Saint-Barthélémy – BD historique

Saint

BD historique Ado/Adulte

SAINT-BARTHÉLÉMY ♥

Pierre Boisserie & Éric Stalner

Les Arènes (2018)

*****
Intégrale
*****

Nous sommes en 1562 dans le Sud Ouest de la France. Élie, futur Baron de Sauveterre est adolescent lorsqu’il tue son premier homme. Il le fait pour venger la mort des « gens » de son père, tués par les hommes du Duc de Guise parce qu’ils étaient Protestants. Quand ils retournent au château, c’est pour s’apercevoir que les deux jeunes enfants du Baron, Clément et Loïse, ont été enlevés. Le Baron ayant décidé que c’était la volonté de Dieu, Élie part seul à la recherche de son frère et de sa sœur.

*****

La Saint-Barthélémy, qui ne connaît pas ?

La petite histoire (un secret de famille) et la grande histoire (le massacre de la Saint-Barthélémy) se mêlent intimement dans cette belle bande dessinée. C’est une bd historique, certes, mais pas seulement. Ceci dit, si vous êtes allergique à l’hémoglobine, passez votre chemin, le thème étant tout de même la guerre entre Catholiques et Protestants, dans certaines pages, le sang coule à flots et la mort rôde…

Par contre, pas d’inquiétude, même si vous n’êtes pas très bon en histoire (comme moi !), vous pouvez parfaitement prendre plaisir à lire cette bd. Et vous pourrez même comprendre toutes les magouilles politiques de Catherine de Médicis et de ses conseillers.

Je ne sais pas si la reconstitution de Paris est fidèle, mais elle est splendide ! Les dessins sont magnifiques, que ce soient les bâtiments, les costumes ou l’expression des visages. J’habiterais bien le Château de Sauveterre !!

Mais que de morts au nom d’un Dieu qui n’est qu’Amour…

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avons déjà présenté :

De Pierre Boissière : Dantès (3ème bd présentée)

D’Éric Stalner : Blues 46, La zone et L’or sous la neige

Sur le même thème, avez-vous vu le magnifique film de Patrice Chéreau, « La Reine Margot » (il date de 1994)

Cette semaine nous sommes chez Noukette

Nous suivre et partager :
error0

Paris 2119 – BD SF Ado/Adulte

Paris

Paris 2119
Zep & Bertail

Rue de Sèvres (2019)

*****

Présentation de l’éditeur : Paris, 2119. La Ville Lumière n’est plus qu’une cohabitation de quartiers délabrés face à un Paris musée transformé par un art brut qui a mal vieilli. Les clones, les drones et les hologrammes envahissent les espaces privés et publics. Pourtant, quelques éléments du XXIe siècle perdurent encore, tel que le métro, essentiellement squatté par les laissés-pour-compte. Désormais, la plupart des gens se déplacent via le Transcore, cabine individuelle de téléportation proposée à chaque coin de rue. Tristan Keys vit dans ce monde dont il rejette la déshumanisation. Tel un marginal, il continue à prendre le métro, à marcher dans les rues, contrairement à sa compagne Kloé, adepte de la téléportation intercontinentale.

*****

Je ne sais plus chez qui j’ai découvert cet album…

Mais c’est chez un de mes petits camarades du mercredi, ça c’est sûr ! C’est la couverture qui m’a tout d’abord attirée, je la trouve magnifique ! J’ai cherché si Dominique Bertail avait un blog ou un site, mais je n’ai pas trouvé…

Je trouve les dessins très beaux, il y a une ambiance « fin du monde » très particulière et l’histoire est plutôt  flippante… Car même si on est encore loin d’utiliser des « Transcore », les nouvelles technologies avancent très très vite et ce n’est pas toujours pour me rassurer ! J’ai entendu hier que des milliers de Suédois se faisaient implanter des puces électroniques dans la main pour ouvrir leurs portes ou payer leurs achats… Je suis peut-être de la « vieille école » mais  ça ne me plaît pas du tout.

Pour en revenir à Paris 2119, cette bd pose pas mal de questions. Écologique : « Depuis le programme de désinfection de l’atmosphère, il pleut tout le temps ». Ou encore sur la vidéo surveillance (le « flicage »), ou sur l’abêtissement des masses.

La seule chose qui m’ait déçu en fait, c’est qu’elle ne soit pas plus longue, ou qu’il n’y ait pas un tome 2 ! Mais qui sait ?

*****

Feuilleter les premières pages sur le site de l’éditeur

Les autres avis : Stephie, Antigone, Soukee, Mylène , Blondin, SurMesBrizées

De Zep, Sophie vous avait présenté : Une histoire d’hommes

Cette semaine, nous sommes chez Moka, au milieu des livres

Nous suivre et partager :
error0

La ballade de Dusty – Diptyque

ballade

La ballade de Dusty
T1 : Bertha wagon à bestiaux

Ducoudray & Aris

Grand Angle
Bamboo (2018)

*****

Dorothy, Dusty pour les intimes, attend le retour de son père avec impatience. Voilà 10 mois qu’il est parti pour Washington pour parler ahttps://media.nouvelobs.com/ext/uri/ureferentiel.nouvelobs.com/file/15403873.jpgu Président Roosevelt. Et cela fait maintenant 4 mois que Dusty, ses frères et sœurs et sa mère n’ont plus du tout de nouvelles.

Ce jour là, c’est le pompon. La banque vient saisir leur maison et tout ce qu’elle contient, c’est à dire pas grand-chose… Ils sont recueillis par des voisins compatissants, mais Dusty décide alors de partir à la recherche de son père, à Washington. En chemin, elle va rencontrer des vagabonds du rail, les hobos, le modèle d’une photographie qui deviendra mondialement célèbre, rencontrer deux bandits très connus et immortalisés par Gainsbourg, ainsi que Tom Joad, des raisins de la colère (interprété par Henri Fonda – Magnifique !)… Et beaucoup d’autres clins d’œils encore !

*****

Il y a beaucoup d’action, de rebondissements, trop peut-être.

 

On n’a pas le temps de faire vraiment connaissance avec les personnages, Dusty mis à part, puisqu’on la suit en permanence, mais même elle, on ne la « connait » pas. Et je trouve que c’est un peu dommage…

Beaucoup des personnages rencontrés ont existé, ou sont des personnages connus aux États-Unis. Bertha « wagon à bestiaux » par exemple, est un personnage de film et de roman : Bertha Thompson dite Boxcar (wagon de marchandises).

J’ai bien aimé le dessin et les couleurs, même si par moments j’ai trouvé les expressions un peu « figés ». J’avais été attirée par la couverture.

En bref, j’ai passé un bon moment, c’est divertissant, mais je regrette vraiment le manque de profondeur des personnages. Je lirai quand même le tome 2, en espérant qu’il soit plus approfondi que le premier !

Une belle histoire et beaucoup de rencontres, hélas trop brèves.

*****

Cette semaine nous sommes chez Stephie, pour Mille et une frasques…

Une bd qui participe également au Challenge Petit Bac chez Enna – catégorie Prénom

Nous suivre et partager :
error0

Edmond – Bande dessinée théâtrale ♥

EdmondOu les aléas de la création théâtrale…

BD Ado/Adulte

EDMOND ♥

Léonard Chemineau

D’après la pièce d’Alexis Michalik

Rue de Sèvres (2018)

*****

Paris. 1895. Edmond a 27 ans, il est marié, a deux enfants et c’est un jeune poète, qui, comme le dit gentiment un critique, ne fait que des « fours »… Heureusement pour lui, il est « parrainé » par la grande Sarah Bernhardt. Après une représentation, assez catastrophique, de sa dernière pièce, « La princesse lointaine », il n’arrive plus à écrire… Pendant deux ans, il va chercher l’inspiration sans la trouver. Il va la « retrouver » par hasard, en entendant un patron de bistrot mettre dehors un client désagréable. Et c’est le début de « Cyrano de Bergerac », car Edmond, c’est bien entendu Edmond Rostand !

*****

Quel plaisir ! Mais quel plaisir de lire cette bd ! Je me suis régalée.

Ça m’a donné envie de relire la pièce d’Edmond Rostand.

Et j’ai aussi envie d’aller voir celle qui a été à l’origine de cette bande dessinée (et qui a reçu, au passage, 5 molières en 2017).

De (re)voir le film de Jean-Paul Rappeneau avec Gérard Depardieu sorti en 1990 et de voir, aussi, le film (extrait ci-dessous) réalisé par Alexis Michalik et qui est sorti en 2019.

C’est une histoire rythmée, très dynamique et vraiment très drôle. De péripéties en quiproquo, la façon dont « Edmond » réussi à écrire sa pièce ne peut que forcer l’admiration ! Tous les lecteurs à qui je l’ai conseillé l’ont adoré.

*****

Voir quelques pages de cette bd sur le site de l’éditeur

Du même auteur, nous vous avons déjà présenté : Le travailleur de la nuit

Le blog de l’auteur

Le texte de la pièce « Cyrano de Bergerac » d’Edmond Rostand

Elles m’ont donné envie de lire cette bd : Audrey, Mylène, Soukee

Cette semaine, nous sommes chez Noukette

La pièce se joue toujours au Théâtre du Palais-Royal.

Extrait du film (sorti le 9 janvier dernier)

Nous suivre et partager :
error0