Enquête d’identités – Roman Ado

identités

Vol + amnésie + cirque = une drôle d’histoire !

Roman Policier Ado

ENQUÊTE D’IDENTITÉS ♥

Nicolas Gerrier

Le Lamantin (2014)

*****

Julien et Noémie, deux ados de 15 ans, sont amis depuis leur naissance dans la même maternité. Un sujet les divise pourtant : qui est supérieur à l’autre ? L’homme ou la femme ? Le jour de leurs 12 ans, ils se sont lancés dans un challenge. Celui qui gagnerait le plus de défis en 3 ans serait reconnu être le plus intelligent (ainsi que ses semblables).

A quelques kilomètres de là, Frank Lefranc, 24 ans, tout juste sorti de l’école de Police, se retrouve en binôme avec le commissaire Jacques Lefranc, 60 ans, proche de la retraite. Aucune famille en commun, juste une coïncidence ! Pour leur première affaire ensemble, ils vont devoir faire preuve de discrétion et de vivacité d’esprit.

Jean-François Leberger quand à lui, s’apprête à vivre son rêve : il va passer la semaine suivante aux États-Unis !

*****

Qui est cet homme mystérieux trouvé par Julien et Noémie ? Qui a cambriolé la banque ? Et surtout, comment ? A peine à la moitié du bouquin, je pense avoir compris la fin (j’en suis page 123/347). Bon ben en fait, rectificatif, je n’avais rien compris du tout !!!

Enquête d’ identités…

est un roman policier “ado” surtout parce que les deux héros qui enquêtent (en plus des “vrais” policiers) sont des adolescents de 15 ans. Mais c’est une histoire très bien ficelée, que vous pourriez avoir plaisir à lire même sans être ado ! La preuve, ça m’a beaucoup plu et cela fait bien longtemps que je n’ai plus 15 ans…

Il faut bien lire les dates en début de chaque chapitre, c’est important parce qu’il y a de nombreux flash backs.

Les personnages sont tout à fait crédibles, que ce soient les enfants ou les policiers.

Une lecture facile et agréable et du suspense jusqu’à la fin !

*****

De cette maison d’édition, Le Lamantin, nous vous avons déjà présenté : Seconde nature et Sortilèges interdits

Pour lire le début, c’est par ici (lien à télécharger)

Il est dans ma pal depuis si longtemps que je n’ose même pas le dire…

donc il participe au challenge Objectif PAL chez Antigone

TER – BD SF Adulte – Trilogie

TER  Un étrange “messie” pour une étrange planète…

TER

T1 : L’étranger (2017)

T2 : Le guide (2017)

T3 : L’imposteur (2019)

Rodolphe & Dubois

Éditions Daniel Maghen

***

Pip, un jeune pilleur de tombes, découvre un jour (ou peut-être une nuit…) – dans une tombe – un homme d’environ 30 ans, entièrement nu et qui ne parle pas… Il a un tatouage au bras. Suite à une confusion, Pip le baptise “Mandor“, puis le ramène chez lui, au village de Bas-Coutil où il vit avec sa sœur Yss. Ils s’aperçoivent très vite que Mandor a un don pour réparer les objets et qu’il apprend très vite, à parler notamment. Et c’est là qu’une ancienne prophétie refait surface…

***

TER

Au départ, le dessin ne m’attirait pas trop, mis à part les maisons et les machines, parce que les personnages me semblaient trop “figés”. Mais j’ai vite été captivée par ce personnage mystérieux et amnésique (ou mystérieux parce qu’amnésique !) et on se demande bien ce que cache toute cette histoire ! Nous sommes dans un monde un peu obscur, avec un côté moyenâgeux, des prêtres qui ressassent une ancienne prophétie et des tas de choses oubliées…

La fin du tome 1

apporte un début de réponse avec une surprise de taille à laquelle je ne m’attendais vraiment pas. (N’allez surtout pas voir la dernière page, vous allez vous gâcher une bonne partie de l’histoire !!)

La quête de la “vérité” se poursuit dans le tome 2, fournissant quelques réponses, mais amenant également d’autres questions. Bref, vivement le tome 3 que j’ai la fin de cette histoire !

A la fin de chaque tome, un splendide cahier graphique propose des “recherches” de personnages, illustrations en noir et blanc, mais également des tableaux pleine page en couleur, magnifiques ! Les couleurs, d’ailleurs sont également très belles.

Une belle bd de science-fiction, avec une atmosphère très particulière (le tome 1 est très mystérieux) et de très belles illustrations….

***

https://www.bdnet.com/img/comment/ean/ter-pg02.png

Le 3ème et dernier tome est sorti le 21 février (mais je ne l’ai pas encore lu !!)

Rectificatif d’avril 2019 : J’ai enfin lu le tome 3… Mais ce n’est pas le dernier ! Un second cycle arrive derrière… Et il devrait s’appeler TER(RE)

Feuilletez quelques pages sur le site de l’éditeur

L’avis de Jacques sur le tome 1 (avec d’autres planches à voir !)

Une interview des deux auteurs par Un amour de BD

Cette semaine nous sommes chez Noukette

Sous la grande vague – Album

SousSous la Grande Vague

K. Hokusai & H. Kérillis
Léon Art & stories (2014)

^^^^^^^^

A la suite d’un tsunami, un pêcheur fait naufrage loin du Japon et son fils se retrouve seul. Traumatisé, il a oublié jusqu’à son nom. Il se retrouve à l’orphelinat, et après un rêve qui lui montre le Mont Fuji, il part vers la montagne, dans l’espoir de retrouver son père.

^^^^^^^^

Au départ, je voulais parler de cet album au mois d’Avril, pour le mois du Japon, mais il a mis un certain temps à arriver de la Médiathèque Départementale… Du coup, ça tombe bien, il ouvrira le Challenge Albums du mois d’août, dont le thème est “Mers et Océans” !

Je connaissais déjà cet éditeur, pour avoir vu passer sur les blogs plusieurs albums de leur collection mini Léon (livres sur l’art et bilingues à partir de 3 ans) ou encore de la collection Art-Fiction dont cet album fait partie et qui s’adresse aux plus grands (à partir de 6 ans). Mais je n’avais jamais eu l’occasion d’en lire un. C’est chose faite.

A partir d’une douzaine d’estampes de Katsushika Hokusai, Hélène Kérillis a construit une histoire. Mais elle a fait plus encore, car elle a écrit son histoire sous la forme de Haikus (petits poèmes japonais en 17 syllabes). C’est tout à la fois étonnant et très réussi ! Cela donne un rythme très particulier à l’histoire.

A la fin, deux double-pages nous présentent les estampes avec quelques renseignements, puis la dernière double-page apporte quelques réponses aux questions que les enfants pourraient se poser (différence entre tableau et estampe / qui est Hokusai / les enfants japonais ont-ils peur des tsunamis…)

^^^^^^^^

Un album qui participe à démocratiser l’accès à “l’Art”, moi je dis bravo !! Et je vais en acheter plusieurs pour la bibli…

sous

Le site d’Hélène Kérillis

De cette auteure, nous vous avons déjà présenté “Un noël en noir et blanc – Sur les traces de Claude Monet” (4ème album présenté)

Et sur Hokusai, “le vieux fou de dessin” de François Place

L’éditeur Léon Art & stories

D’autres avis : celui de Bidib (Ma petite Médiathèque),  ainsi que celui de Blandine (Vivrelivre)

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Loup – Bd Ado/Adulte

LoupLoup

Renaud dillies

Dargaud (2017)

*****

Loup, c’est l’histoire d’un personnage qui sort d’un bois un soir. Il est nu, frigorifié et surtout, il est totalement amnésique… Ce loup a oublié jusqu’à son nom. Au cours d’une promenade à pied, notre personnage entend une musique qui semble l’appeler. A cause d’une méprise, il se retrouve sur scène…

*****

Je préfère être honnête : j’avais adoré le poussin Abélard, mais Loup m’a laissée assez indifférente…

Au point que je ne sais pas trop quoi en dire ! Les illustrations et les couleurs sont très agréables, même si la mise en page est assez “classique” (6 cases de même taille par page, avec seulement 5 ou 6 pleines pages). En fait, j’ai plutôt bien aimé les illustrations et les couleurs.

Côté scénario par contre, je trouve que c’est un peu juste, qu’il manque quelque chose, mais quoi ? Le rythme de l’histoire est assez lent et la fin… C’est peut-être ce qui m’a déplu finalement. Cette fin rapide (en 4 pages on sait tout) et un peu bizarre… La poésie et la naïveté qui étaient présentes dans Abélard ne sont ici qu’effleurées. Bref, je suis restée sur ma faim. Dommage…

Mais cela ne m’empêchera pas d’aller lire les autres bd de cet auteur !

Noukette a été charmée, Mo’, tout comme moi, n’a pas apprécié la fin.

Feuilleter la bd sur le site de l’éditeur

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer