Mademoiselle Zazie en folie ! – Thierry Lenain

Roman jeunesse dès 6 ans –
Première Lecture (niveau CE1)

Mademoiselle Zazie en folie !

de Thierry Lenain ,

illustré par Delphine Durand.

Nathan, 2012
9782092541708, 14,90€
144 p.

Un recueil spécial Mademoiselle Zazie !

Vous connaissez Mademoiselle Zazie ? Cette petite héroïne de cours de récré aux merveilleux mots d’enfants ! Dans ce livre on retrouve 4 histoires qui ont fait le succès de Zazie ainsi qu’une inédite :

Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?

Pour Max c’est simple, il y a les Avec Zizi, qui sont forts, et les Sans Zizi, moins forts. Ce n’est quand même pas de la faute de Max s’il manque quelque chose aux filles. Sauf que le jour où Zazie entre dans sa classe, il commence à se demander si toutes les filles sont des Sans Zizi, parce qu’elle est bien téméraire. Elle grimpe même aux arbres !

Cette histoire est tout simplement hilarante, vraiment sympathique et elle permet de prouver aux garçons que les filles sont largement aussi bien que les Avec Zizi ;)

Mademoiselle Zazie veut un bébé…

Zazie qui a sans doute bien compris les choses de la vie demande à Max, puisqu’il l’aime, de faire un bébé avec elle. C’est là encore très marrant car c’est plein de petites choses d’enfants. Ainsi pour faire un bébé il faut que la porte de la chambre soit bien fermée. Et il faut se serrer bien fort.

Mademoiselle Zazie veut embrasser Max

Enfin peut-être veut-elle l’embrasser… en attendant elle lui demande de s’asseoir et d’attendre… Encore une belle histoire d’amour entre Max et Zazie, avec beaucoup d’humour et une maîtresse super !

Mademoiselle Zazie et la robe de Max

Zazie elle est plutôt du genre ballon de foot et mecano. Les robes roses de danseuse, très peu pour elle. Et pourtant on lui en offre une. Max tente de la convaincre de l’essayer…  La chute est superbe !

Mademoiselle Zazie va au Love Burger

Dans ce récit plusieurs passages sont codés, il faut donc utiliser le révélateur pour les lire, ce qui apporte une touche de mystère à l’histoire. Par contre le texte devient du coup plus difficile à lire pour les enfants qui débutent. Pour la fête des amoureux Zazie invite Max au Love Burger, et son papa joue le chauffeur. Mais au Love Burger, dans le menu enfant il y a des cadeaux pour les filles et des cadeaux pour les garçons. Pas évident avec notre Mademoiselle Zazie un peu garçon sur les bords… de quoi énerver la vendeuse ! Cette dernière histoire n’est pas illustrée ce qui est fort dommage car elle en devient un peu moins appétissante du coup.

Tous les autres textes sont magnifiquement illustrés, avec encore plus de détails drôles. Ces petites histoires sont simples, écrites en gros caractères, ce qui permet aux enfants qui lisent seuls depuis peu (CE1) de découvrir seuls les aventures de Zazie.

Ce pack contient en plus de quoi amuser les enfants avec en cadeau un crayon mademoiselle Zazie et un révélateur magique (plastique rouge transparent) pour déchiffrer les mots cachés du dernier texte.

+ L’avis de Maman Baobab

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Le pélican d’Odette Leclerc

Roman Chick-Litt, pour adolescentes et jeunes adultes

Le pélican

d’Odette Leclerc

Kody Blue, 2006
978 2980928703, 14,95$
(auteure canadienne) 

 

Alexandrine Dulac, à ses 18 ans, a fait le voeu de trouver le véritable amour, celui des légendes du Moyen-âge, qu’elle étudie avec passion. Le signe qui l’aidera à reconnaître cet amour sera un pélican. Dix ans après sa rencontre avec l’étoile filante, la vie d’Alexandrine est bien loin de ce qu’elle a souhaité. L’histoire et l’amour tiennent toujours une grande place dans sa vie, mais elle est toujours seule. A trop chercher le grand amour, l’amour parfait…

Une comédie romantique peu originale mais sympathique à lire, qui permet de passer un bon moment.  L’auteur ne cherche pas à en faire trop et ce roman se lit facilement. Une écriture simple donc et des personnages agréables, bien qu’un peu creux pour certains. On a parfois envie de les secouer mais leur maladresse est dans l’ensemble touchante, c’est ce qui fait qu’on s’attache à eux peu à peu, qu’on tourne les pages et qu’on avance dans leur aventure. 

Un roman parfait pour les vacances sur la plage ou lire au coin du feu… pour tout vous dire cela m’a tout à fait fait penser aux téléfilms de M6 ! Si vous n’aimez pas, mieux vaut alors passez votre chemin, sinon cette histoire a tout pour vous plaire : de l’héroïne rebelle et seule au beau chevalier servant, en passant bien sûr par des considérations financières et animalières… 

Le pélican, véritable figure fantastique dans ce roman apporte la petite touche de magie indispensable à toute belle romance… Il y a aussi de très belles références historiques et romantiques : Tristan et Iseut, Lancelot et Guenièvre…

Difficile d’en dire plus sur ce roman, léger et agréable sont je pense les deux adjectifs qui définissent bien mes sentiments après cette lecture! 

Lu en numérique

+ Challenge YA#2

Nous suivre et partager :

Inventaire après rupture – Daniel Handler

Roman pour adolescents

Inventaire après rupture

de Daniel Handler

illustré par Maira Kalman

traduit par Rose-Marie Vassallo

Nathan, 2012
9782092540909, 18,50€

Devant la porte d’Ed, il y a un carton. Dans ce carton, il y a une lettre. Et plein d’objets. La lettre, c’est Min qui l’a écrite pour Ed. Elle y commente un par un ces objets, qui évoquent tous les petits et grands moments de leur rencontre, de leur histoire, de leur amour. Ainsi Min explique à Ed comment elle l’a aimé… et pourquoi elle l’a quitté.

 Une couverture rose pour un roman qui tourne plus autour d’une rupture qu’une histoire d’amour. La narratrice profite de sa rupture pour nous compter toute sa relation amoureuse. Une adolescente, un adolescent. Une histoire plutôt banale, une rupture qui l’est tout autant.

Le seul intérêt que j’ai trouvé au livre est la façon dont il est construit. Chaque chapitre s’articule autour d’un objet symbolique de leur relation pour Min, l’héroïne, et l’occasion pour elle ne nous en parler, nous racontant ainsi peu à peu, objet par objet son histoire. Ces objets sont illustrés au fur et à mesure du livre, donnant un petit coté sympathique au livre. Ces illustrations nous donne l’impression de participer à l’histoire, c’est très rose mais c’est bien vu.

L’histoire est donc tout à fait banale mais la sous histoire avec une ancienne star du cinéma m’a beaucoup plu, j’aurai voulu d’ailleurs qu’elle soit encore plus mise en avant. Les personnages secondaires sont aussi intéressants, de même que tous les à coté, comme la passion de notre héroïne pour les vieux films, avec toutes les références qui vont avec. Mais voilà, seuls les à coté ont su me toucher, pas l’histoire principale…

 

Pas pour moi… mais Drawoua a aimé, Kik est plus mitigée. Radicale est sous le charme tout comme Nodrey.

+ 1 pour le Challenge Bookineur en couleur de Liyah – Je triche un peu car j’ai lu ce livre avant le début du challenge, mais je n’en avais pas encore parlé!

+1 Challenge Rentrée Littéraire

+1 Challenge YA

L’auteur parle de son livre en interrogeant des passants dans une gare sur leur rupture :

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Mortelle Adèle : J’aime pas l’amour !

Petite BD jeunesse

Mortelle Adèle :

4- J’aime pas l’amour !

de Tan (Antoine Dole)

et Miss Prickly (Isabelle Mandrou)

Tourbillon, septembre 2012
9782848017686, 6,15€

Mortelle Adèle, le retour 4! On pourrait croire qu’on va se lasser, mais même pas, Adèle est fidèle a elle-même, une vraie peste qu’on adore!!

Dans ce quatrième tome nous retrouvons bien sûr nos personnages préférés Ajax, le chat et Fizz, le grizzli d’appartement -comprendre le hamster-! Cette bande-dessinée petit format propose des gags page par page, mais le thème conducteur est l’amour, car la foudre frappe notre Adèle!

Elle bave littéralement devant Ludovic, le style un peu vampire, en noir avec la mèche… elle est folle amoureuse, mais comment lui dire? Et comment se faire aimer ? Si ces passages sont drôles (surtout quand elle va taper Cupidon^^) j’ai encore une fois préféré les blagues mettant en scène Ajax. Ce petit chat aux yeux transis d’amour qui se fait martyriser à longueur de pages me fait toujours rire aux éclats, il est tout simplement irrésistible!

Et comme toujours avec Mortelle Adèle (mes avis sur les premiers tomes : Mortelle Adèle 1Mortelle Adèle 2– Mortelle Adèle 3 C’est pas ma faute) la couverture est colorée et toute douce et le seul point négatif reste ce petit format qui ne facilite pas le partage.

Je vous ai déjà donné l’avis de mes élèves et celui de Monsieur, mais j’en redis un petit mot par rapport à ce quatrième tome, d’autant plus que la rentrée scolaire à apporter son lot de nouveaux élèves…
* Si mes élèves aiment toujours autant j’ai remarqué que malgré ma mise en avant de ce 4ème tome les nouveaux élèves ne se précipitent pas dessus contrairement aux anciens, peut-être l’effet couverture rose ?

* Et Monsieur ? Il continue de lire (avant moi même souvent) chaque nouveau tome en rigolant régulièrement. Pourtant il a un avis plus nuancé ce 4ème tome qui surfe selon lui sur la vague des vampires (ce qui a le dons de l’exaspérer, il faut l’avouer). C’est étrange parce que pourtant nulle part on parle vraiment de vampire, et nous avons eu cette impression là tous les deux!

L’avis de Liyah, et mes excuses car je suis bien en retard pour cette lecture commune!

Une participation aux mercredi BD de Mango  + au challenge Douce France d’Evy

Les avis de Saxaoul, Mya, Thalie, Leiloona

Nous suivre et partager :