Changer l’eau des fleurs

changerChanger l’eau des fleurs

Valérie Perrin

Albin Michel (2018)

*****

LC avec Enna (voir plus bas)

*****

Violette Toussaint n’a pas de problèmes avec ses voisins. Et pour cause, elle est gardienne de cimetière. Son travail consiste à ouvrir et fermer les portes du lieu et à vendre des fleurs. A rendre service aux gens quand ils s’absentent, à changer l’eau des fleurs, à prendre soin des tombes à leur place. Elle accueille aussi les gens dans sa cuisine, les écoute, leur donne une tasse de thé avec un petit gâteau, voir un remontant plus fort en cas de besoin.

Sa vie présente, Violette s’y plaît bien. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Née sous X et déclarée mort-née, la sage femme (qui avait soit un drôle de sens de l’humour, soit un manque cruel d’imagination) l’a appelée Violette. Mais elle a vécu finalement. Une drôle de vie pas toujours drôle justement…

*****

Je m’attendais à un “feel good book”. Et c’en est un d’une certaine façon. Mais certains passages ne sont pas amusants du tout ! J’ai même vu un avis qui disait que c’était “hilarant”, vraiment ? En quoi ? Oui, j’ai trouvé les passages tristes plus nombreux que les passages drôles. C’est une vie mal commencée et plutôt cabossée que nous raconte Valérie Perrin. Des gens pas heureux dans leur vie, pas satisfaits dans leur couple, qui sont malheureux et rendent les autres autour malheureux aussi.

Une lecture qui m’a bien plu malgré tout, avec ses références telles que des morceaux de chansons de Barbara, de Léo Ferré, un poème de Prévert, le roman “L’œuvre de Dieu, la part du Diable” de John Irving (que j’avais adoré !) ou encore le film “Sur la route de Madison”…

Si j’ai bien aimé le personnage de Violette, j’ai adoré celui de Sasha. Un seul conseil si vous souhaitez lire ce roman : n’allez pas voir les avis à droite et à gauche, ils dévoilent beaucoup trop l’histoire !

Mais n’hésitez pas à aller voir ce qu’en a pensé Enna (elle ne dévoile rien !)

*****

Ce roman participe au challenge “LE TOUR DU MONDE EN 80 Jours LIVRES” (France)

proposé par Bidib

monde

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Les mots d’ Hélio – Roman jeunesse ♥

HélioRoman jeunesse à partir de 12 ans

Les mots d’ Hélio

Nancy Guilbert & Yaël Hassan

Magnard Jeunesse (2019)

*****

Il y a sept mois, lors d’une promenade en montagne, Hélio a fait une chute terrible. Il est resté un mois et demi dans le coma. Physiquement il va mieux, sauf qu’il est encore essoufflé au moindre effort, il a encore du mal à marcher longtemps. Il a aussi une aphasie de Broca (partielle, heureusement !) c’est à dire qu’il comprend tout ce qu’on lui dit mais qu’il n’arrive pas à s’exprimer… Mais le pire, ce n’est pas ça.

Le pire, c’est que sa mère l’a vu tomber et qu’elle a eu tellement peur qu’elle en a perdu connaissance… Et depuis, elle fait des crises d’angoisse terribles, elle n’est plus capable de s’occuper d’elle-même et encore moins d’Hélio.

Et demain, il doit sortir du centre de rééducation pour aller dans une famille d’accueil. Des gens qu’il ne connaît absolument pas, mais que sa mère a désigné pour le cas où il arriverait quelque chose. Il va donc débarquer chez de parfaits inconnus, alors même qu’il ne rêve que de rentrer chez lui…

*****

A tour de rôle, nous entrons dans la tête de chacun. Hélio tout d’abord. Il est furieux et n’a pas envie d’être là. Puis Mila, la jeune fille de la famille d’accueil à qui on n’a pas demandé son avis avant d’accueillir Hélio et qui n’est pas contente non plus. Bianca, la domestique, observe tout le monde, ne dit rien et “cache” quelque chose, on le sent dès le départ. Quand au  jeune Ruben (le frère de Mila) il est tout simplement adorable…

Bref, on croit dur comme fer aux personnages ! Comme je n’avais pas écrit mon billet tout de suite, j’ai recommencé à le feuilleter… Et du coup, je l’ai relu.

Il y a une chose que j’ai adoré dans ce roman, c’est le parallèle qu’Hélio fait entre les gens et les fleurs/les plantes. J’ai trouvé ça génial ! Et j’ai découvert des plantes magnifiques (l’orchidée colombe, quelle merveille !)

Il y a beaucoup de thèmes abordés dans ce roman. Le handicap bien évidemment, mais aussi l’empathie, le harcèlement scolaire, les traumatismes, les secrets de famille… Et tout cela finalement, tourne autour des mots. Les mots que l’on dit, ceux qu’on ne devraient pas dire, ceux que l’on n’arrive pas à dire, ceux que l’on ne dit pas mais que l’on devrait dire… Des mots pour aller mieux, pour guérir, pour aider…

Un très joli roman qui m’a beaucoup plu et que je vous recommande chaudement !
♥♥♥

Pour lire le début…

Livres de ces autrices déjà présentés sur ce blog :

De Nancy Guilbert : Le sourire du diable (13+) / Mission dinosaure (7+) / L’oiseau Lyre (Alb 5+) / Point de fuite (Roman +15)

De Yaël Hassan : “M comme…” (10+) / Quatre de cœur (9+)

Leurs sites :

Celui de Nancy Guilbert

Celui de Yaël Hassan

Ce roman a été sélectionné à de nombreuses reprises et il a reçu plusieurs prix : Voir ici

Bleu espoir de Cathy Cassidy : harcèlement scolaire

bleu espoirRoman pour adolescents

Bleu espoir

de Cathy Cassidy

Nathan, 2019
216 pages, 15,95€
978-2-09-258839-0
disponible en numérique

Thèmes : harcèlement scolaire, adolescence, famille d’accueil

 Joey et Hannah sont deux amies de 12 ans que tout oppose. Hannah est aussi timide que Joey est rebelle. Lorsque Paul, garçon de 13 ans abandonné par sa mère, est recueilli par les parents de Joey, les filles le prennent sous leur aile et demandent à Kit (le grand frère d’Hannah et petit ami de Joey) de veiller sur lui.

 

Dans Bleu espoir, on retrouve les bonnes recettes de Cathy Cassidy : des adolescents attachants, qui vivent des histoires quotidiennes qui parleront aux lecteurs, tout en ajoutant des petites touches d’émotions avec des histoires familiales et/ou à l’école difficile. Ici c’est donc Hannah que l’on va suivre. Une jeune adolescente pour qui tout va bien, sauf que sa meilleure amie de toujours sort avec son grand frère. Les parents adoptifs de Joey recueillent un nouvel enfant, Paul, un adolescent qui semble gentil mais très timide et peu sûr de lui.

C’est ce jeune garçon, Paul, 13 ans, qui va apporter la touche d’émotion à cette histoire : sa mère l’a abandonné, il passe de famille d’accueil en famille d’accueil et devient vite le bouc-émissaire des garçons de sa classe… dont Kit, le grand-frère de notre héroïne. Un roman qui parle donc de harcèlement, mais surtout de cette loi du silence qui fait que le harcèlement s’installe, s’intensifie. Paul ne veut pas parler, mais surtout il ne veut pas que les autres en parlent, car il a peur de devoir à nouveau changer de famille…

Dans Bleu espoir le personnage principal est celui d’Hannah, cela permet à la fois d’avoir du recul sur la situation de Paul, mais aussi de voir un peu l’envers du décor, celui que les adolescents risque le plus de rencontrer : le témoin démuni, qui ne sait pas quoi faire ni en qui avoir confiance. Ce point de vue me semble particulièrement intéressant, notamment pour les adolescents, car il permet de ne pas tomber dans le pathos et de suivre un personnage doux et attachant, avec la tête sur les épaules, des amis, une famille présente…

Nul doute que mes élèves vont aimer ce nouveau roman de Cathy Cassidy, avec une fois encore des adolescents écorchés par la vie, mais lumineux et source d’espoir !

 

+ A retrouver sur Lisez !

+ D’autres livres de Cathy Cassidy :

 rose givrée  
Et bien sûr la série Les filles au chocolat !

Sur le thème du Harcèlement, vous pouvez aussi lire :
johnny-martine-pouchain.gif   Treize raisons M comme... banzaisakuraAlycia

+ Challenges Petit Bac & YA#8

Deux familles pour Lulu – Agnès Lacor

deux familles pour luluRoman 9-12 ans

Deux familles pour Lulu

d’Agnès Lacor

Bayard jeunesse, 2014
9782747047722, 10,50€

Lulu a l’habitude des familles d’accueil, alors quand il arrive dans une maison qui sent le chou avec une vieille décoration et un papier peint à fleur, il pense déjà à repartir. Il faut dire que dans sa dernière famille d’accueil, ce n’était pas la joie, alors il a carrément découpé tous les vêtements auxquels les adultes tenaient tant… Il sait comment faire ! Pourtant les choses vont vite être différentes ici, la grosse dame qui a ouvert la porte ne semble finalement pas si méchante, et il partage le foyer avec trois autres enfants, l’occasion de découvrir d’autres malheurs. Et puis sa mère, qu’il aime tant, se met à venir plus souvent, elle semble plus heureuse, optimiste… Qu’est ce que cela cache ?

Deux familles pour Lulu est une histoire tendre et touchante, le récit d’une vie en famille d’accueil, le déchirement d’une famille. Malgré les thèmes difficiles abordés, par l’histoire de Lulu et des autres enfants, le ton n’est jamais larmoyant, mais au contraire, l’humour s’immisce souvent. Lulu est un jeune garçon attachant, le lecteur ne peut que s’identifier à ce héros malmené par la vie, et relativiser. Et puis même si les thèmes sont durs, le message du livre est empli d’espoir, et l’histoire vraiment positive.

Le thème des familles d’accueil n’est pas beaucoup abordé dans la littérature jeunesse, et pas souvent avec optimisme, ce livre est donc un petit trésor de bonne humeur, un rayon de soleil au milieu des difficultés de la vie. On pourrait justement reprocher le côté trop optimiste de ce livre, mais c’est tellement agréable de voir aussi le bon côté des choses… et toutes les situations dans le livre sont loin d’être idéale et de finir merveilleusement bien !

Un roman positif et agréable sur la vie en famille d’accueil, avec de jeunes héros attachants !

 + Challenge YA*4

challengeincologo

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :