De pierre et d’os – Survivre sur la banquise

pierre

Seul(e) sur la banquise, que feriez-vous ?
Roman adulte

De pierre et d’os

Bérengère Cournut

Le Tripode (2019)

*****

Une Lecture Commune avec Enna et Antigone

*****

Uqsuralik se réveille avec un terrible mal de ventre. Elle s’habille et sort de la maison de neige. L’air glacé calme un peu sa douleur. La nuit est assez claire pour qu’elle distingue le sang sur la banquise. Penchée sur ce sang tout droit sorti de ses entrailles, elle sent trop tard la vibration. La banquise est en train de se fendre non loin d’elle et l’igloo est de l’autre côté de la faille. Son père a juste le temps de lui lancer une peau d’ours roulée et un harpon qui se brise sous le choc. Par chance, cinq chiens dormaient sous la neige à quelques pas d’elle. Elle commence alors une lutte quotidienne pour sa survie dans la pénombre et le froid.

*****

J’ai trouvé ce roman original, tant sur la forme avec ces chants et la partie photographique à la fin, que sur le fond avec ce sujet peu courant. Mais, si je l’ai trouvé intéressant, je ne l’ai pas trouvé passionnant. Je suis restée “en dehors” de l’histoire et les personnages n’ont pas su me toucher. J’ai trouvé ça assez “froid” à dire vrai… Il faut dire aussi que je ne suis pas spécialement sensible à ces histoires d’esprits ou de chamans…

Mais j’ai trouvé le côté “documentaire” sur la vie des inuits est intéressant.

N’hésitez pas à aller lire les avis d’Enna et Antigone (liens avant le résumé).

*****

Biographie de l’autrice sur le site de l’éditeur. De pierre et d’os a reçu le prix du roman Fnac 2019 ainsi que le prix Libr’à nous 2020.

Des éditions du Tripode, nous vous avons également présenté : Vigile

Le château des étoiles – BD Jeunesse ♥

châteauBD fantastique jeunesse

Le château des étoiles ♥

Alex ALICE

Rue de Sèvres, 2014

*****

Le château des étoiles. T1
1869 : La conquête de l’espace 

***

1868. La mère de Séraphin, Claire, est une exploratrice d’un nouveau genre. A l’aide de sa montgolfière, elle veut percer le secret de l’Éther, une sorte d’énergie contenue dans le ciel. Hélas, elle disparaît. Un an plus tard, Séraphin est toujours obsédé par l’Éther. Un soir, alors que les vacances d’été viennent de commencer, le facteur apporte un étrange courrier. La lettre contient un mot “J’ai retrouvé le carnet de bord de votre épouse…” et un billet de train avec un rendez-vous pour le lendemain…

*****

La très belle couverture “à la Jules Verne” m’avait déjà fait de l’œil à plusieurs reprises… Mais je vais plus souvent piocher mes lectures dans le côté BD adulte. Ceci dit, après avoir lu plusieurs avis élogieux, je me suis dit qu’il fallait que je tente l’aventure (car c’en est une !) Et j’ai bien fait !

Une seule chose m’a -légèrement- déplu : les traits trop “mangaïsés” à mon goût du jeune Hans !

Mais sinon, j’ai aimé tout le reste ! L’histoire est passionnante et addictive. Le mélange Histoire et Science Fiction fonctionne très bien. Les personnages ont leurs bons et leurs mauvais côtés, bref, ils sont humains (sauf peut-être le Roi ?) et donc crédibles. Et il y a un côté “merveilleux” dans cette aventure…

Après avoir lu le tome 1, j’ai englouti le tome 2 et les 3 autres tomes m’attendent à la bibliothèque. J’irai dès demain.

Ajout du 22/07 : Aussitôt récupérées, aussitôt lues ! Vivement le tome 6… ♥ ♥ ♥

Laissez-vous tenter !

*****

Feuilleter les premières pages (site de l’éditeur)

est en congé pour la période estivale !

Mais je continuerai à vous présenter mes lectures de BD tous les mercredis (ou presque…)

Ronde des Livres – Février 2021

La Ronde des Livres de Février 2021

Comme (presque) chaque mois, un petit récapitulatif rapide des livres lus et dont j’ai parlé sur Instagram, ou avec quelques mots car ils n’auront pas d’articles dédiés faute de temps…

Des albums :

Mia va au parc de Delphine Méau et Charlotte Roederer
La Marmotière Editions, 2021
Avec les signes en LSF

 

Voir cette publication sur Instagram

Je t’aime à chaque instant de Suzanne Bogeat et Mauréen Poignonec
Gründ, 2021

 

Des mangas et des BD :

Coup de coeur pour la BD Le grimoire d’Elfie de Alwett, Arleston et Mini Ludvin,
Drakoo, 2021
A mettre absolument dans nos CDI (collège)

 

 

La cité lagune 2. A la recherche de Nella d’Anne Kalicky

Une suite où le passé des deux soeurs se révèle peu à peu…

Roman fantastique pour la jeunesse
à partir de 10 ans

La cité lagune
2. A la recherche de Nella

d’Anne Kalicky

Editions Flammarion jeunesse,
septembre 2020,
ill. de Sophie de La Villefromoit,
196 pages- 10,90 euros

 

Thèmes: Enquête, fraternité, pouvoir, aventure

 

Présentation de l’éditeur: “Dans les rues sombres de la cité lagune, deux sœurs sont prêtes à tout pour découvrir le secret de leur naissance… Nella a disparu, enlevée par d’étranges ombres. Sa sœur Mahaut se lance alors dans une quête captivante qui l’amènera à combattre de terrifiants esprits.”

 

Bien qu’une aura de mystère plane toujours, on en apprend un peu plus sur la “malédiction” des jumelles. Dans ce second tome de la Cité Lagune, l’auteure ne perd pas de temps. Très vite, Mahaut mène l’enquête afin de retrouver Nella.  A la recherche de Nella est selon moi un tome plus abouti.  Le premier m’avait semblé un peu plus lent. Mais c’est sans doute normal étant donné qu’il fallait planter le décor.

L’intrigue est donc mise en place en douceur et dans A la recherche de Nella, nous faisons plus ample  connaissance avec un ennemi tapi dans l’ombre. Grâce à l’intervention par télépathie de Nella, Mahaut sait comment déjouer le plan de cet adversaire invisible.

Plus de rebondissements donc et une quête de talismans à travers la ville; cette suite est beaucoup plus rythmée.  La plume d’Anne Kalicky est toujours aussi fluide. Ce roman se lit rapidement, l’intrigue est intéressante et on a envie de savoir le fin mot de l’histoire.  A la recherche de Nella est une histoire très accessible c’est pourquoi la tranche d’âge conseillée est de 10 à 13 ans.

L’illustration de couverture réalisée par Sophie de La Villefromoit est toujours aussi belle! Elle reflète parfaitement la nature surnaturelle des fillettes.

Ce second tome est donc une bonne suite. J’ai apprécié le fait que l’intrigue prenne un tournant décisif, on comprend mieux vers quoi l’auteure nous emmène.

En somme, une sympathique saga à découvrir ou à faire découvrir.

 

~Melissande~

 

+ Un petit rappel du tome précédent? C’est par ici

+  Le premier tome d’une autre  saga magique, présenté par Hérisson: Lily et la magie défendue de Holly Webb