Mes premiers bilingues : une histoire à écouter

Orianne Lallemand - Let's go to School with Jenny and Jack !.

Mes premiers bilingues :
une histoire à écouter

Let’s go to School with Jenny and Jack
Let’s play with colours
Let’s Count together

d’Orianne Lallemand

Tamara Page-Jones
et Elsa Fouquier

Nathan, 2014

Cette collection, parue chez Nathan, permet aux enfants de découvrir des histoires en anglais dès qu’ils apprennent à lire, ou même un peu avant, avec les parents. Une belle idée, très pédagogique dans sa mise en œuvre, avec un personnage récurrent pour attirer les enfants.

Jenny et Jack, son perroquet, vont donc vivre différentes aventures, permettant d’apprendre à compter, de découvrir les couleurs, l’école, et les animaux.

A chaque fois le déroulement est le même, la majorité de l’histoire se déroule en français, permettant d’accrocher les enfants, mais des bulles permettent de passer à l’anglais. Les histoires sont sympathiques mais servent surtout de support pédagogique aux apprentissages en anglais. Un apprentissage favorisé par le jeu, avec une méthode conçue par les enseignants qui proposent à chaque livre une dizaine de mots à mémoriser.Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones - Let's play with colours with Jenny and Jack !.

L’atout de cette collection c’est qu’elle permet grâce à un site internet (via lien ou flashcode) de télécharger la version audio. Idéal pour les parents pas toujours sûrs de leur prononciation ou les enfants qui ont envie de se débrouiller seuls.

Les couleurs, les chiffres, des thèmes classiques dans l’apprentissage de l’anglais, mais j’ai particulièrement aimé Let’s go to School with Jenny and Jack parce que cet album permet plus d’échanges, d’apprentissage de petits phrases de tous les jours.

Enfin chaque album se termine sur une chanson en anglais, qui permet de récapituler ce qui a été vu, mais aussi d’apprendre quelques phrases, tournures, et toujours un peu plus de vocabulaire. Une belle idée mais qui me pause tout de même une question, qui est d’ailleurs aussi présente dans le livre mais à une moindre mesure : aucune traduction des passages en anglais n’est prévue dans ces livres. Si, dans les bulles, c’est souvent facile à deviner, ce n’est pas toujours le cas, et les chansons, qui sont donc plus longues, risques d’être difficile d’accès pour certains enfants si les parents n’ont pas la possibilité de les aider.

Des albums à vertu pédagogique, qui nécessitent un accompagnement, mais offrent une façon ludique de découvrir l’anglais.

+ Challenges Albums et Petit Bac

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Ces petits livres me rappellent les « mini-schools » que je faisais avec mes copines tous les mercredis matin : une animatrice venait nous donner un cours d’anglais, sous forme de jeux, de chansons… Elle ne disait pas un mot de français, mais en fin d’année, on savait déjà dire quelques trucs ! Et en arrivant en 6ème, j’avais déjà un avantage certain car j’étais familiarisée avec la langue.
    C’est un très bon souvenir (on choisissait notre prénom anglais, le mien, c’était Daisy !)

  2. On en a deux et j’adore (ma fille pas encore, mais ça va venir :) ).

  3. ça me donne envie de les feuilleter pour me faire une idée!

  4. Ping :Février : langues étrangères ⋆ Délivrer Des Livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *