L’iroquois blanc de Jean-Pierre Tusseau

***
Roman historique pour adolescent

L’iroquois blanc

de Jean-Pierre Tusseau

Editions du Jasmin, 2012
14€, 144 pages

***

XVIIème siècle, en Nouvelle France (Québec). Guillaume arrive de France pour participer à la colonialisation des nouvelles terres. Jeune, il apprend rapidement et apprend beaucoup des indiens alliés. Un jour il est enlevé par les Iroquois, cette expérience va changer sa vie et sa vision du monde. Ce roman nous montre de l’intérieur les conflits et les incompréhensions qui sont à l’origine de ce nouveau monde.

Guillaume est un personnage intéressant car sa jeunesse permet tout d’abord au lecteur de s’identifier, et au fur et à mesure de sa vie et des ses expériences, de comprendre sa vision du monde. Un avis proche de la nature, pour la paix entre français, anglais et indiens. Une paix bien difficile à obtenir.

Les aventures de Guillaume sont pleine de rebondissements, d’expériences de vie, d’apprentissage… Malheureusement l’auteur choisi de passer sur de nombreux passages de sa vie, notamment les trois ans qu’il passe chez les Iroquois, pour se concentrer sur ses sentiments. Un changement de point de vue permet de passer ce moment de vie. Un peu plus d’action n’aurait sans doute pas déplu aux jeunes lecteurs. Le côté documentaire semble parfois prendre le pas sur la fiction. Le mélange entre histoire et Histoire n’est pas évident, surtout avec une période aussi trouble et riche que celle ci. Riche en massacre notamment.

La postface nous apprend que le héros est inspiré d’un personnage réel, Guillaume Couture. L’auteur prend le temps de faire la part entre histoire et fiction

Un roman intéressant mais qui s’attache vraiment trop à présenter l’Histoire, ce qui rend le récit moins vivant et prenant. Dommage car le héros, ce français devenu Iroquois, était un bon point de départ pour parcourir cette période sombre de l’histoire.

petit+

+ Le dossier pédagogique du livre

+ L’avis de Gabriel

+ Challenge YA #3

+ Challenge Petit Bac – Couleur

 

cadeaumaestro

Nous suivre et partager :
error0

Un ami en danger – Isabelle Giafaglione

Roman pour adolescents

Un ami en danger

Isabelle Giafaglione

Ed. du Jasmin, 2012
9782352840763, 14,00

 

Thèmes : Marseille, divorce, journaliste, enquête, sans papier, clandestin,

 

presentationed

A peine Alexis a-t-il mis le pied à Marseille qu’il déteste la ville. Des bagarres au fond de la cour au trafic de drogue, du racket à la criminalité organisée, des transports en commun au minuscule appartement où il doit vivre avec sa mère et sa tante, tout l’éloigne du confort auquel il était habitué avant le divorce de ses parents. Alors qu’Alexis découvre peu à peu la gentillesse et l’humour cachés derrière le sarcasme de ses camarades, sa vie bascule : l’un de ses amis, un jeune Moldave sans-papiers, disparaît.
Alexis découvre alors les difficultés et les menaces qui pèsent sur des immigrés en quête d’une vie meilleure, une réalité qu’il ne soupçonnait pas.

mon avis  critique

Alexis n’est vraiment pas fait pour vivre à Marseille, mais on ne lui laisse pas le choix. Suite à la séparation de ses parents il doit dire adieu au chic de son lycée français à l’étranger pour un lycée marseillais beaucoup moins accueillant.

La jeune maman qui fait la manche dans les couloirs du métro est venue volontairement à Marseille, elle, mais elle ne s’attendait pas à ça…

Alexis, fil conducteur de cette histoire va découvrir Marseille, se faire de nouveaux amis et se lancer dans une enquête journalistique qui conduira le lecteur à voir l’envers du décor. Cette femme croisée dans le métro, mais surtout son ami Moldave, recherché par la police, qui disparaît, voilà de quoi faire réagir Alexis. Les sans papiers, les réseaux clandestins, la détresse humaine. Des extraits de journaux rythment d’ailleurs la lecture, la rendant plus tangible encore.

Un roman poignant sur un thème intéressant, qui mêle vie marseillaise et amité. A découvrir et faire découvrir car le ton devrait toucher aussi les adolescents. Dommage tout de même que la couverture, comme souvent aux Editions du Jasmin, ne soit pas plus attrayante.

Logo Lystig+ Challenge YA#2
+ Challenge Vivent nos régions – Marseille
+ Challenge Thriller

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

La saveur des figues Moana I de Silène

saveurdesfigues.gif

Roman de science fiction pour adolescent

La saveur des figues Moana I

de  Silène Edgar 

   Éditions du Jasmin,   22/06/2010

  219 p.    16 €   ISBN  978-2-352840-57-2

 

Thèmes : Science Fiction, anticipation (post apocalyptique), Catastrophe écologique, Aventure, Famille (intergénérationnel), Amour

 

Il ne faut pas s’arrêter à la couverture de ce roman… En effet pour un roman adolescent, je ne la trouve pas très attrayante, et mes élèves sont bien d’accord… Dommage car l’histoire elle est bien ficelée et attrayante. Un peu facile peut être dans sa résolution, trop happy end surtout à mon goût, mais sinon c’est un sans faute pour Silène, qui nous offre là un roman de science fiction sympathique. Je dis science fiction car le monde est bien le notre, mais totalement différent aussi comme une évolution dans quelques années seulement. C’est même devenu complètement glacial, tuant une grande partie de la population. Il s’agit donc maintenant de repeupler la Terre, avec un gouvernement mondial, assez secret et particulier. Un fan de science fiction reprocherait sûrement le manque de détails concernant justement ce gouvernement, mais aussi la catastrophe, pourtant j’ai été totalement séduite par l’ensemble de ce roman pour adolescents, qui est avant tout un roman d’aventure, et de voyage.

Moana va nous entraîner dans des aventures rocambolesques, nous permettre de découvrir son monde, et de rencontrer de nombreux survivants, la plupart très attachants. Cette histoire aurait sans nul doute pu être détaillée et étalée sur plusieurs tomes, mais je suis totalement ravie que pour une fois l’histoire puisse s’arrêter dès ce tome ! Et pourtant un tome 2 est prévu ! Je vous rassure tout de même, le tome a une fin propre, et la lecture du tome 2 ne me semble pas obligatoire, bien que j’aimerais en savoir un peu plus sur le gouvernement par exemple…

Un style agréable et entraînant, pour une histoire qui l’ai tout autant, et que je ne peux que vous inciter à découvrir !

 

+ Une petit info supplémentaire : Silène Edgar c’est en fait Sophie R., de La Rochelle (d’origine) et professeur de lettres modernes. Elle a trouvé son pseudonyme dans Gargantua (lu dans Sud Ouest) Je vous conseille par ailleurs son site sur le livre !

+ L’avis de Noukette

La Saveur des figues : Moana I
EDIT 2018 : exit la vieille couverture, Moana a été réédité chez Castelmore avec une super couverture !
Nous suivre et partager :
error0