SOLO Chemins tracés T1 Fortuna

FortunaBD Ado/Adulte

SOLO

Chemins tracés

T1 : Fortuna

Oscar Martin & Alvaro Iglesias

Delcourt (2019)

*****

Fortuna est une jeune chatte qui voyage avec ses parents et son petit frère. Chaque jour, lorsqu’ils s’arrêtent pour manger ou se reposer, elle voit son père écrire dans un livre.  En fait, il prend note de toutes les marques qu’il laisse sur le sol ou dans la pierre. La petite Fortuna sait que ce livre lui permettrait de retrouver son grand-père si elle se retrouvait seule.

Ce qui va lui arriver bien entendu, on le sait dès la 2ème page. Et l’on va donc faire avec elle le chemin du retour vers le grand-père, alternant entre le présent pas toujours (rarement) facile et ses souvenirs.

*****

J’ai bien aimé cette alternance passé/présent, facile à discerner grâce aux différences de colorisation. En effet, le passé, les souvenirs sont tout gris et le présent est en couleurs. Pas de problème non plus pour identifier les “gentils” et les “méchants”, les vilains ont bien la “tête de l’emploi” !!

C’est un tome 1, la mise en place d’une histoire longue donc. Mon bémol : On ne voit pas assez le passage du temps, j’ai trouvé que ça allait un peu trop vite.

Rien à redire sur les dessins (ça fait parfois un peu “dessin animé”) ou les couleurs, très douces, ça m’a beaucoup plu. A la fin de l’album, il y a 6 pages de croquis + 2 autres pages qui nous parlent plus longuement des livres des chats ainsi que leur écriture.

En fait, cette nouvelle histoire est un “spin off” (une série dérivée ?) d’une série qui s’intitule également “Solo” mais dont les héros sont des rats (et dont scénario et dessins sont réalisés par Oscar Martin). Comme je n’ai pas lu l’histoire de départ, il y a sans doute des choses qui m’ont échappé…

Malgré mon bémol, j’ai envie de lire la suite (et la série d’origine !)

*****

Feuilleter les premières pages (éditeur)

Une autre BD d’aventures fantastiques : Les 5 terres ♥

La BD de la semaine, c’est chez Fanny – du blog Mes pages versicolores

Vampire… ou presque ! Halloween 2

vampireA partir de 5 ans

Vampire… ou presque !

Marie Pagoulatos & Emmanuel Toullat

Lire c’est partir (2016)

*****

Gus est un jeune vampire qui vit dans un immense et lugubre château. Mais il a un gros problème. A son âge, il devrait déjà avoir de belles grosses canines bien pointues ! Hélas, il a toujours ses dents de lait, des petites dents de bébé qui ne veulent pas tomber…

Alors Gus va essayer plusieurs choses pour devenir un vrai vampire. Puis il se dit qu’il pourrait être autre chose qu’un vampire. Bref, ce n’est pas facile de trouver sa place dans le monde !!

*****

C’est une petite histoire amusante qui parle d’un jeune garçon, le plus jeune de la fratrie, qui a du mal à trouver sa place. Qui est en quête de son identité. Et qui a envie de grandir. C’est amusant et ça ne fait vraiment pas peur, je vous rassure ! Et la conclusion est tout à fait adorable.

J’ai bien aimé aussi les illustrations, dans des tons bleus et gris avec la première lettre du texte en rouge à chaque page (vampire oblige !) Au fil des pages, il y a aussi une histoire secondaire avec une petite chauve souris et une souris (elles jouent aux cartes, prennent le thé…)

Un autre album pour Halloween et pour les plus jeunes : Le club de l’épouvante

*****

Écouter l’histoire :

C’est ma 2ème lecture (sur 13 prévues !)

Pour le challenge Halloween proposé par Lou et Hilde

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Pi, Po, Pierrot – Conte sage ♥

PiConte de sagesse
A partir de 5 ans

PI, PO, PIERROT ♥

Chun-Liang Yeh & Samuel Ribeyron (ill.)

HONGFEI (2022)

*****

Il existe un royaume où tout le monde porte une pierre sur le dos. Elle peut être grande ou petite, lisse ou rugueuse, mais, où qu’ils soient et quoiqu’ils fassent, les gens gardent leur pierre. Et si personne ne sait pourquoi il faut porter cette pierre, personne ne songe non plus à s’en débarrasser…

Mieux encore, ils envoient leurs enfants à l’école pour qu’ils apprennent à bien porter leur pierre ! Naturellement, à la fin de la journée, tout le monde est très fatigué. Un jour au marché, une mauvaise nouvelle se répand : Leur princesse bien-aimé est brusquement tombée malade… Seule une herbe qui pousse de l’autre côté de la rivière pourrait la sauver. Mais comment traverser une rivière avec une pierre sur le dos ?

*****

C’est un bien joli conte que celui-ci ! A vous de trouver ce que cette pierre représente. Héritage pour certains, habitudes ou travail pour d’autres ? Et que faire quand la pierre pèse trop lourd, nous empêche d’avancer ? Une histoire pleine d’enseignements.

Et j’ai trouvé les illustrations magnifiques !! J’espère que vous pourrez voir sur l’image ci-dessous avec quelle délicatesse l’eau est irisée… (sinon n’hésitez pas à aller voir sur le site de l’éditeur – voir plus bas)

Sur d’autres illustrations, les nuages sont pleins de fleurs. Les dessins ont des “fonds” très détaillés (un peu comme si c’était peint sur un vieux papier-peint !) et les couleurs sont très douces.

Pi

Sagesse, délicatesse et douceur…

Que demander de plus ?

Une bien jolie découverte pour moi !

*****

Illustré par Samuel Ribeyron, nous vous avions déjà présenté un conte original “La papote” et prochainement “La bergère aux mains bleues”

Son blog

Et toujours un joli travail de la maison d’édition, avec les albums cousus et collés et une jolie couverture carton et tissu (la partie grise sur la gauche est en tissu)

La grande vague – Hokusai

Le mois du Japon est de retour !
Conte dès 5 ans

La grande vague

Hokusai

Véronique Massenot et Bruno Pilorget (ill.)

Coll. Pont des arts

Éd. de l’élan vert (2010)

*****

Ce conte commence ainsi : Aki et Taro n’avaient pas d’enfants. L’été de leur vie finissait, sans fruits ni fleurs à cueillir au jardin. Ils avaient espéré longtemps, bu et mangé tisanes et mets recommandés de tous, prié au temple avec ferveur, fait mille offrandes… puis s’étaient résignés. L’enfant dont ils rêvaient ne voulait pas venir. Ne viendrait plus, jamais. Soupirs et larmes… Un miracle arriva.

Et il arriva porté par une vague immense.

*****

C’est un conte qui parle du désir d’enfant. Et aussi de l’inquiétude, du souci que les parents peuvent se faire pour leur progéniture. Mais il parle également des questions que peuvent se poser les enfants “adoptés ou recueillis”.

C’est une très jolie histoire. J’ai beaucoup aimé également les illustrations, rondes, colorées, pleines de douceur. L’avant dernière page nous présente le tableau d’Hokusai “Sous la grande vague au large de Kanagawa“, qui se trouve au musée Guimet à Paris. Et qui a inspiré ce conte.

La page de garde finale répond à plusieurs questions : Qui était Hokusai ? Pourquoi les impressionnistes aimaient-ils son travail ? Qu’est-ce qu’une étampe ? Et d’autres questions encore.

*

Un très joli livre que je vous recommande pour initier vos enfants à l’art d’Hokusai.

Mais aussi, tout simplement, pour le plaisir d’une belle histoire joliment illustrée !

*****

Livres qui parlent d’Hokusai, déjà présenté sur ce blog :

Chez Lou et Hilde

*

légendes

Le challenge Contes et Légendes (Bidib)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :