Herobear & the kid ♥ – Mois américain 1

HerobearMagie de l’enfance…
Comics jeunesse

HEROBEAR & the KID

Mike Kunkel

V2O éditions (2006)

*****

Tyler a 10 ans. Et par cette froide journée d’hiver, il est à l’enterrement de son grand-père. Pour tous, c’était un homme formidable qui voyageait et prenait du bon temps. Mais pour Tyler, c’était son grand-père ; celui qui l’inspirait, l’encourageait et lui racontait des histoires captivantes.

En plus de ça, Tyler, sa sœur Katie et ses parents doivent emménager dans une nouvelle maison, celle du grand-père dont les parents ont hérité. Tyler et sa sœur ont aussi hérité. Katie a reçu une sorte de robot toupie et Tyler, quand il arrive dans sa nouvelle chambre, découvre un vieil ours en peluche et une montre à gousset cassée…

*****

C’est une trilogie que j’ai découvert un peu par hasard à la bibliothèque. Je l’ai emprunté et tellement aimé que j’ai fini par l’acheter pour pouvoir la relire régulièrement. Une BD doudou !

Une histoire fantastique dans les deux sens du terme. J’ai adoré !

Il y a beaucoup de douceur et de tendresse, que ce soit dans l’histoire ou les illustrations, très “rondes”. Illustrations en noir et blanc avec une touche de rouge et façon “dessin animé”. Ce tome 1 n’est que le début d’une fabuleuse aventure et d’une stupéfiante découverte… On retrouve toute la magie de l’enfance dans ces pages !

J’ai lu et adoré également les tomes 2 et 3 de cette trilogie au parfum de merveilleux. Quand on arrive à la fin du 3ème tome, un peu triste de quitter Tyler et Herobear, et qu’on lit : “Fin du 1er cycle”…  On est heureux !https://cafans.b-cdn.net/images/Category_8868/subcat_45820/DbcDBNZx_1206150307491.jpg

A lire de toute urgence bien sûr !! ♥ ♥ ♥ 

*****

Une trilogie qui devrait plaire aux amoureux de Calvin & Hobbs.

Elle a remporté le prix Eisner du “Meilleur titre pour les jeunes lecteurs / Meilleure publication de bandes dessinées pour un public plus jeune” en 2002 et 2003 (Merci Wikipédia)

*****

C’est ma 1ère lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

 

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Mes autres lectures pour ce mois américain (billet mis à jour au fur et à mesure)

*****

C’est le retour de la BD de la semaine

Nous sommes accueillis par Stephie – Mille et une frasques

Nous suivre et partager :

L’Odyssée d’ Hakim – De la Syrie à la Turquie

HakimDe pépiniériste à migrant
Roman graphique

L’ODYSSÉE D’HAKIM

Fabien Toulmé

Delcourt /Coll. Encrages

*****

T1 : De la Syrie à la Turquie (2018)
T2 : De la Turquie à la Grèce (2019)
Le 3ème et dernier tome “De la Macédoine à la France” est paru en juin 2020

*****

En 2016, Fabien Toulmé, s’interroge sur notre “froideur” face aux noyades de migrants essayant de traverser la Méditerranée (3500 morts en 2015 !) alors que l’on réagit beaucoup plus quand un avion s’écrase. Il se dit que pour avoir de l’empathie pour les gens, pour ressentir de la compassion, il faut les rencontrer, connaître leur histoire. Que ce ne soit pas que des chiffres en fin de journal TV. Il a donc rencontré Hakim, un syrien, et lui a demandé comment et pourquoi il était arrivé là, en France.

Après un rapide état des lieux de la situation en Syrie, nous suivons Hakim dans un long retour en arrière…

En fait, Hakim n’a jamais particulièrement souhaité venir en France.

En 2011, il avait 25 ans, était chef d’entreprise et avait une pépinière dans laquelle il adorait travailler. Il gagnait bien sa vie, avait une voiture neuve et venait de s’acheter un appartement. Mais il n’habitera pas longtemps dedans. Des jeunes voulant plus de liberté (et on les comprend !) se mirent à manifester dans les rues. Et parce que l’on avait trouvé un masque (utilisé pour pulvériser les pesticides !) dans sa voiture, Hakim va être arrêté, interrogé et torturé…

*****

A cause de son sujet, j’ai longtemps hésité avant d’ouvrir ce roman graphique.

Mais les critiques étaient élogieuses et j’avais vraiment beaucoup aimé la première BD de cet auteur.

Alors je me suis plongée dedans ! Et j’ai bien fait. Ce n’est pas une histoire drôle, mais on sourit à de nombreux moments. Fabien Toulmé a un don d’empathie certain et aussi le don de raconter les histoires. Hakim est un jeune homme extrêmement sympathique. Et petit à petit, au fil des pages, on comprend comment on “devient migrant”…

Ce n’est vraiment pas un choix dans le cas d’Hakim, c’est le moins qu’on puisse dire ! Après tout ce qu’ils ont traversé, j’espère pour lui et sa famille qu’ils vont bien maintenant (et j’aimerai qu’il en soit de même pour toutes les personnes qui traversent de telles situations d’ailleurs… Oui, je sais, je suis un bisounours).Hakim

C’est une histoire passionnante ! (même si cette situation est bien évidemment dramatique) et dans laquelle on apprend plein de choses.

J’ai vraiment hâte de lire le tome 3 !

Une BD qui devrait être présente dans tous les CDI de lycées et dans toutes les bibliothèques.

*****

De cet auteur, nous vous avons déjà présenté le très beau : Ce n’est pas toi que j’attendais

Son blog

Petite bio sur le site de l’éditeur

*****

C’est bientôt le retour de la BD de la semaine !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Mauvaises mines – BD Adulte

mauvaisesHumour noir, très noir
BD Adulte

Mauvaises mines

Jonathan Munoz

Coll. Glénaaarg

Glénat (2018)

*****

Quand Monsieur Dugain entre dans le bureau du Directeur des éditions Couicoui ce matin là, il a sa mine des mauvaises journées. En effet, le dernier des albums de Pin-Pin, le lapin pompier, normalement destiné à un public jeunesse, n’a pas été relu avant publication. Et il contient des propos clairement destinés aux adultes.

Furieux, le Directeur, toujours suivi par Dugain, part à la recherche de l’auteur et des albums déjà publiés pour les faire disparaitre afin d’éviter le scandale. L’auteur, quant à lui, n’ayant aucune nouvelle de son éditeur, se dit que celui-ci doit être satisfait. Il continue donc de préparer le prochain album…

*****

L’histoire de cet éditeur qui “pète les plombs” n’est qu’une excuse pour réunir des dessins d’humour noir, très noir. Des illustrations qui m’ont rappelé les excellentes “Idées noires” de Franquin (que je vous conseille vivement si vous aimez l’humour noir).

Dans la vidéo ci-dessous, Jonathan Munoz explique qu’il trouvait un peu frustrant de faire un livre d’illustrations d’humour noir sans qu’il n’y ait d’histoire. Il a donc ajouté la BD avec cet éditeur pour faire un lien entre les différentes parties.

J’adore l’humour noir et le second degré,  je me suis donc bien amusée en lisant ” Mauvaises mines”. Mais si l’humour noir style “Fluide Glacial” n’est pas votre tasse de thé, vous risquez de ne pas apprécier !! Mon homme a bien ri aussi !

*****

Du même auteur : Un léger bruit dans le moteur

Les sites de Jonathan Munoz et ici aussi

Feuilleter quelques pages sur le site de l’éditeur

Nous suivre et partager :

Communardes ! BD d’aventure historique

communardesBD d’aventure historique

COMMUNARDES !

Lupano &

Jean / Mazel / Fourquemin

Vents d’Ouest

Glénat (2015/2016)

*****

Nous sommes en 1871, année de “La Commune de Paris“. Les parisiens se soulèvent contre leur gouvernement et celui-ci doit s’exiler à Versailles. Le conflit va durer deux mois dont une semaine de combats sanglants. Une jeune femme russe d’à peine 20 ans, Élisabeth Dmitrieff, est envoyée par Karl Marx à Paris pour l’informer sur le déroulement des conflits. Mais cette belle aristocrate ne va pas se contenter d’un rôle d’observatrice. Elle va monter l’Union des Femmes pour la défense de Paris et l’aide aux blessés et s’engager dans la bataille. Ce que réclament les femmes ? Ni plus ni moins qu’avoir les mêmes droits que les hommes ! Mais Élisabeth va trop vite, elle fait peur même à ses meilleurs soutiens. (Tome 1)

*****

  1. L’aristocrate fantôme avec Jean comme illustrateur (2015)
  2. Les éléphants rouges illustré par Lucy Mazel (2015)
  3. Nous ne dirons rien de leurs femelles… Illustrations de Fourquemin (2016)

*****

Les couvertures dont le tour ressemble à une vieille affiche et que je trouve très belles, ont tout de suite attiré mon œil. J’ai d’ailleurs bien aimé le dessin des 3 tomes, même si j’ai parfois eu un peu de mal à reconnaître certains visages dans celui dessiné par Jean.

Lupano a signé le scénario des trois BD sorties à ce jour (série en cours ?) mais à chaque fois c’est un dessinateur différent qui se charge des illustrations. Les histoires m’ont non seulement beaucoup plu, mais elles m’ont donné envie d’en savoir plus sur cette période qu’à vrai dire je ne connais que de nom.

Les albums constituent chacun une histoire complète.

Il est cependant préférable de les lire dans l’ordre car on retrouve des personnages d’un tome à l’autre.

Chaque album propose une histoire de femmes, des communardes qui se sont battues à côté des hommes. Ces premières féministes revendiquaient l’égalité salariale (les femmes à cette époque étaient payées 50% de moins que les hommes et devaient avoir l’autorisation de leur mari pour travailler), le droit de vote, la reconnaissance de l’union libre et les mêmes droits pour les familles, le droit à l’éducation pour les filles

Bref, des choses qui ne sont pas tout à fait réglées encore aujourd’hui dans le monde !!

Pour en savoir plus sur la commune de Paris :

le site de Michèle Audin (avec une chronologie)

Celui de Raspou Team

Côté dessin, j’ai préféré les illustrations de Lucy Mazel ou celles de Fourquemin à celles de Jean.
Une belle série que je continuerai !

*****

De Wilfried Lupano, nous vous avons présenté : Le singe de Hartlepool (Sophie) (Nathalie), Ma révérence, Les vieux fourneaux, Un océan d’amour

De Lucy Mazel, le magnifique Edelweiss

Et de Xavier Fourquemin : Le train des orphelins, Miss Endicott

Nous suivre et partager :