Le club de l’épouvante – Album pour Halloween !

clubLe club de l’épouvante

Ethan Long

Éditions Circonflexe (2016)

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ 

La nuit précédant Halloween, Vladimir le petit vampire décide de réunir une dernière fois le Club de l’Épouvante afin de faire les dernières mises au point pour l’OPÉRATION TROUILLE BLEUE. Mais les monstres ne se sont pas beaucoup entraînés et Vladimir n’est pas content. En plus, la réunion est perturbée par une adorable petite lapine qui veut s’inscrire au club…

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ 

club

En français, « le club de l’épouvante » mais la présentation est la même !

Une histoire parfaite pour Halloween !

Pleine de monstres et d’humour, cette histoire plaira sans aucun doute beaucoup aux enfants. Les dessins sont vraiment très drôles, j’adore la dernière double-page quand tous les adhérents du club de l’épouvante sont cachés (la « gentille » lapine et le papillon ont des airs vraiment louches !!) Le livre est présenté à la manière d’un vieux film en noir & blanc (voir illustration ci-dessus) et les personnages, s’ils ne « parlent » pas aux enfants, amuseront les parents ! On y trouve par exemple Dracula ou encore Frankenstein.

Et puis en plus, la « morale » de l’histoire, c’est quand même qu’on peut jouer ensemble même si on est différent et que l’union fait la force (même, et surtout ! si c’est pour faire des bêtises…)

Notez-le ! Halloween, c’est à peine dans 7 mois…

club

Soudain, on entendit « Toc ! Toc ! Toc ! » à la porte

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ 

Les éditions Circonflexe

Pour feuilleter les premières pages, c’est ici

Le site de l’auteur (en anglais)

D’autres avis : celui de Hilde, celui de Mya, ou encore celui de l’atelier des ramettes.

Un livre gagné grâce au concours organisé par Le Livroblog d’Hilde (en novembre 2016… Oui, je sais, je ne suis pas en avance…) Merci à elle ! (j’ai adoré la carte signée de la sorcière…)

challenge albums 2017       Halloween

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :

Le petit grimoire des énigmes à faire peur

Tremblez lecteurs imprudents qui vous aventurez entre ces pages, aujourd’hui, pour gagner le droit de commenter, il vous faudra répondre à quelques énigmes…

énigmes Le Petit grimoire des énigmes à faire peur

Deux Coqs d’or, 2014
9782013979573, 12,50€
à partir de 7 ans

Ambiance d’Halloween aidant, je me suis plongée dans le petit grimoire des énigmes à faire peur. Armée de ma tête et de mon stylo effaçable, j’ai donc tenté de répondre aux énigmes ce livre. Assez aisément au début, ce livre étant conseillé dès 7 ans, mais parfois avec plus de mal. Les énigmes sont simples, toutes dans ce thème un brin terrifiant des personnages de la nuit, mais sans rien de choquant pour les enfants, évidemment.

Devinettes, jeux de réflexion, rébus, jeux de chiffres ou de mots, il y a vraiment différents styles et on ne se lasse pas de parcourir les pages. La couverture est toute noire, mais des yeux nous guettent, et ce type de graphisme, simple mais bien dans l’ambiance, se retrouve à toutes les pages. Des couleurs toujours autour du noir, du rouge et du blanc, et des petits dessins un peu partout. On peut  même s’en inspirer pour crayonner son bujo (bullet journal), mais c’est une autre aventure. Le livre s’ouvre avec un aimant, et à l’intérieur se cachent des pages d’énigmes (avec les réponses) mais aussi 20 pages un peu spéciales. Les énigmes qu’elles proposent nécessite d’écrire, mais tout est prévu dans le livre pour qu’il reste impeccable pour les lecteurs suivants, puisqu’on peut écrire avec un feutre effacable (fourni). Je trouve l’idée intéressante, surtout pour les CDI ou bibliothèque, car c’est toujours difficile de proposer ce type de livres.

On passe un bon moment à chercher, à feuilleter, à poser des colles à notre entourage… Certaines énigmes sont bien sûr tirées par les cheveux, comme toujours, mais on cherche, on affabule, et c’est drôle de voir comme on cherche souvent trop compliqué.

Je ne résiste pas à l’envie de vous livrer quelques énigmes, auxquelles je vous invite à répondre en commentaire :

7 sorcières se rencontrent et chacune ne sert la main des autres qu’une seule fois. Combien de poignées de main sont échangées ?

Un vampire a été décapité et deux chevaliers ont eu la tête tranchée. Il n’y a eu qu’un seul mort, Pourquoi ?

Mon premier est un bagage
Mon deuxième est une voyelle accentuée
Mon troisième est un synonyme d’élocution
Mon tout est un sortilège.

?   ?  ?

Happy Halloween à tous, même les petits fantômes qui passeront sans répondre aux énigmes !

+ Découvrez le challenge Halloween, pour encore plus de lectures, bidouilles, cuisine…

Nous suivre et partager :

Halloween, lectures diverses et variées

HalloweenPour commencer, une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un documentaire :

Halloween, dans la collection « Les cahiers d’idées » aux éditions Carpe Diem (1998)

Si vous avez fait attention à la date ci-dessus, vous avez peut-être fait la grimace…(18 ans, pour un doc, ça peut faire beaucoup !) Hé bien vous auriez tort, car il est très bien fait et les décos d’Halloween franchement, ça n’a pas beaucoup changé !

Il possède une table des matières par techniques employées (peinture sur textile – sur papier – sur verre…) et un sommaire.

Pour chaque décoration proposée, on vous indique les outils nécessaires, on vous donne les pochoirs (à décalquer) et on vous explique comment procéder pas à pas, bref, il n’est pas mal fait du tout.

 ♠  ♠

En premières lectures, j’ai lu : « La nuit de la chauve-souris » d’Amélie Cantin aux éditions Milan (2001)   lanuitdelachauvesouris

Ce soir, c’est Halloween et tout les enfants se sont déguisés pour participer au concours du meilleur déguisement. Rémy et Mathilde ont fabriqué un dragon à deux têtes avec lequel ils espèrent gagner le concours, mais ils aimeraient bien savoir ce que Lucy fabrique avec son grand-père… (pour les bons lecteurs, il y a pas mal de texte ! Plutôt CE1 que CP)

Une petite histoire fantastique qui fait un peu peur ! Est-on toujours le même une fois déguisé ?

 ♠ 

gregoire-le-froussard et « Grégoire le froussard »  de Nathalie Kuperman aux éditions Oskar (2011)

La bande des monstres,  Jacques le vampire, Sophie la sorcière, Bulle la fantômette et Grégoire le squelette sont fin prêts pour la soirée d’Halloween ! Ils vont aller dans le village faire peur aux enfants… Fin prêts ? Pas tous ! Grégoire le squelette n’ose pas le dire aux autres, mais il a peur des enfants…

Une petite histoire amusante qui parle aussi de la peur de ne pas être comme les autres.

HalloweenDès le CP (mots difficiles expliqués à la fin / écriture assez grosse et petits chapitres)

 ♠ 

Et pour finir, un petit livre de comptines « Comptines pour avoir la trouille » de Corinne Albaut aux éd. Actes Sud Junior (2000)

J’ai bien aimé la 1ère « l’ogre des bois » et « l’arbre carnivore », les autres moins. A la fin, un petit jeu, clin d’œil de l’illustrateur il faut retrouver à quelles pages appartiennent les petits dessins.

 ♠ ♠ ♠

Et si vous êtes passés à côté, voici quelques livres présentés les années précédentes :

Pour les plus jeunes

Au secours, un loup tout poilu ! / Au secours, une sorcière au nez crochu ! Deux albums pop-up qui amuseront les plus jeunes

Monstres A la fois doc, album et livre animé

Frida et Diego au pays des squelettes Mélange de conte fantastique et de documentaire

La forêt interdite Un conte moderne

Le Crafougna Un vilain monstre qui s’installe sans avoir été invité…

Train fantôme un album qui vous présente le manège du même nom.

Viens voir le loup un album cartonné pour les petits

La soupe au potiron une jolie histoire d’amitié autour d’une soupe

Automne, une saison chez les sorcières entre conte et album

Sorcières, sorcières une sélection d’histoires de… ?

Pour les plus grands

Twilight 1 : Fascination Faut-il le présenter celui-ci ?

Douze ans, 7 mois et 11 jours  Un thriller ado particulièrement angoissant !

L’étrange vie de Nobody Owens Un univers très particulier pour ce roman que j’ai A-DO-RÉ !

Le collège Lovecraft un roman pour se faire peur dès 10 ans

Halloween

Jack l’éventreur Deux bd qui collent bien au thème !

Deux romans de Mary Hopper Deux romans avec un fond historique et une ambiance victorienne.

Susan Hopper un roman avec un cimetière et des squelettes pas super sympathiques…

Walking Dead Tomes 19 à 21 Une série bd qu’on ne présente plus !

Mélusine une bd avec une gentille sorcière.

Le Challenge Halloween c’est chez Lou & Hilde (Pour le programme complet, c’est sur leurs blogs !)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :

Sorcières, sorcières…

Je n’avais pas sous la main d’album traitant spécifiquement d’ Halloween.

En cherchant bien dans ma p’tite tête (et dans ma bibli virtuelle, merci Booknode !), j’ai trouvé des bd (style « Mélusine ») ou encore des tas de petits romans jeunesse mais pas d’albums…

Et puis j’ai repensé à toutes ces soirées passées à raconter à mon fils : logo-belles-histoires-entete_link-header

Il y était abonné et j’en avais récupéré plein chez ma mère (ceux de mes 3 « petites » sœurs) donc on en avait tout un stock !

Bref, en y repensant, je me suis dit qu’il y en avait plein avec des histoires de… Sorcières!

J’en ai retrouvé 10…

timothée fils de sorcière

N° 196 – Timothée, fils de sorcière (Janv. 1989)

Timothée est fils, petit-fils, arrière-petit-fils de sorcière. Mais c’est un garçon, et il n’est pas « sorcière » pour deux sous, contrairement à ses sœurs.

Pire, il est joli et gentil. La famille se désespère : comment transformer Timothée en sorcier râleur, sournois et empoisonneur ?

sorciererobot

N°217 – Sorcière contre robot (Oct. 1990)

Avec son abominable chignon, son nez crochu et ses verrues, Adelaïde est vraiment une sorcière de haut vol. Elle connaît toutes les formules, toutes les potions, toutes les transformations…

Mais, malédiction : un robot ouvre boutique dans sa rue. Et il s’appelle Archibald Archifort, en plus ! Ce bonhomme de métal serait-il plus fort que la plus forte des sorcières ? Adelaïde va tirer cela au clair !

Une-Sorciere-Pas-Ordinaireue-834143776_ML

N°248 – Une sorcière pas ordinaire (Janv. 1993)

Mirabella, la reine des sorcières a trouvé un petit bébé qu’elle a prénommé Aimée. Or, Mirabella le sait bien, elle n’a pas le droit d’aimer, sinon elle perd tous ses pouvoirs.

Alors quand, à l’école, tous les enfants se moquent d’ Aimée, la fille de la sorcière et la regarde de travers, que va faire Mirabella, la reine des sorcières, pour aider Aimée à se faire accepter ?

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-263---le-petit-finn-et-la-mechante-sorciere-1812572-250-400

N°263 – Le petit Finn et la méchante sorcière (Août 1994)

Adaptation d’un conte de l’île de Jersey : il était une fois une chaumière où vivait un petit garçon avec sa bonne grand-mère. Le garçon s’appelait Finn. Ses parents étaient morts alors qu’il n’était qu’un bébé. Tout près de la chaumière vivait une sorcière qui se demandait chaque jour comment elle pourrait faire du mal à Finn et à sa grand-mère…

Collectif-Les-Belles-Histoires-N-274-Carabique-Carabosse-Et-Carapate-Revue-637223977_ML

N°274 – Carabique, Carabosse et Carapatte (Juillet 1995)

Carabique, Carabosse et Carapate sont 3 sorcières qui vivent dans un livre ouvert entre deux immeubles. Pas question pour les enfants du quartier de traîner à proximité, sinon, les sorcières les capturent, les ramènent chez elles dans leurs tabliers et les engraissent pour les manger…

Collectif-Les-Belles-Histoires-N-289-Les-Sorcieres-S-en-Vont-En-Guerre-Revue-161423230_ML

N°289 – Les sorcières s’en vont en guerre (Octobre 1996)

Les sorcières n’impressionnent plus les enfants. Et pourquoi ? Parce qu’il y a mieux que ça : Maximec, Goldomuche, Supermac ou Robotrac, les héros des dessins animés. Et ça, les sorcières ont du mal à l’accepter. Elles décident de déclarer la guerre aux superhéros…

Collectif-Les-Belles-Histoires-De-Pomme-D-api-N-295-La-Sorciere-Qui-Avait-Peur-De-La-Nuit-Revue-854732876_ML

N°295 – La sorcière qui avait peur de la nuit (Avril 1997)

Quand la nuit tombe, sur le pays de La-Bas, les sorcières s’envolent dans un grand bruit de feuilles et de balais. Elles vont remplir la nuit de cauchemars et de cris d’effroi. Elles sont si fières d’être les sorcières de la nuit ! Toutes sauf…Esméralda, qui rêve de voir le jour.

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-312---la-rentree-de-la-petite-sorciere-1783682-250-400

N°312 – La rentrée de la petite sorcière (Septembre 1998)

Il est temps pour la petite sorcière d’aller à l’école. Oui, mais elle a peur de ne connaître personne à l’école des sorciers ! Heureusement, elle a plus d’un tour dans son sac, dont une idée… diaboliquement magique.

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-316---le-placard-aux-sorcieres-1806262-250-400N°316 – Le placard aux sorcières (Février 1999)

La curiosité est un vilain défaut ! Cette sentence aurait pu créer des générations d’idiots si les enfants l’avaient seulement écoutée. C’est vrai que la curiosité est exaspérante quand elle dépasse les limites de la bienséance. N’empêche qu’elle reste la forme primitive de l’intelligence.

N°330 – La sorcière qui ne savait pas pleurer (Avril 2000)La sorcière qui ne savait pas pleurer

Histoire d’une sorcière qui avait toujours soif de larmes d’enfants. Un jour, alors que Mathieu rentrait de l’école, la sorcière le fit pleurer pour combler sa soif. Quand Sophie, la soeur du petit garçon comprit ce qu’il s’était passé, elle alla trouver la sorcière et lui montra qu’il était aussi possible pour une sorcière de pleurer…

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai passé de merveilleux moments à raconter toutes ces histoires à mon fils… On en connaissait certaines par cœur, à force de les relire ! Bayard en a réédité plein sous d’autres formes, dans d’autres collections (J’aime lire premières lectures par exemple). En tous cas, une chose est sûre, que ce soit mon fils ou moi, nous n’avons jamais été déçu par une de ces « belles » histoires !!

Bonne lecture,

SignatureNat

+ Participation dans le cadre du Challenge je lis aussi des albums et du RDV albums de novembre

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :