Le yark ♥

Le Yark♥ Le Yark ♥

Bertrand Santini

Laurent Gapaillard (ill.)

Grasset Jeunesse (2011)

♥♥♥♥♥

Présentation de l’éditeur : Le Yark aime les enfants. D’un amour si gourmand que les malchanceux qui croisent son sourire peuvent faire une croix sur leur avenir !

Mais sous leurs airs féroces, les monstres dissimulent toujours quelques faiblesses fatales pouvant les mener à leur perte. King Kong avait le coeur sensible, Dracula redoutait le soleil, le Colosse avait les pieds d’argile…

Le Yark, lui, a l’estomac fragile. Son ventre délicat ne tolère que la chair d’enfants sages, un peu comme les vieux, qui avec l’âge, ne digèrent plus que le potage.
En effet, les bêtises modifient la composition chimique de l’enfant. Quand il commet une mauvaise action, son cœur distille un poison violent et sa chair devient plus toxique que le venin d’une vipère aspic.

♥♥♥♥♥

Mon avis : Moi, rien qu’à lire la présentation de l’éditeur, j’en avais déjà l’eau à la bouche…  Et le reste est à la hauteur ! Des rimes, de l’humour et de la fantaisie, j’adore !! Et, une fois encore, c’est une histoire qui doit être un vrai régal à lire à voix haute.

Les illustrations, à l’encre noire (et qui me font penser à certaines illustrations de Gustave Doré), réussissent à être tout à la fois drôles et effrayantes… J’ai passé un très bon moment à lire ce trop court roman, car c’est bien le seul défaut que je lui ai trouvé, il est trop court !

Le Yark Main

♥♥♥♥♥

Bertrand Santini est un auteur que j’ai découvert il y a peu, grâce à son roman très amusant « Le journal de Gurty » paru cette année dans la collection Pépix aux éditions Sarbacane.

Et si mon avis ne vous a pas convaincu, je vous invite à lire celui de la soupe de l’espace (avec plein d’illustrations).

Le Yark fait également partie de la sélection Ricochet.

Voir aussi l’avis plus qu’enthousiaste (et elle a raison !) de Noukette et j’arrête là parce que Noukette propose déjà plein de liens en bas de son article en fait !!

SignatureNat

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Le journal de Gurty #Pépix

Le JournalGurtyjournal de Gurty

T.1 : Vacances en Provence

Bertrand Santini/Gurty

Collection Pépix

Éditions Sarbacane (2015)

Quand j’étais petite, je croyais que je m’appelais « Arrête ». Mais c’était parce qu’on me criait tout le temps « Arrête ! ». Maintenant, je sais que je m’appelle Gurty, et tant mieux : c’est plus joli.

Mon avis : La narratrice, Gurty, petite chienne pleine de vie, nous raconte ses vacances en Provence avec son humain Gaspard, un humain gentil, joueur, fidèle et propre. En quelques 23 chapitres (pour 125 pages) Gurty nous présente ses amis (Fleur, la petite chienne qui n’est pas normale, mais il ne faut pas se moquer !), ses ennemis (Tête de fesses le chat d’à côté et l’écureuil qui fait hi hi), nous parle de son presque voyage en Chine, de ses pipis pour marquer son territoire, de la volupté de se rouler dans le caca… Mais surtout, surtout, Gurty nous fait bien rigoler ! Et les dessins sont un régal (voir la tête de « Fleur » p.22 ou encore celle de « Tête de fesses » le chat p.16).

Et en plus, à la fin du livre, il y a « Les carnets de Gurty » des jeux, des recettes, des tests mais aussi les bons conseils de Gurty pour que votre chien soit fier de vous ! Blague à part, on sent d’ailleurs que l’auteur est sensible à « la cause animale » : Il y a effectivement ces fameux conseils (p.138/139) qui sous des airs amusants ont l’air tout à fait intelligents (Je ne suis pas une poupée : un bon maître ne déguise jamais son chien avec pulls (…) Que ceux qui veulent jouer à la poupée aillent s’acheter des poupées, non mais !) ou encore quand Gurty nous parle de Fleur et du pourquoi de son problème (dont il ne faut pas se moquer !) C’est raconté avec humour mais c’est un passage triste…

Il y a aussi l’écureuil qu’il ne faut pas toucher (pourtant, il est agaçant !) et le rat que Gurty n’aurait pas dû tuer parce que c’est un animal comme elle, dit son humain (pas comme moi dit Gurty, lui il est moche et noir alors que moi je suis belle et en couleurs !)

Bref, avec Gurty, vous allez bien rigoler (parfois être un peu dégoûté aussi… voir l’histoire du chichi ! Ou celle du caca…) et en prime ça peut même faire réfléchir ! Si avec tout ça vous ne courrez pas l’acheter…

SignatureNatMoi je suis contente, non seulement j’ai bien ri avec Gurty, mais j’ai découvert une nouvelle collection (Pépix) qui à l’air fort sympathique et un nouvel auteur (ben oui, on ne peut pas tout connaître non plus !) dont le livre jeunesse précédent (le Yark) m’a l’air également très intéressant et pourrait bien rejoindre ma PAL incessamment…

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k