Les Haut-Conteurs T1 : La voix des rois

Haut

Roman d’aventure fantasy
A partir de 13/14 ans

Les Haut-Conteurs ♥

T1 : La voix des rois

Oliver Peru & Patrick Mc Spare

ScriNeo Jeunesse (2010)

*****

Roland avait 13 ans et travaillait dans l’auberge de ses parents. Il faisait le service et débarrassait les tables tout en laissant traîner ses oreilles. Il savait qu’il était destiné à hériter de “La broche rutilante” mais il rêvait d’un tout autre destin. Un destin tel ceux des Haut-Conteurs, qui ne vivaient que pour apprendre, découvrir et raconter. Une vie de voyages et d’aventures ! Mais à son grand regret, en tant qu’unique garçon de la famille, il devrait s’occuper de l’auberge quand son père deviendrait trop vieux pour le faire…

*****

J’ai dévoré ce roman en une journée. Les personnages sont intrigants, énervants ou attachants mais aucun ne laisse  indifférent. L’intrigue est riche en suspense, actions et aventures. Tout m’a plu ! Le côté “moyenâgeux” (ça se passe dans un petit village d’Angleterre en 1190) la fameuse confrérie des Haut-Conteurs, les goules ou encore ce jeune garçon qui ne pense qu’à la fille qu’il a embrassé la semaine précédente…

Le seul hic, c’est que je n’ai pas la suite !!!! Arrggghhhh !!! Il me reste 4 tomes à lire + un préquel paru en 2017.

Extrait (p.10) : “Car c’est ainsi que les Haut-Conteurs payaient leurs notes : en récits. Ils connaissaient toutes les sagas chevaleresques, les légendes des rois du passé, les histoires d’amour ou d’horreur. Aucun troubadour ni rhapsode ne disposait de la moitié de leur talent. Quiconque avait déjà entendu un Haut-Conteur pouvait prétendre avoir rêvé les yeux ouverts. Les hommes et les femmes de cette caste possédaient un don rare qu’ils appelaient “la Voix des rois”. Ils utilisaient leur langue comme d’autres la magie et ensorcelaient leurs auditeurs en quelques mots. Ils murmuraient pour captiver, hurlaient pour terrifier, grondaient pour faire taire. Telles des mains douces et puissantes, leurs phrases pouvaient aussi bien caresser que gifler. Leur verbe était presque magique.”

Si vous aimez la fantasy, n’hésitez pas !

*****

Ce premier tome a reçu 2 prix

Celui des Incorruptibles (sélection 5°/4°) en 2011/2012 et le Prix Elbakin.net du “meilleur roman fantasy jeunesse français” (2011)

*****

Blogs des auteurs : Oliver Peru et Patrick Mc Spare (plus à jour ni l’un ni l’autre)

D’Oliver Peru, nous vous avons déjà présenté : Martyrs♥ (Sophie) et Darryl Ouvremonde ♥ (Nathalie)

*****

Ce roman participe au challenge “LE TOUR DU MONDE EN 80 Jours LIVRES” (France)

proposé par Bidib

monde

Le convoyeur – Monde post-apocalyptique

convoyeurViolence d’un monde post-apocalyptique
BD Ado/Adulte

LE CONVOYEUR

Armand & Roulot

Le Lombard (2021)

*****

Série en cours- 2 tomes parus

T1 : Nymphe – T2 : La cité des mille flèches

*****

Le convoyeur était enfant lorsque la rouille est arrivée. La rouille, cette bactérie qui a modifié le fer, le rendant fragile, friable. Celui présent dans les armatures des bâtiments, des voitures, des armes. Et aussi celui présent dans le sang des êtres vivants, amenant de terribles mutations chez les humains. Pour survivre, certains se sont isolés, d’autres se sont mis en bande pour piller plus facilement ou monnayer leur protection. Le convoyeur, lui, livre des colis ou retrouve des personnes. Et il respecte toujours ses contrats. “Sa parole est sa loi”. En échange, il n’a qu’une seule exigence : que les personnes lui ayant demandé un service avale un œuf…

*****

J’ai bien aimé ce premier tome. Armand est un illustrateur que j’aime beaucoup, tant pour ses paysages souvent dévastés, que pour ses personnages, qui ont de vraies “gueules”. L’univers de cette histoire est sombre mais je crois que c’est une bd qui plaira aux amateurs de westerns tragiques ou de thriller fantastique. Quand au héros de l’histoire, le convoyeur, on a du mal à savoir qui il est en réalité. De quel côté penche t-il ? Le bien, le mal ? Ou est-ce qu’il essaie simplement de survivre comme les autres ? On ne sait pas non plus exactement ce que font ses “œufs” aux personnes qui les avalent… Bref, j’ai hâte de lire la suite, et comme le tome 2 est à côté de moi…

Un univers très sombre, un personnage mystérieux mélange de “cow-boy solitaire” et de Mad Max et un premier tome  qui nous laisse avec de nombreuses questions…

Ajout du 14/10/22 : J’ai été très déçu par le 3ème tome… L’histoire d’amour ne m’a pas convaincue.

https://www.lelombard.com/uploads/actualite/BD-CONVOYEUR-DimitriArmand-TristanRoulot-Extrait-A.jpg

Voir quelques pages (site de l’éditeur)

Illustré par Dimitri Armand, nous vous avons déjà présenté : Texas Jack et Sykes

Le blog de Dimitri Armand (plus en service ?)

Une interview des deux auteurs

Cette semaine nous sommes Au milieu des livres chez Moka

Eugénie et les mystères de Paris – BDJ

EugénieBD jeunesse

Eugénie et les mystères de Paris

T1 : On a volé la Liberté !

Éric Summer & Miriam Gambino

Vents d’Ouest (2021)

*****

Paris, février 1885. Eugénie, abandonnée par sa mère, vit chez son oncle Edmond, commissaire de police, avec sa petite cousine Charlotte. Elle a deux amis : Arthur, fils d’un vitrier violent et Charles, un orphelin qui vit dans la rue. Ils décident de monter un club car ils aiment tous les trois mener des enquêtes.

Eugénie a des talents de déduction, Arthur a la mémoire des détails et Charles est débrouillard, très agile et connaît bien la ville. A eux trois, ils seront “La confrérie de Vidocq“. Et ils ne vont pas avoir à attendre très longtemps pour exercer leurs talents. La statue de la Liberté, qui devait être livrée par bateau aux américains, a été volée !! Et l’oncle Edmond compte bien sur sa nièce pour l’aider à la retrouver…

*****

En lisant cette histoire, j’ai tout de suite pensé à la série “Les Quatre de Baker Street” que j’avais bien aimée. C’est le même genre d’histoire. Des enfants débrouillards et malins qui mènent des enquêtes dans une grande ville.

Les illustrations sont “dynamiques” et colorées, avec un petit côté “manga” par moments dans les sourires ou les yeux (c’est très à la mode depuis quelques temps dans les BD jeunesse !) et plutôt lumineuses. La mise en page est sympathique également, avec des cases de différentes formes et différentes tailles, parfois décalées ou superposées et des personnages qui sortent des cases. L’ensemble a du pep’s !

Le tome 2, “Les Korrigans d’Austerlitz” est sorti en octobre 2021. Ajout du 17/01/22 : J’ai lu ce tome 2, et c’est toujours aussi chouette !

Bref une bd très agréable à lire, avec ce qu’il faut d’action et de mystère.

Je lirai la suite avec plaisir.

*****

Lire quelques pages (site de l’éditeur)

XIII – L’enquête, deuxième partie

XIII

Une bd ado/adulte qui mêle polar et aventure

XIII
L’enquête, deuxième partie
Xavier, Vance & Van Hamme

Dargaud (2018)

*****

Présentation de l’éditeur : Ce volume constitue la suite de L’Enquête, le treizième album de la saga écrite par Jean Van Hamme et dessinée par William Vance. Selon le même principe, il nous offre une galerie de portraits de différents personnages apparaissant dans les tomes 14 à 19. Si les textes sont l’œuvre de Jean Van Hamme, les dessins sont signés par Philippe Xavier, le dessinateur de Tango (éd. Le Lombard). Celui-ci s’est coulé dans le style de William Vance tout en préservant sa propre identité graphique. Outre une succession de planches originales, il a réalisé les portraits de quelques-unes des femmes de la série ainsi que l’illustration de couverture.

*****

XIII

Si vous êtes un tant soit peu amateur de bandes dessinées, il est impossible que vous ne connaissiez pas. Le premier tome “Le jour du soleil noir” est paru en 1984 (série toujours en cours !). Si j’ai lu et beaucoup aimé les quinze premiers épisodes (+ 2 ou 3 autres), j’avoue que j’ai fini par lâcher… Quand une série dure aussi longtemps et comporte autant de personnages et de rebondissements, ce n’est pas évident de suivre ! Il y a aujourd’hui 24 tomes, 25 en comptant celui que je vous présente, qui est un 13 bis et je ne vous parle pas des hors-séries et de la série “parallèle” : XIII Mystery (qui reprend les personnages principaux et comporte 13 tomes).

Bref, si vous avez lu et aimé cette série, vous serez sans doute ravi de lire ce tome qui apporte un certain nombre de précisions sur les faits et les personnages. Mais pour moi ce n’est pas vraiment une bd, c’est plus un “dossier” complémentaire. Pour deux pages de BD, il y a deux pages de textes (ce n’est pas le format que je préfère). Et comme j’ai lu la série il y a longtemps, cela ne m’a pas intéressé plus que ça ! Il aurait fallu que je lise ces dossiers (tomes 13 et 13 bis) à la suite de la série. J’aurai certainement davantage apprécié. Par contre j’aime beaucoup la couverture, on dirait un vieux tableau…

Je conseille donc ce tome à ceux qui découvrent cette histoire ou souhaitent la relire.

*****

Et si vraiment vous n’en avez jamais entendu parler… Découvrez l’univers de XIII sur le site de l’éditeur.

Pour en savoir encore plus (j’ai ainsi appris qu’il y avait aussi une série !) le site officiel de XIII.

*****

Une bd lu dans le cadre d’une opération Rakuten.
BD XIII (en vente sur Rakuten)