d’aller plus loin, vers l’original, même si ce n’est qu’au lycée.

Et vous que pensez-vous des adaptations libres et modernes des romans classiques ?

Nous suivre et partager :
error0

Collection Rageot Romans #Concours

Aujourd’hui c’est en partenariat avec Rageot qu’a lieu le concours du calendrier de l’avent !

L’occasion de vous remettre mon avis sur un roman, et de vous en présenter 3 autres, dans la collection Rageot Romans. Cette collection s’adresse aux lecteurs de 8 à 13 ans, avec des textes variés !

Courir avec des ailes de géant

d’Hélène Montardre

Glenn a 8 ans. Il court chaque jour avec son père, au bord de la mer, en Australie. Au début avec ses frères, et puis, au fil des années, seul avec son père. Ensemble, ils courent de plus en plus loin, découvrent Sydney et le plaisir de courir. Quand son père décède, Glenn déménage en France, pays de sa mère, et a du mal à continuer à avancer. La course lui permettra de garder un lien avec son père…

Cette histoire semble très légère dans ces premiers chapitres où l’on suit Glenn qui fait des aller-retour en courant pour ne pas laisser derrière lui son petit frère qui n’aime pas courir. Une découverte de cette famille et de leur vie, entre anglais et français. La mort arrive sans prévenir et tout le monde de Glenn est chamboulé. Si le ton reste simple, on sent entre les mots toute la douleur de Glenn. L’arrivée en France se fera dans la douleur pour lui, qui n’arrive même plus à parler français. Il n’y a que quand il court qu’il se sent encore vivant.

Sans avoir le point de vue des autres protagonistes, on sent bien la douleur de la mère, devenue sur protectrice, et les réactions très différentes des frères. L’écriture d’Hélène Montardre nous permet de voyager de Sydney à Toulouse, mais aussi dans le coeur d’un jeune coureur… L’histoire est complète, elle offre sport, rebondissement, humour, sentiment et surtout une vraie et belle fin.

Un roman simple et touchant, qui place la course au coeur du monde de cet enfant qui avance peu à peu vers l’âge adulte…

A l’oreille d’Atlas 

de Charlotte Bousquet

Une autre auteure jeunesse de talent, qui nous offre ici un roman autour de la passion des jeunes cavaliers !

Pénélope, suite à un pari, doit d’Atlas, un cheval gris qui botte, mord et effraie tous les cavaliers…. Pourquoi est-il si rétif ? A-t-il un secret ? Et parviendra-t-elle à établir le contact avec lui ? En suivant Pénélope on va découvrir le monde de l’équitation, mais surtout apprendre à connaître Atlas. Leur histoire s’écrit doucement, au fil des mois… Pénélope est une adolescente attachante qui va se battre pour ce cheval, mais qui va aussi partager avec nous ses histoires de collège. Ses disputes avec les pestes de son club et son amitié naissante avec Neo, un jeune rebelle de sa classe qui se fait mettre à la porte de la plupart des cours. Que cache-t-il derrière ses dessins et ses injures ?

Un joli roman autour de l’univers équestre, mais avec un parallèle intéressant autour d’un jeune garçon. Un roman pour les fans de chevaux bien sûr, mais qui plaira plus largement !

Quatre soeurs à New-York

de Sophie Rigal-Goulard

Un roman pétillant d’énergie, très girly, autour de 4 soeurs et leurs parents qui vont passer les vacances à New-York. Découverte de la ville, rencontre avec de jeunes américains, mais aussi marathon, concert et oeuvre caritative, ce roman offre de nombreux thèmes sans jamais s’essouffler. Un récit vivant, plein d’entrain, d’amitié, d’amour…

Retrouvez les quatre soeurs dans d’autres aventures avec : Quatre soeurs en vacances, et Quatre soeurs dans la tempête !

Clémentine et la lettre secrète

de Sara Pennypacker et Maria Frazee

Un roman très drôle autour d’une jeune fille, Clémentine, bien décidée à tout faire pour que son maître ne gagne pas un concours qui le ferait partir pour l’Egypte. Clémentine est une jeune fille adorable, mais terriblement espiègle, prête à tout pour réussir dans ce qu’elle entreprend… sauf que souvent, ça tourne mal…

Retrouvez cette adorable Clémentine dans d’autres aventures avec : Clémentine, notre amie à tous, Une surprise pour Clémentine, La folle semaine de Clémentine, et Clémentine a tous les talents !

Concours

Tentez de gagner ces 4 romans !

Lot 1 : deux romans, au choix dans ces 4 titres
Lot 2 : 1 roman 
Lot 3 : 1 roman

en partenariat avec les éditionsRageot

Pour participer il vous suffit de répondre en commentaire aux deux questions suivantes :
1-  Quel livre vous tente le plus dans le catalogue Rageot romans ?

2- Classez ces quatre titres par ordre de préférence, cela me permettra de répartir les lots entre les gagnants !
Courir avec des ailes de géant, Clémentine et la lettre secrète, Quatre soeurs à New-York et A l’oreille d’Atlas.

 

+ Chances supplémentaires
* Suivre Rageot
* Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Pinterest
* Relayer ce concours (donner le lien direct)
* S’incrire à la newsletter (colonne de droite)
* Commenter ailleurs sur le blog (hors concours)
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)

*~*~*

Concours ouvert du 17 au 29 décembre, France M. Règlement
Retrouvez tous les concours du Calendrier de l’avent !

Bravo à
1- Tituce : 
Courir avec des ailes de géant
et Clémentine et la lettre secrète
2- Annette 
A l’oreille d’Atlas
3- Schtroumfet
4 soeurs à New York

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

RDL ~ BD 2013

Comme pour les romans et albums, voici un article pour rattraper un peu mon retard de chroniques de bandes dessinées et mangas.

La Quête d’Ewilan

1 d’un monde à l’autre

de Lylian et Laurence Baldetti
d’après l’histoire de Pierre Bottero

Je ne suis généralement pas fan des adaptations en bande dessinée, souvent très loin de mon imaginaire. Et puis dans le roman La Quête d’Ewilan les quelques illustrations de Thouard avaient déjà donné le ton. Pourtant j’aime tellement ce roman que je n’ai pas pu m’empêcher de dévorer cette bande dessinée. Et j’ai finalement bien fait car l’ensemble est à la fois fidèle et agréable!

On suit de façon très littérale le premier tome de la Quête d’Ewilan, et tous les événements et personnages importants sont là, sous nos yeux. Les auteurs ont réussi de la pari de s’approprier cet imaginaire tout en restant totalement dans l’esprit du roman. Bien sûr les descriptions de Bottero manquent un peu, bien sûr la poésie est moins présente, mais ce premier tome est une réussite qui permet de replonger dans l’univers d’Ewilan!

Glénat, 2013

Fanfulla 

de Mino Milani

et Hugo Pratt

Fanfulla da Lodi est un personnage qui prend place en 1527, pendant la 7ème guerre d’Italie. Il s’engage ensuite dans les ordres, avant de reprendre de nouveau les armes. Une histoire qui prend place dans l’histoire italienne, en suivant sont cours.

Hugo Pratt et Mino Milani colaborent pour raconter cette histoire dans une publication par épisode, dans un journal italien. Cette nouvelle édition de Rue de Sèvres, avec une mise en couleur, permet de mieux appréhender cette histoire.

Si le personnage de Fanfulla est plutôt attachant, j’ai toujours beaucoup de mal avec les albums d’Hugo Pratt et celui ci n’a pas fait exception. Si l’ensemble est très rythmé, avec de l’action et une réflexion sur la société les illustrations sont souvent brouillons, les personnages difficiles à reconnaitre. Voilà qui ne correspond pas du tout à mon peu de mémoire visuelle.

Un album intéressant mais qui n’a pas su m’enchanter.

Rue de Sèvres, 2013

+ L’avis de Mo 

 

Pietrolino : l’intégrale

de Jodorowsky

et Boiscommun

Pietrolino, mime, lutte silencieusement contre l’occupation de la France. Cet album hommage de Jodorowsky au mime Marceau est touchant. Les illustrations subliment cette histoire qui nous fait découvrir l’histoire d’un homme ravagé, un homme amoureux. Il est très difficile d’en parler tant cet album double regorge de petites merveilles d’illustrations qu’il faut voir. Les visages des personnages notamment rendent parfaitement les expressions.

Un hommage magnifique, touchant et en même temps la découverte d’un homme et d’une époque. A découvrir!

Les Humanoïdes Associés, 2007
2011 pour l’intégrale

Rouge Tagada

de Charlotte Bousquet

et Stéphanie Rubini

Une jolie couverture rouge, une tranche rouge, des pages roses entre les chapitres, le ton est donné, celui de l’amour. L’intrigue se place dans une classe de 4ème. Notre narratrice nous raconte sa vie quotidienne, sa vie d’élève mais surtout son amitié avec Layla et leur passion pour le théâtre.

Layla et moi on était différentes […] ça se voyait sur notre visage qu’on était dans une bulle, une bulle qui sentait  le caramel et le pain d’épice, les fous rires et les déguisements, les rêves éveillés, les histoires de princesses et d’exploratrices, de grande photographe et de comédienne la plus célèbre du monde.

Alex et Layla. Layla et Alex. Deux inséparables mais pourtant avec l’adolescence l’amour pointe son nez, sous la forme d’un garçon au nom de caleçon. Le petit ami de Layla, le cauchemar d’Alex. Un garçon qui les sépare, pourtant les sentiments restent intacts.

Un magnifique album tant pour ses illustrations très expressives que pour son histoire, touchante et qui permet d’aborder, délicatement, l’homosexualité. A découvrir et faire découvrir!

Gulf Stream éditeur, 2013

Ils en ont parlé aussi  #LetterBee #Liyah #jerome #Thalie #Mlle Mathilde

 

 Bonne résolution 2014 !

Pour éviter que cela ne se reproduise en 2014, je vais essayer de me motiver à faire chaque dernier jour du mois une ronde des livres avec les livres dont je n’aurais pas eu le temps de vous parler et qui risque de passer à la trappe sans cela. Joignez-vous à moi, il est bien connu que les bonnes résolutions ne peuvent se tenir qu’à plusieurs ;)

Nous suivre et partager :
error0