Les ZOLA – BD biopic ♥

les zolaBiopic

Les ZOLA ♥

Méliane Marcaggi & Alice Chemama

Dargaud (2019)

*****

Éditeur : En 1864, Émile Zola est encore jeune pigiste chez Hachette. Discret mais brillant, il rêve de devenir écrivain. Il rencontre auprès de ses amis, figures artistiques majeures en devenir (Cézanne, Monet, Manet, etc.), la vivante et énigmatique Alexandrine, alias Gabrielle, devenue modèle afin d’échapper à sa condition d’ouvrière. Mutuellement séduits, ils entament une relation amoureuse qui se conclura par un mariage tardif. En plus de sa vie, elle partagera avec Zola son histoire personnelle tragique, et celle de son milieu de naissance misérable, qui servira de terreau à l’une des plus grandes sagas littéraires, politiques et sociales de la seconde moitié du XIXe siècle : les Rougon-Macquart. Dans ce contexte, un troisième personnage viendra compléter ce trio, Jeanne Rozerot, la mère des deux enfants de Zola…

*****

Non seulement cette bande dessinée est belle et intéressante, mais en plus, elle donne furieusement envie (à moi en tous cas) de (re)lire les 20 romans composants la série des Rougon-Macquart. J’en ai lu plusieurs (Germinal, Nana, Au bonheur des dames…) mais pas tous et pas dans l’ordre, ce que m’a donné envie de faire cette bd !

On découvre que Zola est un homme gentil, un peu réservé, plein d’empathie. Sa rencontre avec Gabrielle/Alexandrine va lui donner non seulement de l’assurance, mais la connaissance de la vie des gens “de la rue”, Zola venant d’une classe sociale plus “élevée”. Gabrielle va travailler pour lui permettre de se consacrer à l’écriture et va également lui créer un réseau qui va l’aider à se faire connaître.

Gabrielle est une “maîtresse” femme mais c’est aussi une “belle âme” comme on peut le voir à la fin de cet album. Je ne dévoile pas tout si vous ne connaissez pas la bio de Zola, vous aurez ainsi le plaisir de la découverte. Un album qui m’a beaucoup plu, tant pour la vie de cet écrivain que pour les belles illustrations semblables à des tableaux…

*****

+ Quelques mots de Sophie Hérisson : 
J’ai eu ma période Zola au lycée, et puis l’engouement est retombé… mais quel plaisir de me plonger ainsi dans sa vie ! Loin de mes souvenirs édulcorés d’adolescente, j’ai apprécié de voir Zola sous cet angle extérieur, de le découvrir un peu plus. Les personnages féminins qui entourent Zola m’ont eu aussi beaucoup intéressée, et c’est sans doute la force de ce biopic, de montrer des personnages secondaires que l’on a envie d’entendre, de défendre.
Cette bande dessinée a aussi plu à mes collègues de français qui la conseille notamment en 4e !

*****

Lire les premières pages (site de l’éditeur)

Les avis de Natiora, Fanny, Stephie, Karine et Moka bien sûr ! ;)

Quant à Jérôme, il a présenté Pot-Bouille, une BD adapté d’un roman de Zola.

Sophie vous avait présenté un imagier pour les petits : Au bonheur des dames

Cette semaine, nous sommes avec Stephie !

Une bd qui participe également à notre challenge “2021, Cette année sera classique !

2021

Edmond le film d’Alexis Michalik

filmComédie théâtrale
Ado/Adulte

EDMOND ♥

Film d’Alexis Michalik

Gaumont (2018)

*****

Nous sommes à Paris, en décembre 1897. Edmond Rostand est dans une mauvaise passe, il n’a rien écrit depuis 2 ans. Sa femme le soutient toujours mais commence à se lasser de faire crédit chez l’épicier. C’est qu’ils ont deux enfants à nourrir…

Son amie Sarah Bernhardt lui propose de rencontrer le grand acteur Constant Coquelin. La rencontre se fait et laisse Edmond quelque peu abasourdi car on ne lui donne que quelques jours pour écrire une comédie en 3 actes ! De plus, pour changer, son ami Léo est amoureux et le supplie de l’aider.

*****

Ce film, comme la BD, est tiré de la pièce écrite par Alexis Michalik. Quelle bonne idée que de remonter à la source de la création d’une pièce aussi célèbre et connue que Cyrano de Bergerac

Car qui n’a jamais entendu parler de la fameuse tirade du nez ? Même les bébés y ont droit (ce n’est pas une blague mais un super album de Thierry Dedieu).

Les décors, les costumes, les acteurs et le texte bien sûr, tout m’a plu ! ♥

“Je n’ai pas, c’est évident,

le génie d’Edmond Rostand.

Ni celui de Michalik.

Je n’ai qu’une chose à vous dire,

Pour savourer les répliques,

je vais aller les relire…”

Si vous n’avez pas encore vu ce film, courez vite le voir :

Bonne humeur garantie !

Et maintenant j’ai encore plus envie de voir la pièce… En attendant, je vais la relire.

*****

Le texte de la pièce “Cyrano de Bergerac” d’Edmond Rostand

La BD de Léonard Chemineau, d’après la pièce d’Alexis Michalik

Et pour en savoir plus, ce site consacré à Cyrano de Bergerac.

La pièce à l’origine du film et de la BD se joue toujours au Théâtre du Palais-Royal.

Extrait du film (sorti le 9 janvier 2019)

Une maison parmi les arbres – Lectrices ELLE (20)

maisonUne maison parmi les arbres ♥
Julia Glass

Gallmeister (2018)

*****

Présentation de l’éditeur : Le jour où l’auteur vénéré de livres pour enfants Morty Lear meurt accidentellement dans sa maison du Connecticut, il lègue à Tomasina Daulair sa propriété et la gestion de son patrimoine artistique. Au fil des années, Tommy était devenue à la fois son assistante, sa confidente et le témoin de sa routine quotidienne, mais aussi des conséquences émotionnelles de son étrange jeunesse et de sa relation passionnelle avec un amant emporté par le sida. Lorsqu’un célèbre acteur engagé pour incarner Morty à l’écran se présente pour une visite prévue peu de temps avant la mort de l’écrivain, Tommy et lui sont amenés à fouiller le passé de Morty. Tommy s’interroge alors : connaissait-elle vraiment cet homme dont elle a partagé la vie durant plus de quarante ans ?

*****

Voici un livre dans lequel j’ai eu un peu de mal à entrer. Les 30 ou 40 premières pages m’ont paru longues, il n’y a quasiment pas de dialogues, pas d’action (je sortais d’un polar !). Mais une fois passé ce cap, une fois que j’ai commencé à cerner, à connaître les personnages, à apprécier l’écriture,  je ne l’ai plus lâché.

Des personnages vraiment bien décrits

dont on ressent si bien les émotions, dont on connaît si bien les pensées qu’ils en deviennent réels. Je me suis prise à penser que j’allais chercher des infos sur Morty Lear…

Ce roman m’en a rappelé un autre : “Corps et âme” de Frank Conroy. Les deux parlent d’art et de créativité. Dans le cas de “Corps et âme” il s’agit de musique et dans le cas de celui-ci, de littérature et d’illustration. Dans les deux cas, l’enfance des protagonistes est solitaire, troublée et amène au développement de l’imaginaire et à la création.

Une magnifique histoire ! ♥

 

*****

Biographie de l’auteur (sur le site de l’éditeur)

 

ELLE

20ème lecture / 28

***

C’est ma 28ème participation au Challenge 1% Rentrée Littéraire

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

 

au Challenge Petit Bac chez Enna – Catégorie Lieu

Le caravage

Le CaravageLe caravage

Première partie : La palette et l’épée

Milo Manara

Éditions Glénat (2015)

♦♦♦

Dans l’avant-propos, Claudio Strinati (Historien de l’Art) nous dit que Manara  n’a pas romancé la vie du Caravage, mais l’a racontée en respectant la biographie du peintre telle que les historiens la connaissent.

Une bande dessinée sur la vie d’un peintre, ce n’est pas courant (si vous avez des titres, je suis preneuse) et je trouve que celle-ci donne vraiment envie d’en savoir plus sur la vie et l’œuvre du Caravage. Manara le décrit ici comme un jeune homme susceptible et bagarreur, mais on le voit aussi comme “illuminé” lorsqu’il peint.

Le caravage

J’aime les bandes dessinées historiques, j’aime la peinture et j’aime le dessin de Manara, cette bd ne pouvait donc que me plaire ! Même s’il y a encore un peu trop de femmes nues à mon goût, mais bon, c’est Manara ! Et il décrit vraiment bien le désir de création de ce peintre, sa recherche de la lumière, de la pose, du trait “juste”…

Bref, j’attends la suite !

Que vous dire de plus, sinon que cette bd m’a vraiment donnée envie d’aller au Musée, voir les “vraies” toiles du Caravage ! Est-ce que ce n’est pas la preuve que l’hommage de Manara au Caravage est réussi ?

♦♦♦

Le Caravage

Madone de Lorette – Le Caravage

(Image prise sur le site Arterome)

Une interview de l’auteur ici

Et par là, une belle galerie pour voir les œuvres du Caravage.

 

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Yaneck