Communardes ! BD d’aventure historique

communardesBD d’aventure historique

COMMUNARDES !

Lupano &

Jean / Mazel / Fourquemin

Vents d’Ouest

Glénat (2015/2016)

*****

Nous sommes en 1871, année de “La Commune de Paris“. Les parisiens se soulèvent contre leur gouvernement et celui-ci doit s’exiler à Versailles. Le conflit va durer deux mois dont une semaine de combats sanglants. Une jeune femme russe d’à peine 20 ans, Élisabeth Dmitrieff, est envoyée par Karl Marx à Paris pour l’informer sur le déroulement des conflits. Mais cette belle aristocrate ne va pas se contenter d’un rôle d’observatrice. Elle va monter l’Union des Femmes pour la défense de Paris et l’aide aux blessés et s’engager dans la bataille. Ce que réclament les femmes ? Ni plus ni moins qu’avoir les mêmes droits que les hommes ! Mais Élisabeth va trop vite, elle fait peur même à ses meilleurs soutiens. (Tome 1)

*****

  1. L’aristocrate fantôme avec Jean comme illustrateur (2015)
  2. Les éléphants rouges illustré par Lucy Mazel (2015)
  3. Nous ne dirons rien de leurs femelles… Illustrations de Fourquemin (2016)

*****

Les couvertures dont le tour ressemble à une vieille affiche et que je trouve très belles, ont tout de suite attiré mon œil. J’ai d’ailleurs bien aimé le dessin des 3 tomes, même si j’ai parfois eu un peu de mal à reconnaître certains visages dans celui dessiné par Jean.

Lupano a signé le scénario des trois BD sorties à ce jour (série en cours ?) mais à chaque fois c’est un dessinateur différent qui se charge des illustrations. Les histoires m’ont non seulement beaucoup plu, mais elles m’ont donné envie d’en savoir plus sur cette période qu’à vrai dire je ne connais que de nom.

Les albums constituent chacun une histoire complète.

Il est cependant préférable de les lire dans l’ordre car on retrouve des personnages d’un tome à l’autre.

Chaque album propose une histoire de femmes, des communardes qui se sont battues à côté des hommes. Ces premières féministes revendiquaient l’égalité salariale (les femmes à cette époque étaient payées 50% de moins que les hommes et devaient avoir l’autorisation de leur mari pour travailler), le droit de vote, la reconnaissance de l’union libre et les mêmes droits pour les familles, le droit à l’éducation pour les filles

Bref, des choses qui ne sont pas tout à fait réglées encore aujourd’hui dans le monde !!

Pour en savoir plus sur la commune de Paris :

le site de Michèle Audin (avec une chronologie)

Celui de Raspou Team

Côté dessin, j’ai préféré les illustrations de Lucy Mazel ou celles de Fourquemin à celles de Jean.
Une belle série que je continuerai !

*****

De Wilfried Lupano, nous vous avons présenté : Le singe de Hartlepool (Sophie) (Nathalie), Ma révérence, Les vieux fourneaux, Un océan d’amour

De Lucy Mazel, le magnifique Edelweiss

Et de Xavier Fourquemin : Le train des orphelins, Miss Endicott

Nous suivre et partager :

Celle que je ne suis pas – l’histoire de Valentine

ValentineManga : 1er tome d’une trilogie
L’histoire de Valentine

Celle que je ne suis pas

Vanyda

Dargaud (2008)

*****

“Celle que je ne suis pas” raconte le quotidien de Valentine. Elle a 14 ans, est en dernière année de collège et est secrètement amoureuse d’un garçon, Félix. Elle vit seule avec sa mère. Comme beaucoup d’ados, elle se cherche, cherche sa place. On suit son quotidien à la maison, affalée sur le canapé devant la télé, ou allongée sur son lit. Elle est plutôt passive de manière générale, que ce soit avec sa mère ou ses amies. Comme endormie. Avec ses amies, elles ont des conversations de jeunes adolescentes. Elles parlent des garçons, de leurs vacances ou de leurs weekends, de la future boum du collège. Certaines fument ou boivent. Pas Valentine. On suit toutes ses pensées. Elle se met à sortir avec un garçon alors qu’elle rêve d’un autre.

*****

De Vanyda, je n’ai lu qu’une BD “Entre ici et ailleurs” que j’avais bien aimé.

Il ne se passe pas grand-chose dans ce quotidien. C’est une jeune fille de 14 ans plutôt sérieuse, qui va au collège, travaille bien et est amoureuse. Rien de très passionnant, mais pourtant on s’attache à Valentine. On aimerait juste la voir se bouger un peu plus, comme la plupart des ados !

Bref, une bd agréable et un personnage auquel on croit. Et auquel s’identifieront probablement beaucoup de jeunes ados.

Je ne suis pas adepte du dessin type “manga”, mais le trait de Vanyda est très doux (comme l’histoire d’ailleurs) et passe bien. Si je mets la main sur le tome 2, je le lirais avec plaisir.

*****

Le blog de Vanyda

Nous suivre et partager :

Les beaux étés – BD 5 tomes

beauxBande dessinée tendre et nostalgique

LES BEAUX ÉTÉS

Zidrou & Jordi Lafebre (ill.)

Dargaud

*****

T1 : Cap au sud ! 1973 : Quand “La maladie d’amour” était numéro 1 sur toutes les radios (2015)

T2 : La Calanque 1969. (2016)

T3 : mam’zelle Estérel. 1962 : Quand on dansait sur “Let’s Twist Again” ! (2017)

T4 : Le repos du guerrier. 1980 : L’année où Lio chantait “Le banana split”. (2018)

T5 : La fugue. 1979 : Pink Floyd cartonnait avec THE WALL (2018)

*****

Toute la famille attend le père pour partir en vacances. Voilà déjà 3 jours que tout le monde est prêt et attend qu’il ait terminé la mise en couleurs de sa dernière bd… Et puis c’est enfin le moment du départ !! L’excitation est à son comble dans la famille Faldérault. Tout le monde grimpe dans la 4L rouge et c’est parti pour un mois de vacances dans le sud, au soleil !!

En passant par les petites routes bien sûr. Avec des pique-niques au bord de la rivière et du camping sauvage. Chaque année apportant son lot d’aventures, de surprises, de beaux et bons moments !

beaux

*****

Croyez moi sur parole, si vous avez vécu ses années là, plein de choses vont vous revenir ! A commencer par les airs des chansons…  “Banana, Banana, Banana split ! ” ou encore “La maladie d’amour…”

En décembre 2016, je vous avais brièvement parlé des deux premiers tomes de cette série que je n’avais jamais terminée. C’est chose faite ! La seule chose qui m’ait un peu “gênée” c’est que les époques sont totalement mélangées ! Mais l’avantage, c’est que vous pouvez les lire dans l’ordre que vous voulez…

Beaucoup de sujets sont abordés cette série qui présente les vacances d’une famille un peu bohème, un peu farfelue.  Mais ils le sont avec légèreté, insouciance fraicheur, tendresse, humour et un brin de nostalgie !

Les beaux étés est une série “feel-good” pour reprendre un terme à la mode.

Si vous êtes un peu déprimé, elle va vous redonner le sourire !
Une bien jolie série avec laquelle je me suis régalée.

https://i.pinimg.com/736x/31/cf/8e/31cf8ec1c7e3a0914e577e52f5ead2c5.jpg

*****

A lire ici, une interview des deux auteurs

D’autres BD de Zidrou présentées ici.

Retrouvez les avis enthousiastes de Noukette, Jérôme, Jacques, Moka et Hélène

Nous suivre et partager :

Les godillots – BD première guerre mondiale

godillots1ère guerre mondiale
BD jeunesse

LES GODILLOTS

Intégrale

Olier & Marko

Bamboo édition (2019)

*****

2019 est la date de parution de l’intégrale.

Date de parution des albums : T1 (2011), T2 (2012), T3 (2014), T4 (2016) et T5 (2018)

*****

Les poilus Palette qui était boulanger dans le civil et Le Bourhis qui était cultivateur se retrouvent désignés pour s’occuper de la roulante (la cantine) et du ravitaillement des bataillons de première ligne. Ils seront vite rejoints par Bichette, un jeune garçon basque qui cherche son frère et Salopiot, un petit singe qui aime les pommes.

Les godillots -comme va les nommer Bichette- vont vivre de nombreuses aventures plus ou moins amusantes au fil des tomes.

Sophie vous avait déjà parlé des tomes 1 et 2.

*****

J’ai passé un très bon moment avec cette équipe des godillots !

Une bd qui, si elle se passe sur le front pendant la première guerre mondiale, est tout de même destinée à un public jeunesse. Ce qui n’empêche pas qu’il y ait des morts et des histoires pas jolies, jolies comme dans le tome 2 par exemple. Mais c’est surtout une belle histoire d’amitié entre ces poilus ! Et il y a des moments plutôt amusants.

Cet album permet de montrer aux enfants les conditions de vie des poilus dans les tranchées, de mieux comprendre leur vie quotidienne.

Au début de l’album, il y a une frise pour s’y retrouver (avec des détails sur la première guerre mondiale), les 5 albums regroupés ici ne respectant pas l’ordre chronologique. Et à la fin de l’intégrale, quelques pages pour en savoir plus sur les personnages avec également une frise chronologique ne concernant que les personnages.

Feuilleter quelques pages sur le site de l’éditeur

Du même illustrateur, nous vous avons présenté : Le jour où…

*****

BD sur la première guerre Mondiale

 *****

D’autres livres sur la première guerre mondiale

L’étang aux libellules d’Eva Ibbotson
Cheval de Guerre de Morpurgo
Le journal d’Adèle
Paule du Bouchet
Paroles de Poilus
Le violoncelle poilu d’Hervé Mestron

et Bibliographie Première Guerre Mondiale
et une sitographie lors de la semaine Première Guerre Mondiale  en 2009

*****

Une bande dessinée qui participe au Challenge Première Guerre Mondiale chez Blandine

https://img.over-blog-kiwi.com/0/77/65/37/20200106/ob_82afab_logo-chall-1gm-2020.jpg#width=1200&height=828

 

La BD de la semaine a pris ses congés d’été…

Je continuerai malgré tout à vous présenter des BD tous les mercredis !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :