Et je danse, aussi – Roman épistolaire

danseRoman

Et je danse, aussi

J-C Mourlevat & A-L Bondoux

Fleuve éditions (2015)

*****

Pierre-Marie, romancier à succès (prix Goncourt tout de même !) mais en panne d’inspiration suite aux aléas de la vie, reçoit un jour un paquet. Cette grosse enveloppe, envoyée par une femme, Adeline Parmelan (grande, grosse et brune selon sa propre présentation), il ne veut tout d’abord pas l’ouvrir (il pense que c’est un manuscrit pour lequel on lui demande son avis).

Il envoie donc un mail à Adeline Parmelan pour lui demander son adresse postale et pouvoir ainsi lui renvoyer son enveloppe. Et c’est ainsi que commence cette histoire… De mails en mails, Pierre-Marie et Adeline vont apprendre à se connaître, se faire rire, s’intriguer et une grande complicité va naître de ces échanges épistolaires.

Difficile d’en raconter plus sans dévoiler l’histoire, ce qui serait dommage, nos deux « emailistes » (ça se dit, ça ?) s’en chargeront beaucoup mieux que moi !

*****

Ma première réflexion en fermant ce livre, a été : « Ils n’ont pas le droit !! » Je pensais aux auteurs bien sûr et pas le droit de quoi ? De finir cette histoire de cette façon… En fait, je me suis beaucoup attachée à ces personnages, à tel point que je n’avais vraiment pas envie de les quitter.

C’est bien simple, j’ai adoré cette histoire !

Les personnages sont très attachants, ils ont de l’humour, se charment l’un l’autre et finissent par nous charmer aussi.

Je pense que les deux auteurs se sont beaucoup amusés en écrivant ce texte. On le sent et on s’amuse aussi.

Je les connaissais en tant qu’auteurs pour la jeunesse (mes préférés d’Anne-Laure Bondoux ? « Pépites » et « le temps des miracles » à lire d’urgence si ce n’est pas encore fait ! Et de Jean-Claude Mourlevat, « le combat d’hiver » et « la rivière à l’envers » sont magnifiques)

N’ayant malheureusement par leur talent pour écrire, j’espère quand même vous avoir donné envie de lire ce très beau roman. Chapitres courts (puisque ce sont des mails) donc rythmé, drôle et facile à lire, cette lecture vous changera les idées le temps de quelques heures. Bonne lecture !

*****

D’Anne-Laure Bondoux, nous vous avons présenté : Tant que nous sommes vivants, L’autre moitié de moi-même (autobiographie)

Et de Jean-Claude Mourlevat : Le combat d’hiver, La balafre, Le jeune loup qui n’avait pas de nom (dernier album présenté)

D’autres idées de romans plus ou moins légers pour l’été par ici.

Nous suivre et partager :

A propos Nathalie

Passionnée de lecture depuis que je sais lire. J'ai rarement passé une journée sans lire au moins quelques lignes ! J'aime la littérature jeunesse, les bandes dessinées, les romans (y compris polars et SFFF).
Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. J’avais adoré ! C’était une chouette lecture, pleine de bonheur :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.