Jeanne d’Arc de Michael Morpurgo – Roman jeunesse

JeanneL’épopée de Jeanne d’Arc
Roman à partir de 10/11 ans

JEANNE D’ARC

Michael Morpurgo

Illustrations de François Place
Traduit par Noël Chassériau

Coll. Folio Junior

Gallimard Jeunesse (2006)

*****

Mois Anglais – Auteurs jeunesse

LC autour de Michael Morpurgo avec EnnaLou et Alexielle

*****

Chaque année, le 8 mai, la ville d’Orléans célèbre en grande pompe sa libération par Jeanne d’Arc en 1429, et une jeune écolière incarne celle à qui cette victoire valut le surnom de Pucelle d’Orléans.

Fascinée par la personnalité de la sainte de Domrémy, la jeune Éloïse est prête à tout pour interpréter son idole. Cette adoration va jusqu’à lui faire entendre des voix qui lui retracent point par point la fabuleuse épopée de la petite paysanne qui, dit-on, chassa les Anglais de France, fit sacrer Charles VII et périt sur le bûcher, accusée de sorcellerie.

À plus de cinq siècles d’intervalle, l’adolescente d’aujourd’hui a bien des traits communs avec Jeanne qui, comme elle, avait dix-sept ans et confiait ses doutes et ses joies à un moineau apprivoisé.

*****

Autant j’ai adoré “Soldat Peaceful“, autant je me suis ennuyée avec ce roman-ci. Pas la faute à l’auteur, non, car je l’ai terminé alors même que le sujet ne m’intéressait guère…  Car c’est là tout le problème. J’ai lu le roman parce qu’il était écrit par Michael Morpurgo, mais je ne suis pas passionnée par Jeanne d’Arc.

La jeune paysanne qui entend des voix, j’ai toujours pensé qu’elle aurait eu toute sa place en hôpital psychiatrique, histoire de soigner sa schizophrénie. Mécréante que je suis…

Bref. C’est bien écrit et documenté, alors si vous aimez les romans historiques et que vous êtes un peu plus croyant que moi, ce roman pourrait bien vous plaire !

*****

Du même auteur également présentés sur ce blog : Soldat Peaceful, Le plus grand peintre du monde, Notre Jack et Cheval de guerre

Le site de Michael Morpurgo

Un autre avis : Histoire d’en lire

C’est ma 2ème participation au Mois Anglais chez Cryssilda, Lou et Titine

***

Saint-Barthélémy – BD historique

Saint

BD historique Ado/Adulte

SAINT-BARTHÉLÉMY ♥

Pierre Boisserie & Éric Stalner

Les Arènes (2018)

*****
Intégrale
*****

Nous sommes en 1562 dans le Sud Ouest de la France. Élie, futur Baron de Sauveterre est adolescent lorsqu’il tue son premier homme. Il le fait pour venger la mort des “gens” de son père, tués par les hommes du Duc de Guise parce qu’ils étaient Protestants. Quand ils retournent au château, c’est pour s’apercevoir que les deux jeunes enfants du Baron, Clément et Loïse, ont été enlevés. Le Baron ayant décidé que c’était la volonté de Dieu, Élie part seul à la recherche de son frère et de sa sœur.

*****

La Saint-Barthélémy, qui ne connaît pas ?

La petite histoire (un secret de famille) et la grande histoire (le massacre de la Saint-Barthélémy) se mêlent intimement dans cette belle bande dessinée. C’est une bd historique, certes, mais pas seulement. Ceci dit, si vous êtes allergique à l’hémoglobine, passez votre chemin, le thème étant tout de même la guerre entre Catholiques et Protestants, dans certaines pages, le sang coule à flots et la mort rôde…

Par contre, pas d’inquiétude, même si vous n’êtes pas très bon en histoire (comme moi !), vous pouvez parfaitement prendre plaisir à lire cette bd. Et vous pourrez même comprendre toutes les magouilles politiques de Catherine de Médicis et de ses conseillers.

Je ne sais pas si la reconstitution de Paris est fidèle, mais elle est splendide ! Les dessins sont magnifiques, que ce soient les bâtiments, les costumes ou l’expression des visages. J’habiterais bien le Château de Sauveterre !!

Mais que de morts au nom d’un Dieu qui n’est qu’Amour…

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avons déjà présenté :

De Pierre Boissière : Dantès (3ème bd présentée)

D’Éric Stalner : Blues 46, La zone et L’or sous la neige

Sur le même thème, avez-vous vu le magnifique film de Patrice Chéreau, “La Reine Margot” (il date de 1994)

Cette semaine nous sommes chez Noukette

Florida – Roman graphique historique

Florida

FLORIDA
Jean Dytar

Delcourt (2018)
*****

Londres, fin du XVIème siècle. Jacques, jeune cartographe amoureux, consent à partir en Floride avec une expédition française. Il n’est pas très enthousiaste, mais le fait pour faire plaisir à sa future épouse, Eléonore, qui rêve d’aventures. En rentrant pourtant, il refusera de parler de cette expérience qui s’est avérée traumatisante. Les années passent et des nobles anglais décident de retenter l’expérience d’une expédition en Floride. Jacques étant le dernier survivant de la précédente expédition, toutes les ruses sont bonnes pour essayer de le faire parler…

*****

Je vous rassure tout de suite, même si vous n’y connaissez rien en Histoire (c’est mon cas !), vous pourrez tout de même prendre beaucoup de plaisir à lire ce roman graphique. En effet, même si l’histoire repose sur la colonisation de la Floride par les français puis les anglais, le lecteur suit avant tout l‘histoire de Jacques.

Le scénario comme les illustrations m’ont beaucoup plu. J’adore quand la “grande” Histoire est racontée au travers des “petites” histoires du quotidien.

Les illustrations

Elles sont très “vivantes” avec pas mal de gros plans sur des visages plutôt expressifs. Les flash-backs, que ce soit le voyage de Jacques ou l’enfance d’Éléonore, sont illustrés différemment, dans les tons bleus/verts et les dessins sont un peu flous… Parfois aussi, les images sont morcelées, comme si elles avaient volées en éclats, peut-être lorsque les souvenirs sont les plus douloureux ou plus difficiles à faire ressurgir.

Et en prime… J’ai appris plein de trucs ! A lire bien sûr.

*****

Sur le site de l’auteur, il y a les origines du projet, la bibliographie, ce qui est Histoire et ce qui est fiction…

Une post-face de 4 pages, signée Frank Lestringant (professeur de littérature de la Renaissance à la Sorbonne) permet d’en savoir plus sur le côté historique et religieux de cette histoire.

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

D’autres que moi l’ont lu : Sur mes brizées, Jacques, Saxaoul

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, Jean Dytar a donné une conférence au Bodmer Lab Festival en juin 2018 (Attention : vous risquez d’avoir envie de lire ses autres bd !!)

Cette semaine, nous sommes dans la bibliothèque de Noukette !