Anaïs Nin Sur la mer des mensonges ♥

AnaïsRoman graphique
à partir de 15 ans

ANAÏS NIN ♥

SUR LA MER DES MENSONGES

Léonie Bischoff

Casterman (2020)

*****

Présentation de l’éditeur :

Début des années 30. Anaïs Nin vit en banlieue parisienne et lutte contre l’angoisse de sa vie d’épouse de banquier. Plusieurs fois déracinée, elle a grandi entre 2 continents, 3 langues, et peine à trouver sa place dans une société qui relègue les femmes à des seconds rôles. Elle veut être écrivain, et s’est inventé, depuis l’enfance, une échappatoire : son journal. Il est sa drogue, son compagnon, son double, celui qui lui permet d’explorer la complexité de ses sentiments et de percevoir la sensualité qui couve en elle. C’est alors qu’elle rencontre Henry Miller, une révélation qui s’avère la 1re étape vers de grands bouleversements.

*****

Encore une couverture qui ne m’aurait pas spécialement attirée… Mais les avis de Noukette et Fanny (voir plus bas) m’ont donné envie. Et j’ai bien fait de leur faire confiance parce que j’ai dévoré ce roman graphique d’une seule traite !

L’histoire de cette femme est riche et passionnante
et le trait n’est qu’élégance et délicatesse.
Magnifique !

Bref, non seulement je l’ai dévoré avec un très grand plaisir, mais il m’a donné envie de ressortir les deux livres d’Anaïs Nin présents dans ma PAL depuis des lustres.

Une très belle découverte !!

A lire bien sûr.

https://www.casterman.com/var/casterman/storage/images/media/images/9782203161917_anais-nin-sur-la-mer-des-mensonges_p116_300/63586-1-fre-FR/9782203161917_ANAIS-NIN-SUR-LA-MER-DES-MENSONGES_P116_300_galleryfull.jpg

*****

Feuilleter les premières pages (site de l’éditeur)

Le site de l’autrice

Les avis de Noukette, Fanny

Cette semaine, nous sommes chez Moka, Au milieu des livres !

Jusqu’au dernier – BD – Western sombre ♥

La fin d’une époque…
BD Western ado/adulte

dernier

Jusqu’au dernier ♥

Félix & Gastine

Grand Angle

Bamboo (2019)

*****

Russel est cow-boy. En arrivant chez son ami William Hattaway, Russel à la mauvaise surprise de passer devant sa tombe. Il s’aperçoit quelques minutes plus tard que sa femme Martha est également décédée. Après avoir enterré cette dernière, Russel repart, emmenant avec lui Bennett, leur jeune fils un peu simplet. Dix ans plus tard, avec l’arrivée du train, Russel a décidé d’arrêter le métier de convoyeur de vaches et de devenir fermier dans le Montana. Un évènement malheureux et imprévu va modifier cruellement ses plans…

*****

J’avoue que je ne sais plus si j’ai entendu parler de cette BD quelque part ou si j’ai juste été séduite par la couverture ! N’est-elle pas magnifique ? Cet homme au visage raviné que l’on sent à la fois pensif et en colère, qui attend sous la pluie…  J’aime beaucoup les couleurs également, avec cette lueur de feu de camp qui illumine son visage.

Cet homme, c’est Russel.

L’arrivée du train va sonner le glas de son travail de cow-boy. Qu’importe. Il s’est imaginé une autre vie, fermier. En attendant, à Sundance, Wyoming, il va croiser ce qu’il y a de plus sombre chez l’humain : La méchanceté, la bêtise, l’avidité, la manipulation, la recherche du profit à tout prix…

L’histoire commence comme un western “classique”, avec des cow-boys qui convoient des vaches à travers l’Amérique. Mais c’est une époque charnière car avec l’arrivée du train c’est la fin des cow-boys qui devront se reconvertir. Ce fameux train, prometteur de richesses à venir, crée des convoitises, des opportunités pour certains, des jalousies.

Que seriez-vous prêt à faire pour obtenir ce dont vous rêvez ?

*****

C’est une histoire très sombre, avec, tout de même, un petit poil d’optimisme.

J’ai tout aimé dans cette BD. Le scénario, le dessin, la couleur et la fin.

*****

C’est une histoire complète. Mais vu le succès de cet album, les deux auteurs ont prévu de faire une suite ! Je ne vais pas m’en plaindre.

Lire un extrait (site de l’éditeur)

Du même scénariste : Une vie à écrire

D’autres BD western : CalfboyLa venin T1Texas JackSykesUndertakerL’odeur des garçons affamésLune d’argent sur ProvidenceStern

Cette semaine, nous sommes chez Stephie pour Mille et unes bulles…

Sous les arbres – Le frisson de l’hiver

Frisson de l’hiver ou frisson…
BD tout public

frisson

Sous les Arbres

Le frisson de l’hiver

DAV

Les éditions de la Gouttière (2020)

*****

C’est l’hiver, il fait froid et il y a de la neige. Emmitouflé tant bien que mal dans une écharpe trop grande pour lui, Renard se traîne, maussade. Régulièrement, il se prend les pattes dans cette maudite écharpe et trébuche. A ceux qui voudraient l’aider, il répond qu’il s’en sort très bien tout seul, merci. Jusqu’à ce qu’il rencontre une jolie Renarde… Et là, un frisson. Est-ce celui de l’hiver ou … ?

*****

Pauvre Renard ! J’aurai voulu le plaindre, mais je suis comme la Renarde, j’ai surtout beaucoup rigolé ! Les personnages sont très expressifs et je vous défie de ne pas avoir envie de rire en voyant le fou rire de la renarde !!

L’histoire est très simple, c’est une BD que l’on peut lire sans problème avec un jeune enfant.

Le frisson de l’hiver est une adorable petite bd, pleine de douceur et d’humour. J’ai bien envie de lire le premier tome (la série comprendra 4 tomes qui se lisent indépendamment les uns des autres, mais avec des petits clins d’œils).

Une bd “doudou” avec des dessins tout doux et beaucoup d’humour, ça vous tente ?

http://editionsdelagouttiere.com/wp-content/uploads/sites/3/2020/05/Renard-rvb.jpg

T1 : Sous les Arbres – L’Automne de Monsieur Grumpf (2019)

Le blog de Dav

Son compte Instagram

Des éditions de la Gouttière : Présentation de l’éditeur +Anuki T1 / Anuki T2 / Anuki T3 / Anuki T4 + Myrmidon / Passe-passe / La petite famille / Enola T1 et 2 / Enola T5 / Billy Symphony (3ème livre présenté) / Myrmidon dans l’espace / Supers T1 à 3 / Sixtine T1 / Nora

*****

Cette semaine, nous sommes au chaud dans la bibliothèque de Noukette !

BD – Les découvertes de l’année 2020

Mes découvertes BD de l’année 2020

La BD de la semaine

découvertes

Cette année encore nous avons été joyeusement reçus par

Noukette, Moka et Stephie

Un grand merci à elles !

*****

Avant de vous présenter mes BD coups de cœur, je voudrais dire que je me suis très largement laissée influencer par mes collègues de la BD de la semaine cette année. Et j’ai bien fait, parce que j’ai fait de belles découvertes ! Mes ex-collègues bibliothécaires m’ont également permis de très belles rencontres bullesques.

*****

Une première BD réussie : Après le monde

La plus belle couverture : La vision de Bacchus

après vision   

Le titre le plus étrange : Sweeth tooth (dents sucrées ??)

Le titre le plus long : Les Indes fourbes ou une seconde partie de l’histoire de la vie de l’aventurier nommé “Don Pablos de Ségovie”, vagabond exemplaire et miroir des filous

sweetindes

La BD la plus émouvante : A la vie !

La plus délicate : Senso

senso
  vie

 

 

 

 

La plus “feel good” : Les beaux étés

La plus “chaude” : Sex storyedelweiss

La plus froide : Un hiver de glace

Celle que je n’aurai jamais lu sans les avis de mes collègues : Edelweiss

Femmes, je vous aime : Culottées

Un conte revisité : Peau de Mille bêtes

La plus terrible : Un léger bruit dans le moteur

Ma BD doudou : Herobear & the kid Herobear

Les auteurs découverts cette année

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, Hommes à la mer, Le loup des mers vagabond

Les indispensables

L’Odyssée d’Hakim, Algues vertes, l’histoire interdite

*****

N’hésitez pas à aller piocher aussi dans les coups de cœur de 2019

 

Pour cette reprise, nous sommes reçus chez Moka, Au milieu des livres.