La fille qui navigua autour de FÉÉRIE…

FéérieLa fille qui navigua autour de FÉÉRIE dans un bateau construit de ses propres mains

Catherynne M. Valente

Ana Juan (ill.)

Balivernes éditions (2015)

* * * * *

Résumé de l’éditeur : Septembre est une jeune fille qui aspire à l’aventure. Quand elle est invitée en Féérie par le Vent Vert et le Léopard des Petites Brises, bien sûr, elle accepte. Qui ne le ferait pas à douze ans ? Mais Féérie est dans la tourmente, sous le règne écrasant d’une Marquise maléfique.

Cheminant en compagnie d’un vouivre amoureux des livres et d’un étrange garçon bleu, presque humain nommé Samedi, elle perdra : son ombre, sa chaussure, son cœur et bien sûr son chemin. Mais dans l’aventure, elle trouvera le courage, l’amitié, une cuillère un peu spéciale et bien plus encore. Elle seule détient la clef qui rétablira l’ordre et le bonheur en Féérie…

* * * * *

J’ai été très attirée au départ par cette magnifique couverture rouge brique et or, mais contrairement aux blogs Afleurdemots ou Accrodeslivres qui l’ont beaucoup aimé ou encore au blog « Avides lectures » qui l’a carrément classé dans sa catégorie « nuit blanche », j’ai eu du mal à me plonger dans cette histoire, qui me faisait trop penser à « Alice aux pays des merveilles » qui n’est pas vraiment ma tasse de thé, voir ici

Pourtant, si le début à été laborieux, (le « trait » me paraissait un peu forcé, comme si l’auteur avait écrit son histoire « normalement » et l’avait ensuite traduite pour copier le style d’Alice au pays des merveilles… ), j’avoue avoir finalement pris plaisir à lire cette histoire totalement absurde et décalée !

* * * * *

Ce roman a reçu le Prix Imaginales – Catégorie Jeunesse en 2016 et en 2017 pour le tome 2

Et pour ceux qui ont lu le tome 1, le tome 2 est sorti, voir ici !

Féérie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sauveur & Fils – Saison 1 & 2 ♥

Sauveur & Fils est une saga pleine de vie, avec ses bons et ses mauvais côtés : un laboratoire de l’humanité, avec beaucoup d’amour  !

Sauveur & Fils

Série pour adolescents

Sauveur & Fils

Saison 1 & 2

de Marie-Aude Murail

Ecole des Loisirs, 2016
9782211228336, 328 pages
17€ > 9,99€ en epub pour le tome 1 et 12,99€ pour les suivants

Malgré le cochon d’inde sur la couverture, ce roman s’adresse aux adolescents, et n’est pas si léger qu’il y paraît.

Sauveur Saint-Yves est psychologue. Avec son nom prédestiné, il s’investit pour ses patients, qu’il voudrait tous sauver. C’est ainsi que confortablement assis sur le canapé de son cabinet, ou caché derrière la porte en compagnie de son fils Lazare, on suit le destin de plusieurs patients, dont un grand nombre d’adolescents.

Ella, 12 ans, qui rêve d’être le chevalier Elliot, Cyrille 9 ans, qui fait pipi au lit, Gabin, qui ne va plus en cours, mais aussi Margaux, Blandine, Alice, Elodie, Lucile, Marion, Paul… ainsi que tous les parents, les familles (souvent déchirée ou recomposée) qui accompagnent cette bande – Sans oublier, bien sûr, un hamster.

Sous cette étrange couverture animalière se cache un roman étonnamment prenant. Malgré l’accumulation de problèmes, souvent grave, la présence de Lazare et la bonne humeur de Sauveur rendent ce livre plaisant. Rien de pesant, et pourtant des problèmes, il y en a un paquet.

Marie-Aude Murail, auteur qu’on ne présente plus, signe encore un superbe roman, et même une super série puisque le tome 2 est tout aussi réussi, tandis que le tome 3 est paru en mars.

On s’attache à tous les personnages, sans pour autant s’identifier tant les thématiques sont lourdes, et on les suit en espérant une progression, une évolution pour eux.

On ne sauve pas les gens d’eux-mêmes, Lazare. On peut les aimer, les accompagner, les encourager, les soutenir. Mais chacun se sauve soi-même, s’il le veut, s’il le peut. Tu peux aider les autres, Lazare, mais tu n’es pas tout-puissant.

La vie personnelle de Sauveur est aussi bien présente, avec dans le premier tome le lien avec les Antilles et la mort de la maman de Lazare. Ce tome comprend aussi une bonne part de suspense, et même un peu d’action. Lazare est au centre parce qu’il crée un lien entre les différents protagonistes. Dans le second tome, de nombreux personnages reviennent, et Lazare a moins ce rôle central, ce que j’ai un peu regretté, au début, avant d’y trouver un équilibre finalement plus logique. Ella, Blandine, Gabin… tous sont tellement attachants !

Une galerie de personnages résolument moderne, aux problèmes d’actualité : harcèlement, phobie scolaire, divorce, couple homoparental, schizophrénie, mère possessive… tout y passe sans pour autant ressembler à un catalogue.

Coup de maître, encore, pour Marie-Aude Murail.

Le roman de Marie-Aude Murail a la fraîcheur d’un roman ado et la gravité de notre époque… le tout baigné dans une légèreté où la présence d’un hamster n’est pas anodine.

J’ai une fois de plus plongé dans les mots de Marie-Aude Murail, j’ai habité la maison de la rue des Murlins, à Orléans, et j’ai aimé chaque personnage.

+ D’autres romans de Marie-Aude Murail à découvrir :

   zapland   http://www.decitre.fr/gi/85/9782211048385FS.gif http://www.decitre.fr/gi/96/9782211071796FS.gif http://www.decitre.fr/gi/30/9782211092630FS.gif 

Le Val de la morte embrassée – Roman ado

ValLe val de la morte embrassée

Michel Honaker
Flammarion (2013)
* * * * *

Lord Denholm, ancien magnat de la presse et riche homme d’affaires, vit aujourd’hui retranché et solitaire dans son manoir avec pour seule compagnie son serviteur Ivan. Sentant sa fin proche, il invite Jubella, jeune journaliste qui essaie de se faire sa place dans le monde de la presse et lui propose une interview exclusive.

Le lendemain, il est retrouvé mort et Jubella se retrouve avec une étrange et dangereuse histoire sur les bras… A partir des confidences de Lord Denholm et d’un mystérieux tableau qu’il lui a montré, elle va mener sa propre enquête.

* * * * *

Une histoire originale qui mêle prince charmant, fantastique et enquête policière dans le monde de la peinture, ça ne pouvait que me plaire ! Toutefois, si vous aimez les contes de fées avec Prince Charmant, votre regard sera peut-être un peu différent après cette lecture… On vous aura prévenu !!

J’ai même fait des recherches pour savoir si ce fameux Turner existait :(

Je me suis bien fait avoir  ^^

Jubella est une jeune femme déterminée qu’on suit avec plaisir dans son enquête. Sans vouloir en dire trop, j’ai adoré la façon qu’a Michel Honaker de revisiter les contes de fées !

Environs de Shoreham, comté de West Sussex, Angleterre. De nos jours.

Invitation de Lord Blake Denholm à Jubella :

Étendue sur la pierre glacée, si belle au val ombragé,

Ici et seulement ici, la morte peut être embrassée.

Par son seul amour sur terre éveillée.

Par le souffle qui rend la vie.

Par le baiser.

Venez dîner en mon manoir demain soir à huit heures.

Lord Blake Denholm.

On vous envoie une invitation comme ça, vous y allez vous ??? Moi, sûrement pas ! Mais, bien sûr, Jubella y va…

* * * * *

Du peintre William Turner, je connaissais surtout les marines, ces tableaux aux vagues en furies ou encore les tableaux avec ce jaune flamboyant tel « l’incendie de la Chambre des Lords ». Pour les amoureux de Venise, il a également beaucoup peint cette ville.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/be/Joseph_Mallord_William_Turner_-_Bell_Rock_Lighthouse_-_Google_Art_Project.jpg/1280px-Joseph_Mallord_William_Turner_-_Bell_Rock_Lighthouse_-_Google_Art_Project.jpgVal

Michel Honaker a déjà vu deux fois ses romans sélectionnés par le Prix des Incos, celui-ci en 2015/2016 et un autre roman en 2003/2004, voir ici

D’autres avis : Je vous invite à lire la critique plus qu’élogieuse du blog « Books, Tea time & Sweet apple pie » qui a adoré et a poussé le vice jusqu’à « refaire » le fameux tableau…  Ainsi que les avis d’Actusf, d’Avides lectures et de Lirado

Si après ça vous n’avez toujours pas envie de le lire, je ne peux plus rien pour vous !! ^^

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Marche à l’étoile : le road trip d’un esclave noir américain

Marche à l’étoile est un roman pour adolescent historique, sur l’esclave noir américain, mais aussi un beau road-trip plein d’humanité, et une double quête d’identité.

Marche à l'étoileRentrée littéraire jeunesse 2017

Marche à l’étoile

d’Hélène Montardre

Rageot, à paraître le 13 septembre 2017
9782700256246, 14,90€

Niveau : Collège / Lycée
Thèmes : esclavage, Etats-Unis, XIXème siècle, Underground Railroad, quête d’identité, fuite, survie

 

Billy a  15 ans. Il est noir et vit en Georgie, en 1854. Il est esclave dans une plantation. A la mort de celle qui l’a élevé, il découvre quelques bribes de son passé. Et puis les événements s’accélèrent, et il fuit la plantation, et sa condition d’esclave. Un road trip à travers les Etats-Unis s’engage alors, d’Atlanta jusqu’à la frontière canadienne qui fait tant rêver.

Ce très beau récit de fuite, à la fois imaginé et documenté, permet de plonger dans un passé américain pas toujours très connu. Le chemin parcouru par Billy dans Marche à l’étoile est à la fois l’occasion de découvrir de magnifiques paysages, bien dépeints par Héléne Montardre, mais surtout de faire des rencontres. L’histoire de Billy, un parmi tant d’autres, permet de croiser de nombreuses personnalités, généreuses souvent, fourbes parfois.

Si comme moi vos connaissances de l’esclavage noir américain ne sont pas très développées, vous allez découvrir de nombreuses choses, et surtout sans avoir l’impression de lire un documentaire. Les informations sont simples, exemptes en grande partie de chiffre, plus basées sur l’humain. On découvre notamment l’Underground Railroad, un réseau de routes et passeurs clandestins, destinés à aider les esclaves noirs américains en fuite.

En plus de ce récit historique passionnant, il y a le mystère des origines de Billy. Ces quelques mots au début du récit « France, Durieux, français », et une boucle d’oreille. Billy ne tirera pas les fils, et sa quête d’identité restera en suspens, mais il écrira son histoire. Et c’est là que réside une belle surprise du roman, la deuxième partie se passe de nos jours, et permettra de faire du lien entre ces fils emmêlés, et de découvrir le lien avec la France. Jasper sera notre nouveau compagnon de route, tout aussi exalté et attachant.

Un récit double, très bien mené et qui sait distiller le suspense. On a l’impression de vivre plusieurs vies avec nos deux héros, et les liens invisibles qui se créent entre eux sont touchants. Brillant ! Hélène Montardre, dont j’ai déjà apprécié la plume dans des récits très variés comme L’agenda ou Courir avec des ailes de géant, prouve encore son talent de (ra)conteuse, tout en sensibilité.


+ D’autres romans d’Hélène Montardre à découvrir :
Amies sans frontières, Océania, L’agenda, Courir avec des ailes de géant,

+ Rentrée Littéraire 2017 – Challenge 1% 

challenge rentrée littéraire 2017

 

 

 

 

 

 

Auriez-vous avez des titres de romans sur le thème de l’esclavage, niveau collège, je suis intéressée pour constituer une petite expositions sur ce thème pour mes élèves !