Les aventuriers du soir – Album ♥

aventuriersAlbum
A partir de 4/5 ans

Les aventuriers du soir ♥

Anne Brouillard

Les Éditions des Éléphants (2015)

*****

Gaspard et Lapinus mettent tranquillement la table dans la cabane, quand soudain… Crac ! C’est Mimi, la chatte, qui est entrée par la fenêtre.

Nos trois aventuriers décident alors d’aller à la pêche. Mais Lapinus n’aime pas le poisson, et Mimi veut jouer avec la canne à pêche. Alors tous trois grimpent dans un arbre, pour voir le monde de plus haut. Là-bas, tout au bout du jardin, quand on est sorti de la forêt, il y a la maison et Maman et Papa.

Mais nos trois amis sont bien, ils ne veulent pas rentrer tout de suite…

*****

L’histoire très jolie, très douce et elle nous fait retomber en enfance… On se souvient des jeux, des mondes inventés dans le jardin ou sur le balcon. L’imagination des enfants est débordante et sans limite.

La première chose que j’ai envie de dire, c’est qu’on se sent bien dans ce jardin. Il y a une telle douceur, une telle sérénité, on s’y sent “protégé”.  L’ambiance est très paisible. En voyant certaines double-pages on a vraiment envie d’entrer dans l’image ! J’aime beaucoup la façon dont sont dessinées les feuilles des arbres… (de l’aquarelle ?)

Le papier est très épais, très agréable au toucher (on dirait du papier pour l’aquarelle !), légèrement crème et les illustrations n’ont pas de cadre, ce qui donne encore plus de douceur.

A lire le soir, pour un peu de poésie et de douceur au moment du coucher !

Une belle découverte.

*****

Pour voir quelques planches, allez sur le site de l’éditeur

De la même autrice, déjà présenté : Pikkeli Mimou (Une histoire d’amitié sous la neige)

Une petite biographie sur le site de Ricochet

*****

Les gars de la rue Paul – Classique jeunesse

garsUn classique de la littérature jeunesse hongroise
A partir de 11 ans

Les gars de la rue Paul

François (Ferenc) Molnar

éd. Stock (1989 / vo 1906)

*****

Dans cette ville, il y avait deux bandes rivales. La bande de Boka, les gars de la rue Paul et celle de Feri Ats et des frères Pasztor, ceux du jardin des plantes.

Les gars de la rue Paul avaient un trésor : un terrain vague, coincé entre deux immeubles. Avec, à l’arrière de ce territoire, un autre terrain loué par une scierie, plein de tas de bûches formant un labyrinthe. Pour des collégiens, c’était une véritable aire de jeux. Un endroit où jouer aux Peaux-Rouges, avec de belles forteresses en haut des piles de bois.

Chaque bande avait donc son quartier général. Mais ce jour-là, Nemecsek, le seul à être simple soldat dans la bande, vit quelque chose d’affreux. Feri Ats était entré sur leur terrain et avait volé leur drapeau ! Était-ce une déclaration de guerre ? La résistance s’organisa pour défendre le terrain…

*****

En lisant cette histoire de guerre entre deux bandes rivales, j’ai immédiatement pensé à un autre roman lu il y a bien longtemps “La guerre des boutons” (pdf). Mais ce livre-ci, du moins si ma mémoire est bonne, m’a paru beaucoup plus grave, beaucoup plus dur…

Toute l’histoire tourne autour de ce terrain et de ces deux bandes rivales, avec pour principaux personnages Boka, le plus vieux, le chef des gars de la rue Paul et Nemecsek, le plus jeune et le plus exalté.

Une belle histoire dont la fin m’a tiré quelques larmes…

Merci Agnès de me l’avoir conseillé !

*****

Un roman qui participe à plusieurs challenges

Le tour du Monde en 80 livres (Hongrie) proposé par Bidib

monde

Et il était dans ma PAL depuis longtemps !

Il participe donc à l’Objectif PAL chez Antigone (1)

♥♥ Heyo # album

HeyoAlbum

Heyo

tome 1

Conte de Corbeau, illustré par Christian Offroy

Éditions Couleur Corbeau (2013)

*****

Dans mes rêves je suis le meilleur, le plus fort, le plus beau. Je suis aussi le plus rigolo. Heyo Heyo Heyo. Dans mes rêves je suis un héros.

Mon avis : Je trouve vraiment ces illustrations magnifiques ! Heyo, le petit indien Lakota, a tout simplement une bouille à croquer !! Il est adorable. Et en plus, c’est un album plein d’humour.

HeyoT2

Les illustrations sont en contraction permanente avec le texte : “Je suis Heyo, un lakota, je suis un bon cavalier. Les chevaux me respectent.” Il n’y a qu’à voir comment le cheval rigole et la tête dépité du jeune garçon, pour comprendre que ce n’est pas tout à fait ça…

Je ne vous en raconte pas trop pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte, mais la tête du lapin (qui est censé avoir reçu une flèche) est à mourir de rire ! Et j’ai beaucoup aimé le message final.

 ♥♥♥♥

HeyoReveDeHibou Heyo

Tome 2 : Rêve de hibou

Conte de Corbeau, illustré par Christian Offroy

Éditions Couleur Corbeau (2014)

*****

Je vole tout là-haut comme un grand oiseau. Heyo ! Hou ! Hou ! Dans mon rêve, mes gros yeux voient tout. Hou ! Hou ! Hou ! C’est mon rêve de hibou !

Si le premier album parle du quotidien de notre petit indien Lakota, ce deuxième tome est plus onirique.  Heyo, après avoir passé un bon moment a jouer avec les peintures de guerre de son père et avec ses amis, s’endort et fait un bien joli rêve !

Je ne vous répète pas que j’adore les illustrations (si ?) et les deux histoires, quoique différentes, sont toutes les deux très mignonnes ! Bon, je le dis aussi, j’ai un faible pour le tome 1 qui m’a vraiment fait rire (en lecture à voix haute avec une classe de petits, ça doit être assez amusant !).

Il y a quelques temps, je vous avais présenté la maison d’éditions Couleur Corbeau, à travers leur très bel album “Empreinte d’Ours” (voir ici) un coup de cœur pour moi. Je découvre aujourd’hui ces deux autres albums de cette petite maison d’édition, les tomes 1 et 2 de “Heyo et je peux vous le dire tout de suite, ce sont aussi des coups de cœur !! Regardez les illustrations, vous allez comprendre. Et je viens de voir que deux autres albums sont sortis depuis mon billet !

♥♥♥♥

 Plus d’illustrations sur le site des éditions Couleur Corbeau, ici.SignatureNat