La grande vague – Hokusai

Le mois du Japon est de retour !
Conte dès 5 ans

La grande vague

Hokusai

Véronique Massenot et Bruno Pilorget (ill.)

Coll. Pont des arts

Éd. de l’élan vert (2010)

*****

Ce conte commence ainsi : Aki et Taro n’avaient pas d’enfants. L’été de leur vie finissait, sans fruits ni fleurs à cueillir au jardin. Ils avaient espéré longtemps, bu et mangé tisanes et mets recommandés de tous, prié au temple avec ferveur, fait mille offrandes… puis s’étaient résignés. L’enfant dont ils rêvaient ne voulait pas venir. Ne viendrait plus, jamais. Soupirs et larmes… Un miracle arriva.

Et il arriva porté par une vague immense.

*****

C’est un conte qui parle du désir d’enfant. Et aussi de l’inquiétude, du souci que les parents peuvent se faire pour leur progéniture. Mais il parle également des questions que peuvent se poser les enfants “adoptés ou recueillis”.

C’est une très jolie histoire. J’ai beaucoup aimé également les illustrations, rondes, colorées, pleines de douceur. L’avant dernière page nous présente le tableau d’Hokusai “Sous la grande vague au large de Kanagawa“, qui se trouve au musée Guimet à Paris. Et qui a inspiré ce conte.

La page de garde finale répond à plusieurs questions : Qui était Hokusai ? Pourquoi les impressionnistes aimaient-ils son travail ? Qu’est-ce qu’une étampe ? Et d’autres questions encore.

*

Un très joli livre que je vous recommande pour initier vos enfants à l’art d’Hokusai.

Mais aussi, tout simplement, pour le plaisir d’une belle histoire joliment illustrée !

*****

Livres qui parlent d’Hokusai, déjà présenté sur ce blog :

Chez Lou et Hilde

*

légendes

Le challenge Contes et Légendes (Bidib)

Le gardien de l’arbre – Album

Une histoire pour découvrir une œuvre d’art !
Album à partir de 5/6 ans

Le gardien de l’arbre

Myriam Ouyessad & Anja Klauss

Éd. l’élan vert (2017)

*****

Djalil était un jeune garçon curieux. Il aimait aller chez Minoa. Elle lui racontait des tas d’histoires. Elle avait des tonnes de boîtes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Chaque boîte contenait une graine. A chaque fois qu’il allait là-bas, Djalil avait le droit de choisir une boîte. Il la donnait à Minoa et elle lui parlait alors de l’arbre d’où provenait la graine, des fruits qu’il portait et du pays d’où il venait.

Mais ce jour-là, Minoa, considérée par certains comme une sorcière, avait elle-même choisit la boîte. Djalil en sorti une drôle de graine. Il ne le savait pas encore, mais il était devenu le gardien…

*****

Quand j’ai vu la couverture de cet album à la médiathèque, je n’ai pas hésité une seule seconde pour l’emprunter ! Je la trouve tout bonnement magnifique.  Tout comme les illustrations intérieures d’ailleurs. Anja Klauss s’est librement inspirée du travail de Gustav Klimt et c’est très réussi. Très beau, riche de détails, de motifs et de couleurs. (Et en plus il est grand ! 24 x 32 cm…)

Et si le but de cet album* était de faire connaître Klimt et de donner envie de (re)découvrir son œuvre, je trouve que c’est tout à fait réussi ! A la fin du livre une double page documentaire parle de Klimt, de la vie à Vienne à son époque et de la naissance de cet album.

 

Une belle histoire portée par de merveilleuses illustrations.

*La collection “Pont des arts” : Des histoires pour découvrir des œuvres d’art.

*****

Je vous incite vivement à aller voir cette collection “Pont des arts“, il y a de magnifiques albums !

https://www.elanvert.fr/media/showtime/storage/2021/04/07/178/main/gardien-klimt.jpg?1617802196

Carton d’étude pour la mosaïque murale de la salle à manger du palais Stoclet – Gustav Klimt

La vidéo ci-dessous vous donnera une idée des illustrations et des couleurs !

L’attrape – malheur – Roman jeunesse

malheurRoman fantastique
A partir de 13 ans

L’Attrape – malheur

T1 : Entre la meule et les couteaux

Fabrice Hadjadj

Illustrations de Tom Tirabosco

La Joie de Lire (2020)

*****

Après 15 ans de prière, Anders et Norma Traum voient enfin leur vœu s’exaucer. Un beau petit garçon de huit livres, Jacob, arrive dans leur vie. Au fil des années, Norma et Anders vont s’apercevoir que leur fils n’est pas tout à fait comme les autres. C’est un “attrape – malheur”.

*****

Pour tout vous dire, j’ai dû m’accrocher au départ…

Le style, assez “recherché”, avec peu de dialogues et beaucoup de descriptions, m’a un peu ralentie. Et ce pourrait être une difficulté pour les plus jeunes ou les “petits” lecteurs.

Pourtant, une fois lancée dans l’histoire, j’ai eu du mal à m’arrêter ! Et j’avais hâte de lire le tome 2, car l’histoire est prenante et les personnages à la fois intéressants et très originaux.

Bref, s’il vous tente, ne vous découragez pas trop vite, laissez-lui une chance, vous ne le regretterez pas !

Un joli conte philosophique. J’ai bien aimé les illustrations, un peu enfantines, naïves.

*****

Extrait : Il y avait une fois, au village de Rarogne, un garçon nommé Jakob Traum, mais qu’on se mit bientôt à surnommer l’attrape-malheur. C’était à cause d’un pouvoir qu’il avait et qui le distinguait des autres. Ce qui fait que beaucoup se souviennent de son histoire mais peu se souviennent de son vrai nom. Tout de suite vous vous demandez : quel était ce pouvoir ? Vous ne pouvez pas savoir. Il n’y a plus beaucoup d’attrape – malheur de nos jours. Du moins c’est ce qu’on pense communément. Alors vous vous demandez : quel pouvoir lui a valu pareil surnom ? Allons, nous y arriverons bientôt. Sachez pour l’heure qu’il s’agissait d’un pouvoir étrange, double, tellement double qu’on pouvait aussi bien le prendre pour une espèce d’impuissance. On n’aurait su dire au fond qui s’était penché sur son berceau : Clochette ou Carabosse ?

*****

Pour en lire un peu plus, c’est ici.

Le tome 2 de cette trilogie, “Des forêts aux foreuses” est sorti en avril 2021. Je vous donne mon avis prochainement.

Le site de l’illustrateur

Voyage en toboggan – Album

tobogganAlbum (presque) sans texte
Dès 5 ans

Voyage en toboggan

Victor Hussenot

La Joie de Lire (2020)

*****

Dans une ville, un parc. Et dans ce parc, des enfants qui jouent. Il descendent à toute vitesse sur un toboggan, tout en discutant.  L’un des enfants demande : ” Tu aimerais faire quoi quand tu seras grand ?” L’autre répond qu’il ne sait pas.

Mais en descendant ce très long toboggan, l’enfant s’imagine dans différentes situations, différents métiers. Il va être tour à tour Super Héros, pompier, explorateur, astronaute. Ou encore champion automobile, cycliste, de ski, de skate… Certaines situations le feront sourire, d’autres le feront fuir ! Et pour finir…

*****

Cet album est très original.

Déjà par son format : il s’ouvre de bas en haut, on a une image verticale sur 2 pages, avec l’illustration qui commence en haut et gliiiiisse vers le bas le long du toboggan (ou d’autres choses). Et vraiment, grâce à ce format et aux illustrations, on a une sensation de mouvement, de vitesse, de chute. Et pour couronner le tout, c’est très drôle !

De plus, pour ce qui est des petites mains pas toujours très adroites ou délicates, soyez rassurés, c’est du costaud ! Couverture cartonnée solide et pages épaisses et résistantes.

A lire, pour rire ou sourire avec votre enfant !

*****

Du même auteur, nous vous avons présenté le très chouette album “Les amoureux” pour lequel j’ai eu un coup de cœur.

Son blog sur lequel vous pourrez voir des illustrations intérieures (au mercredi 1er juillet 2020)

Son compte Instagram

Sa page Facebook

*****