Sally Jones – Roman d’aventure ado

SallySALLY JONES

Jakob Wegelius

Éditions Thierry Magnier (2016)

* * * * * *

Sally Jones, comme on l’apprend dès le 1er chapitre, est un singe anthropoïde. C’est à dire un grand singe. Un gorille. Elle vit depuis toujours au milieu des hommes dont elle commence à bien connaître les qualités et les défauts, et l’un d’entre eux lui a donné ce nom de « Sally Jones ». Au moment où débute cette histoire, Sally Jones travaille comme mécanicien sur un cargo, le Hudson Queen avec celui qu’elle appelle le « Chef », mais qui est son ami, Henry Koskela.

* * * * * *

Sally Jones, c’est tout à la fois une histoire de marins, une enquête policière, l’histoire d’une belle amitié et un grand roman d’aventures…

« L’objet » livre déjà, est très beau. Sur la couverture sont représentés plusieurs objets qui ont une importance au cours de l’histoire, et les rabats cachent deux magnifiques cartes qui retracent les voyages. Jakob Wegelius est non seulement auteur, mais également illustrateur et il commence ce roman en dessinant pour nous les personnages principaux rencontrés au fil de l’histoire.

J’étais un peu sceptique au départ (toujours cet à priori sur l’anthropomorphisme je pense !) mais j’ai vite changé d’avis. C’est un roman tout à fait passionnant que j’ai lu en 3 jours ! On ne peut qu’être touché par ce singe intelligent (elle sait lire et écrire entre autres !) gentil et courageux qui cherche à aider son ami.

Et il ne faut surtout pas se laisser impressionner par le nombre de pages (561 p.) car une fois qu’on est dedans, on n’a vraiment plus envie de sortir de cette histoire pleines de péripéties ! Pour vous en convaincre, allez donc lire l’extrait proposé par l’éditeur (voir ci-dessous).

Un très beau roman qui va vous emporter dans une étonnante aventure autour du monde…

* * * * * *

Sally Jones a remporté le prix August en 2014, prix prestigieux en Suède, le Nordic Council Children and Young People’s Literature Prize en 2015, ainsi que le Prix Sorcières 2017, catégorie Roman Junior.

Lire un extrait sur le site de l’éditeur Thierry Magnier

Sally

♥ ♥ ♥

Gros coup de cœur !!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le mystère Blackthorn – Roman jeune ado

BlackthornLe mystère Blackthorn

Kevin Sands
Bayard Jeunesse (2015)
* * * * *

Nous sommes en Angleterre, au printemps 1665. Christopher Rowe a 14 ans, il est orphelin et employé depuis 4 ans comme apprenti chez Maître Benedict Blackthorn, un apothicaire. Celui-ci lui a déjà appris à concocter de nombreux remèdes. Mais en cette année 1665, une mystérieuse organisation menace les apothicaires de la ville. Un jour, Christopher reçoit un message codé de la part de son maître, message qui se termine par ces terribles mots : « N’en parle à personne »…

* * * * *

Commencé ce matin, fini cet après-midi (il fait un peu plus de 500 p., écrit gros il est vrai !) Tout ça pour dire que c’est assez addictif ! On a envie d’aider ce jeune homme à trouver ce qu’il cherche, à décrypter les symboles, à démasquer les meurtriers…

Bref, une « enquête » passionnante, qui nous plonge dans les secrets du métier d’apothicaire. Il y a un petit côté historique forcement, puisque ça se passe en Angleterre en 1665, mais c’est distillé au fil de l’histoire et ne nuit en aucun cas à la fluidité du récit.

Blackthorn

Sorti en Juillet 2017

C’est aussi une histoire d’amitié, parce que Christopher est secondé dans ses recherches -et souvent aussi dans ses bêtises !- par le fils du boulanger, le fidèle Tom, qui, on le verra, manie fort bien le rouleau à pâtisserie, et pas toujours pour faire des gâteaux !

Et comme nous avons de la chance, un deuxième tome vient de sortir, « Le trésor Blackthorn » !

* * * * *

Vous aimez l’aventure, le mystère, le suspense et les énigmes ? Le mystère Blackthorn est fait pour vous !!

Kevin Sands est un scientifique canadien. Le mystère Blackthorn est son 1er roman.

Bayard jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Lion Boy – aventure pour jeunes ados !

Lion Boy ♥

Zizou Corder
Coll. Wiz
Albin Michel
* * * * *

Lion             LIon                  Lion

Tome 1 : Lion Boy (2004)
Tome 2 : Les fugitifs (2005)
Tome 3 : La poursuite (2006)

* * * * *
Zizou Corder est le pseudo utilisé par le binôme Louisa Young, (une auteure anglaise) et sa fille Isabel (10 ans !) pour écrire ce roman.
* * * * *

En rentrant chez lui un soir après avoir passé sa journée chez frère Jérôme, son précepteur, Charlie trouve la maison vide… Ses parents ont disparu ! Charlie essaie de leur téléphoner, sans succès. Mais Charlie a un secret, un vrai secret : il sait parler le « félin ». Ce qui lui permettra d’être rapidement sur une piste pour retrouver ses parents grâce aux chats qu’il rencontre et qui le renseigne.

* * * * *

Voici une aventure originale avec des personnages principaux qui sortent de l’ordinaire ! En effet, Charlie va être aidé dans sa quête par un groupe de… lions ! Des chapitres assez courts et de nombreux rebondissements font qu’on avance rapidement dans l’histoire. Charlie est un gamin attachant et débrouillard, et, même s’il est jeune, il a été habitué à réfléchir par lui-même.

Lion Boy est un roman qui aborde de nombreux sujets : Les façons de faire parfois sujette à caution des laboratoires pharmaceutiques (à travers le problème de l’asthme et des allergènes), comment on traite les animaux et ce qu’ils ressentent (ici dans un cirque), les problèmes de pollution, d’écologie, de racisme… Tout cela apparaît à travers l’histoire qui est très prenante et reste avant tout une belle aventure. J’ai lu les 3 tomes en 2 jours, ça m’a bien plu !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’odeur des garçons affamés – BD ado/adulte

garçons  L’odeur des garçons affamés ♥

Loo Hui Phang & Frederik Peeters (ill.)
Casterman (2016)
^ ^ O ^ ^

Texas. La guerre de Sécession vient de se terminer. Le gouvernement a lancé des campagnes d’exploration pour donner aux gens l’envie de s’installer dans l’Ouest. Trois personnages très différents travaillent ensemble à la réalisation d’une mission : répertorier les richesses du territoire, en minerai, hommes, chevaux… Le chef de groupe, Monsieur Stingley coordonne cet inventaire. Oscar Forrest, un jeune homme élégant et raffiné, est le photographe du groupe. Quand au jeune Milton, il est chargé de la popote, de la lessive et des chevaux, bref, c’est le domestique…

^ ^ O ^ ^

« L’odeur des garçons affamés » est une bande dessinée fascinante par bien des côtés ! J’aime beaucoup le western, donc pour la partie « grands espaces et indiens », je n’étais pas difficile à convaincre. Mais il y a beaucoup plus que ça : les 3 personnages ont tous des secrets (certains en ont même plusieurs ^^) et il y a aussi des personnages « secondaires » qui suivent et épient ces trois là. Western, aventure et mystères…

Les couleurs aident à comprendre où l’on se trouve : dans le réel, dans le rêve ou dans l’au-delà. Il y a beaucoup de choses différentes dans cette histoire ! De l’amour, du fantastique, des intérêts financiers ou politiques…

Laissez-vous porter, voire même emporter par cette histoire, vous ne le regretterez pas !! ♥

De Frederik Peeters, j’avais déjà lu et beaucoup aimé une bd totalement différente, « Pilules bleues« , un récit de vie, une bouleversante histoire d’amour.

^ ^ O ^ ^

Le site de la scénariste : Loo Hui Phang

Celui du dessinateur : Frederik Peeters

Feuilleter les dix premières pages sur le site de l’éditeur

Une interview très intéressante de l’illustrateur, Frederik Peeters, réalisée par Jacques (Un amour de BD) ci-dessous :

D’autres avis (unanimes !) : Un amour de BD (Nathalie et Jacques m’avaient vraiment donné envie de lire cette bd !), Noukette, Mo’, Yaneck, Jérôme

La bd de la semaine

Cette semaine, nous sommes chez Mo’

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer