J’aime mon meilleur ami qui aime ma meilleure amie

j'aime mon meilleur ami qui aime ma meilleure amieRoman pour jeunes adolescents
Niveau CM2 – Sixième

J’aime mon meilleur ami qui aime ma meilleure amie

de Dominique Souton

Ecole des Loisirs, 2016
9782211230094, 9€

Sous ce titre ne se cache pas vraiment un roman d’amour, mais plus un récit de collégienne. NAt est en 6e au collège, et le voir par ses yeux est vraiment drôle (et toujours très réaliste), comme son vocabulaire. Elle essaye de faire comme les autres, alors forcément TROP, DARON et CHELOU sont des indispensables à mixer à toutes les sauces.
Et puis, bien sûr, il y a des histoires d’amitié et d’amour, digne du primaire pour le coup, mais plutôt mignonnes. Difficile d’avoir plusieurs meilleurs amis, encore plus difficile quand on tombe amoureux de son meilleur ami.

Au collège, on ne dit plus « bizarre », mais « chelou », on doit présenter son carnet toutes les cinq minutes, il y a au moins dix profs pour remplacer la maîtresse, et certains demandent de drôles de trucs comme d’adopter un œuf à la maison !

J’aime mon meilleur ami qui aime ma meilleure amie est un roman pétillant qui montre bien comme les jeunes peuvent s’inquiéter de détails plus que du collège, mais surtout qui offre un récit réaliste et sympathique. Seule la partie numérique, bien que d’actualité, est moins intéressante dans son traitement, sans poser problème pour autant… Mais ce qui est finalement le plus drôle je crois, c’est qu’en tapant le titre du livre dans Google, vous trouverez dans les premiers résultats des discussions entières de forum sur ce thème…

Ce roman, avec sa jeune héroïne, est parfait pour les « petits » sixième, notamment en début d’année, voire avant la rentrée pour découvrir le collège. Une histoire qui plonge dans le grand bain du collège, avec son vocabulaire et ses règles bien particulière, mais tout en humour et avec même une histoire d’amour !


+ Ces personnages ont commencé leurs aventures dans Ma meilleure amie a une meilleure amie, en CE2.
+ Challenges : Rentrée Littéraire 2016YA#6
cof

Les pierres de fumée T.3 : La Rédemption

  Les pierres de fumée

T.3 : La Rédemption

Éric Boisset

Magnard Jeunesse (2016)

*****

Attention, comme vous l’aurez constaté, il s’agit d’un tome 3. Si vous n’avez pas lu les tomes précédents, je vous conseille d’aller voir les présentations qui leur sont consacrées :

Tome 1 : La prédiction

Tome 2 : La révélation

(le concours n’est plus d’actualité, bien évidemment…)

*****

Pierres*****

Dans ce 3ème (et dernier !) tome de la trilogie, chacun poursuit son chemin tandis que la guerre éclate de tous côtés et que diverses alliances se nouent. Comme avec les tomes précédents, on suit une personne différente à chaque chapitre, ce qui permet d’avoir une vision globale de la situation. Liam et Éléa, les jumeaux séparés, sont toujours à la recherche l’un de l’autre. Liam a appris qui était son père, Éléa sait maintenant qui est sa mère et la Chancelière Ny continue de comploter…

Un 3ème tome qui se lit vite, trop vite, d’une part parce là encore il y a beaucoup d’actions et de rebondissements, et d’autre part, parce qu’on aurait envie de rester encore un peu avec ces personnages devenus familiers et auxquels on s’était attaché…

*****

Au début du roman, comme dans le tome 2,  vous trouverez un résumé des tomes précédents permettant de se remémorer ce qui s’est passé, ainsi qu’une liste des personnages, leurs liens et leur rôle : Un vrai plus, particulièrement utile quand il s’est écoulé plusieurs mois entre la lecture de deux tomes, et que, comme moi, on lit énormément…

J’aime beaucoup les cartes dessinées au début, ça donne un côté « réel » à l’histoire, même si je me repère rarement dessus au fil de l’intrigue (pas le temps, je veux savoir la suite !!)

Bref, tout est fait pour que le lecteur s’y retrouve et ce n’est pas toujours le cas dans les séries ou les trilogies.

Une fois encore, ce fut une lecture très agréable !

*****

Le site de l’auteur, Éric Boisset

Les cartes présentes au début du roman (et que j’ai prises sur le site de l’auteur) ont été réalisées par Lionel Richerand

Le site de l’éditeur, Magnard Jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vanessa, la jeune patineuse

DéfiArcadia Tome 3

Un défi pour Vanessa

Cécile Soler (2016)

≈ ≈ ≈ ≈ ≈ 

Voici donc le 3ème épisode des aventures de Vanessa, la jeune patineuse. Elle est à Arcadia, l’académie de sport, depuis déjà deux mois, et quand l’histoire commence, elle est à une semaine de passer sa première compétition nationale : « Le challenge du Médoc ». Un vrai défi ! Car si elle ne fait pas partie des meilleures, elle ne pourra pas rester à Arcadia… Or elle est là dans son élément, a trouvé des gens passionnés comme elle et n’imagine pas retourner à sa vie d’avant.

Malheureusement pour elle, cette semaine va être riche en péripéties. Des problèmes avec sa tunique, celle qu’elle doit porter pour le challenge, des parents toujours aussi absents et peu compréhensifs, ses patins qui disparaissent, un exposé imprévu qui ajoute à la charge de travail et au stress… Bref, une semaine bien difficile juste avant le challenge !

≈ ≈ ≈ ≈ ≈ 

J’ai retrouvé avec plaisir la jeune Vanessa. Le texte et l’histoire sont simples, sans être « neu-neu »,  et les paragraphes courts ne décourageront pas les plus frileux. On suit l’histoire avec beaucoup d’intérêt grâce à de nombreux rebondissements et des personnages qu’on commence à bien connaître.

Dans cette histoire, il y a également des notions très intéressantes, telles que l’intérêt du bio ou du « bien manger », des notions qu’il me semble important de donner aux enfants. Les jeunes gens de cette académie sont des sportifs, le fait de bien manger est très important ainsi que d’avoir une vie saine et régulière. Mais cela fait partie intégrante de l’histoire, ce ne sont pas des conseils « ajoutés ».

Je me rends compte que je n’ai pas parlé des couvertures. Celle de ce tome est réalisée par Camille Lagoarde (Kiwii illustrations). Le papier/carton utilisé pour les couvertures est très agréable au toucher, très doux et les couleurs utilisées pour les illustrations sont également toutes douces.

Pour les non-initiés, il y a toujours un lexique à la fin pour les mots spécifiques au patinage.

A l’attention de l’auteur et/ou de l’éditeur : Je pense qu’un petit résumé des tomes précédents au début du livre permettant de se remettre en tête rapidement tous les personnages serait un vrai plus.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai de nouveau passé un agréable moment à Arcadia avec Vanessa !

Pour tous les enfants qui aiment le sport, la compétition ou encore l’amitié. Dès 9 ans.

≈ ≈ ≈ ≈ ≈ 

Nous vous avons déjà présenté les deux tomes précédents par ici :

Tome 1 : Le rêve de Vanessa

Tome 2 : La nouvelle vie de Vanessa

Cécile Soler a passé plus de 30 ans dans les coulisses en tant que journaliste. Elle a couvert 5 jeux olympiques et plus de 60 tournois du Grand Chelem. Son site par ici.

La présentation de la série sur Youtube

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Sigrid et les mondes perdus T.1

Sigrid

Sigrid et les mondes perdus

T.1 : L’oeil de la pieuvre

Serge Brussolo

Hachette Jeunesse (2002)

* * * * *

Sigrid est orpheline. Il y a 10 ans, elle a choisi de quitter l’orphelinat et de s’engager sur le Bluedeep, un immense sous-marin chargé d’une mystérieuse mission sur la planète Almoha. Une planète étrange qui « adapte » les humains : Si vous tombez à l’eau, vous vous transformez en poisson… Vous revenez sur la terre ferme, vous redevenez un humain. Une transformation qui pourrait être bien sympathique si elle ne s’accompagnait d’une terrible perte de mémoire quand on est « poisson » !

* * * * *

Un sous-marin qui sillonne un océan immense, des pieuvres maléfiques qui essaient de pénétrer dans le sous-marin… On ne peut s’empêcher d’y voir un clin d’œil, ou un hommage à 20 000 lieues sous les mers.

Pourtant c’est une histoire complètement différente et très originale qu’a écrit Serge Brussolo dont j’avais déjà apprécié l’écriture dynamique et inventive dans sa série « Peggy Sue » que j’ai passé des heures à lire à mon fils, soir après soir (oui, il savait déjà lire, mais à priori il préférait écouter !!)

L’œil de la pieuvre est un vrai livre de science-fiction, mais aussi une ode à la différence et au respect de l’autre et un roman passionnant qui se lit d’une traite. Je me suis régalée ! Merci Julie pour la découverte !

* * * * *

Ce livre faisait partie des « bonus » que ma binôme de swap, Julie, avait mis dans le colis ! Voir par ici le colis complet.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer