Ne dites pas à ma mère que je suis voyante…

voyanteNe dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver

Eileen Cook

Presses de la Cité (2009)

*****

Sophie Kintock, une jeune femme pleine de fantaisie, est effondrée parce que son petit ami (avec qui elle sortait depuis tout de même 6 ans) a, du jour au lendemain décidé qu’ils avaient besoin d’une pause dans leur couple.

Le problème, c’est que l’idée de « pause » n’a pas le même sens pour eux ! En fait, Doug a décidé de la quitter, tout en voulant bien sûr, rester son meilleur ami… (Humm…)

Bref, Sophie est bien décidé à reconquérir –par tous les moyens, cela va de soi- son cher Doug. Un universitaire venu dans sa librairie pour lui demander de faire des recherches pour lui, va lui donner une idée de génie.

Elle sait que la nouvelle petite amie de Doug (oui, il n’a pas perdu de temps), Mélanie, est une fervente adepte de la voyance. Qu’à cela ne tienne, elle va devenir voyante et lui envoyer des signaux (bien visibles !) pour lui faire quitter Doug. Son subterfuge va marcher comme sur des roulettes, à quelques détails près, que je ne vais pas vous dévoiler ici, ça ne serait pas drôle !

*****

Au départ, c’est ce long et drôle de titre qui m’a attirée.

Puis la couverture m’a amusée. Et quand j’ai lu le résumé, plein d’humour, j’ai craqué et je ne le regrette pas !

Ce livre est franchement amusant. Mais pas seulement. Il y a aussi une vraie critique des charlatans et des gens qui profitent de la crédulité des autres.

J’avoue ne pas être une grande lectrice des romans de « Chick lit » dans lequel est classé ce livre et je n’ai pas du en lire beaucoup (le journal de Bridget Jones doit être l’unique exception à ce jour !) mais j’ai vraiment passé un très bon moment à lire ce roman. C’est léger, c’est drôle et ça aère bien la tête.

Bonne lecture !

*****

Elle a écrit deux autres romans (que je n’ai pas encore lus).

D’autres idées de romans plus ou moins légers pour l’été par ici.

Nous suivre et partager :

On prolonge l’été en romans…

Quelques romans pour adolescents qui fleurent bon l’été, la plage, l’amour… histoire de prolonger un peu en septembre les lectures estivales et légères… Il se pourrait même qu’un deuxième article vienne s’ajouter tant j’ai besoin d’été en ce moment !

Abby McDonald - Six semaines pour t'oublier.Six semaines pour t’oublier

d’Abby McDonald

Sadie est follement amoureuse de son meilleur ami, Garrett. Dès le premier regard ça a été le coup de foudre pour elle. Mais lui ne semble amoureux, et batifole d’histoires en histoires… Quand elle doit passer l’été loin de lui, elle décide de l’oublier et de passer à autre chose. Pas si facile ! Heureusement son nouveau travail, serveuse dans un café, et surtout ses collègues complétements délurés vont l’aider à passer le cap !

On passe un agréable moment en compagnie de Sadie et de ses amis, même si ce personnage amoureux tape parfois un peu sur les nerfs. On a envie, comme ses collègues, de la secouer ou de rire d’elle tant elle est prévisible. Pourtant c’est une belle série de personnages qu’on découvre, avec de petites histoires secondaires plutôt sympathiques, qui rendent ce roman vif et léger à la fois.

Passer quelques heures avec Sadie, c’est être amoureux à en rire, à en pleurer, à la folie ou bien trop raisonnablement, et tenter d’y voir clair !

Albin Michel, Wiz, 2014

La pire mission de ma vie n’est pas finie -tome 2-Robin Benway - La pire mission de ma vie Tome 2 : La pire mission de ma vie n'est pas finie.

de Robin Benway

Encore un joli roman girly, mais comme dans le premier opus, le rose est ici associé à l’action. Notre jeune héroïne, Maggie, accompagnée de ses amis, se retrouve de nouveau dans une aventure extraordinaire. Ses parents, agents secrets, sont accusés de trahison. Elle va donc devoir partir en mission pour les sauver. Le seule problème, ses amis Jesse et Roux l’accompagne et ne sont vraiment pas formés au métier…

Un roman plein d’humour et d’amour, un très joli mélange avec l’action. Malgré une petite escapade à Paris, l’ensemble est assez proche du premier tome dans le déroulement et les rebondissements, l’action étant vraiment concentrée par endroit. Pour autant il est agréable de retrouve Maggie et de suivre encore ses aventures rocambolesques.

Nathan, 2014

Erin McCahan - Cool sweet hot love.Cool Sweet hot love

de Erin McCahan

Josie est une adolescente surdouée de 16 ans, déterminée et rationnelle. Beaucoup plus que sa soeur Kate, c’est pourquoi elle n’hésite pas à lui dire que son nouveau fiancé n’est pas fait pour elle… Mais connaît elle vraiment quelque chose à l’amour ? Il faudrait qu’elle tombe amoureuse avant de pouvoir donner des conseils !

Ce roman est suprenant, car son héroïne est à l’opposé des adolescentes girly fan de maquillage qu’on croise généralement dans ce genre de livre, et pourtant il s’agit bien d’une romance. Si l’histoire est sympathique, ce sont surtout les personnages qui marquent le lecteur, à l’instar de Josie, notre surdouée. Des personnages caricaturaux souvent mais bien campés, qui offrent de nombreuses scènes comiques mais aussi beaucoup de tendresse et d’amour.

Josie, avec sa manie de traduire les paroles des autres, d’analyser scientifiquement chaque situation et de jouer les pestes avec sa soeur est touchante et attachante. Une petite geek mais avec un grand coeur…

Nathan, 2014

Nous suivre et partager :

Tout finit par un baiser !

tout finit par un baiser Roman romantique pour adolescents

Tout finit par un baiser !

de Kate Klise

traduit par Dominique Kugler

Albin Michel Jeunesse, avril 2014
Wiz, 338 pages
9782226255563, 13,90€
disponible en numérique epub 9,49€

Tout finit par un baiser est un roman à quatre voix de quatre personnages qui s’entrecroisent, entre Paris et Madrid. Quatre américains, venus en Eurpoe pour une semaine. Une semaine qui va changer leur vie.

Andrew et Webb Nelson, père et fils, sont à Madrid pour une exposition. Daisy et Coco Sprinkle, mère et fille, se rendent à Paris pour quelques jours de vacances.  Un café renversé dans l’avion, un échange de bagage à l’aéroport… le hasard se joue d’eux pour les faire se rencontrer. D’un côté nos deux adolescents qui échangent par Internet, de l’autre des adultes qui se croisent, se téléphonent.

Cette comédie romantique est assez simple en apparence, pourtant surprises, rebondissements, disputes et secrets s’accumulent, formant des quiproquos délicieux pour le lecteur, qui lui, grâce à la narration à quatre voix, ne manque rien des détails de l’histoire. Cette narration à quatre voix est de prime abord un peu destabilisante car le temps narratif s’en trouve légèrement chamboulé. Pas de ligne droite ici mais pluôt un  parallèle constant entre les quatre visions de cette histoire.

Une histoire où l’amour es maître, mais où rejalli aussi le passe des personnages. On apprend peu à peu à mieux les connaître, à les apprécier… ce qui est d’autant plus difficile puisque le lecteur omniscient ne peut les aider à surmonter les quiproquos. Dans ce roman le rapport à la culture,  l’art et la musique notamment est intéressant et agit comme un lien.

Si les situations ne sont pas crédibles, on se prend pourtant à tourner les pages, avides de savoir ce que le tire annonce pourtant Tout finit par un baiser. Un titre d’ailleurs un peu présomptueux auquel je préfère la version anglaise d’origine : In the Bag.

Une comédie romantique plaisante et simple, idéale pour l’été !

cadeaumaestro

Nous suivre et partager :

Une (irrésistible) envie de dire oui – Meg Cabot

Roman pour adolescents / adultes
Chick Litt et policier

Irrésistible

de Meg Cabot

intégrale des 3 tomes

Tome 3 Une (irrésistible) envie de dire oui

Traduit par  Florence Schneider

Albin Michel Jeunesse, 2013
1120 pages – 22,90€

Une intégrale de plus de 1000 pages, cela mérite bien trois articles, un pour chacun des tomes !
Mon article sur Une irrésistible envie de sucré ! et celui sur Une irrésistible envie d’aimer

/!\ Légers spoilers dans cet article !

Comme le titre de ce troisième tome le laisse supposer il est encore et toujours question d’amour ! La vie d’Heather Wells a bien changé, elle s’essaye même au jogging et à la nourriture végétarienne, tout ça par amour, pourtant ses pensées sont toujours les même.

Il faut cependant croire que la malchance la poursuit car c’est cette fois son chef qu’on retrouve mort dans son bureau, à la résidence universitaire. Nouvelle enquête avec ses fausses pistes et ses suspects mais ce tome est légèrement différent. Non seulement on a guère de mal à trouver le meurtrier et l’action bien que présente passe au second plan dans notre intérêt tant c’est l’évolution d’Heather qui nous tient en haleine.

Un troisième tome que j’ai moins aimé dans l’action et la partie “policière” donc mais qui nous permet une fois de plus de retrouver nos personnages secondaires, dont Cooper et Gavin que j’apprécie toujours autant. Pourtant à trop vouloir finir l’histoire dans ce troisième tome Meg Cabot ne nous offre que des scènes un peu faciles en conclusion, notamment pour tous ces personnages secondaires. Ça en devient du coup un peu niais et c’est dommage car l’humour des deux premiers tomes tombent alors un peu à plat. L’arrivée du père d’Heather dans le deuxième tome avait déjà amorcé ce changement mais ce troisième tome se base vraiment trop sur Heather, et même si on l’aime bien, les trois tomes à la suite ce n’est finalement pas conseillé. Mieux vaut je crois laisser passer un peu de temps entre les tomes pour ne pas arrivée lassée des répétitions comme moi dans ce troisième tome.

A lire en prenant son temps, par exemple cet été à la plage, car si le poids du livre peut faire peur sachez qu’il est aussi disponible en numérique et qu’il plaira autant aux adolescentes qu’à leur maman!

Challenge YA#2Challenge ThrillerChallenge New York 2013

+ L’avis de Sharon

Nous suivre et partager :