Les albums filmés de l’école des loisirs

albums filmés 7DVD dès 3 ans

Les albums filmés #7
Bonjour Pompier

Ecole des loisirs, avril 2018
3760250951473, 15€

Des albums, on en lit quelques dizaines par semaine (quand ce n’est pas par jour), ma fille et moi. C’est une activité qu’on adore, et qui me plaît beaucoup plus que de regarder des dessins animés à la télé. Mais ma fille aime aussi la télé bien sûr… Alors j’ai été ravie de découvrir Les albums filmés de l’Ecole des Loisirs ! Le principe est simple, un DVD avec 8 albums, comme 8 petits dessins animés. Les illustrations des livres sont reprises, avec des effets de zoom principalement, mais pas d’animation des personnages, et une voix lit le texte, tel qu’il est dans le livre, avec une ambiance sonore. Un joli mélange entre albums et dessins animés.

Mini hérissonne, 3 ans, a adoré ce principe. Déjà, parce que c’est sur la télé, forcément, le côté addictif des écrans est bien là depuis quelques mois; mais aussi parce qu’elle y a retrouvé des personnages ou des histoires qu’elle connaissait déjà : Zou, Simon, Anton, Croque Bisous… Elle m’a fait beaucoup rire, car elle s’est vraiment passionnée pour ces histoires, qu’elle a tenu à regarder deux fois, et qu’elle a commenté dès le 2ème visionnage. Elle a bien compris qu’il ne s’agissait pas là de dessin animé à proprement parlé, elle a d’ailleurs dit à son papa “on a lu les livres sur la télé”.

Le DVD que nous avions choisi est déjà le n°7 de la collection – toute la collection ici– et il est donné dès 3 ans. Il comprend les titres suivants :
Croque-Bisous ! de Kimiko
Thèmes : bisous, nuit, coucher
Mon préféré, car j’adore le personnage de Croque-Bisous et qu’il prend ici presque vie. On a pu jouer ensuite à Croque Bisous au moment du coucher, un joli moment de complicité.

Gros pipi d’Emile JadoulRésultat de recherche d'images pour "gros pipi"
Thèmes : propreté
Même si ma mini est propre depuis un moment, elle a beaucoup aimé ce livre, et en a repris le vocabulaire dans la soirée, en allant faire un pipi comme une grande, toute seule, en me disant que je devais être fière !

Non pas dodo ! de Stéphanie Blake
Thèmes : cabane, doudou, dodo
Le personnage de Simon, ma mini l’adore, et cet album mi joyeux dans la cabane, mi inquiétant la nuit, lui a plu. Nous n’avons pas testé la version karaoké, puisqu’elle ne sait pas lire… mais elle ne va pas tarder à connaître le texte par coeur !

Lolotte et le polochon de Chlotilde Delacroix
Thèmes : imaginaire, nuit, aventure, oreiller
Sans doute le texte qui a le moins parlé à ma mini hérissonne, pour le moment fille unique, et qui n’a pas toujours compris le lien entre l’imaginaire et la réalité dans cet album.

Zou de Michel Gay
Thèmes : petit déjeuner, réveil, parents
Zou a très envie de rejoindre ses parents dans leur lit, mais il faut d’abord les réveiller, et pour cela rien de mieux que le café… Cette histoire de café, de déjeuner, de plateau qui valdingue et de mini tasse, ça a plu à ma mini, qui a bien envie d’essayer à son tour (au secours!!).

Bonjour Pompier de Mathieu Maudet et Michaël Escoffier
Thèmes : feu, pompier, animaux
Un cartonné qu’on avait déjà lu et que ma mini aime moyennement. Pas très attirée par les pompiers, elle a plutôt peur du feu.

Anton et la feuille de Ole Könnecke
Thème : automne, entraide, feuille
Une jolie histoire aux couleurs douces, qui se passe comme une aventure. L’apport du film ici permet une animation de la feuille, ce qui rend l’ensemble très vivant.

Non, non et non ! de Mireille d’Allancé
Thème : école, non, bonbon
L’histoire préférée de mini hérissonne, qui pourtant adore allée à l’école. Ce petit ours qui dit non à tout, à l’école, à la maîtresse, aux copains, elle a tout simplement adoré et m’en a parlé toute la soirée. Si la conclusion m’a laissé perplexe (la maîtresse offre des bonbons à tous et les enfants ne veulent plus partir), elle n’a pas du tout choqué ma mini, qui au contraire n’a pas tellement retenu cette partie de l’histoire.

 

Au final, ce DVD des albums filmés est une très bonne expérience, que l’enfant soit déjà habitué aux livres ou non. Bien entendu, on veillera à limiter le temps devant les écrans, pour les petits, mais là chaque histoire de dure que 3 ou 4 minutes, et les images sont assez fixes. On est loin de l’excitation d’un dessin animé, tout en ayant un bon contenu à proposer sur la télé.

Disponible en DVD (15€ les 8 histoires), ou en VOD titre par titre, pour les emporter partout sur la tablette ou le téléphone… Car oui, on a beau vouloir éloigner les enfants des écrans, c’est bien pratique un petit contenu sur le téléphone dans une salle d’attente bondée ou dans le train !


+ Une présentation vidéo des albums filmés

+ Challenge Albums 2018

+ A signaler la parution aussi à l’école des Loisirs du fascicule gratuit Le monde de Michel Van Zeveren, qui permet de découvrir le parcours de l’auteur, des croquis… à demander gratuitement sur le site !

 

Construire un feu – Nouvelle hivernale

ConstruireConstruire un feu

Jack London
Illustrations de Nathaële Vogel
Actes Sud Junior (1995)
*****

L’histoire se passe dans le Yukon, un territoire sauvage et montagneux du nord-ouest du Canada. Un homme, suivi d’un chien-loup, voyage à pied, sans bagages. Il compte rejoindre ses camarades au camp en fin de journée. Cet homme est nouveau dans la région, c’est son premier hiver ici. Il sait qu’il fait froid, très froid, il sent la morsure du froid, son inconfort. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il fait beaucoup trop froid pour voyager, surtout quand on est seul…

*****

C’est une histoire terrible que celle de cet homme, au comportement un peu arrogant, seul face à une nature qu’il ne connait pas assez, dont il ne comprend pas la dangerosité et qui va finir par avoir raison de lui…

Une histoire terrible et un texte magnifique

J’avais très envie de voir la neige cette année, beaucoup moins après avoir lu cette histoire !! ;)

Cette version chez Actes Sud Junior est très belle, sur un papier épais, jaune pâle ou beige, je ne sais pas trop, mais un très beau papier. Quand aux peintures de Nathaële Vogel, elles illuminent le texte. J’ai été très agréablement surprise par toutes les couleurs qu’elle donne à la neige dans cette ambiance sans soleil. On en sent presque la texture…

Bref, ça m’a donné envie de (re)lire d’autres écrits de Jack London ! J’ai lu, il y a fort longtemps, “Croc-blanc” et sans doute aussi “l’appel de la forêt”, mais je les relirai bien volontiers ! C’est amusant parce que pour moi, Jack London, c’était le “Grand Nord” ! Alors qu’en fait, il a écrit de nombreux récits maritimes, exotiques ou autobiographiques…

*****

Le blog de l’illustratrice Nathaële Vogel

Un site qui regroupe des évènements autour du centenaire de sa mort : biographie, bibliographie, photos…

Sur le grand nord, nous vous avons déjà présenté :

La bd “L’or sous la neige” d’après le roman de Nicolas Vanier

Le roman jeunesse : “Plus froid que le pôle nord

Le dessinateur Chabouté a réalisé une très belle version de cette histoire (voir chez Noukette)Construire

*****

Pour lire la nouvelle : Construire un feu en pdf (Aller page 75)

Ci-dessous, présentation d’un docu-fiction réalisé par Michel Viotte

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Place du marché – Le muscadier

Le Muscadier est un éditeur indépendant. Né en 2011, il publie des ouvrages s’adressant à tous publics, son objectif étant de donner des clés pour comprendre le monde qui nous entoure.

Place du marché, c’est une collection  de nouvelles et de romans, qui s’adresse plus particulièrement aux ados (collège et lycée) afin de les aider à développer leur sens critique.

Bêtes de penséeBêtes de pensée

Christophe Léon

Le Muscadier (2015)

L’auteur : Ancien étudiant des Beaux-Arts, ancien joueur professionnel de tennis, il a publié à ce jour plus de 30 romans en littérature jeunesse – notamment à L’école des loisirs, chez Thierry Magnier ou au Seuil –, et une dizaine en littérature vieillesse (dite générale).

L’histoire : Un père et son fils luttant contre les mauvaises herbes et les blattes. Une classe visitant une ferme pédagogique à la pointe du modernisme. Un jeune cadre dynamique découvrant les rites initiatiques de la haute finance… Jusque-là, tout est normal. Mais attention : ici, rien ne se passe comme prévu. Les héros, qu’ils aient deux, quatre ou six pattes, n’agissent pas exactement comme l’on pourrait s’y attendre. Trois fables contemporaines savamment épicées, où l’on retrouve l’esprit malicieux de Pense bêtes, publié précédemment aux éditions du Muscadier.

 Mon avis : La première nouvelle intitulée “Blattaria” est plutôt triste et j’ai, du coup, été assez désagréablement surprise par la maxime qui clôt la fable sur un ton humoristique. J’aime l’humour, mais je l’ai trouvé ici “déplacé”. J’avais bien aimé cette nouvelle, mais cette maxime finale m’a déplu. (Mais je n’ai peut-être pas tout compris !)

Les végétariens apprécieront grandement la deuxième nouvelle, intitulée “de père en fils”. Je n’en dis pas plus, si ce n’est que cette fois, j’ai trouvé la maxime finale tout à fait appropriée. Et je crois que je ne mangerai pas de viande aujourd’hui !

La troisième nouvelle est tout bonnement abominable, mais effectivement, le message passe et ça fait réfléchir !! (bizutage / doit-on faire ou non “comme tout le monde”…)

Il est difficile d’en dire plus sans dévoiler les intrigues, ce qui serait dommage, mais vous n’oublierez pas de sitôt ces trois histoires ! J’en ai pris “plein la tête” !!

Une collection très intéressante à avoir en CDI pour instaurer des débats avec les élèves (“petit” format -70 pages en tout- qui ne rebutera pas les “petits” lecteurs et “petit” prix -6,90 euros- qui ne rebutera pas l’acheteur, le tout pour une grande claque, ça vaut le coup, non ?).

A avoir aussi en bibliothèque, pour faire par exemple une lecture à voix haute suivi d’un débat avec des ados… Et puis tant qu’à faire, à avoir dans la vôtre, de bibliothèque !

*****

BadalonaBadalona

Patrick Joquel

 Le Muscadier (2015)

L’auteur : Patrick Joquel est né à Cannes. Il a enseigné en Angleterre et au Sénégal, puis est revenu dans son département d’origine. Il est Instituteur, auteur de romans, d’albums, poète…

L’histoire : Un grand nuage a enveloppé la Terre. Un drôle d’hiver a nettoyé la planète de la plupart de ses habitants. Seules quelques espèces ont survécu. Parmi celles-ci, les animaux marins coulent des jours paisibles.

Mais un jour, Badalona, la baleine phosphorescente, aperçoit un feu sur le rivage. Les humains sont de retour. Les deux anciens ennemis vont-ils reprendre le combat ? ou vont-ils tenter de vivre en harmonie et s’apprivoiser ?

Mon avis : L’homme a détruit son environnement et a disparu. C’est du moins ce que croyait les baleines qui, elles, ont survécu. Celle qui nous raconte cette histoire ne connait pas l’homme. Il a disparu bien avant qu’elle ne naisse. Mais la mémoire collective des baleines dit que l’homme est dangereux, qu’il a failli éliminer les baleines des océans avec ses harpons et qu’il faut s’en méfier…

Cet homme que l’on rencontre ensuite est revenu à l’époque des cavernes, des huttes et du feu (que tout le monde ne sait pas faire). Il est déjà méfiant envers celui qui n’a pas la même couleur de peau ou de cheveux et prompt à éliminer celui qui se met en travers de son chemin. Bref, peut-il vraiment changer ?

Sur un fond post-apocalyptique, et sous la forme d’une belle légende “cétacéenne”, une très jolie histoire de rencontre entre un homme et une baleine. L’homme est-il capable d’apprendre de ses erreurs ? Peut-il partager sans attendre quelque chose en retour ? Peut-il, en un mot, être “bon” pour son environnement et les êtres vivants qui l’entourent ? Doit-on systématiquement avoir peur de l’inconnu ? Un seul homme peut-il changer les choses ?

Ce très court roman (77 pages) permet de se poser plein de questions, et, pourquoi pas, d’essayer d’y répondre !

 

SignatureNat