Papi Gaga – Roman Hibouk

papiRoman jeunesse
A partir de 8/9 ans

PAPI GAGA

Márcia Abreu

Illustré par Lalalimola

Traduit du portugais par Dominique Nedellec

Coll. Hibouk

La Joie de Lire (2020)

*****

Résumé de l’éditeur : Jérônimo, alias , vit avec sa mère et son père, ainsi qu’avec Claudia, l’employée de maison. Mais depuis quelque temps son grand-père, Papi Ga est venu vivre avec eux à la maison. Il perd un peu la tête, c’est pour cela que l’appelle Papi Gaga. est super content que son grand-père vive avec eux, ces deux-là s’entendent vraiment très bien ! Ensemble, ils font des combats d’épée et Papi Gaga a toujours de drôles d’expressions qui font rire son petit-fils. Plusieurs fois par jour Papi Gaga demande à , avec beaucoup de nostalgie, s’il se souvient de Boa Esperança ? Ce qui a tendance à beaucoup énerver les parents du petit garçon… Lors d’un week-end les parents de sont invités à un mariage. Claudia doit rester s’occuper du grand-père et de mais cela ne l’enchante guère car elle aimerait beaucoup aller à une fête. Elle finit d’ailleurs par les laisser seuls en leur ordonnant de rester bien sages à la maison… Abandonnés mais heureux, les deux compères décident alors de partir en train pour Boa Esperança…

*****

C’est une histoire hautement improbable mais très drôle. La cavale d’un petit garçon et de son grand-père. Le grand-père parle sans arrêt de son enfance dans son village natal à son petit fils. Si bien que le jour où ils se retrouvent seuls, ils décident d’y aller. Et bien évidemment, ils y arrivent !

Le grand-père vieillissant et perdant la mémoire, on pourrait penser que c’est triste. Mais pas du tout. Le sujet est traité avec beaucoup de tendresse, il y a une relation très forte entre le grand-père et le petit fils. Et puis, en vieillissant, on n’oublie pas tout… Et on peut encore apprendre bien des choses à ses petits enfants !

Un joli roman qui attendait dans ma pal depuis bien longtemps (la faute à sa couverture verte qui ne m’attirait pas du tout !!)

L’illustratrice a une façon de dessiner les personnages qui rappelle Sempé.

*****

Lire un extrait (site de l’éditeur)

Le site de l’illustratrice

Une histoire un peu similaire, mais avec une grand-mère et sa petite fille : Mamie et moi

Un roman qui participe au Challenge d’Antigone Objectif Pal

L’attrape – malheur – Roman jeunesse

malheurRoman fantastique
A partir de 13 ans

L’Attrape – malheur

T1 : Entre la meule et les couteaux

Fabrice Hadjadj

Illustrations de Tom Tirabosco

La Joie de Lire (2020)

*****

Après 15 ans de prière, Anders et Norma Traum voient enfin leur vœu s’exaucer. Un beau petit garçon de huit livres, Jacob, arrive dans leur vie. Au fil des années, Norma et Anders vont s’apercevoir que leur fils n’est pas tout à fait comme les autres. C’est un “attrape – malheur”.

*****

Pour tout vous dire, j’ai dû m’accrocher au départ…

Le style, assez “recherché”, avec peu de dialogues et beaucoup de descriptions, m’a un peu ralentie. Et ce pourrait être une difficulté pour les plus jeunes ou les “petits” lecteurs.

Pourtant, une fois lancée dans l’histoire, j’ai eu du mal à m’arrêter ! Et j’avais hâte de lire le tome 2, car l’histoire est prenante et les personnages à la fois intéressants et très originaux.

Bref, s’il vous tente, ne vous découragez pas trop vite, laissez-lui une chance, vous ne le regretterez pas !

Un joli conte philosophique. J’ai bien aimé les illustrations, un peu enfantines, naïves.

*****

Extrait : Il y avait une fois, au village de Rarogne, un garçon nommé Jakob Traum, mais qu’on se mit bientôt à surnommer l’attrape-malheur. C’était à cause d’un pouvoir qu’il avait et qui le distinguait des autres. Ce qui fait que beaucoup se souviennent de son histoire mais peu se souviennent de son vrai nom. Tout de suite vous vous demandez : quel était ce pouvoir ? Vous ne pouvez pas savoir. Il n’y a plus beaucoup d’attrape – malheur de nos jours. Du moins c’est ce qu’on pense communément. Alors vous vous demandez : quel pouvoir lui a valu pareil surnom ? Allons, nous y arriverons bientôt. Sachez pour l’heure qu’il s’agissait d’un pouvoir étrange, double, tellement double qu’on pouvait aussi bien le prendre pour une espèce d’impuissance. On n’aurait su dire au fond qui s’était penché sur son berceau : Clochette ou Carabosse ?

*****

Pour en lire un peu plus, c’est ici.

Le tome 2 de cette trilogie, “Des forêts aux foreuses” est sorti en avril 2021. Je vous donne mon avis prochainement.

Le site de l’illustrateur

Enquête d’identités – Roman Ado

identités

Vol + amnésie + cirque = une drôle d’histoire !

Roman Policier Ado

ENQUÊTE D’IDENTITÉS ♥

Nicolas Gerrier

Le Lamantin (2014)

*****

Julien et Noémie, deux ados de 15 ans, sont amis depuis leur naissance dans la même maternité. Un sujet les divise pourtant : qui est supérieur à l’autre ? L’homme ou la femme ? Le jour de leurs 12 ans, ils se sont lancés dans un challenge. Celui qui gagnerait le plus de défis en 3 ans serait reconnu être le plus intelligent (ainsi que ses semblables).

A quelques kilomètres de là, Frank Lefranc, 24 ans, tout juste sorti de l’école de Police, se retrouve en binôme avec le commissaire Jacques Lefranc, 60 ans, proche de la retraite. Aucune famille en commun, juste une coïncidence ! Pour leur première affaire ensemble, ils vont devoir faire preuve de discrétion et de vivacité d’esprit.

Jean-François Leberger quand à lui, s’apprête à vivre son rêve : il va passer la semaine suivante aux États-Unis !

*****

Qui est cet homme mystérieux trouvé par Julien et Noémie ? Qui a cambriolé la banque ? Et surtout, comment ? A peine à la moitié du bouquin, je pense avoir compris la fin (j’en suis page 123/347). Bon ben en fait, rectificatif, je n’avais rien compris du tout !!!

Enquête d’ identités…

est un roman policier “ado” surtout parce que les deux héros qui enquêtent (en plus des “vrais” policiers) sont des adolescents de 15 ans. Mais c’est une histoire très bien ficelée, que vous pourriez avoir plaisir à lire même sans être ado ! La preuve, ça m’a beaucoup plu et cela fait bien longtemps que je n’ai plus 15 ans…

Il faut bien lire les dates en début de chaque chapitre, c’est important parce qu’il y a de nombreux flash backs.

Les personnages sont tout à fait crédibles, que ce soient les enfants ou les policiers.

Une lecture facile et agréable et du suspense jusqu’à la fin !

*****

De cette maison d’édition, Le Lamantin, nous vous avons déjà présenté : Seconde nature et Sortilèges interdits

Pour lire le début, c’est par ici (lien à télécharger)

Il est dans ma pal depuis si longtemps que je n’ose même pas le dire…

donc il participe au challenge Objectif PAL chez Antigone

Texas Jack – BD Western Ado/Adulte

Texas

TEXAS JACK

Dubois & Armand

Le Lombard (2018)

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avions présenté “Sykes“. Texas Jack en est le préquel.

Mais c’est une histoire complète que vous pouvez parfaitement lire sans avoir lu l’autre !

*****

Texas Jack est un as de la gâchette. Mais c’est un acteur de cirque et malgré l’intensité et le réalisme de ses spectacles, personne n’y est jamais blessé. Un journaliste, Scruby, qui raconte “les authentiques aventures de Texas Jack” dans les journaux, lui amène un jour un Monsieur William Samuel Thornton, représentant du gouvernement. Le Wyoming étant menacé par la bande de pillard d’un certain Gunsmoke, le gouvernement a décidé d’y envoyer un symbole du courage, un héros : Texas Jack. Un plan insolite, que celui-ci, très surpris, commence par refuser. Mais il comprend vite qu’il n’a pas vraiment le choix…

*****

J’avais beaucoup aimé “Sykes” et j’ai retrouvé avec plaisir les personnages du Marshal Sykes et de ses compagnons. Un Sykes beaucoup moins sombre, moins dur que dans l’opus précédent. Les passages qui se situent dans l’univers du spectacle, du cirque sont très bien rendus et m’ont beaucoup plu, on s’y croirait ! Mon seul bémol est pour les personnages secondaires, il y en a beaucoup et j’ai parfois du mal à les reconnaître. Mais bon, ça ne m’a pas empêché d’apprécier cet album !

Une histoire très noire

Avec des politiciens véreux qui payent des tueurs pour semer la terreur et récupérer des terres, mais également un vrai western avec de beaux paysages et surtout des “gueules” ! Celle de Gunsmoke est particulièrement réussie, qui aurait envie de se retrouver face à un fou furieux comme celui-là ?

En bref, j’ai passé un très bon moment avec cette bd. Le scénario est original avec ce “plan” rapporté par le représentant du gouvernement et les passages qui se déroulent dans le cirque. Et j’ai adoré les “pleines” pages, superbes !

*****

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Le blog de Dimitri Armand (plus en service ?)

Cette semaine nous sommes chez Stephie

Un album qui participe aussi au Challenge Petit Bac chez Enna – catégorie Prénom